AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782956245001
128 pages
Occuria Trigger (01/12/2018)
3.47/5   16 notes
Résumé :
« À l’ère où ciel et mer ne faisaient qu’un, les dragons régnaient sur notre monde. De leurs écailles naquirent le règne aquatique et les hommes, de leurs ailes s’envolèrent les plumes des premiers oiseaux.

L’équilibre demeure depuis entre les royaumes, cependant le Ciel arrache parfois à la Mer un de ses habitants par l’œuvre d’un mystérieux coup de foudre. Rares sont les victimes de ce sort, désignées comme des hybrides d’homme et d’oiseau, à surviv... >Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten
Que lire après ErrabundusVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
ʟ'ᴀᴜᴛᴇᴜʀ ɴᴏᴜs ᴇɴᴛʀᴀîɴᴇ à ʟᴀ ᴅéᴄᴏᴜᴠᴇʀᴛᴇ ᴅᴇs ᴅᴇᴜx ᴘʀᴏᴛᴀɢᴏɴɪsᴛᴇs ᴅᴇ ᴄᴇ ʟɪɢʜᴛ ɴᴏᴠᴇʟ ᴅᴀɴs ᴜɴ ᴘᴏɪɴᴛ ᴅᴇ ᴠᴜᴇ ᴀʟᴛᴇʀɴé ᴇɴᴛʀᴇ ᴅɪᴀɴᴇ ᴇᴛ ʟᴀᴢᴀʀᴇ. ʟ'ᴜɴ ᴀɴᴄʀé ᴅᴀɴs ʟᴀ ʀéᴀʟɪᴛé, ʟ'ᴀᴜᴛʀᴇ ǫᴜɪ ɴᴏᴜs ɪɴᴠɪᴛᴇ à ᴜɴ ᴠᴏʏᴀɢᴇ ᴏɴɪʀɪǫᴜᴇ, ᴅᴀɴs ᴜɴ ᴘᴀʏs ɪᴍᴀɢɪɴᴀɪʀᴇ ᴇᴛ ғᴀɴᴛᴀsᴛɪǫᴜᴇ ᴅᴏɴᴛ ɪʟ ᴇsᴛ ʟᴇ ʀᴏɪ. ᴄᴇ ᴍᴏɴᴅᴇ sᴇᴍʙʟᴇ êᴛʀᴇ ᴜɴ ᴍɪʀᴏɪʀ ᴅᴇ ʟᴀ ʀéᴀʟɪᴛé ᴄʀéé ᴘᴀʀ sᴏɴ sᴜʙᴄᴏɴsᴄɪᴇɴᴛ, ᴇᴛ ᴏɴ ᴄᴏᴍᴘʀᴇɴᴅ ᴘᴏᴜʀǫᴜᴏɪ à ʟᴀ ғɪɴ.
ᴀɪɴsɪ, ɴᴏᴜs sᴜɪᴠᴏɴs ʟᴇs ᴀᴅᴏʟᴇsᴄᴇɴᴛs ᴅᴀɴs ᴄᴇ ᴠᴏʏᴀɢᴇ ɪɴɪᴛɪᴀᴛɪǫᴜᴇ ǫᴜɪ ʟᴇs ᴍèɴᴇ ɪɴᴇxᴏʀᴀʙʟᴇᴍᴇɴᴛ ᴀᴜ ᴛʀᴀᴠᴇʀs ᴅᴜ ᴘᴀssᴀɢᴇ ᴅᴇ ʟᴀ ʀêᴠᴇʀɪᴇ ᴇᴛ ʟ'ɪɴɴᴏᴄᴇɴᴄᴇ ᴅᴇ ʟ'ᴇɴғᴀɴᴄᴇ ᴠᴇʀs ʟᴀ ᴄʀᴜᴇʟʟᴇ ᴇᴛ ᴛᴜʀʙᴜʟᴇɴᴛᴇ ʀéᴀʟɪᴛé ᴅᴇ ʟ'ᴀᴅᴏʟᴇsᴄᴇɴᴄᴇ ᴇᴛ ʟᴀ ᴍᴀᴛᴜʀɪᴛé ᴀᴅᴜʟᴛᴇ.
ʟᴀ ᴘʟᴜᴍᴇ ᴅᴇ ʟ'ᴀᴜᴛᴇᴜʀ sᴀɪᴛ sᴇ ғᴀɪʀᴇ à ʟᴀ ғᴏɪs ᴄʀᴜᴇ ᴇᴛ sᴀɴs ᴅéᴛᴏᴜʀ ᴅᴀɴs ʟᴀ ʙᴏᴜᴄʜᴇ ᴅᴇ ᴅɪᴀɴᴇ, ᴄᴏᴍᴍᴇ ʙᴇʟʟᴇ ᴇᴛ ᴘᴏéᴛɪǫᴜᴇ ᴅᴀɴs ᴄᴇʟʟᴇ ᴅᴇ ʟᴀᴢᴀʀᴇ, ᴄᴇ ǫᴜɪ ʀᴇғʟèᴛᴇ ʟᴇs ᴘᴇʀsᴏɴɴᴀʟɪᴛés ᴅɪsᴛɪɴᴄᴛᴇs ᴅᴇ ᴄᴇs ᴘᴇʀsᴏɴɴᴀɢᴇs, ᴇɴᴛʀᴇ ʟᴇsǫᴜᴇʟs sᴇ ᴍᴇᴛ ᴇɴᴢᴏ, ʟᴇ ᴍᴇɪʟʟᴇᴜʀ ᴀᴍɪ ᴅᴇ ʟᴀᴢᴀʀᴇ. ɴᴏᴜs ᴀssɪsᴛᴏɴs ᴅᴏɴᴄ ɪᴍᴘᴜɪssᴀɴᴛs ᴀᴜ ᴅéʀᴏᴜʟᴇᴍᴇɴᴛ ᴅᴇ ʟᴇᴜʀ ᴛʀɪᴀɴɢʟᴇ ᴀᴍᴏᴜʀᴇᴜx, ᴀᴜ ғɪʟ ᴅᴇs ᴍéᴛᴀᴘʜᴏʀᴇs, ǫᴜɪ ᴀʙᴏᴜᴛɪᴛ ᴇɴғɪɴ à ᴜɴᴇ ᴀᴄᴄᴇᴘᴛᴀᴛɪᴏɴ ᴅᴇ sᴏɪ ᴇᴛ ᴅᴇ sᴀ sᴇxᴜᴀʟɪᴛé.
L'auteur a su me toucher au travers des thèmes traités, car il me semble qu'on passe tous plus ou moins par là, qu'on se cherche parfois pendant des années avant d'enfin se trouver et de s'accepter, alternant moments maussades et moments de bonheur.
C'est une très belle nouvelle édition illustrée, bien que très courte (87pages), mais riche en émotions!
Je conclurai donc sur une citation :
“𝑀𝑜𝑛 𝑐oe𝑢𝑟 𝑠'𝑎𝑔𝑖𝑡𝑒, 𝑒𝑡 𝑗'𝑒𝑛𝑡𝑟𝑒𝑣𝑜𝑖𝑠 𝑙𝑎 𝑑é𝑐𝑖𝑠𝑖𝑜𝑛 à 𝑝𝑟𝑒𝑛𝑑𝑟𝑒 : 𝑡𝑜𝑢𝑠 𝑑𝑒𝑢𝑥 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑝𝑎𝑟𝑡𝑖𝑟𝑜𝑛𝑠 𝑐𝑜𝑚𝑚𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑢𝑛 𝑟ê𝑣𝑒 𝑒𝑛𝑠𝑒𝑚𝑏𝑙𝑒 à 𝑙𝑎 𝑟𝑒𝑐ℎ𝑒𝑟𝑐ℎ𝑒 𝑑'𝑢𝑛 𝑚𝑜𝑦𝑒𝑛 𝑑'𝑎𝑠𝑠𝑎𝑔𝑖𝑟 𝑙𝑒 𝑐ℎ𝑎𝑜𝑠 𝑒𝑡 𝑑𝑒 𝑐𝑟é𝑒𝑟 𝑢𝑛 𝑚𝑜𝑛𝑑𝑒 𝑛𝑜𝑢𝑣𝑒𝑎𝑢, 𝑝𝑜𝑟𝑡é𝑠 𝑝𝑎𝑟 𝑛𝑜𝑡𝑟𝑒 𝑖𝑛𝑓𝑎𝑖𝑙𝑙𝑖𝑏𝑙𝑒 𝑐𝑜𝑢𝑟𝑎𝑔𝑒, 𝑛𝑜𝑠 𝑎𝑖𝑙𝑒𝑠 𝑒𝑡 𝑙𝑒𝑠 𝑜𝑖𝑠𝑒𝑎𝑢𝑥 𝑞𝑢𝑖 𝑣𝑜𝑢𝑑𝑟𝑜𝑛𝑡 𝑏𝑖𝑒𝑛 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑝𝑟𝑜𝑡é𝑔𝑒𝑟. 𝐵𝑖𝑒𝑛𝑡ô𝑡 𝑛𝑜𝑢𝑠 𝑓𝑒𝑟𝑜𝑛𝑠 𝑛𝑜𝑠 𝑎𝑑𝑖𝑒𝑢𝑥 à 𝑐𝑒𝑡𝑡𝑒 î𝑙𝑒 𝑑𝑎𝑛𝑠 𝑙'𝑒𝑠𝑝𝑜𝑖𝑟 𝑑'𝑦 𝑟𝑒𝑣𝑒𝑛𝑖𝑟, 𝑝𝑜𝑟𝑡𝑒𝑢𝑟𝑠 𝑑'𝑢𝑛 𝑎𝑣𝑒𝑛𝑖𝑟 𝑟𝑎𝑑𝑖𝑒𝑢𝑥.”

Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          00
C'est une amie avec qui je partage ma passion pour les mangas et surtout les beaux dessins qui m'a fait découvrir le travail et le compte instagram d'Euyevair (lien), jeune auteur ayant peu ou proue mon âge. Depuis 2015, il a publié en autoédition la quadrilogie Occuria Trigger, hommage aux jeux de rôles japonais.

Conçu en amont de ce projet, Errabundus – son premier texte – esquisse les principaux personnages de sa suite Anthemisa Fall, qu'il vient de sortir, une histoire illustrée aux allures shakespeariennes.

Pour ma part, je ne connaissais rien à l'univers du monsieur quand je me suis lancée et je pense que c'est justement ce qui a fait défaut à ma lecture et qui a transformé celle-ci en déception. Car clairement l'auteur, lui, s'adresse à ceux qui le suivent depuis toujours.

Dès les premières pages, il nous plonge dans un univers double : celui réel où évolue Diane, une jeune fille qui a été violée par le premier garçon avec qui elle a eu un rapport, et celui fictif où semble évoluer l'alter-ego de Lazare, le garçon qui va la sauver. La narration est vraiment perchée et perturbante quand on ne connait rien à l'univers. On ne saisit pas bien pourquoi il y a ces chapitres fictifs qui semblent sans lien avec les autres. On ne comprend pas bien les relations avec les personnages qui y sont relatées ni les origines de ces derniers. Tout est extrêmement flou, au point que je ne suis pas que ce que j'ai cru comprendre au bout d'un moment soit vraiment ce que l'auteur voulait me transmettre... C'est en partie à cause de ça que je suis passée à côté de ma lecture.

L'autre point qui m'a fait défaut, c'est l'écriture des personnages. A nouveau comme l'auteur s'adresse à un public déjà conquis, il laisse de côté les nouveaux. J'ai trouvé la caractérisation des héros Diane, Lazare et Enzo, le trouble fête, particulièrement légère. le drame que vit Diane n'est pas assez creusé, du coup, on peine à se sentir touché. La relation de confiance pour se reconstruire qu'elle tisse avec Lazare est bien trop rapidement et légèrement esquissée. Il en va de même pour la drôle d'amitié qu'entretiennent Lazare et Enzo qui est à peine évoquée malgré les conséquences qu'elle va avoir. Tout va bien trop vite ! Il faut dire que la nouvelle ne s'étale que sur 80 pages environ dont plusieurs consacrées à de beaux dessins accompagnant ce texte.

Et tout cela est franchement dommage parce qu'il se dégage une réelle sensibilité du texte proposé par Grégoire Auguste, un texte, de plus accompagné de très beaux dessins d'une grande douceur. le texte fait même parfois preuve d'une belle poésie. Les thèmes évoqués : le viol, la reconstruction, l'attirance pour le même sexe, la difficulté de faire son coming-out, seraient intéressants s'ils étaient approfondis. Il y a un vrai potentiel derrière chaque personnage également ainsi que dans l'idée de deux mondes qui se côtoient, dont l'un est fantastique. Mais clairement, je suis ressortie frustrée et sur ma faim après cette lecture.

Ainsi, il ne suffit pas d'un bel objet, de beaux dessins et des promesses d'un récit cru mais onirique, faut-il encore penser au lecteur qui recevra ce texte. Il aurait été judicieux, je pense, de la part de l'auteur de préciser qu'il faut connaitre son univers avant de se lancer dans cette courte lecture. Tant pis pour moi. Au moins, j'aurais pu admirer de beaux dessins !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          60
TW : viol

J'avoue avoir acheté ce livre en faisant confiance à la couverture (faut pas se mentir) et au libraire :)

Tout d'abord, l'objet livre est magnifique. J'ai un peu pleuré à cause du prix mais quand on voit la qualité du papier, des illustrations, de la mise en page, c'est vraiment très joli.
Je reste toutefois un peu perplexe par rapport à l'emplacement des illustrations qui ne me semblait pas toujours très logique mais c'est un détail.

La chronique, maintenant.
Pour l'anecdote, j'ai ragé dès les premières pages du livre car je ne m'attendais pas à ce qu'un viol soit abordé. A quand les TW systématiquement mis en début de livre ? Ça m'exaspère franchement...
Au delà de ce coup de gueule, le premier chapitre m'a déstabilisée car il n'avait rien à voir avec le résumé en 4ème de couverture. Je mets la raison sous spoiler (ce n'est pas un énorme spoiler, vu qu'on découvre dès le début que le livre alterne entre 2 points de vue très différents mais libre à vous de décider si vous voulez la surprise ou pas) : le livre alterne entre des chapitres du point de vue de Diane, lycéenne, bien ancrée dans notre monde, avec un ton cru, et des chapitres du point de vue de Lazare dans un monde de fantasy, tout en métaphores.
Même si je n'ai pas compris pourquoi le point de vue de Lazare était tel, j'ai très vite compris le coeur de l'intrigue, qui n'était pas très original en soi. (Un peu déçue du traitement réservé à Diane, soit dit en passant)
Je dirais que le point fort de cette nouvelle réside dans sa prose (via notamment le point de vue de Lazare) mais que tout le monde n'y sera pas sensible.

Tout de même une découverte intéressante, je jetterai peut-être un oeil à La chute d'Anthemisa, du même auteur.
Commenter  J’apprécie          00
Une très belle fable magnifiquement illustrée, double narration sur la découverte de la sexualité, l'amitié fusionnelle mais aussi la séparation.

Gustave Auguste insuffle litteralement la vie à ses personnages. On y croit vraiment ! Nous ne pouvons ignorer leur peur et leur souffrance. le choix de cette double narration réaliste en alternance avec ce monde fantastique est parfaitement réalisée. Ainsi l'auteur laisse à ses lecteurs la libre construction des ponts entre les deux réalités et les happe d'autant plus au coeur de son histoire.
Commenter  J’apprécie          10
Avec force et douceur, le récit aborde le thème peu évident de l'acceptation de soi et de son homosexualité. Un très beau roman illustré où l'imaginaire et le rêve permettent au héros – autant qu'à l'auteur – de se questionner et d'affronter cette phase.
Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : histoires croiséesVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur
Fnac
Amazon
Decitre
Cultura
Rakuten


Lecteurs (29) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature LGBT Young Adult

Comment s'appelle le premier roman de Benjamin Alire Saenz !?

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers
L'insaisissable logique de ma vie
Autoboyographie
Sous le même ciel

10 questions
43 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeune adulte , lgbt , lgbtq+Créer un quiz sur ce livre

{* *}