AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782375060384
200 pages
Taïfu Comics (26/01/2017)
3.48/5   24 notes
Résumé :
8 hommes, 4 couples... certains se connaissent depuis plusieurs années, d'autres depuis seulement quelques jours. Chacun à son histoire, mais tous se retrouvent dans le fait qu'une simple rencontre a bouleversé le court de leur existence. Links est l'histoire de ces 4 couples réunis par le destin. Une destinée qui leur a accordé à la possibilité de vivre une histoire qu'ils n'auraient pu imaginer avant et (re)trouver, peut-être, un sentiment qui pourrait s'apparente... >Voir plus
Que lire après LinksVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,48

sur 24 notes
5
1 avis
4
5 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis
On pourrait se croire dans « The legend of Zelda – Ocarina of time » avec un titre pareil mais il n'en sera rien. On se dirigera plutôt vers une version gay n'ayant rien à voir avec le célèbre jeu vidéo. Attention aux amalgames et autres duperies sur le produit. On croirait que les titres sont parfois choisis pour induire en erreur un jeune lectorat.

Je n'ai pas aimé ce titre, car j'ai trouvé d'une certaine mièvrerie malgré une construction audacieuse autour de 4 couples dont l'un connaît au moins l'un des membres d'un autre couple. le thème principal est la construction de la relation sentimentale.

Concernant le graphisme, il est certes assez soigné mais j'ai l'impression de retrouver à chaque fois les mêmes têtes que je vois dans d'autres titres comme « Les gouttes de Dieu » par exemple. du coup, j'ai beaucoup de mal. Je ne comprends pas cette uniformisation qui n'existe pas en Europe.

Links est un yaoi très soft qui nous livre des destins plus ou moins tragiques. Toujours la même chose au niveau de l'intrigue : les différents protagonistes n'arrivent pas à exprimer leur émotion à cause de blessures et traumatismes passés qui n'ont pas guéris.
Commenter  J’apprécie          80
Natsuki Kizu est l'autrice de Given, boys love que j'ai découvert il y a déjà quelques temps et dont je suis très fan parce que j'aime beaucoup la douceur mais le sérieux avec laquelle l'autrice traite ses personnages, une bande de rockeurs. C'est donc avec l'assurance d'aimer que je me suis lancée dans Links, un recueil d'histoires courtes, qu'elle avait publié avant, et ça n'a pas manqué de me plaire !

Quand j'ai vu que la mangaka nous proposait des histoires courtes, j'avoue que j'ai eu un peu peur quand même. Je ne suis pas toujours très adepte du format, notamment en yaoi. Mais ici, elle a complètement détourné le concept pour en fait faire une espèce de puzzle dont chaque chapitre apporte une nouvelle pièce, et c'est juste génial !

Nous suivons ainsi au fil des passages, la constitution de 4 couples d'hommes (pas tous homosexuels à la base) dont à chaque fois au moins l'un des membres est une connaissance proche ou lointaine de ceux croisés. Ça crée un espèce de petit cocon très doux à l'histoire alors que les sujets abordés ne le sont pas du tout.

Il y a d'abord Sekiya et Shibata : Sekiya est un animateur radio souffrant d'un trouble de la personnalité évident, il n'aime pas les gens, qui le mettent mal à l'aise, ce qui le rend assez hargneux en leur présence (physique) ce qui n'est pas du tout le cas à la radio. Il ne cesse d'être courtisé par Shibata, un homme adorable, mais ne parvient pas à exprimer la tristesse qui le hante. C'est peut-être le couple à l'histoire la plus légère.
Puis viennent Yahiko et Akiha. Depuis un incident avec son ancien amant, Akiha, le patron d'un café, n'arrive plus à se lancer pleinement dans une relation. C'est toujours le cas avec Yahiko qui l'aime pourtant envers et contre tout. Ici, j'ai eu une grosse vague d'émotion et j'ai été séduite par l'acharnement de Yahiko.
C'est ensuite au tour de Kameda et Ogikawa, qui ont sympathisé grâce à un chat abandonné. En prenant soin de ce dernier, ils se sont beaucoup rapprochés. Je me suis au début un peu demandé ce qu'ils faisaient là. C'est l'histoire la plus anecdotique.
Enfin, vient le gros morceaux : Sado et Nakajô, qui même s'ils n'arrêtent pas de se disputer forment un drôle de couple. Seulement, comme Nakajô sait qu'il ne pourra jamais vraiment conquérir Sado, il se résigne et reste près de ce dernier tout en essayant de le détester. C'est une relation magnifique où plein de sentiments les tiraillent pour le plus grand plaisir du lecteur qui se régale face à cette romance compliquée.

Les quatre romances ne sont donc pas égales en émotions, mais toutes m'ont plu à leur façon et surtout j'ai apprécié de voir les personnages interagir les uns avec les autres. Ainsi ceux croisés au début se retrouvent ensuite et on les voit évoluer. Links est vraiment une belle surprise de ce côté-là.

Pour ce qui est des dessins, comme toujours avec Natsuki Kizu, je trouve qu'elle parvient parfaitement à retranscrire les complexité des émotions qui agitent ses personnages, que ce soit la culpabilité, le deuil non digéré, l'amour refoulé ou la naïveté des premières fois. C'est fin, c'est délicat, c'est beau et c'est touchant. J'adore !

Avec Links, l'autrice signe encore un superbe titre tout en émotion qui se dévoile au fil des chapitres pour devenir vraiment puissant. Un excellent yaoi !
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
Commenter  J’apprécie          10
Je suis très partagée quant à ce manga, que j'avais pourtant hâte de découvrir après avoir découvert l'auteur sur le très bon manga "Given".

Servi par des graphismes soignés et fins, "Links" reste un très beau manga, au scénario complexe et fouillé. L'auteure intrique plusieurs récits, les liant tous même s'ils racontent chaque fois des tranches de vie propres. Les histoires sont intéressantes, poignantes, douces ou amères, bref, elles tiennent la route et offrent de beaux moments de lecture.

Malheureusement, les auteurs qui offrent une galerie de personnages où absolument tous sont homosexuels perdent en crédibilité. Par ailleurs, on se perd un peu parmi tous ces protagonistes qui se ressemblent, et les liens entre eux sont parfois confus (l'un est le voisin d'un second qui est le patron d'un autre qui... etc. Bref, il faut s'accrocher pour suivre !).

Perdue dans cette lecture, je suis passée un peu à côté du récit, et c'est dommage. D'autant plus dommage que les derniers chapitres offrent un crescendo de qualité, lui, qui nous fait finir sur une belle note, émouvante et profonde.

Bref, je suis sortie de cette lecture perdue, regrettant de n'avoir pas su apprécier pleinement toutes les facettes d'une oeuvre de qualité. Je ne peux qu'inviter les lecteurs friands du genre à s'essayer à cette lecture, toutefois, car peut-être serais-je la seule à passer à côté ; je l'espère en tout cas.
Commenter  J’apprécie          10
Un one-shot qui aurait pu être découpé en quatre nouvelles, vu qu'il parle de quatre couples, mais que Natsuki Kizu, autrice du superbe Given, a choisi de réunir en une seule histoire régulièrement éclatée par ses nombreuses lignes directrices.

Les personnages des différentes histoires se connaissent tous d'une façon ou d'une autre. Certains travaillent ensemble, d'autres sont voisins de palier. Et c'est cela qui a permis à l'autrice de nous proposer un titre basé sur plusieurs couples moins frustrants que beaucoup de recueil de nouvelles.

Ma première lecture, qui remonte quand même à deux mois, m'avait laissé un sentiment assez mitigé. J'avais apprécié le trait bien sûr. Toujours aussi doux et subtil que dans Given, quoiqu'un poil moins emprunté à Rihito Takarai que dans ce dernier où la ressemblance était frappante. Mais l'histoire m'avait semblé confuse au possible.

On switch d'une histoire, d'un couple, à l'autre sans arrêt et l'impression qui en ressort est parfois un peu déstabilisante. En plus, certains personnages se ressemblent beaucoup ce qui n'aide en rien à les différencier alors qu'on entre tout juste dans l'histoire.

[...]

Finalement, si la première lecture fut un poil laborieuse à cause des très nombreuses têtes et des aller-retours incessants entre les différentes histoires (sans mauvais jeux de mots même si nous sommes dans un yaoi), j'ai trouvé le recueil plutôt sympa lors de ma relecture. C'est incontestablement le genre de manga sur lequel il faut revenir après un mois ou deux au risque de ne pas l'apprécier à sa juste valeur.
Lors de la première lecture on est bien trop occupés à essayer de comprendre les liens entre les garçons pour être en état d'apprécier les histoires qu'ils ont à nous proposer.

[...]

Lire la suite sur le blog
Lien : http://kobaitchi.com/links-n..
Commenter  J’apprécie          30
Je tiens tout d'abord à remercier les éditions Taïfu Comics de m'avoir envoyé ce livre, que j'ai dévoré. J'ai effectivement bien aimé la forme particulière de ce yaoi, dans lequel les histoires de quatre couples s'entremêlent. Outre les sentiments qui naissent au fil des rencontres individuelles, certains personnages se connaissent déjà entre eux : collègues, frères, amis…
C'est cette richesse au niveau du nombre de personnages que j'ai bien aimé dans l'ouvrage car elle permet de développer certains aspects des romances, qui n'auraient pas évolué de la même manière sans cela. Par exemple, l'un des personnages discute avec son père des sentiments confus qu'il ressent pour un autre jeune homme, tandis qu'un autre se désole auprès de son ami du fait que ses sentiments ne sont pas réciproques. Fort heureusement, ces connexions ne sont pas tirées par les cheveux et sont tout à fait vraisemblables. C'est par ailleurs grâce à cela que l'on prend réellement conscience du talent de l'auteure.
Avant d'ouvrir ce livre, j'avais également peur que le fait d'entrelacer plusieurs histoires implique que les intrigues ne soient traitées qu'à la « surface » et que les personnages ne soient pas décrits en profondeur. Mais je me suis trompée, pour mon plus grand bonheur. La psychologie des personnages a bien été creusée et elle laisse même beaucoup de place à l'imaginaire du lecteur grâce aux non-dits et aux jeux de séduction à la « Fuis-moi, je te suis, suis-moi, je te fuis » et « Je t'aime, moi non plus », qui sont très présents dans l'oeuvre.
Dans le même ordre d'idée, j'ai par exemple beaucoup aimé le couple Sado X Nakajô et leur relation haine/amour. J'ai trouvé que c'était l'histoire la plus intéressante parmi les quatre histoires développées tout au long du yaoi, même si les autres sont toutes bien abordées, chacune à leur manière.
En définitive, j'ai trouvé la lecture de Links très agréable et je la recommande sans hésiter. J'ai été aussi bien séduite par l'histoire en elle-même, que par les personnages et par les graphismes. Les dessins de certaines pages sont vraiment très beaux, au point où je les imaginerais bien en posters.
Lien : https://www.livraddict.com/b..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Dans le livre de la genèse, Dieu créa le jour et la nuit le premier jour. Et apparemment, il attendit le quatrième jour pour créer le soleil, la lune et les étoiles. Son ordre des priorités est quelque peu troublant.
Commenter  J’apprécie          20
On est tous attachés à "ça", comme si c'était une malédiction, une blessure ou des menottes.
Commenter  J’apprécie          40
Je veux ce mec. Je veux être son seul et unique. Je veux être heureux et puis mourir.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : histoires croiséesVoir plus
Les plus populaires : Manga Voir plus


Lecteurs (44) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature LGBT Young Adult

Comment s'appelle le premier roman de Benjamin Alire Saenz !?

Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers
L'insaisissable logique de ma vie
Autoboyographie
Sous le même ciel

10 questions
43 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeune adulte , lgbt , lgbtq+Créer un quiz sur ce livre

{* *}