AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749919940
Éditeur : Michel Lafon (13/06/2013)

Note moyenne : 3/5 (sur 65 notes)
Résumé :
Il existe une ville dans le Maine où tous les personnages des contes de notre enfance sont piégés entre deux mondes. Ils sont sous l'emprise d'une terrible malédiction lancée par la Méchante Reine. Un enfant connaît les secrets de ce sortilège : Henry. Pour lui, seule Emma, sa mère biologique qui l'a abandonné à sa naissance, peut les libérer. Lorsque Henry la retrouve et lui annonce qu'elle est la fille de Blanche Neige et du Prince Charmant, Emma est sous le choc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
Daniella13
  30 juillet 2016
Étant fan de la série "Once upon a Time", je me suis laissée tenter par lire le premier tome inspiré de la série.
Henry, persuadée que sa mère peut les aider, va la retrouver afin de la ramener à Storybrooke pour les délivrer de la malédiction de la méchante Reine, Regina.
Et nous voilà plongé au coeur de l'histoire des personnages de contes de fées de notre enfance ou chacun d'entre eux ont oublié qui ils étaient réellement.
L'histoire est simple et facile à lire. Connaissant la série on arrive facilement à se remettre dans l'histoire et donner un visage à chaque personnage. Pour quelqu'un qui ne connaîtrait pas la série ce serait agréable à lire. Mais pour ma part j'attendais un peu plus. Qu'on nous dévoile des choses qu'on ne connaissait pas ou qu'on aille plus au fond des choses avec les personnages. Je trouve que Regina n'est pas suffisamment décrite comme une méchante. C'était un peu survolé de manière générale.
Cependant j'ai tout de même passé un moment agréable à le lire.
Commenter  J’apprécie          2112
Marly
  25 juillet 2013
Cette lecture me laisse perplexe : elle m'a profondément agacée, mais m'a tout de même donnée envie de voir la série. Pour en savoir plus, mais surtout, pour comprendre...
Je n'ai encore jamais vu un seul épisode de la série dont est tiré ce roman (ou cette "novellisation") mais j'ai lu auparavant dans des avis des fans qu'ils avaient parfois trouvé que le livre n'était pas adapté, c'est à dire qu'il laissait des incompréhensions, et n'offrait pas de bonus complémentaires à ceux ci, qui pourraient compléter leur intérêt. Je suis plutôt d'accord avec cet avis, puisque j'ai trouvé que ce roman ne conviendrait pas à des personnes n'ayant pas vu la série (non plus).
En effet, malgré un univers assez dépeint (de manière grossière) pour intéresser une personne comme moi, n'y connaissant rien à la série, les personnages et les rouages de l'intrigue m'ont maintes fois laissée trop interrogative, et sur ma faim. de ce fait, je n'ai pas compris qui était le lecteur ciblé. Est-ce un lecteur lambda, qui souhaite se laisser porter par un univers, sans adorer ses personnages ? Puisqu'apparemment, il plaira peu aux fans, parfois frustrés, et que moyennement aux non connaisseurs de la série, lâchés en pleine incompréhension.
Je relève néanmoins que j'ai envie de voir la série télévisée, de la découvrir, afin de comprendre les passages qui m'ont paru illogiques et les réactions des personnages très inattendues.
J'espère ne pas spoiler le texte en relevant quelques étrangetés à mon goût : le fait qu'Emma croit quelques fois à l'histoire d'Henry, et quelques fois non (elle brûle les pages d'un livre en disant clairement qu'elle a compris l'enjeu de celles ci, et à aucun moment on ne revient sur ce point de l'intrigue... ?), les sauts chronologiques parfois non indiqués d'une page à l'autre (un symbole peut être présent, mais peut aussi ne pas l'être, cela peut survenir sans espace ou saut de ligne, surtout à la fin de l'oeuvre.) m'ont laissée dubitative et dans le flou.
Les réactions des personnages m'ont semblé plates et creuses, rébarbatives mais néanmoins changeantes : des surnoms et éléments apparaissent violemment et sans explications ("La" bague, Mère-grand, Jiminy...) et je n'ai pas aimé Emma, l'héroïne, qui avait un humour ennuyeux et des pensées souvent larmoyantes, sa passivité m'ont ennuyée, ainsi que son hésitation : elle semblait parfois avoir la foi (en Henry, et en la malédiction) et parfois non...
Concernant le style de "l'auteure" je suis loin d'avoir rencontrée une plume appréciable et touchante : de nombreux passages descriptifs pour des actions inutiles à décrire étaient en trop (toucher l'épaule, le bras, embrasser sur la joie, pousser "un petit cri"...)( "pousser un petit cri" étant une occurrence apparaissant presque dix fois, pour décrire des tas d'émotions différentes, montrant peut être un manque de richesse de vocabulaire du côté auteure... ou traducteur !), j'ai fini par penser que cette profusion de descriptions passives et ennuyeuses enlevait toute part aux sentiments dans ce récit : on ne pouvait les ressentir et les imaginer comme avec une plume experte(ou talentueuse) du roman.
Les seuls moments d'émotion étaient plutôt des introspections qui ne paraissaient pas du tout logiques, ou trop creuses : comme en retrait et causant de simples constats.
Les éléments, comme dit précédemment, qui sont apportés de manière assez brute au texte, renforcent néanmoins l'immersion et la superposition des deux mondes différents : celui du présent et celui de la magie, du monde des contes qui est maudit. Cependant, on se perd aussi trop vite dans cette superposition, à cause des soudains changements de narration (chronologies et mondes) qui sont peu précis et mal amenés. Ce mélange de narration et cette immersion subite dans le mélange des deux temps m'ont fortement dérangée et empêchée de m'y retrouver plusieurs fois.
Enfin, je souhaite conclure en rappelant que je n'ai jamais vu la série, et que donc plusieurs choses m'ont parues complètement incongrues. Je n'ai pas aimé Emma, volage et passive à la fois, mais Régina et Pinocchio m'ont intriguée, surtout que leur rôle vient à changer et se révéler si vite ! Heureusement, l'histoire en elle-même, la trame, m'a intéressée et m'a rendu curieuse d'en savoir plus et de comprendre cet univers. J'aimerai voir le début de cette série, le pilote, pour voir si j'accroche avec le personnage d'Emma, mais j'ai des doutes, et ce n'est pas devenu une envie prioritaire dictée par la découverte du livre.

Lien : http://rayon-passion.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          52
Perlune
  28 août 2015
Victimes d'une malédiction, les personnages des livres de contes se retrouvent prisonniers à tout jamais dans notre monde au sein d’une petite ville du Maine hors du temps où personne ne peut ni en sortir, ni y entrer. Inconscients de leur ancienne vie, ils sont manipulés, privés de leur bonheur et des gens auxquels ils tiennent. Mais, un enfant pourrait tout changer. Un enfant qui connait l’origine de la malédiction et l’unique espoir de la vaincre un jour. Un unique espoir si fragile. Car une seule personne a entre ses mains le pouvoir de les libérer…
Une merveilleuse découverte ! Novélisation de la série culte du même nom, ce roman en reprend l'essentiel pour une fantastique lecture à découvrir sans soucis même sans avoir vu la série au préalable. Les auteurs nous offrent une attachante histoire très originale, fascinante, captivante et toute en mystères avec une belle réécriture des contes où les nombreuses intrigues s’entremêlent merveilleusement. Les pensées de la majorité des personnages sont retranscrites, leurs histoires bien amenées et agréablement expliquées et le suspens plus présent car, contrairement à la série, l'on ne devine ou ne découvre qu'au fur et à mesure quelle personne est tel personnage de conte. En revanche, il manque certains détails très intéressants et parfois même importants notamment sur l'ancienne vie des personnages, sur leur histoire. Ainsi livre et série se complètent parfaitement bien, aboutissant ensemble à une fabuleuse histoire très bien menée. En conclusion, un chouette roman très agréable à lire qui nous offre une version pleine d'intrigues et de suspens, si l'on n'a pas vu la série avant, et une version synthétisée vraiment superbe et très bien écrite, si on l’a déjà vu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Thalyssa
  07 juillet 2013
Appréciant grandement la série TV, j'étais très enthousiaste à l'idée de découvrir la novélisation de Once Upon a Time. Malgré quelques défauts dans la 2nde saison, les créateurs parviennent à nous embarquer dans un univers incroyable, mêlant habilement monde réel et imaginaire, contemporanéité et contes pour enfants. On y retrouve Blanche-Neige, son Prince Charmant et la Méchante Reine, le petit Chaperon Rouge, Cendrillon, le Capitaine Crochet, la Belle et la Bête, la Belle aux Bois Dormants, et tant d'autres. C'est un vrai régal et les connexions entre les différents personnages sont très bien pensées.
On retrouve dans ce roman une des recettes du succès de la série TV : une intrigue à deux voies. Dans notre monde, sur Terre, on évolue de façon chronologique, tandis que dans le monde des contes, c'est tout l'inverse. On part d'une Blanche-Neige paria, dont la tête est mise à prix, et on remonte lentement le temps pour découvrir comme elle en est arrivée là, comment et pourquoi la Reine s'est acharnée à lui faire tout perdre.
Malheureusement, de mon point de vue, le livre trouvera difficilement son public. Je ne l'ai trouvé adapté ni aux inconditionnels de la série, ni aux néophytes voulant s'y initier. Il n'apporte rien de plus par rapport aux épisodes abordés, mais ce qui m'a surtout gênée, ce sont les tailles apportées dans l'intrigue. Des moments-clés se sont retrouvés abrégés en quelques mots, comme le passé de Charmant – qui permet pourtant de mieux comprendre comment il en vient à repousser son héritage. Pareil pour l'arrivée de Belle dans la vie de Rumpelstiltskin. Comment pourrait-on comprendre l'impact de cette rencontre jusque dans la ville de Storybrooke ? La dualité du Ténébreux est complètement mise en arrière-plan, alors que c'est une des épices qui font la saveur de l'univers. Et le dernier détail qui m'a affligée : vers la fin du roman, quand David émet des doutes à l'égard de Mary Margaret, il n'est fait nulle mention des rêves qui l'ont induit en erreur. Comment comprendre son attitude dans de telles conditions ? Des détails m'avaient déjà un peu chiffonnée dans la série (Blanche cheveux longs avec des vêtements médiévaux Vs Mary Margaret cheveux courts avec des vêtements modernes… et il arrive malgré tout à confondre ?), mais ce passage, pour quelqu'un qui n'a pas encore vu la série, devient complètement incompréhensible.
Au niveau du style de l'auteure, je n'ai pas non plus adhéré. Les phrases sont trop longues, la ponctuation et les participes présent trop invasifs. Les dialogues sont trop… oraux. Ils comportent des répétitions qui passent très bien quand on parle de visu avec quelqu'un, mais le rendu est très maladroit à l'écrit. En parlant à Emma au tout début du livre, Henry passe du tutoiement au vouvoiement, avant de revenir au premier, et ce, sans aucune raison. Il n'y a aucune description et il est, de ce fait, très difficile de s'attacher à l'univers et aux personnages, qui paraissent bien plus superficiels qu'ils ne le sont dans la série. Tout est basé sur l'action, et même en connaissant bien l'univers, j'ai été gênée par ce manque de visualisation. Je n'ai pas été transportée dans la féérie de l'autre monde. J'ai également regretté le manque de transition entre les différentes intrigues. On en entendrait presque le « clap » de fin de tournage, sauf que ça passe nettement moins bien dans un roman.
L'ensemble donne une nette impression d'avance-rapide. Il aurait peut-être été plus judicieux de scinder la 1ère saison en deux novélisations, pour pouvoir détailler les subtilités et les clins d'oeil qui font l'intérêt de la série TV. Et surtout, offrir aux personnages la profondeur qu'ils méritent. Une grosse déception, et pour une fois, je conseillerai plutôt la télévision à un livre.
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ewylyn
  12 décembre 2017
Je suis très fan de la série Once upon a time, elle me permet chaque fois de m'évader et de m'amuser avec les contes ; c'est une retombée en enfance, j'en demande pas plus. Je me laisse porter par les épisodes sans me poser de question, alors que je me lancerais dans la saison 6 et 7, j'avais envie de me plonger dans ce tome : il retrace les grandes lignes de la saison 1. Ce serait un joli rappel. Je ne suis pas déçue par cette lecture, j'en ressors conquise et déçue qu'il n'y aura pas la novélisation des autres saisons.
Personnellement, je vous conseil un truc. Soit de lire ce roman avant de vous plonger dans la série, comme ça vous regardez vite fait si ça vous plaît ou non. Soit vous le lisez très loin, très loin dans le temps, n'allez surtout pas le lire deux jours après la fin de la saison 1 ou de la commencer. Vous serez immanquablement déçu. C'est une novélisation assez fidèle à la série, même si pas mal de détails manquent à l'appel, vous avez les grandes lignes et les grandes révélations. Si je l'ai autant aimé, c'est parce que mon visionnage de la saison 1 date maintenant, ça m'a fait une bonne révision !
Les contes sont bien revisités et si j'adore l'univers Once upon a time, c'est pour sa manière de tous les mélanger, de les faire coïncider. Dans ce premier roman, nous avons le parallèle entre le pays des contes avec le passé de nos héros ET notre monde, dans notre époque avec nos héros coincés dans un présent loin d'être idyllique. L'univers est dense à cause de toutes ces histoires qu'il faut mélanger et assemblés pour faire un puzzle géant. Je ne dis pas que tout est cohérent et que vous aurez toutes vos réponses — car bien des éléments sont présents dans la série et non dans ce livre. En revanche, ça fonctionne côté magie.
On se laisse embarquer par les aventures de Blanche-Neige et du Prince Charmant, de Rumpel et de la Méchante Reine, de Cendrillon et de Pinocchio, sans oublier le Chaperon Rouge ou la mythologie grecque et son roi Midas. Les personnages se dévoilent peu à peu, en bien comme en mal, ils font avancer le récit et permettent de faire progresser la relation entre Emma et son fils Henry. Ce dernier veut prouver à sa vraie mère qu'une malédiction oeuvre à Storybrooke et qu'elle doit contrer sa mère adoptive Regina. La plume est simple, elle n'a rien de très spectaculaire à mes yeux, les descriptions et les dialogues sont bien écrits, on sent la personnalité des différents protagonistes à travers les répliques, mais c'est très léger. C'est peut-être un de mes bémols de cette novélisation, c'est le côté impersonnel et distant de l'écriture.
J'ai beaucoup aimé les personnages, ils sont loin d'être parfaits ou d'être des héros. Blanche-Neige a commis bien des erreurs vis-à-vis de la Méchante Reine ; cette dernière voit son passé, ses failles et ses soucis lui donner du relief, un intérêt qu'elle n'avait pas à mes yeux quand j'ai découvert la série. Mr. Gold est très atypique, c'est un antagoniste aussi mystérieux que trouble, on ne sait pas sur quel pied danser. La relation entre Emma et Henry est super belle, j'aime leur rencontre et l'évolution qu'elle prend ; pareil pour ce trio Henry-Regina-Emma, c'est très intéressant à découvrir. J'aime aussi l'amitié sincère entre Mary Margaret et Emma, Mary Margaret est tellement forte et sensible, je suis moins fan de David que j'ai trouvé peu courageux et un brin menteur.
En conclusion, je vous laisse découvrir ce roman qui sera parfait pour une première immersion dans l'univers de Once upon a time. Si vous êtes perplexe quant à vous lancer ou pas, vous découvrirez ici des personnages attachants, adorables, sympas et pas aimables, humains. Vous pourrez aussi vous familiariser avec l'univers des contes, ce côté comique et tragique des histoires contées à travers les chapitres ; de bons rebondissements et de grandes révélations sont à prévoir jusqu'aux dernières lignes. En revanche, si vous êtes déjà fan, cette novélisation ne vous apprendra rien de plus, elle vous fera passer un bon moment et sera une bonne pause chargée de souvenirs si comme moi, ça fait un bail que vous avez vu la première saison.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (142) Voir plus Ajouter une citation
OtmaOtma   03 juillet 2016
-C'est censé être le début de la bataille finale.
Le grand dénouement.
-A un moment, il va falloir que tu grandisses et que tu laisses tomber tout ça, Henry, lui fit-elle remarquer. Les histoires, c'est génial, mais, tôt ou tard, il faut redescendre sur terre.
A son plus grand regret, elle eut l'impression de parler comme Regina ; mais celle-ci avait raison, il n'était pas très bon de croire en des choses imaginaires. Cela vous rendait vulnérable. C'était à peu près la seule leçon de vie qu'elle avait à lui offrir -sa propre philosophie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Daniella13Daniella13   22 juillet 2016
Personne n'a jamais dit qu'il était facile de trouver l'amour de sa vie, n'est-ce pas ?
Commenter  J’apprécie          170
OtmaOtma   29 juin 2016
Dans un autre monde, à une autre époque, quelques semaines seulement après avoir été réveillée par l'amour de sa vie, Blanche-Neige tenait la main du Prince Charmant dans la salle de bal du château royal.
Le couple était entouré de tous les sujets du royaume. Ils se regardaient dans les yeux pendant que l'évêque demandait à Blanche si elle acceptait d'épouser le prince.
Elle n'eut aucune hésitation. Elle acquiesça, et les deux amoureux se sourirent affectueusement tandis que l'évêque les déclarait mari et femme. Les musiciens de la Cour commencèrent à jouer, et les nouveaux époux se penchèrent l'un vers l'autre pour échanger un baiser.
La dernière fois qu'ils s'étaient embrassés, un miracle s'était produit. Le prince avait tiré Blanche du sommeil magique dans lequel l'avait plongé la Méchante Reine. Mais ils n'étaient pas encore débarrassés d'elle.
Cette fois, au moment même où leurs lèvres se touchèrent, un formidable coup de tonnerre retentit, plus fort que la musique, arrachant un cri à presque toutes les personnes présentes. Les invités se tournèrent tous d'un coup vers les immenses portes de la salle de bal - d'où le fracas semblait provenir - , qui s'ouvrirent violemment, heurtant les murs de chaque côté de l'entrée.
Là, sur le seuil, se tenait une silhouette toute de noir vêtue.
La Méchante Reine.
Encore.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
OtmaOtma   03 juillet 2016
Toute cette opération s'appelle l'opération Cobra.
Emma l'écouta consciencieusement expliquer la malédiction en question. Tous les habitants de Storybrooke - tous ! - venaient d'un autre pays. Le Royaume enchanté. Ils y vivaient alors heureux, et sous des apparences différentes. Mais, afin de punir Blanche-Neige et le Prince Charmant de l'avoir trahie, la Méchante Reine avait décider de lancer une malédiction sur l'ensemble du royaume. Une malédiction qui empêcherait qui que ce soit de connaître le bonheur. Tous les habitants du Royaume enchanté furent transportés dans cette petite ville, dans ce monde-là, sur Terre, une planète dépourvue de magie. Personne ne pouvait en partir, le temps s'était arrêté, et personne n'avait conscience de ce qui s'était passé. Ils avaient tous perdu la mémoire, et cela faisait vingt-huit ans qu'ils étaient coincés là vivant les même journées, de manière répétitive. A l’exception de Henry, qui avait tout compris grâce au livre et n'avait pas vu le jour dans le Royaume enchanté.
-La Méchante Reine s'est procuré la malédiction auprès de sa pire ennemie, Maléfique, expliqua Henry. Elle s'est rendue à son château, et il y a eu cette gigantesque bataille magique. La reine a volé la malédiction du sceptre de Maléfique. C'était un combat dingue !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
OtmaOtma   15 juillet 2016
Elle la dévisagea, ne souhaitant pas lui répondre maintenant qu'elle s'était rendu compte de ce que cela signifiait. Cette femme chaleureuse qui avait à peu prêt son âge, ou même un peu moins, serait sa mère. Emma s'étonne de constater à quel point son imagination appréciait cette idée et tenta de s'y arrimer, ne serait-ce que quelques secondes. C'était précisément le genre de chose qu'elle avait eu l'habitude de faire pendant son enfance, un jeu auquel elle jouait toute seule pendant des heures, cachée dans un placard ou roulée en boule sous un arbre : elle imaginait ceux à quoi sa mère pouvait ressembler... qui elle était, où elle était, pourquoi elle avait été contrainte de l'abandonné. En quelques années, ces affabulations avaient fini par former un ensemble cohérent, une image floue dans son esprit qu'il lui arrivait de prendre pour un souvenir. Souriante, la femme s'approchait d'elle en ouvrant les bras et en l'appelant "Emma, Emma" d'une voix douce et tendre. C'était idiot. Inventé de toutes pièces. Complètement ridicule. Elle s'en était rendu compte à l'âge de onze ou douze ans et avait aussitôt cessé de jouer à ce jeu. A tout jamais.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Once Upon a Time

Dans quel état des Etats-Unis se trouve Storybrooke ?

Dans le Maine
Dans le Vermont
En Floride
En Californie

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Once upon a time : Renaissance de Odette BeaneCréer un quiz sur ce livre
. .