AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782013931496
256 pages
Éditeur : Hachette (05/08/2015)

Note moyenne : 2.93/5 (sur 21 notes)
Résumé :
1557
Marie Stuart, quinze ans, reine de France et d'Ecosse, est désespérée.
Une prophétie lui a révélé sa mort prochaine.
Face à ces révélations, Marie est seule. Son mariage est incertain.
François son époux, est parti retrouver sa maîtresse, enceinte de lui.
Triangle amoureux, lutte pour le pouvoir, complots et manigances, la Reine va devoir faire des choix en restant au château, derrière les murs, à l'abri de la peste qui ravage... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
Daniella13
  12 janvier 2018
Après avoir adoré la série, j'avais hâte de lire le livre et de voir ce que Lily Blake allait apporter.
Marie Stuart est Reine d'Ecosse et devient Reine de France en épousant François.
Alors que la peste fait rage, François part rejoindre sa maîtresse, Lola, enceinte de lui pendant que Marie gère le château. Mais un soir de banquet, Nostradamus, le voyant, lui annonce que sa mort est proche. Quelqu'un la veut morte.
Réussira t'elle à déjouer la prophétie ? François lui reviendra t'il après qu'elle lui ai menti ?
Je dois dire que j'ai bien aimé l'écriture de Lily Blake cependant le contenu était un peu vide. Pour moi il manquait beaucoup d'éléments de la série.
Déjà le premier tome ne retrace que la fin de la première saison de Reign alors que beaucoup d'éléments sont importants en début de série. Ensuite nous avons que l'impression que tout se déroule bien alors qu'en fait c'est plutôt l'apocalypse au château et on ne le ressent pas.
Au niveau des personnages, nous restons basés que sur certains alors que d'autres ont un vrai rôle à jouer et sont pourtant laissé en retrait.
La relation entre Marie et François n'est pas assez expliquée et on a l'impression que ce sont deux étrangers et que l'essentiel est sa relation avec Lola sa maîtresse.
Je ne me rappelais plus l'histoire de Pascal donc j'ai apprécié me replonger dans cette partie avec Sébastien et Kenna.
Au niveau des personnages il manque le rôle important et manipulateur de Catherine, la femme du défunt Roi Henri. Je trouve qu'elle n'a pas été assez mise en avant.
Le livre étant relativement court, je vous laisse découvrir le reste. J'ai tout de même passé un agréable moment à lire ce roman et je continuerais sur le deuxième tome en espérant être conquise et qu'il y ait plus d'actions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
Ewylyn
  30 août 2015
La série me faisait envie depuis quelque temps, mais j'avais d'autres impératifs de ce côté-là, du coup, j'ai sauté sur l'occasion quand Hachette m'a proposé de lire le roman. Je remercie vivement la maison d'édition, car maintenant, je suis très curieuse et j'ai très hâte de pouvoir la commencer. Il n'empêche que ma lecture n'a pas été gênée par ce manque, au contraire, tout reste fluide et agréable à lire.
Reign, c'est un bon mélange entre passion et histoire, il y a de bons ingrédients employés comme la romance, des triangles amoureux captivants ; il y a Nostradamus et ses prophéties, instaurant de ce fait un climat d'angoisse et de mystère ; il y a la cour et ses intrigues, Catherine, la mort du roi, d'anciennes querelles, de vieilles connaissances oubliées dans un coin du château ; pour finir, il y a la peste, terrible maladie qui sévit dans le royaume. Même si, je chipote, j'aurais souhaité voir ces éléments plus détaillés, il en ressort de cette lecture un sentiment d'enthousiasme devant l'habilité de l'auteure à mêler tous ces éléments. J'ai été captivée du début à la fin, je l'ai quasiment lu en deux jours à peine.
Une fois commencés, les chapitres sont plutôt d'une bonne longueur, suffisante pour se laisser transporter dans l'univers et ses différents protagonistes. Lily Blake offre de belles descriptions, à la fois simple et fouillée dans la recherche du vocabulaire pour donner une crédibilité sans pour autant perdre un côté moderne. le mélange des deux donne un récit travaillé et simple à lire, je m'imaginais facilement les lieux et les actions, les dialogues n'empiètent pas sur le travail de descriptions, les répliques interviennent quand il faut. La plume rend le roman très accessible, sympathique dans le rendu des émotions, prenant dans ses actions et le final laisse présager des suites tout aussi palpitantes.
Le siècle de Catherine de Médicis est bien dépeint, on y voit Marie, reine d'Écosse, on parle du roi mort lors d'un tournoi en se prenant une lance dans l'oeil. Vêtements, moeurs, arbre généalogique sont bien présentés, c'est facile de compréhension pour toute personne connaissant peu cette période de l'histoire. J'ai apprécié l'intrigue du roman, on nous présente Marie et François, ils sont mariés et pourtant, ils seront séparés durant ce roman. La première doit composer avec ses propres angoisses, la foule aux portes du château, la peste les conduisant à se barricader à l'intérieur, elle est victime d'une prophétie de Nostradamus lui prédisant sa mort prochaine. Quant à François, son intrigue nous conduit jusqu'à Vanne où sa maîtresse, une amie de Marie, doit accoucher, il brave la peste pour la rejoindre. Ce sont des intrigues simples, efficaces, avec de bons rebondissements et des révélations très intéressantes, j'ai passé un très bon moment avec cette histoire. Je ne pensais pas que l'auteure nous conduirait vers des rites païens ou des souterrains dangereux repaire d'une ombre cagoulée, ce fut très prenant à découvrir.
Les personnages sont sincèrement attachants, je pense que je m'attacherais plus aisément à eux avec la série, néanmoins, ils sont plutôt sympathiques à découvrir. François m'a beaucoup plût, même s'il est un peu inconscient des dangers de la peste, j'adore le courage dont il fait preuve, ainsi que sa sensibilité, il aime autant Lola que Marie. Cette dernière est une femme très forte, sûre d'elle sans être arrogante ou fière, Marie est différente des autres femmes, elle possède un truc en plus qui la rend plus fascinante. Elle est intelligente et soucieuse, j'ai adoré la suivre dans cette histoire. Ses suivantes et amies sont adorables, je pense à Greer ou à Kenna, deux femmes bienveillantes, même Lola est extraordinaire. Catherine de Médicis comme Nostradamus me font parfois peur, c'est une femme austère et grave, très intelligente et forgée par ses années de règne, très fascinante cette femme. J'ai un coup de coeur pour Sébastien, le demi-frère de François et mari de Kenna, il est très drôle, charmant, brave et une partie de l'histoire lui est consacrée, elle est plutôt sympathique à lire.
En somme, ce n'est pas un coup de coeur, mais il a du charme, il est très bien écrit, fluide et prenant ; l'intrigue mêle avec brio divers éléments bien expliqués et exploités, je ne me suis pas ennuyée, les protagonistes sont travaillés. L'histoire propose de bons rebondissements, des révélations captivantes et un final des plus angoissants, j'ai sincèrement très envie de connaître la suite et de regarder la série. Je ne sais pas si les fans apprécieront, en tout cas, les amateurs du 16e ou les curieux comme moi pourront être conquis par les péripéties de Marie à la cour du royaume de France.
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
April-the-seven
  08 septembre 2015
Je remercie les éditions Hachette pour leur confiance. J'ai entendu parler de la série Reign comme tout le monde. J'ai appris l'histoire de Marie Stuart à l'école, là encore comme tout le monde. du coup, ce premier tome et sa couverture particulièrement alléchante m'ont tout de suite fait de l'oeil. Reign s'ouvre sur un décor de Renaissance, où les coups bas vont bon train.
Marie Stuart est la reine d'Écosse. Promise au prince de France, François, depuis son enfance, elle a réchappé de justesse à une tentative d'empoisonnement, alors qu'elle vivait recluse chez les bonnes soeurs. Les Anglais cherchent à attenter à ses jours depuis toujours, et il se trouve que la cour de France est l'unique endroit où elle sera le plus en sécurité. Mais une fois sur les lieux, l'innocente Marie se retrouve au coeur des tractations douteuses. Entre ses sentiments et son désir de préserver son pays de l'appétit vorace des monarques, la jeune fille va devoir composer et apprendre à survivre. le premier tome de Reign prend place entre la première saison et la deuxième.
Je vous avoue que j'ai eu des difficultés à m'immerger dans cet univers. Dès le début, je ne parvenais pas à comprendre les tenants et les aboutissants de l'histoire, et il m'a semblé que de multiples aventures s'étaient déroulées avant les faits que Lily Blake nous présente. J'ai donc eu la bonne idée de commencer la série (oui, car du coup mon intérêt pour la série s'en est trouvé titillé), et c'est à ce moment que j'ai pris plaisir à lire le livre en parallèle.
On découvre un univers assez sombre et bourré de mystères. Les personnages nous offrent une multitude de points de vue, ce qui rend l'histoire plus riche. On devine plus que l'on constate que les personnages en questions sont multifacettes et possèdent tous leur part d'ombre. On finit par très vite se prendre au jeu en partageant leurs tourments, et même si on s'éloigne grandement de l'Histoire, on prend plaisir à les suivre. Si au début je me suis sentie extérieure et quelque peu larguée, au fur et à mesure, j'ai apprécié le fait que l'auteur nous donne des bribes d'informations quant à ce qui était survenu auparavant.
Alors bien sûr, comme dans tout livre inspiré d'une série télévisée, on peut éprouver une certaine déception quant au manque de détails. Les personnalités restent brossées très superficiellement quand on n'a jamais regardé la série. Ici, on arrive tout juste en plein milieu d'une situation critique, beaucoup de choses se sont passées, et il faut prendre le temps de comprendre tout ce qui se joue et tout ce qui s'est joué auparavant. Pour ça, je suis quand même assez déçue, car l'auteur n'a pas cherché à innover, elle n'a pris aucun risque et est restée en surface. C'est ce manque de profondeur qui m'a grandement laissée sur ma faim. Une histoire magnifique comme celle de Marie Stuart – même remaniée – mérite un roman moins survolé, plus authentique.
La série en elle-même ne lésine pas sur les décors somptueux, l'ambiance frivole de la cour. Et c'est bien dommage que l'on ne ressente pas ça dans le roman. Mais je pense que l'auteur a cherché à faire de la prophétie une transition entre les deux saisons, ce qui ne peut que ravir les fans de la série, et perdre les autres. Seulement l'histoire fictive de Marie Stuart dans la série est tellement complexe et bien menée qu'il est dommage de ne pas avoir greffé ces qualités au roman.
Le gros point positif, c'est que cette lecture m'aura poussée à découvrir une série mouvementée et hautement addictive, malgré les pentagones amoureux qui assaisonnent les multiples intrigues (oui, à ce stade il ne s'agit plus de triangles amoureux. Rires). C'est un univers plaisant qui met en avant de belles valeurs humaines. L'époque qui nous est dépeinte est fascinante et malgré l'atmosphère sombre que l'auteur aborde, on ne peut s'empêcher d'en demander un peu plus.
En résumé, La prophétie est un dépaysement qui fait du bien et qui laisse entrevoir une série extrêmement vaste. L'univers historique, saupoudré d'une très légère touche paranormale (mais alors très, très légère), m'a séduite sans détour. J'en attendais davantage, je suis restée sur ma faim, mais j'ai néanmoins passé un moment agréable. Bref, moi je file regarder ma série, maintenant !

Lien : http://april-the-seven.weebl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lisbei13
  17 septembre 2015
Alors, déjà, ça partait mal ... ce roman est une novelisation basée sur un série, mais c'est la novélisation de la suite de la saison 1 qui a été diffusée en France en fin d'année 2014 ... et moi, je n'ai pas vu cette série télévisée ...
Alors, d'après Wikipédia, il s'agit d'une série basée sur la vie de Marie Stuart, Reine d'Ecosse et de France, mais qui dévie largement de la réalité historique pour faire la part belle à la romance mâtinée de fantastique ...
Donc, j'ai attaqué ma lecture en sachant qu'il s'agissait d'une suite, et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'auteur n'a pas jugé bon de poser un peu le décor pour ses lecteurs néophytes ... on rentre direct dans le bain, et à nous de grapiller des indices ici et là pour comprendre ce qui s'est passé avant ...
Pour résumer le roman, disons que Marie Stuart, mariée à François II, vient de devenir Reine de France suite à la mort de son beau-père, Henri II. Mais le temps n'est pas aux réjouissances, la peste envahit la campagne environnante, la reine a décidé de fermer les portes du château pour éviter la contagion à la Cour et n'a pas pu empêcher le départ précipité de son époux, le nouveau roi, donc, parti au galop à la recherche d'une suivante de la reine avec qui il a eu une aventure et dont il ignorait attendre un enfant ... et pendant que François II tente de retrouver Lola afin de la ramener au château en évitant les pestiférés et les païens qui font des sacrifices humains pour tenter de détourner la peste du royaume de France, Marie isolée face à la redoutable reine-mère, Catherine de Médicis, apprend de Nostradamus qu'il a eu une vision de sa mort prochaine, la gorge transpercée par une flèche ... comment la jeune femme pourra-t-elle éviter la réalisation de cette prophétie ?
Bon, autant vous le dire tout de suite, je l'ai lu en entier, mais vraiment sans conviction ... ce livre s'adresse clairement à des adolescentes habituées à un monde édulcoré où tous les personnages principaux sont jeunes, beaux, amoureux ... ça m'a un peu désespérée ... remarque, le point positif, c'est que tout est tellement édulcoré que je n'ai même pas eu peur de lire les passages parlant de la peste, alors que je suis carrément phobique des histoires d'épidémies mortelles ...
Je vais donc donner mon exemplaire à ma médiathèque où il fera sûrement le bonheur de jeunes lectrices, mais je ne peux le recommander en mon âme et conscience à des lectrices ayant deux sous de jugeote et un minimum de culture historique ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
johannel
  20 octobre 2015
Marie Stuart est désormais reine de France, elle a tant de charges sur ses épaules, à seulement quinze ans. Marie ne mène pas une vie ordinaire, sa vie pourrait même devenir dangereuse car une prophétie lui révèle sa mort prochaine. Elle aimerait pouvoir compter sur son époux François mais ce dernier est parti rejoindre sa maîtresse, enceinte de lui….
J'avais commencé à regarder la série Reign et j'avais bien accroché à cette série qui était pleine de manigances, de complots, mais aussi d'amour et d'amitié. Je suis ravie de voir que les éléments qui m'ont plu dans la série sont intacts dans le roman. L'ambiance est la même, l'esprit de la série est conservé, j'ai passé un bon moment de lecture. Nous sommes en 1557, Marie Stuart est reine de France, j'ai apprécié plongé dans l'histoire de cette reine au tempérament fort. C'est seule que Marie doit faire face à la prophétie qui annonce sa mort prochaine mais aussi face au peuple, la peste ravage le pays, Marie doit faire des choix. J'ai apprécié entrer dans le quotidien de cette cour, l'auteure évoque des thèmes comme les liaisons amoureuses notamment les maîtresses mais aussi les manigances, car à la cour, tout le monde semble parler sur tout le monde, Marie est en danger, elle doit faire attention. Ainsi, l'histoire est pleine d'action, on se demande comment Marie va faire face mais aussi si François va s'en sortir. L'ambiance est stressante, une ombre du passé semble resurgir et semer la terreur au sein du château. C'est la peur au ventre qu'on assiste aux différents événements qui parsèment cette histoire. L'histoire est bien menée, nous la suivons à travers le regard de plusieurs personnages notamment Sébastien, lady Kenna, François ou encore Marie.
Les personnages sont assez nombreux mais les connaissant grâce à la série, je n'ai pas eu de mal à retenir leur prénom et à m'attacher à eux. Marie semble être le personnage phare de cette histoire, elle est reine et c'est seule qu'elle doit prendre des décisions. J'ai admiré la force de ce personnage, elle si bien entourée est finalement très seule. Elle est déterminée, même si elle a peur, elle essaye de pas le montrer, c'est une reine exemplaire mais qui a aussi ses secrets. J'avais beaucoup de mal avec François dans la série, je dois avouer que mon regard sur lui a légèrement changé, j'ai trouvé qu'il était plus humain, mais je n'apprécie pas forcément le comportement qu'il a avec Marie. C'est un homme dévoué, mais sa dévotion est-elle bien placée ? Lui aussi se pose des questions et doit faire face à des problèmes personnels. Sébastien est un personnage qui m'a toujours intriguée, il était très mystérieux dans la série et toujours un peu à l'écart de la cour, il connaît plein de choses sur les rites païens. C'est un personnage que j'apprécie, il est toujours aussi intrigant. Il y a aussi Lola mais tout comme dans la série, je n'aime pas du tout son personnage, je n'ai pas apprécié ce qu'elle a fait à Marie et depuis mon regard sur elle n'a pas changé. Lady Kenna est une des dames de Marie que j'avais apprécié, je suis ravie de la retrouver dans le roman, c'est un personnage qui me plaît toujours autant. Enfin, il y a Catherine, elle m'a toujours intriguée dans la série avec ses stratagèmes mais je dois avouer qu'ici je n'ai pas ressenti le côté manipulateur de ce personnage, un trait de caractère que je n'apprécie pas habituellement mais que j'aimais chez ce personnage, dommage qu'elle n'ait pas plus d'importance dans le livre !
L'écriture de l'auteure est fluide, elle conduit parfaitement son histoire. La narration est externe mais permet ainsi de suivre plusieurs personnages, ce qui est un bon point.
En bref, une belle découverte, un roman qui complète parfaitement la série, l'ambiance est la même, j'ai apprécié retrouver toutes les manigances de la cour!
Lien : http://les-chroniques-de-joh..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Daniella13Daniella13   11 janvier 2018
Les regrets sont un poison
Commenter  J’apprécie          390
EwylynEwylyn   05 novembre 2015
Ne montrez aucune faiblesse. Ne leur donnez aucune raison d'avoir de la compassion à votre égard, car celle-ci provoque la pitié et enfin le dédain.
Commenter  J’apprécie          60

Video de Lily Blake (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lily Blake
Bande annonce de Blanche neige et le chasseur sorti en juin 2012.
autres livres classés : pesteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2055 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre