AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2705668217
Éditeur : Hermann (12/05/2009)

Note moyenne : 4/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Bien qu'élu à l'Académie française en 2002, et en dépit de ses succès éditoriaux, François Cheng demeure un écrivain mal connu du grand public. Le présent livre ne retrace pas la vie de François Cheng, sur laquelle ne sont fournies que les informations indispensables. En invitant à lire cet écrivain français venu de «l'Orient de tout», ou, plus précisément, en invitant à lui consacrer une lecture «d'accueil», Madeleine Bertaud permet de suivre l'auteur du Dit de Tia... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
fanfanouche24
  03 janvier 2016
Une anti-chronique malgré moi... anti... car ce livre épatant je ne l'ai parcouru que trop superficiellement, alors que j'en avais fait l'acquisition fébrile et impatiente... en 2010. Il a rejoint mes réserves d'écureuil et mes livres en attente...
Ayant une amie aussi passionnée que moi par ce poète, écrivain,calligraphe et académicien... je me suis fustigée pour ma négligence, et je lui ai offert , en complément de surprises pour ces fêtes !!!
François Cheng ( de son vrai nom Cheng Chi-Hsien) naît à Nanchang le 30 août 1929 dans une famille de lettrés. Très jeune, son père l'initie à la calligraphie, cette "musiques des gestes". En 1937, la guerre sino-japonaise éclate...
Après des études à l'université de Nankin, Cheng Chi-Hsien arrive en France, où son père, spécialiste des Sciences de l'éducation aide à fonder l'UNESCO. Mais en 1949, la prise de pouvoir par Mao interdit le retour...
Sa famille émigre aux Etats-Unis. De son côté , il choisit la France et la langue française.
Des années de galère et de solitude où François Cheng fait tous les petits boulots possibles; il étudie avec passion.
Il se sent parfois en "perdition", et parvient à se construire par les études: "j'ai éprouvé maintes fois l'ivresse de renommer les choses à neuf, comme au matin du monde", écrit-il...
Il fut remarqué par Barthes, Lacan, et Kristeva. Il deviendra professeur et traducteur , entre autres de Baudelaire, Rimbaud, Apollinaire, Michaux , Char, etc.
En 1971, il est naturalisé français, et gardant son patronyme, ce prénom de "François" si proche de ce qualificatif de "français" qui lui tient tant à coeur, qui marque aussi sa dévotion à Saint- François, le pauvre d'Assise...
Son exigence et son objectif étaient de faire connaître la civilisation chinoise et devenir un "écrivain français"... Ce qu'il a réussi au-delà des espérances, lorsqu'on regarde l'amplitude et la diversité de ses écrits. En 2002,consécration: Il fut élu à l'Académie Française.
Je me souviens avec grand bonheur, comme libraire,la parution de ses livres magnifiques, édités par Phébus, sur l'histoire de la peinture chinoise ( en 5 volumes), ainsi que le très beau et plus récent " Pélérinage au Louvre", où François Cheng commentait ses tableaux préférés....
Autre souvenir incroyable, il y a quelques années, une rencontre avec cet auteur pour une conférence et une signature de ses écrits, à la Librairie Jonas, dans le 13e parisien, dans la proximité du quartier chinois...qui fut une très belle rencontre, avec un homme d'une simplicité et gentillesse confondantes...
Il me reste à patienter et m'impatienter... le temps que cette amie lise cette biographie passionnante, pour lui réemprunter !!!
L'essentiel : que les livres circulent, qu'ils soient offerts, prêtés, trouvés, réempruntés...peu importe.
C'est de la vie et du partage en plus...Pour l'instant cette biographie est partie de mes rayonnages pour trouver une autre lectrice moins négligente que moi ...Dans l'immédiat... je souhaitais juste laisser quelque trace de cet ouvrage... qui incitera, j'espère à d'autres élans et enthousiasmes...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          461
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
PiatkaPiatka   30 décembre 2015
Un jour si je me perds en toi
             
me rappelleras-tu mon nom

Un jour en toi si tu me retrouves
             
me révèleras-tu ton nom

Si de ma main je te heurte
             
m’ouvriras-tu ta paume

Si de ma main je te blesse
             
me donneras-tu ton sang

Jour après jour si je te harcèle
             
m’épargneras-tu la peur

Nuit après nuit si je t’épuise
             
me passeras-tu ton feu

Privé d’air, d’eau si je t’oublie
           
m’accueilleras-tu néanmoins

Coquille éclatée si je m’oublie
           
m’habiteras-tu enfin
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
PiatkaPiatka   18 février 2016
Le dialogue : un des mots que François Cheng affectionne le plus, parce qu'il suffit à exprimer ce qui se passe - qui est appelé à se passer - dans l'entre : nous l'avons rencontré concernant son histoire personnelle, concernant les grands blocs politiques, religieux, culturels...Au niveau de l'Univers, ce dialogue s'effectue entre tous les éléments vivants qui le constituent, silex, météorite, oie sauvage fendant la nue, homme - d'homme à homme aussi bien qu'"entre être de chair et terre de sang". C'est de lui qu'il est question dans sa poésie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
PiatkaPiatka   04 février 2016
Par-delà les paroles, un regard, un sourire suffit pour que chacun s'ouvre au mystère de l'autre, au mystère tout autre.

Éternité, avant-propos
Commenter  J’apprécie          190
PiatkaPiatka   13 janvier 2016
Les arbres de l’infinie douleur
Les nuages de l’infinie joie
Se donnent parfois signe de vie
A la lisière du vaste été
Commenter  J’apprécie          220
PiatkaPiatka   05 janvier 2016
La beauté du regard vient d'une lumière qui sourd de la profondeur de l'Être.
Commenter  J’apprécie          250
Video de Madeleine Bertaud (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Madeleine Bertaud
5 questions posées à Madeleine Bertaud, à l'occasion de la parution de son livre François Cheng, un cheminement vers la vie ouverte (Hermann).
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Madeleine Bertaud (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
764 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre