AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
4,28

sur 1025 notes
Royalbook
  09 juin 2021
Après avoir entendu énormément de bien de ce livre, je me suis finalement lancé dans cette lecture.
On est plongé dans un univers très original où les personnages sont cruels et manipulateurs. C'est un univers particulier car bien plus sombre que ce dont j'ai l'habitude de lire mais j'ai plutôt bien aimé cet aspect du livre.

En revanche j'ai trouvé que l'histoire avait pris beaucoup de temps à se mettre en place et je n'ai été captivé qu'aux 3/4 du livre.
En effet les dernières pages étaient beaucoup plus dynamiques avec des rebondissements peu prévisibles contrairement aux premières pages très descriptives.

Heureusement les personnages étaient plutôt sympathiques et m'ont convaincu de continuer ma lecture.
C'est donc un avis assez mitigé mais j'ai tout de même hâte de voir ce que Jude et Cardan nous réservent par la suite.
Commenter  J’apprécie          410
starmornielna
  13 octobre 2020
Après l'engouement qu'a provoqué la sortie de ce roman en France, je m'attendais à être emportée par ma lecture ! Peut-être que ça n'aurait pas été un coup de coeur, mais je pensais aimer cette histoire. Au lieu de cela, j'ai été déçue. En parcourant rapidement les critiques faites avant la mienne, je me rends compte que je suis presque la seule à ne pas avoir aimé. Pourtant, le livre avait tout pour me plaire ! Un univers riche et dur, un personnage principal fort et intelligent et des complots sanglants dans tous les sens. Or, je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages et je n'ai pas été emportée par l'histoire pour laquelle j'ai un peu tout vu venir…

Alors qu'elles étaient enfants, les parents des trois soeurs sont tués par l'ancien compagnon de leur mère, père de l'ainée Vivienne, qui emmène les enfants dans son monde, Terrafæ, pour les élever comme ses filles. Si Vivienne est à moitié fæ, ce n'est pas le cas des jumelles Jude et Taryn qui sont entièrement humaines. Aussi, elles vivent dans la peur quotidienne, malgré la protection de leur nouveau père, et subissent toute sorte de harcèlement notamment à l'école. Un groupe en particulier s'acharne sur elles, celui avec à sa tête le cruel prince Cardan. C'est surtout Jude qui subit le plus car elle finit par répondre à leur provocation et ne se laisse pas faire. Elle en a tellement marre d'être le souffre-douleur qu'elle s'engage auprès du prince Dain, promis comme futur roi, en espérant qu'en échange de ses services elle atteigne une position plus élevée et devienne intouchable pour Cardan et ses amis. Cependant, tout ne se passe pas comme prévu et Jude se retrouve au milieu de complots de la Cour de Terrafæ …

Je vais d'abord aborder les points du roman que j'ai appréciés avant ce qui m'a déçu. Car bien que mon avis soit très mitigé, je ne vois pas l'intérêt de le descendre, il a tout de même des qualités que je souhaite souligner.

Ainsi, j'ai apprécié l'univers varié des fæ que décrit l'autrice, que j'ai trouvé riche et recherché. Il y a beaucoup de races différentes, dont plein que je ne connaissais pas, des coutumes et une façon de vivre unique. J'ai aimé qu'il n'y ait pas que l'apparence qui entre en jeu. On a un univers de fæ complexe avec un royaume qui doit gérer les différences de chacun au quotidien. On se rend compte de cette complexité lorsque Jude assiste à des bals à la Cour qui réunit beaucoup de fæs différentes. Je pense que dans la suite, on va sans doute découvrir plus en profondeur les autres royaumes qui composent Terrafæ, j'aimerais beaucoup que l'on voit notamment ceux sous l'eau !

L'action est aussi très présente dans le roman. Si la mise en place de l'intrigue prend son temps, à partir d'un tiers du livre, je dirais, on a une gradation des événements qui s'enchaînent, avec un rythme bien soutenu. J'ai trouvé la plume fluide, le livre se lit facilement, surtout quand il y a de l'action. C'est aussi bien sanglant, comme on s'y attend avec le titre.

Concernant les personnages, c'est Vivienne et le prince Cardan que j'ai le plus appréciés. Vivienne est l'ainée des trois soeurs et à moitié fæ. Cependant, elle hait son père pour ce qu'il a fait à sa mère, aussi elle met tout en oeuvre pour lui causer des problèmes. Son rêve c'est de partir et s'installer chez les humains. Mais elle ne souhaite pas laisser ses soeurs derrière elle, elle attend donc de pouvoir les emmener pour partir. J'ai trouvé que Vivienne était sincère et, finalement, la plus intelligente des trois. Plutôt que de se plaindre, elle décide juste de partir et faire sa vie loin de tout ça. Elle est également très présente pour ses soeurs qu'elle aime beaucoup et même si elle semble ne pas être concernée elle est quand même toujours là pour soutenir Jude et Taryn.

Le roman s'intitule le Prince cruel et, pour beaucoup, il s'agit du prince Cardan. Il est vrai que la quatrième de couverture nous oriente dans ce sens. Mais je pense qu'il ne s'agit pas de lui. Finalement, la royauté comprend trois frères, trois princes, et le prince Cardan me paraît être le moins cruel de tous ! Il est certes irresponsable et alcoolique, mais on peut voir que même quand il harcèle Jude, il est le premier à tout arrêter quand ça va trop loin. Jude le bat d'ailleurs toujours très facilement, c'est à se demander comment elle peut être effrayée par lui. J'ai trouvé ses frères beaucoup plus terrifiants à tout point de vue ! Finalement, Cardan c'est une victime. S'attaquer à Jude, donc aux plus faibles, c'est essayer de se donner un pouvoir pour compenser auprès des autres et inspirer le respect. Lui aussi porte un masque et a une vie peu enviable malgré son titre de Prince. Étrangement, j'ai beaucoup aimé ce personnage faussement nonchalant qui finalement se bat depuis toujours contre les autres et qui est peu apprécié à sa juste valeur. Il n'a pas vraiment d'amis et le peu qu'il montre de lui m'a touché. Si je devais lire la suite, ce serait uniquement pour ce personnage !

Par contre, je n'ai pas pu apprécier Jude. Malgré sa volonté de fer, son courage et sa détermination, elle m'a saoulée pendant tout le roman. Elle se plaint tout le temps ! C'est assez insupportable de lire les pages où elle rabâche à quel point elle a peur, à quel point elle doit user de toutes ses forces pour résister à cette peur, etc. Je n'ai pas trouvé qu'elle subissait de sorts si horribles que ça. Surtout, elle est terrifiée par Cardan, alors qu'à part l'insulter et la pousser dans l'eau, il ne prononce que des menaces en l'air. C'est Valérian que j'ai trouvé plus flippant, mais là encore elle arrive la plupart du temps à se défendre. On sent que ce qui angoisse le plus Jude c'est de perdre le contrôle face à ce dont elle ne peut se défendre, à savoir des sortilèges ou des fruits fæ. Mais elle arrive toujours à se venger, donc vraiment, il n'y avait pas besoin, à mon sens, d'appuyer autant sur cette peur ! Je trouve que ces passages créent des longueurs dont on aurait pu se passer. Ça m'a, en quelque sorte, sortie du roman, et impossible ensuite de m'attacher à Jude ! Concernant sa dernière soeur, Taryn, je la trouve tout aussi insupportable si ce n'est pas pire ! Je l'ai trouvée stupide. Elle manque cruellement (ahah) de profondeur à mon sens, je l'ai même trouvé clichée. Pourquoi la soeur jumelle devait être l'opposée de Jude et donc une peste superficielle ?

Les pires passages sont, pour moi, la romance absurde et l'espèce de triangle amoureux malsain. Je ne vais pas spoiler mais j'ai trouvé que c'était une situation convenue avec des réactions clichés. Honnêtement, dès le début j'avais vite compris de quoi il retournait. Ça n'apporte rien du tout à l'histoire et au roman, vraiment on aurait pu s'en passer largement, d'autant plus quand la vérité est dévoilée et que l'on voit comment réagit Jude et comment elle n'en a rien à faire par la suite vu qu'elle passe très rapidement à autre chose. Si c'était possible d'éviter les personnages féminins clichés à ce point, ce serait quand même appréciable… de même, je n'ai pas trouvé que les moments forts de l'intrigue et les révélations aient été originaux. Malgré quelques bonnes idées, je n'ai malheureusement pas été surprise, tout me paraissait assez évident. Je pense que c'est parce que j'ai déjà vu ça plein de fois dans d'autres romans, du coup c'est plus difficile d'être surpris par ce genre d'histoire.

En conséquence j'ai trouvé que l'histoire manquait d'intensité et que les enjeux n'étaient pas assez sombres. Les personnages sont, à mon sens, plutôt creux. Ils manquent de profondeurs et tombent facilement dans le cliché. Je trouve ça dommage parce que, vraiment, j'en attendais beaucoup avec un univers aussi riche ! Évidemment, tout ce que j'ai évoqué n'est que mon avis personnel, je suis d'ailleurs très déçue de pas avoir apprécié cette histoire ! Je verrai à sa sortie, si je laisse sa chance à la suite ou pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          291
Saiwhisper
  21 février 2021
Wow, quel livre ! Merci à L_Bookine pour ce chouette cadeau d'anniversaire que j'ai tardé à lire… À tort, car je me suis régalée et j'ai même pré-commandé la suite alors que je n'étais qu'à la moitié de l'histoire ! Vivement avril, que je puisse retrouver Jude et ses camarades… Mais surtout, l'univers sombre, terrible, cruel, sanglant et complotiste des Faes ! Comme souvent dès qu'il est question de ces créatures, les coups bas et les trahisons ne sont pas loin. Ce genre de scénario me plaît beaucoup en fantasy, car il en surgit toujours de la tension ou de la surprise. Ce premier volet n'a d'ailleurs pas fait exception, puisque j'ai été étonnée par la mort brutale de l'un des personnages secondaires. Bien qu'il ne soit pas sans défaut, « Le Prince cruel » a proposé des éléments qui fonctionnent sur moi : une héroïne déterminée, mais pas surpuissante, des intrigues politiques, des assassins vivant dans l'ombre, une relation amoureuse complexe, un univers fascinant, un rythme bien géré et un dénouement qui donne envie de se jeter sur la suite. Ajoutons à cela un bon travail de la part de la maison d'édition, puisque la couverture est de toute beauté et les têtes de chapitres avec des insectes différents sont superbes !

Jude, la narratrice, est un personnage qui fera débat. D'un côté, elle m'a fait songer à Feyre d'« Un palais d'épines et de roses » T1 de Sarah J. Maas en raison de son humanité, sa volonté, son courage, son indépendance, son intelligence, sa loyauté pour sa famille et sa sensibilité ; néanmoins, Jude est tout de même moins douce qu'elle, plus impulsive et bien plus larmoyante. J'ai ainsi mis du temps à m'attacher à elle, car l'auteure insistait trop sur sa peur, ce qui a engendré quelques répétitions au début du livre. En revanche, son côté vengeur ne m'a pas dérangée, car il est raccord avec le vécu dur et violent de la demoiselle. En effet, Jude et ses soeurs ont été arrachées de façon morbide au monde des humains alors qu'elles étaient jeunes. Elles ont ensuite été élevées dans un univers fantastique qui rejette et asservi les Hommes comme du bétail. Pour survivre, la jeune fille a donc dû essayer de ne pas attirer l'attention sur elle, tout en utilisant des charmes de protection pour empêcher un Fae de lui donner des ordres (Ex : si un Fae vous ordonne de vous crever un oeil, votre corps obéit sans que vous n'y puissiez quoi que ce soit !). On notera également la faune agressive ou encore la flore dangereuse ! À moins d'avoir du sel pour conjurer le mauvais sort, ne mangez pas de fruits comme de la pomme dorée ! Sans quoi, vous perdrez tout contrôle et serez à la merci d'individus malintentionnés. Comme si cela ne suffisait pas, Jude a toujours été harcelée par les jeunes Faes de son âge, en particulier par le prince Cardan et ses comparses. Au départ, les actions de ces rivaux étaient minimes puis, au fil du récit, elles sont devenues de plus en plus mauvaises et dérangeantes. On comprend donc pourquoi la narratrice a une telle envie de se défendre ou de s'attaquer à ceux qui lui ont fait du mal. Pour ma part, un personnage avec un fond assez mauvais me fascine, car il casse les codes des héros gentils et dévoués. J'ai donc adoré suivre l'évolution de la belle mortelle.

En revanche, j'ai moins accroché à sa soeur jumelle, Taryn. Celle-ci m'a donné l'impression d'être insupportable, pleurnicharde, lunatique, secrète, râleuse, superficielle et peu développée. C'est dommage, car j'espérais qu'elle soit un peu moins clichée et qu'on lui attribue un meilleur rôle dans l'intrigue… Espérons qu'Holly Black lui donne plus de consistance dans le second tome. Leur soeur Vivienne ainsi que leur petit frère Chêne ont également du potentiel et joueront un rôle dans l'aventure cependant, ils sont encore à peaufiner. Il en va de même pour Cardan, ce anti-héros qui m'a autant conquise que déplu. En effet, ce Fae caractériel a su montrer une personnalité sombre, impitoyable, calculateur, joueur et retors qui a éveillé ma curiosité. J'aimais également son côté chien et chat avec Jude, car on pressentait réellement qu'il y avait quelque chose entre eux. Certes, c'était malsain toutefois, j'étais curieuse de voir leur lien évoluer au fil des rebondissements. Hélas, une fois le complot mis en marche, j'ai regretté le côté passif de Cardan. J'ai eu l'impression qu'il subissait ou se laissait porter par les événements alors que, quelques pages auparavant, il était clairement en position forte. J'espère donc qu'il retrouvera un peu de son mordant et de son côté taquin dans le second tome ! Pour moi, il est l'un des points forts de cette saga. J'ai donc des attentes le concernant.

Même si elle fut un peu lente à se mettre en place, l'intrigue a su me captiver. D'ailleurs, j'ai dévoré 400 pages en une journée ! J'ai eu le déclic après le premier quart, lorsque l'héroïne a convenu d'un pacte ne présageant rien de bon… Dès lors, l'action a commencé à se mettre en place. Jude a commencé à évoluer et à s'entraîner aussi bien physiquement que mentalement afin de réussir ses objectifs. Hélas, c'était sans compter les machinations de certains individus à la Cour, qui sont venus tout chambouler… Difficile de s'ennuyer avec ce premier opus où les twists sont nombreux ! Sans cesse, l'auteure renverse la tendance ou met en avant des personnages que l'on pensait secondaires. À cela s'ajoutent des personnalités intéressantes que l'on prend plaisir à suivre. L_Bookine m'avait prévenu : « Si tu as aimé Sarah J. Maas, tu devrais accrocher à cette nouvelle saga. » Elle avait raison ! C'était génial !! Ainsi, je ne peux que vous recommander cette sombre série où la mort, la manipulation, les secrets, la vengeance et la magie règnent en maître.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
coquinnette1974
  13 juillet 2021
A la bibliothèque, j'ai emprunté : le prince cruel de Holly Black. Jude a 17 ans et vit à la Haute Cour de Domelfe dans le royaume de Terrafæ.
Enlevée au monde des mortels lorsqu'elle n'était qu'une enfant et élevée avec ses soeurs parmi les puissants, elle a appris à se protéger des sortilèges et à se battre à l'épée.
Pourtant, elle subit jour après jour les moqueries et les insultes. Car elle n'est qu'une humaine, vouée à la mort, dans un monde où règnent les Fæs, créatures sublimes, immortelles… et cruelles. Personne ne la hait plus que le Prince Cardan. le plus jeune des héritiers de la couronne semble décidé à lui nuire... Jusqu'à la tuer ?
Mais Jude, elle, est prête à tout pour gagner sa place à la cour et reprendre le pouvoir sur sa vie.
Le prince cruel est un roman pour jeunes adultes qui nous plonge dans un univers très original. Les personnages sont malfaisants, cruels, manipulateurs... Tout un programme :)
Jude et ses soeurs sont emmenées à la mort de leur mère à Terrafæ. Vivienne, l'aînée, est à moitié fæ. Mais ce n'est pas le cas de Jude et Taryn, qui sont simplement humaines. Jude se retrouve au coeur d'un complot, elle va devoir apprendre à se défendre... S'en sortira t-elle ?
Je ne vais pas en dire plus, mis à part que j'ai aimé l'univers crée par l'autrice. Il y a beaucoup d'originalité dans cet ouvrage pour ados et jeunes adultes. On trouve des personnages forts et à aucun moment je ne me suis ennuyée.
C'est un premier tome abouti et prometteur pour la suite. Je me demande vraiment ce que réserve Holly Black. Si j'en ai l'occasion, de lirais le second tome.
Pas de coup de coeur mais une bonne surprise qui mérite quatre étoiles :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
letilleul
  24 janvier 2021
Ce livre est une invitation dans un univers de magie auprès d'un peuple aussi diversifié qu'extravagant.
Les descriptifs des décors, des créatures qui peuplent Terrafae sont si précis que l'imagination et le rêve sont au rendez-vous. Jude est une mortelle qui a été emmenée très jeune avec ses soeurs dans le monde des faes. Elle ne se sent, cependant, pas à sa place et la supercherie a l'air d'être le mot d'ordre dans ce monde où pourtant personne, hormis les mortels, ne peut mentir. Elle va se retrouver embarquée dans une histoire de trahison, de couronnement et de malversations qu'elle n'avait pas vu venir. Malgré le fait qu'elle soit souvent terrifiée, elle s'était tout de même jurée d'être plus forte que ça, de tout affronter. Mais les sentiments, les émotions et les attachements ne se commandent pas et pourraient bien l'anéantir.
Ce premier tome est totalement exquis et prometteur quant à la suite qui va venir pour combler les vides et non entendus de certains passage. le deuxième tome est prévu pour 2021 et devrait largement répondre aux attentes soulevées.

#NetgalleyFrance #Leprincecruel
Lien : http://www.liresousletilleul..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
llyza
  01 mai 2018
Un vrai coup de coeur pour ce premier tome, je me rends compte que j'ai vraiment un gros faible pour la Fantasy dite jeunesse, après Lady Helen, je succombe à The Cruel Prince. A force de trainer sur Instagram, on finit par être tenté par toutes ces belles sorties outre atlantique, alors avec mon niveau pourri en anglais, je me suis lancée. J'ai beaucoup traduit au début mais une fois qu'on appréhende les enjeux, les caractères et les termes liés au Folklore, j'ai dévoré ce tome !

L'histoire commence dramatiquement, elle annonce clairement la couleur pour la suite et sera déterminante sur la vie de ses 3 frangines. Elles sont toutes les 3 bien différentes et cohérentes, elles sont ce qu'elles sont, avec leurs bons côtés et leurs mauvais. La grande force de ce récit réside dans cela ! Les personnages sont gris et complexes, on ne pourra pas s'empêcher d'en détester certains, avec des agissements tellement énervants ou encore révoltants.

Mais nous sommes en Faerie, et ici tout ce que nous savons du Folklore Celtique montre clairement que tout le monde marche sur des oeufs. Ils ne peuvent pas mentir, mais ça ne veut pas dire qu'ils ne savent pas tricher ou jouer sur les mots, cela implique également d'être rusé ou fort. Meurtres, complots, alliances font de ce tome un super roman d'action, avec une montée en tension au fil des pages. J'ai adoré, mon coeur n'a eu de cesse d'avoir des embardées !!!

Je me suis beaucoup attachée au personnage de Jude que nous suivons, elle est arrivée en Faerie à l'âge de 7 ans alors qu'elle n'est qu'une simple humaine comme sa soeur jumelle Taryn. Quant à Vivi sa soeur ainée... il se trouve qu'elle est l'un des leurs, la fille du Général du Roi. Les humains sont vu comme mortel, et donc inférieur. Evoluer auprès de la cours s'avère difficile, et c'est Jude qui en subira le plus les conséquences mais finalement, c'est peut-être celle qui leur ressemble le plus.

Le caractère de celle-ci est de rendre coups pour coups alors que Taryn est prête à faire carpette... Vivi n'a aucun problème car elle ne risque pas de se faire manipuler ou encore de manger quelque chose qu'un humain ne supporterait pas. Voilà comment 10 ans de Faerie peuvent forger quelqu'un. Jude devient ce qu'elle déteste, comme celui qui l'a élevée, comme celui qui... La relation avec ce père est vraiment bien faite, je me répète mais ces personnages sont complexes et il n'y a pas de place pour le manichéisme de base.

J'ai adoré détester les autres personnages, j'ai adoré craquer pour Cardan. Il est vraiment étrange, tout n'est pas toujours clair avec lui mais on finit par profiter des moments qu'ils offrent. Tous les deux, ils sont explosifs. Plus il l'embête, plus elle rend le double. Elle ne se démonte pas alors qu'elle n'est qu'une simple humaine. Tout ce qu'elle fait, c'est pour trouver sa place, elle ne connait que la Faerie et ne se voit plus revenir dans le monde des humains à la différence de sa grande soeur. Un comble ! J'ai adoré les personnages, la plume, le rythme, l'intrigue tellement bien ficelée, oui on voit venir certains trucs, mais d'autres c'était vraiment bien joué !

Je n'ai pas hâte pour la suite. Je suis impatiente, je suis frustrée, je serais prête à le relire la tout de suite !!! Mon dieu que j'ai aimé couinée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          168
Ladie_Mitos
  11 août 2021
Mouais... C'est le sentiment qui ressort à la fin de cette lecture. Je n'ai pas passé un moment de lecture désagréable, mais il était loin d'être transcendant. Ce livre est plat, autant par son écriture, que par le développement de l'intrigue, des personnages et du monde. L'autrice se contente de généralités qui sont loin de rendre son livre original. de plus, le livre manque de consistance : les actions s'enchaînent de manière plus ou moins prévisibles sans donner forme à l'univers de fantasy. le lien avec le monde des mortels est très peu utilisé à mon goût, et d'ailleurs, Domelfe reste un univers flou que j'ai du mal à me représenter concrètement. Qui sont exactement les Faes par rapport aux humains ? Quel superficie occupe leur territoire? Dans quelle mesure les humains connaissent leur existence ? Bref, de nombreuses questions sans réponses qui donnent le sentiment d'un univers tout juste ébauché. J'ai envie de me rassurer en disant : c'est du YA ! C'est normal que ce soit moins développé qu'en fantasy adulte ! Pourtant, je pense à Six Of Crows, la Passe Miroir ou même Harry Potter, qui eux parviennent à développer des personnages, une intrigue, et un univers avec brio, tant en s'adressant à un public plus large. le Prince Cruel est loin d'avoir ces qualités, et c'est un roman distrayant, certes, mais qui ne mérite pas, à mes yeux, toute l'attention qu'on lui donne. Il a pour avantage de se lire vite, certes, mais est ce vraiment un gage de qualité ?
Pour conclure, si vous cherchez de la fantasy de qualité, je vous conseille de passer votre chemin, au contraire, si c'est vous voulez vous détendre avec un livre sans prise de tête, celui ci peut faire l'affaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Altervorace
  13 janvier 2022
Si comme moi, tu traînes sur les réseaux sociaux ami-lecteur, alors tu as sans aucun doute entendu parler de la trilogie de Holly Black. Sur TikTok particulièrement, le Prince Cruel est très présent. À force de le voir passer, j'ai fini par succomber et faire un petit tour chez mon libraire préféré. Sans vraiment savoir dans quoi j'allais me plonger...

Sincèrement, j'avais quelques craintes avant d'ouvrir le Prince Cruel, surtout que l'ouvrage est classé Young Adult. Or j'ai trop souvent eu l'occasion de me plonger dans un roman que j'espérais de fantasy pour me rendre compte que la toile de fond, le monde imaginaire, n'était qu'un prétexte à nous raconter une romance des plus classiques – avec triangle amoureux, pouvoirs magiques et blablabla,...-. Au terme de ma lecture, je suis donc ravie de pouvoir le déclarer haut et fort, pour moi, ce premier opus de la trilogie de madame Black n'est pas une romance. Les sentiments et le marivaudage ne sont présents que pour mieux mettre en valeur la cruauté du monde des Fæs dépeint ici. Quel soulagement...

Un autre élément que j'ai apprécié dans ma lecture est que l'auteure prend son temps. Je ne me suis pas ennuyée une seconde mais on ne nous bombarde pas d'action à tous les paragraphes et, surtout, la trame principale de ce premier volume, met du temps à se mettre en place. Concernant le monde construit dans le Prince Cruel, il joue avec des mythologies assez classiques puisque Jude, l'héroïne, vit à la Haute Cour de Domelfe, tenue par les Fæs. Malgré l'absence d'une grande originalité, l'autrice parvient à tirer son épingle du jeu en livrant un tableau suffisamment riche pour rester intéressant. Alors je me suis laissée emporter par l'histoire de Jude, cette adolescente - 17 ans – qui a été obligée de s'adapter à un monde où le pouvoir, la politique et les complots sont au premier plan. J'ai aimé qu'elle soit à la fois paumée, pleine de colère, et d'ambitions. Jusqu'à la dernière page du Prince cruel j'ai été complètement happée par le récit. Pourquoi, dès lors, mettre une bonne note mais pas une excellente à ce roman ? Car malgré tout il n'est pas sans défaut. Déjà j'avoue que certains éléments narratifs ne m'ont pas du tout surprise. Finalement c'est cela la faiblesse de cet ouvrage : le manque d'originalité. C'est un super bon récit de fantasy mais ce n'est pas un coup d'éclat, l'écriture est rigoureuse mais n'a pour seul but que de raconter, sans poésie et sans panache... Enfin j'avoue espérer que le prochain tome de cette trilogie nous permettra de mieux comprendre la psychologie des personnages ainsi que leurs motivations.

Car oui, je sais déjà que je vais lire la suite de ce roman, le Roi maléfique. Plus que cela même, je vais trépigner d'impatience...
Lien : http://altervorace.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Lalibrairevoyageuse
  20 novembre 2021
La première chose qui m'a frappée dans ce livre, c'est l'univers très sombre qui déstabilise un peu, qui met mal à l'aise. J'ai eu vraiment du mal à m'attacher aux personnages qui ne sont pas très sympathiques (le titre aurait du mettre la puce à l'oreille dès le début) mais par contre l'histoire est passionnante. L' univers est aussi beau que terrifiant. L'intrique m'a rappelé Game of Thrones. Bref tout ça pour dire que je lirais la suite avec impatience!
Commenter  J’apprécie          100
Kikal
  18 novembre 2021
Ce sont toutes les bonnes critiques qui m'ont orientées vers ce livre, malheureusement ma critique sera plus mitigée.
J'ai apprécié le contexte, des mortelles élevées dans un monde fae et j'ai commencé à apprécier l'intrigue au 2/3 du livre. J'ai trouvé l'écriture fluide, il y a de l'action et pas de longueurs.
Par contre je n'ai pas du tout réussi à m'attacher aux personnages. J'ai trouvé Taryn idiote et le personnage très peu développé et Jude je l'ai trouvé très cruelle et je n'en pouvais plus de tous ses états d'âme.
Quand au prince cruel, on se doute dès le début de ce qui va suivre et que le prince cruel n'est pas forcement le prince auquel on pense en premier..
Je ne sais pas si je vais me lancer dans le deuxième tome.
Commenter  J’apprécie          100


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le prince cruel

Pour commencer, comment s'appelle l'héroïne ?

Vivienne
Jude
Taryn
Hermione

11 questions
26 lecteurs ont répondu
Thème : Le prince cruel, tome 1 de Holly BlackCréer un quiz sur ce livre

.. ..