AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Brise glace (47)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Aproposdelivres
  12 octobre 2014
Aurélien est un adolescent qui fait tout pour passer inaperçu et se fondre dans la masse. Il porte un lourd secret. Arrivé dans un nouveau lycée, il rencontre Thibaud un élève très populaire et ce dernier est bien décidé à gagner la confiance d'Aurélien et à le sortir de sa solitude. Il va lui faire découvrir sa passion pour le slam et briser la glace qui, depuis quatre ans, empêche Aurélien de se tourner vers l'avenir. Dans ce texte d'une grande sensibilité, Jean-Philippe Blondel nous offre une jolie histoire d'amitié poignante et touchante.
Lien : http://aproposdelivres.canal..
Commenter  J’apprécie          110
100choses
  11 novembre 2012
Souvenez-vous, je vous expliquais, il y a quelques temps, que si l'histoire du narrateur de Blog ne m'avait pas plus touché que ça, j'avais tout même suffisamment aimé le ton et le rythme du texte pour avoir envie de retrouver la plume de Jean-Philippe Blondel. Et toujours poursuivie par l'enthousiasme de Matilda et le conseil d' Argali, vous admettrez que j'étais obligée de me plonger dans Brise-glace.

Je n'ai pas hésité bien longtemps avant de me plonger dans cette lecture : le résumé m'attirait et quand j'ai vu que le roman s'ouvrait sur l'un de mes tableaux préférés, je me disais qu'il y avait de bonnes chances qu'il me parle ce texte. Sauf que je ne savais pas encore vraiment dans quoi je m'embarquais…

Je n'imaginais pas un instant que je serais autant bouleversée, que je me reconnaîtrais autant dans le personnage d'Aurélien, dans son rapport au tableau, dans la lutte intérieure permanente qui le ronge. A tel point qu'au bout d'un moment, c'est devenu trop, trop intense, trop dur, trop juste. J'ai du refermer le livre le temps de respirer un bon coup. Je voulais limite le reposer et ne plus le rouvrir.

Mais finalement, j'ai repris ma lecture parce que c'était plus fort que moi. Je dois être un peu masochiste sur les bords. D'autant plus que j'ai aussitôt enchainé avec Tout ce qu'on a fait pour toi (billet à venir) dans lequel je me suis également énormément retrouvée…

J'ai aussi été touchée par l'histoire d'Amanda, retraitée isolée mais dynamique dont la maigre pension lui permet pour seul loisir de passer ses journées à la médiathèque. J'ai regretté qu'on ne la croise que si brièvement et j'aimerais lire son histoire dans une sorte de spin-off.

Alors certes on pourrait peut-être trouver ça un peu facile de prendre une fois de plus le deuil comme drame secret qui ronge le narrateur mais finalement ça n'est pas grave. Les deux histoires sont très différentes et ça n'est pas ça qui est le plus important. Ce qui est important c'est la façon dont Aurélien vit avec, ses réactions, son enfermement, peu importe leur cause.

Bref, un livre très court mais qui m'a littéralement retournée. Monsieur Blondel, au cas improbable où vous passeriez par ici, merci, merci pour cette histoire.
Lien : http://leboudoirdemeloe.co.u..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Jeannepe
  08 mars 2017
Aurélien s'est enroulé, replié sur lui-même, sur un apparent néant. Secret et solitaire, il s'efforce de se faire oublier du monde pour mieux disparaître à ses propres yeux. Ce n'est pourtant pas le vide qui l'habite, mais un trop-plein. Un trop-plein d'émotion, d'histoire, de culpabilité. Mais Thibaud, un élève de son lycée, semble l'avoir repéré et vouloir se frayer un chemin jusqu'à lui. La possibilité d'une rencontre, d'une amitié, d'une ouverture aux autres destructrice ou salvatrice ?

La plume de Jean-Philippe Blondel s'épanouit en une centaine de page. Chaque mot est porteur d'une émotion, d'un fragment de personne, d'une sensibilité qui fait mouche et remue. On palpe la douleur d'Aurélien, mais sans saisir la nature de ses tourments. Son mutisme nous concerne également. La finesse de l'auteur réside dans la manière dont il parvient peu à peu, parfois imperceptiblement, à tisser des liens, à ébaucher des paroles et, finalement, à nous amener – personnages et lecteurs – sur la voie d'une poésie sans concession : elle s'impose, le rythme libère le sens, fait taire le silence. Un magnifique roman qui porte aux nues l'amitié et la langue, sans fioritures.
Lien : https://auxlivresdemesruches..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
lilimarylene
  05 janvier 2012
J'étais peu emballée à l'idée de lire ce roman, n'ayant pas particulièrement été convaincue par Blog, du même auteur. Et bien, j'ai eu tort. Car ce roman est une vraie réussite. le titre est à interpréter dans tous les sens possibles, et l'auteur file parfaitement bien la métaphore, jusqu'au bout [attention, spoiler ! ] : la glace qui s'est brisée sous les pas de ses deux amis d'enfance, la glace qu'il faut briser pour se faire des nouveaux amis, et Thibaud, le "brise glace" qui lui est rentré dans le lard pour le faire sortir de son mutisme... [fin du spoiler]. L'écriture est subtile, teintée d'humour, entre deux phrases plus sombres et noires. L'approche de l'auteur est juste, et les réactions des personnages, amis et parents, sont crédibles et bien vues. On présume que l'auteur doit souvent côtoyer les ados pour les connaître si bien (ah, oui, la note en fin du livre précise qu'il est enseignant dans un lycée, CQFD), et le meilleur, c'est qu'en plus il parvient à bien retranscrire sa "connaissance du terrain" avec des mots, ce qui n'est pas une mince affaire. Alors que je lui avais reproché une écriture scolaire dans Blog, je dois dire que j'ai été séduite par son style dans Brise glace. Mieux : j'ai été touchée par son écriture, par ses belles phrases pleines d'images. J'ai aussi beaucoup aimé l'incursion dans le monde du slam, ça m'a donné envie d'en écouter. C'est le genre de roman qui aide à se réconcilier avec la poésie ! Et puis, le secret d'Aurélien est très bien préservé du début à la fin. On sent qu'il y a eu un drame, on devine à moitié ce qu'il a bien pu se passer, mais on frissonne tout de même en lisant le récit des événements... En tout cas, les deux personnages principaux, Aurélien et Thibaud, sonnent vrai, et je suis persuadée que les lecteurs n'auront aucun mal à s'identifier à eux. Je finirai avec quelques vers d'Aurélien :
Voilà.
J'ai toujours rêvé de me fondre dans le décor.
Hier soir, j'ai fondu.
Et c'est le décor qui est entré en moi.
Je ne suis plus un iceberg.
Je suis un glaçon dans un verre.
Je me dilue.
Et c'est en écrivant que je me reconstitue.
Lien : http://surlestracesduchat.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
argali
  22 octobre 2011
Comme toujours, l'écriture de Jean-Philippe Blondel fait mouche. Dès les premières pages, on entre dans la vie d'Aurélien, on fait corps avec lui et on n'a de cesse de découvrir ce qu'il tente de dissimuler, de plus en plus mal, de moins en moins fermement. On sent qu'il étouffe sous le non-dit et on voudrait l'aider.
La relation qui se noue avec Thibaud s'ébauche en douceur, en finesse, sans rien brusquer. La crédibilité s'en trouve accrue. Et une autre interrogation nait : que cherche Thibaud ? Quel avantage peut-il tirer de cette amitié improbable ?
Lentement, le récit se met en place, alternant actions chronologiques et flashback. L'adolescent trouvera un exutoire dans l'écriture et se libèrera du poids des remords, de la trahison et de la culpabilité qui l'oppressent.
Une fois de plus, Blondel nous touche. Les personnages sont bien dépeints, leur sensibilité est juste ; on sent derrière l'écriture une fine observation des jeunes d'aujourd'hui ainsi qu'une grande tendresse pour eux.
Les jeunes gens auxquels je l'ai conseillé ont vraiment apprécié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ennapapillon
  04 juin 2012
Aurélien est un ado au lycée qui cherche surtout à ne pas se faire remarquer. Il a changé plusieurs fois d'établissements, il se veut invisible.

Mais c'est sans compter sur Thibaud (avec un "d", c'est lui qui insiste), le mec le plus cool du lycée, avec plein de copains, à l'aise, à la mode... Ce dernier a décidé qu'ils seraient amis et fait tout pour faire sortir Aurélien de sa coquille. Il lui fait découvrir les soirées slam et comprend qu'Aurélien a un secret. Il cherche à l'aider à s'exprimer.

En effet, Aurélien a un secret qui le ronge depuis 4 ans. Un secret qu'il distille petit à petit au cours du roman et que l'on découvre à la fin : mais est-il le seul à cacher quelque chose?

J'ai vraiment été touchée par cette histoire. Par le style et la manière de raconter de Jean-Philippe Blondel qui, avec beaucoup de sensibilité mais sans sensiblerie ou niaiserie, sait faire ressortir les sentiments profonds de ces adolescents, leurs angoisses et leurs émotions. La tension monte petit à petit,on devine les cauchemars d'Aurélien...

J'ai eu plusieurs fois les larmes aux yeux. J'ai trouvé cette histoire émouvante et juste. J'avais l'impression de connaître ces jeunes qui sont entre l'enfance et l'âge adultes et pas encore bien stables sur leurs jambes, surtout quand ils sont "bousculés" par des drames.
Lien : http://ennalit.canalblog.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LauBlue
  19 novembre 2018
Aurélien ne souhaite qu'une chose : se fondre dans la masse, rester un ado anonyme, voire se faire oublier. Surtout ne pas s'impliquer dans la vie des autres. Refuser l'amitié. Thibaud ne l'entend pas ainsi et va agir pour faire sortir Damien de sa carapace.
Outre le thème de la culpabilité des vivants, ce récit met en scène une rencontre entre deux lycéens, assez opposés, et finalement aussi paumés l'un que l'autre. Car il ne faut pas se fier aux apparences, le charisme et l'aisance de Thibaud, cachent aussi des fêlures.
Brise glace apporte également une belle lumière sur les bienfaits de l'écriture et particulièrement le slam, comme moyen d'expression et celui de lâcher le poids de l'absence.

"Ce serait tellement beau.
Les pièces où vous vivrez, les canapés, les fauteuils
Qui de vos silhouettes n'auront pas fait le deuil
Sous mon crâne, toujours la musique est la même
Le temps, la glace, l'étang, je me casse."

La plume est sensible, humaine, immersive. Jean-Philippe Blondel connait bien l'âme adolescente, la porte haut et en extrait de beaux moments.
Touchant.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LFNY403
  25 novembre 2014

J'ai aimé le livre “Brise Glace” par Jean-Philippe Blondel premièrement parce que c'est un livre qui raconte une histoire qui peut facilement se passer dans la vraie vie. Ensuite, j'ai aimé voir la situation d'Aurélien au début jusqu'à la fin du livre car on apercoit son progrès. “Brise Glace” est un livre facile et rapide à lire. C'est un livre que tu dois finir en un seul coup. Aurélien et ses amis ont une vie intéressante à nous partager, et j'ai beaucoup apprecié ce roman.

-Tess
Commenter  J’apprécie          30
dilalilalou
  18 avril 2014
Aurélien a seize ans mais sa vie s'est arrêtée il y a quatre ans. Depuis, c'est le vide. le lycée, les gens qui l'entourent, ses parents, plus rien ne l'atteint. de la transparence à l'invisibilité, il se glisse, se faufile, désireux de s'évanouir dans la foule qui l'entoure. Mais Thibaud, lui, en a décidé autrement. le garçon le plus populaire du lycée s'intéresse soudain à lui, résolu à mieux connaître son camarade de classe et à rompre la glace des secrets qui l'étouffent. du froid oppressant de l'iceberg de ses souvenirs à la chaleur envahissante de ses émotions bouillonnantes, le jeune homme se rêve une autre vie.
L'isolement, la honte, la culpabilité, le secret, autant de fardeaux qu'Aurélien emporte avec lui chaque jour. Ce roman, comme un écho aux questionnements perpétuels de l'adolescence, parvient à retranscrire fidèlement les doutes et les peurs d'une jeunesse hésitante. Autour des bienfaits salvateurs de l'écriture, Jean-Philippe Blondel construit son roman de manière percutante et attachante. le slam comme exutoire, l'amitié comme échappatoire, voilà comment Aurélien, garçon craintif et endeuillé va au fil des pages briser la glace qui le retient prisonnier de son passé et peu à peu s'ouvrir au monde qu'il cherchait à éviter. Une écriture fine, des personnages dépeints avec tendresse et sensibilité, on se surprend à faire corps avec l'univers créé par l'auteur, qui au travers de ce roman délicat fait preuve d'une grande considération à l'égard des émotions adolescentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
VanessaV
  27 septembre 2012
Aurélien a 17 ans et tente de longer les murs pour ne pas se faire repérer dans cette nouvelle ville. Il est à la limite, depuis 4 ans. Il se veut transparent mais aussi comme tout le monde.
Thibaud, le gars le plus cool de la classe, vient un jour à sa rencontre. Il l'invite, le côtoie, provoque la discussion. Il ne lâche pas le morceau. C'est sûrement un recruteur de secte, il a dû ressentir l'adolescent en plein désarroi. Et pourtant non. Il veut devenir son ami et mieux, ou pire, il veut devenir son brise-glace... un effet de style de son texte de slam.

Comme souvent, Jean-Philippe BLONDEL entre dans l'univers des adolescents, des désillusions mais aussi des espoirs. Il incise, donne de la consistance mais aussi des couleurs et une bolée d'air.
Aurélien survit. Il n'est plus le roi de son monde, le meilleur ne reste pas à venir. Il est seul, le seul, et survit. Il est empêtré dans la culpabilité, celle d'être resté, celle d'être le témoin, la marque d'un drame. L'oppression, les émotions qui glacent, le frisson qui arrive par vague et le rire qui n'est plus dans la gorge comme le symbole de l'enfance et de la vie. Ce court roman est fait de tout cela.
Mais l'amitié reprend, la confiance comme les possibles trahisons. Les émotions retrouvent vie, redonnent de la pulsation, le sang recircule. L'amitié et l'amour peuvent sauver de la solitude adolescente. Il ne suffit pas toujours de relativiser les drames mais plutôt de donner corps, de donner de la voix (des mots), de s'engager... à nouveau.
Lien : http://1pageluechaquesoir.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz autour du livre "Brise Glace" de Jean-Philippe Blondel

A la lecture du texte de l'examen, qu'est-ce qu'Aurélien veut raconter ?

un suicide
la mort d'un proche
un accident de voiture

10 questions
30 lecteurs ont répondu
Thème : Brise glace de Jean-Philippe BlondelCréer un quiz sur ce livre