AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782732488677
512 pages
Éditeur : La Martinière Jeunesse (12/07/2018)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 171 notes)
Résumé :
Depuis son évasion du camp de Thurmond, Ruby n’a qu’une idée en tête : libérer les camps dans lesquels sont enfermés les jeunes Psi. En rejoignant la ligue des enfants, elle pensait que sa mission serait plus facile. Mais c’était avant que le gouvernement ne réduise leur QG en cendres.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  15 mai 2018
Dernier tome de la trilogie que j'ai trouvé à la hauteur, même si le second tome restera mon préféré. Il y a aussi quelques petits défauts, selon moi, qui alourdissent la trame et accentue une certaine redondance. Il n'en reste pas moins que les Insoumis ont une très bonne conclusion, mais j'y reviendrai un peu plus en détail à la fin.
Après les événements du tome deux, difficile de résister à l'envie de se plonger dans la suite. J'avais hâte de savoir comment tout cela allait bien se finir, surtout vu la position de nos héros dans les toutes dernières pages. Réduits à quelques adolescents, le groupe ne peut plus faire confiance à personne, et encore moins aux soldats de la Ligue qui franchement ne donnent pas le beau rôle aux adultes. Heureusement que Cate est là. La tension monte crescendo tout comme la paranoïa. le fait que le groupe soit enfermé n'aide en rien. Acculé, les jeunes ne peuvent se fier qu'à Cole et ils voient ce dernier comme un outsider (son secret n'étant pas révélé). Liam n'aide en rien. Il est en conflit constant avec son frère aîné, et son charisme fait que beaucoup le suivent. Et pourtant, nos héros doivent bien se résoudre à agir pour libérer leurs semblables.
Pas évident. Et pourtant, l'auteur nous prouve encore une fois que des adolescents peuvent agir et réussir. Il n'y a pas de "nous sommes trop jeunes". Les adultes en prennent pour leurs grades depuis le départ. C'est un message que je trouve plutôt positif si on le prend seulement dans le sens où, oui, le fait d'être adolescent ne vous enlève pas le droit à la réflexion et à l'action. Il y a cependant un bashing assez important vis à vis des plus de vingt ans qui est certes crédible mais quelque fois un peu trop anxiogène. Un point qui ne m'a pas empêché d'aimer l'enchaînement des événements. Entre la mise en place du QG, l'organisation, la préparation des missions, on ne s'ennuie pas une seule seconde et c'est encore un autre aspect qui est mis en avant ici. Certes, on retrouve assez un camp militaire mais avec toute la dynamique (et les petits drames) des jeunes. La réflexion et l'inventivité font autant partie de la trame que le côté émotionnel. Cela reste du Young Adult.
Côté personnages... Il y a beaucoup à dire. Déjà Ruby. On la voit encore évoluer, prendre plus de responsabilité, réfléchir à ses actes et ce qu'elle veut vraiment. Son instinct de survie et de protection sont à son paroxysme. Et on ne lui rend pas la tâche facile. J'ai cependant eu un peu de mal avec ses tergiversions. Elle n'a pas confiance en elle. C'est un point sur lequel j'aurais voulu voir une plus grande évolution. Elle a de quoi douter, certes, mais au fur et à mesure de son voyage, elle a prouvé à de très nombreuses reprises qu'elle était capable de grande chose. Sa relation avec Liam n'aide pas vraiment non plus. Les deux héros sont sur le fil du rasoir. Ils n'ont pas les mêmes points de vue, Liam cherche à faire ses preuves, agit en douce... Et Ruby doit rester dans son rôle de leader. Leur manque de communication était très frustrant.
Heureusement que Charles les remettait un peu en place de temps à autre... Ce dernier, qui n'apparaît pas assez à mon goût, reste fidèle à lui-même. Un personnage que j'ai adoré suivre alors qu'il n'a rien du héros, mais est le meilleur ami qui soit. Sa relation avec Vida évolue de façon tout à fait "charmante". Ils sont peut-être des opposés à tout point de vue, mais ils forment un duo parfait. Vida s'ouvre plus aussi. Elle est moins la jeune rebelle agressive qui montrait les dents à tout bout de champ. Elle ne perd pas de son mordant pour autant. Cole... mériterait une palme. Il gère, du début à la fin, malgré les difficultés, ses sentiments, ses frustrations... Il était souvent un point d'ancrage autant pour les personnages que pour le lecteur. Cate pour finir. Elle était un personnage trop ambigu pour moi au départ, et elle a fini par être cette présence maternelle tellement réconfortante et débordante d'amour. On ne la voit pas beaucoup, mais à chaque fois, il y avait tellement de tendresse qu'il est impossible de ne pas l'aimer à la fin.
Ce dernier tome est aussi dans les révélations à différents niveaux. Déjà concernant la maladie qui a touché tous ces enfants. Je m'attendais plus ou moins à quelque chose de ce genre, mais j'avoue que j'ai trouvé cela un peu « léger ». C'est plausible, et ce n'était pas non plus un sujet sur lequel on pouvait passer des heures, mais j'aurai aimé un peu plus d'approfondissement. Des révélations aussi car des journalistes entrent en jeu pour ENFIN montrer ce qu'il se passe. Il était franchement temps… Au bout de sept années quand même… Et les gens réagissent… Pff… Encore une fois, je ne m'imagine pas forcément que les choses auraient été différentes dans la vraie vie, mais c'est exaspérant au possible. Et je ne parle même pas de la journaliste qui est une tête à claque pas possible. Qui risquerait la vie de personnes pour avoir son scoop…
Pour continuer dans les choses qui fâchent et qu'il faut bien en parler : Clancy. Je ne comprends pas qu'il y ait eu autant de « confiance » vis-à-vis de lui. Nos héros savent pourtant ce dont il est capable. Et il n'y avait pas forcément d'autres choix. le prix est lourd. Très lourd. Une mort que beaucoup ont trouvé inutile par rapport à l'histoire. Je suis en partie d'accord. Elle n'apporte rien, sinon d'ajouter un peu plus à la psychologie dérangée de Clancy. C'est une preuve de plus qu'il est un psychopathe, sans aucune empathie. Son destin est scellé d'ailleurs avec cet événement. Une vengeance qui reste douce amer mais qui je pense donne la possibilité à Ruby de se prouver à elle-même qu'elle n'est pas comme lui et qu'elle ne le deviendra pas. Une maigre consolation.
Et puis il y a cette fin. Une boucle bouclée à de nombreux niveaux. le retour au camp, des retrouvailles, des pardons, une prise en main de leurs destins. Alors oui, la fin de la trilogie reste très ouverte. On retrouve nos héros qui décident de s'échapper quelques heures en prenant la route. On ne sait pas ce qu'ils vont devenir, ce qu'il va réellement se passer, mais personnellement, cela ne me dérange pas. Je ne les vois pas être séparés. Avec ce qu'ils ont vécu, leurs sentiments très forts, même s'ils sont éloignés par des centaines de kilomètres, ils ne pourront jamais être vraiment séparés. Il y a de l'espoir dans cette fin et aussi des choix à faire. Leurs choix. Et c'est bien de cela dont parle l'histoire depuis le début : le droit de choisir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          280
coquinnette1974
  03 septembre 2019
Après Rébellion puis le chemin de la vérité, je vous présente le tome trois de la série Darkest Minds : Dénouement.
Depuis son évasion du camp de Thurmond, Ruby n'a qu'une idée en tête : libérer les camps dans lesquels sont enfermés les jeunes Psi. En rejoignant la ligue des enfants, elle pensait que sa mission serait plus facile. Mais c'était avant que le gouvernement ne réduise leur QG en cendres...
Voilà... La série se termine :) Comme souvent, je suis un peu triste de quitter les personnages, mais je suis vraiment très contente de cette trilogie. Je trouve les tomes de qualité égale.
J'ai apprécié l'histoire, les personnages. Nous avons énormément de rebondissements tout au long de la série, on ne s'ennuie pas une minute. L'auteur ne part dans tous les sens, tout se tient bien.
Et je dois vous avouer que j'ai apprécié le dénouement final :)
Darkest Minds est une très bonne surprise, je suis ravie que l'on me l'ai prêté. Ma chronique est courte car je trouve difficile de donner un avis complet sans en dire trop sur ce dernier tome.
Si vous aimez les dystopie, foncez car cette trilogie est passionnante :)
Ma note : 4 étoiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Lovehorse
  30 mars 2020
Ruby doit survivre. Chaque jour, elle doit survivre aux FSP. Survivre aux conditions atroces dans lesquelles elle, et tous les autres jeunes, vivent depuis bien trop longtemps. Survivre face à la peur de ce qu'elle est capable de faire. Elle doit survivre à Thurmond, le camp dans lequel elle est internée. Et elle va faire mieux que ça : elle va s'évader, s'allier à d'autres jeunes et détruire les camps. Les uns après les autres.

Cette saga est pour moi un véritable coup de coeur. Je fais ma critique que sur le tome 3 pour pouvoir dire ce que j'en pense, sans trop spoiler sur les autres tomes et avoir une vue d'ensemble.
Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé les personnages. Ils sont attachants, travaillés avec de vraies personnalités. le petit groupe de héros se forme assez rapidement dans le tome 1 et ils évoluent ensembles. Ils se complètent bien les uns les autres et chacun joue son rôle.
Le personnage qui évolue le plus tout au long de la saga est Ruby. Dans le tome 1, on découvre une jeune fille terrifiée par ce qu'elle a vécu, mais aussi par son aptitude et les dégâts qu'elle peut causer. Elle va petit à petit prendre confiance en elle, apprendre à maitriser son pouvoir et à dépasser ses limites pour atteindre son objectif et protéger ceux auxquels elle tient. Elle est soutenue par toute la petite bande (Liam, Chubs et Zu, puis Cate, Vida, Jude, Cole, ….) ce qui lui donne le courage de poursuivre et d'aller jusqu'au bout.
J'ai trouvé cette histoire originale, complète et cohérente. On est très vite absorbé par la plume de l'auteure et pris dans son intrigue au point qu'on ne lit pas ses livres. On les dévore. Elle nous fait passer par un tas d'émotions à la fois différentes et contradictoires (peur, compassion, tristesse, joie, ….) et, comme les personnages, on ne sort pas indemne de cet univers.
Son intrigue est vraiment prenante et addictive. Elle est pleine d'action, de suspense, de rebondissements, mais avec quelques pauses pour nous laisser reprendre notre souffle. Alexandra Bracken nous surprend et ne prend pas de détours pour en faire voir de toutes les couleurs à ses lecteurs.
Les trois tomes sont vraiment un tout. Il n'y a pas de décrochement, de discontinuité entre eux et il n'y a pas non plus de « tome de transition » qui serait plus lent, moins intriguant. Ils sont tous au même niveau et aussi plaisants les uns que les autres.
J'ai noté une légère ressemblance avec Expérience Noa Torson (pour le côté expériences sur des ados, etc) et Divergente (pour le fait de séparer les jeunes selon leur aptitude ainsi que la peur qu'inspire certaines couleurs, comme les oranges par exemple). Cette ressemblance n'est pas assez forte pour apporter un point négatif. Cette histoire n'est pas un copier-coller de ces deux sagas (qui ont aussi été des coups de coeur), mais je pense que ce que j'ai aimé dans Divergente et Expérience Noa Torson s'est retrouvé ici.

Bref, vous l'aurez compris, j'ai ADORE cette saga et je vous la recommande si vous aimez ce genre d'histoire. Elle est passionnante. J'ai hâte de découvrir le tome 4 dès que j'aurai pu me le procurer et, très certainement, d'autres livres de cette auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LilyToutou
  09 juin 2015
Une fin bâclée... C'est dommage, j'ai l'impression que c'est devenu quelque chose de constant dans les trilogies dystopiques pour adolescents. Cette fois encore, les dernières actions sont survolées sans être expliquées, des politiques débarquent à la fin pour mettre leurs idées pas très claires d'un point de vue extérieur en place . Il manque encore et toujours un épilogue pour voir ce que ça devient, comment la situation peut évoluer... J'aurais vraiment aimé connaître ce qui sera arrivé à Ruby et aux autres après mais bon.
J'ai donc apprécié la première partie du livre avec de l'action, des révélations et d'autres trucs sympas même si, à mon avis, on ne retrouve pas la même atmosphère que dans le premier tome.
L'évolution de certains personnages comme Liam qui fini par mettre des "chérie" dans toutes ses phrases à Ruby ou qui devient de plus en plus secret (alors qu'avant il était impossible pour Ruby d'ignorer ce qu'il pensait) sont assez décevantes...
Quant aux adultes qui restent avec Ruby, ils sont à mon goût trop "aidés" si on peut dire, avec trop de ressources difficiles à obtenir
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
cats26
  27 mai 2015
le tome trois finit en beauté la trilogie en donnant la source des pouvoirs des jeunes adolescents et nous éclairant sur les tenants et aboutissants du fameux traitement.
En effet, Ruby et ses amis, grâce à Clancy mettent la main sur la personne qui a créé le traitement.
Toujours, du suspense, de l'action et du drame même si la maîtrise de plus en plus grande de son pouvoir par Ruby crée des facilités scénaristiques. D'ailleurs à propos de facilité scénaristique, j'en profite pour dénoncer à l'occasion de ce tome-ci la propension de l'auteure (ce n'est pas, hélas, la seule) à faire perdre connaissance à son personnage principal.
Cela permet réaliser une ellipse et de gagner du "temps" du récit.
Du coup, cela donne des personnages qui passent leur temps à en prendre plein la tête (blessures, coups en tout genre) ou alors qui ont une propension incroyable à tourner de l'oeil.
Je dois avouer que cela m'agace un peu même si je comprends bien ce genre de procédé scénaristique.
On retrouve dans ce tome-ci les thèmes déjà développés dans les tomes précédents : conflit générationnel ( les agents de la Ligue adultes qui détestent par exemple les jeunes car ils ont des pouvoirs et sont différents), lutte pour la survie (ces jeunes ont fait des choses incroyables pour s'en sortir seuls), expérimentation scientifique sans contrôle.
Côté romance, l'auteure n'a pas cédé à la mode des triangles amoureux : j'ai beaucoup aimé le rapprochement de Cole et Ruby; on comprend leur relation alors que j'ai trouvé un peu artificielle celle de Liam et Ruby. Evidemment, je n'ai pas aimé du tout ce qu'il est advenu de Cole!
En revanche, j'ai bien apprécié la fin du roman, la fin de la série, qui est douce-amère.
Les adultes reprennent la main et nos héros, adolescents, sont rendus à leurs rôles d'enfants, de mineurs. C'est la fin de la parenthèse exceptionnelle mais non de l'arbitraire.
La fin du roman recèle en elle-même les germes d'une nouvelle situation tendue voire explosive.
En résumé, une excellence série dystopique qui pourrait servir de base de discussion autour de thèmes et de questionnements actuels.
A partir de 15-16 ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (60) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   13 mai 2018
Le noir est la couleur qui n’est pas une couleur. Le noir est la couleur d’une chambre d’enfant vide et silencieuse. De l’heure la plus pesante de la nuit… celle où, sur sa couchette, on est réveillé par un cauchemar. C’est un uniforme sur les larges épaules d’un jeune homme en colère. Le noir, c’est la boue, l’œil sans paupière d’une caméra, le bourdonnement de la clôture qui monte jusqu’au ciel. C’est une route. Une nuit oubliée parsemée d’étoiles ternes. C’est le canon d’un pistolet braqué sur ton cœur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
CielvariableCielvariable   02 avril 2016
Son sourire me fit rougir et le joie suscitée par ces mots m'émerveilla. Je t'aime; je t'aime.
-Ah ouais ? Fit-il. Le charme des Stewart a fini par agir ?
Je ris.
-Apparemment. Ce n'était pas gagné d'avance.
-Je n'en doute pas.
La porte s'ouvrit. Je me dégageai, tendis le cou et vis Nico entrer. Il sursauta.
-Oh… Je suis… Vous êtes…
-Salut
-J'ai… oublié que j'avais quelque chose a faire, dit Nico. Mais si vous restez ici… Je me débrouillerai autrement.
-Non, dit Liam en se retournant vers moi. Je crois qu'on a fini…
-Tout a fait, confirmai-je. Mais essaie de dormir un peu, pigé ?
Nico acquiesça distraitement.
Liam me pris par la main et tenta de m’entraîner vers l'autre couloir, l'escalier, les chambres. Mais je le tirai dans la direction opposée, vers les quartiers des agents et de la chambre de Cate. Son sourire me donna un peu le vertige. Il caressa doucement mon dos et mon cœur battit plus fort.
Je me dressai sur la pointe des pieds et pris son visage entre mes mains. Du coin de l’œil, j'aperçus une silhouette sortir d'une chambre voisine...celle qui tenait lieu d'infirmerie. Liam se tourna vers elle quand la porte de ferma en grinçant, Chubs regardant d'un coté et de l'autre.
-Ah ! Tu es la, dit Liam. On se demandait ou tu était passé.
-Je...j'installais des étagères pour les médicaments et les livres, expliqua Chubs, nerveux.
-Tu as terminé ? Demandai-je, remarquant que sa chemise n'était pas correctement boutonnée.
Je me dirigeai vers la porte et me retins de rire quand son visage pris une expression horrifiée.
-On pourrait t'aider, ajoutai-je.
Liam compris enfin et leva les sourcils.
-Non, non…je n'ai plus de vis et j'ai dû arrêter… Ou aller-vous ? Je vous accompagne.
-Tout va bien ? Demanda Liam. Tu as l'air nerveux.
-Tout va très bien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
florencemflorencem   14 mai 2018
- Tu ne valais rien en sport, dit Cole, mais je reconnais que tu as de bons réflexes.
- Ça veut sans doute dire merci dans une langue que je ne parle pas, soupira Liam.
Commenter  J’apprécie          260
CielvariableCielvariable   02 avril 2016
Liam s'assit sur le lit . Il tendit une main et souffla :
-Approche .
Je vacillai un peu en avançant entre ses bras , les yeux fixés sur son sourire . Pendant tout ce temps , depuis l'instant de notre rencontre , il avant attendu que je comprenne qu'il me connaissait et il n'avait jamais voulu que je change .
- Celle que tu étais , celle que tu es , celle que tu seras , murmura-t-il comme s'il avait lu mes pensées. Je t'aime. De tout mon cœur. Et ça ne changera jamais .
Sa voix était rauque . le soulagement , la certitude , l'immense reconnaissance que j'éprouvais , parce que le destin me l'avait donné , brûlaient mes yeux et me privaient de la parole. Alors je l'embrassais et le lui dis de cette façon ,inlassablement alors qu'il glissait sur moi ,en moi...puis il n'y eut plus que nous et la promesse de l'éternité .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   02 avril 2016
Le noir est la couleur qui ne est pas de couleur du tout.
Le noir est la couleur du reste, chambre vide d'un enfant. L'heure la plus lourde de la nuit, celui qui vous enferme dans votre couchette, étouffant dans un autre cauchemar. Ce est un uniforme tendu sur les larges épaules d'un jeune homme en colère. Le noir est la boue, l'œil sans paupière regarder chaque votre souffle, les faibles vibrations de la barrière qui se étend jusqu'à déchirer le ciel.
Il se agit d'une route. Un ciel de nuit oubliée brisée par étoiles fanées.
Ce est le canon d'une arme nouvelle, nivelé à votre coeur.
La couleur des cheveux de Rondes, les contusions de Liam, les yeux de Zu.
Le noir est une promesse de demain, exsangue du mensonge et de la haine.
Trahison.
Je le vois dans le visage d'une boussole cassée, le sens dans la poignée d'engourdissement de la douleur.
Je cours, mais ce est mon ombre. Poursuivre, dévorant, polluantes. Ce est le bouton qui ne aurait jamais été poussé, la porte qui ne auraient pas ouvert, le sang séché qui ne pouvaient pas être emporté. Ce sont les restes calcinés de bâtiments. La voiture caché dans la forêt, en attendant. Ce est la fumée.
Ce est le feu.
L'étincelle.
Le noir est la couleur de la mémoire.
Ce est notre couleur.
Le seul qu'ils vont utiliser pour raconter notre histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Alexandra Bracken (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandra Bracken
Darkest Minds : Rébellion | Bande Annonce [Officielle] VF HD | 2018
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3205 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..