AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9781368074155
466 pages
Hyperion (05/01/2021)
3.88/5   311 notes
Résumé :
De nos jours à New York, un jeu meurtrier est sur le point de commencer : l’Agôn. Tous les sept ans, pendant une semaine seulement, neuf dieux grecs sont forcés de parcourir la Terre en tant que mortels pour avoir osé défier le grand Zeus. Ils sont chassés par les descendants de lignées prestigieuses, tous désireux de tuer un dieu et de s’emparer de son pouvoir ainsi que de son immortalité.
Après que sa famille a été brutalement assassinée par une lignée conc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (122) Voir plus Ajouter une critique
3,88

sur 311 notes

florencem
  29 octobre 2021
Aimant beaucoup la mythologie gréco-romaine, il était difficile de passer à côté de Lore. D'autant plus que Darkest Minds, la trilogie précédente d'Alexandra Bracken m'avait énormément plu. J'avais donc hâte de retrouver le nouvel univers qu'elle avait créé.
Je ne savais pas grand-chose de Lore. J'essaye de plus en plus d'éviter de lire les résumés de peur de trop en découvrir ou bien d'être induite en erreur. Quand je connais l'auteur et que j'ai apprécié ses précédents ouvrages, c'est une démarche largement plus facile, et ici je partais très confiante. En soi, Lore a d'ailleurs été une lecture très agréable même si j'étais loin du coup de coeur. Il a manqué, pour moi une certaine connexion avec notre héroïne qui reste inatteignable, d'une certaine façon, et c'est quelque chose qui m'empêche d'avoir assez d'empathie pour vraiment entrer dans l'univers. Mais ce n'est qu'un ressenti personnel et cela ne veut en aucun cas dire que Lore n'est pas un personnage réussi.
L'élément que j'ai le plus aimé et certainement l'univers. Bien que nous soyons dans le présent, Alexandra Bracken a su transporter le passé. On retrouve les mêmes mentalités qu'à l'époque antique avec ces nombreux travers et cette soif de gloire. Cela rend d'autant plus crédible l'Agôn, cet affrontement perpétuel qui a lieu tous les sept ans pour pouvoir s'approprier les pouvoirs des dieux que Zeus a laissé en pâture aux humains. Pouvoir et honneur avant tout. Bien que la nouvelle génération soit plus ouverte d'esprit, il n'en reste pas moins que l'on sent combien les traditions sont ancrées en eux. Un point très intéressant. Les traditions deviennent alors un conditionnement dont il est difficile de sortir. Nos héros ne se battent ainsi pas seulement pour survivre mais aussi pour créer leur propre voie.
On retrouve aussi la part cruelle des dieux. Réalité parfois occultée pour laisser place à leurs grandeurs. Mais ici, ils n'apparaissent pas sous leurs meilleurs jours. Ils ont cette authenticité qui est plaisante à voir car plus réaliste. C'est aussi une rupture avec l'ancien temps. En ouvrant les yeux sur les agissements de ceux qu'ils vénéraient, c'est aussi une façon pour nos héros d'aller de l'avant. On voit aussi en l'Agôn une leçon d'humilité qui malheureusement a pris beaucoup trop d'années pour apporter ses fruits. le recul que le lecteur peut avoir vis-à-vis de cela donne une dimension bien plus globale au récit et que j'ai vraiment apprécié.
Bien sûr nos jeunes héros ont aussi de quoi nous satisfaire. Lore est complexe et on apprend petit à petit à la connaître, malgré cette distance qu'elle installe. On voit en elle le déchirement entre la destinée dont elle avait rêvé et la dure réalité de la vie. Castor a été, peut-être étrangement, mon personnage préféré. Sa résilience et son désir de changer les choses étaient plus que rafraîchissants. Miles donne aussi une touche plus humaine au roman. de part sa vulnérabilité mais aussi son regard extérieur. Et Athéna nous dévoile une complexité toute particulière qui fait écho à Lore. Un duo intéressant à bien des égards.
L'histoire est aussi bourrée d'action, et on ne s'ennuie pas une seconde. Plutôt sympathique quand on voit le petit pavé qu'est ce one-shot. L'intrigue se dévoile petit à petit donnant le change avec la découverte de l'univers et les nombreux secrets que l'on découvre. C'est un mélange subtil de courses poursuites, d'enquêtes, de stratégie et de combats. Violent par moment, on y voit aussi toute la fragilité de l'humanité. Une jolie réussite scénaristique pour moi qui fait monter la pression crescendo.
Un petit mot sur la traduction. Encore une fois, il y a des couacs. Fautes d'orthographe, de conjugaison, de ponctuation, des coquilles, des mots en trop ou oubliés, des tournures étranges… Même le prénom de l'héroïne est mal orthographié à un moment donné. Je sais qu'on ne peut pas être parfait, mais vu les problèmes déjà rencontrés par la maison d'édition… Je m'attends quand même à plus d'attention. Si une lectrice prise dans sa lecture peut voir autant de choses, je pense qu'un correcteur professionnel le devrait également…
Ceci ne m'a pas empêché, fort heureusement, d'apprécier le roman d'Alexandra Bracken et j'en suis très heureuse. L'auteur semble néanmoins aimer les fins ouvertes, et j'avoue n'avoir pas été complètement satisfaite par la conclusion de Lore qui laisse un goût d'inachevé et qui a ce côté un peu abrupt. Une appropriation des mythes très bien ficelée cependant qui fait réfléchir et qui joue sur la psychologie des personnages et de l'univers sans aucun accroc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
Phoenicia
  01 décembre 2021
Un Hunger Games avec de la mythologie grecque, me voilà séduite.
Lore est une petite brique que j'ai su savourer. Un peu perplexe au début, je me suis laissée happée par cet univers sanglant qu'est l'Agôn. Je tire d'ailleurs mon chapeau à l'édition De Saxus qui, outre une couverture magnifique qui donne forcément envie de se plonger dedans, a fait le travail nécessaire d'informations pour éviter que ce récit ne tombe dans des mains trop jeunes. Nous sommes dans un univers young adult mais qui n'a pas selon moi ses travers. Les relations entre les personnages ne semblent pas artificielles car rapides, les sentiments sont bien dosés, de même que l'action. Il faut dire qu'on campe direct dans l'action donc, forcément, il doit y en avoir. Sur ce point, on n'est pas déçu. On nous promet une traque entre mortels et dieux, on en a. L'autrice nous livre des informations au bon moment et laisse le récit parler pour lui-même pour le reste. Concernant les protagonistes, on suit effectivement Lore, avec son passif, son caractère. Si au début, je n'ai pas plus accroché que ça, j'ai finalement fini par apprécier sa personnalité authentique, loin d'être parfaite et conforme à son vécu. Pour les autres personnages, ils sont bien travaillés, pas trop lisses, avec peut-être un petit bémol pour celui d'Athéna.
Cela reste, en tout cas, une très bonne découverte que je suis ravie d'avoir lu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
Tachan
  30 novembre 2021
Je partais emballée avec cette lecture, Alexandra Bracken faisant la promesse d'un récit mythologique moderne plein d'aventure. Malheureusement comme souvent avec les éditions DeSaxus, je me suis retrouvée face à un texte trop ancré dans les codes de la littérature Young Adult, alors que moi je voulais plus de maturité et d'originalité... Ainsi avec Lore, nous sommes plus devant un bel objet livre qu'un bon roman malheureusement.
En effet, l'éditeur nous offre à nouveau une superbe édition reliée avec une reliure blanche avec impression de motifs dorés magnifique quand on enlève la jaquette. La maquette des chapitres est ensuite très belle et pile poil dans l'ambiance antique de l'histoire. Les pages bonus aident bien à saisir la complexité des différents clans. Là, c'est top.
L'ouvrage démarrait donc bien. Il y avait de belles promesses autour d'un concept de dieux, punis par Zeus, incarnés sur Terre et qui tous les 7 ans, pendant 7 jours sont mortels et pourchassés par des chasseurs qui en veulent à leur peau et leurs pouvoirs. L'autrice met en place des idées intéressantes comme ces neufs familles de chasseurs rattachées chacune à une créatures de la mythologie et à un dieu qu'ils servaient au début. L'Agon est un moment qui appelle à une violence débridée, je m'attendais donc à assister à des matchs dantesque comme dans Valkyrie Apocalypse. L'héroïne, étant, la dernière chasseuse de sa lignée, je trouvais le drame l'entourant prometteur.
Malheureusement tout cela n'a débouché que sur un pauvre mélange de Hunger Game et Mortal Instrument où la mythologie n'a servi que de décor, ça aurait pu se passer avec des familles royales extraterrestres dans 10 000 millénaires auxquelles on enlevait leur super bouclier, ç'aurait été pareil. Et c'est mon plus grand regret !
J'ai eu l'impression que l'autrice se cachait derrière un concept faussement original pour décliner ensuite des aventures et romances vues et revues chez d'autres auteurs. Il n'y a donc pas le développement et l'exploitation que j'attendais du côté de la mythologie. Il n'y a pas la surprise que je pensais pouvoir me faire vibrer, ni la noirceur qui aurait pu me retourner les tripes. D'ailleurs le trigger warning du début a eu l'effet inverse sur moi. Je m'attendais à beaucoup de violence et de cruauté et au final c'était bien léger pour moi et je me suis demandé pourquoi avoir fait tout ça pour ça... Ça m'a fait croire à quelque chose de mature (pour moi en tout cas) qui n'est jamais apparu entre les lignes de Lore.
Je reconnais qu'une grande partie de ma déception vient du fait que le Young Adult et moi, on est de moins en moins copains, surtout quand je ne m'attends pas à le trouver. J'ai de plus en plus envie de titres sombres et matures avec des mythologies bien creusées et exploitant vraiment les codes classiques de celle-ci avec des références originelles, or je ne trouve jamais cela dans le Young Adult. A la place, j'ai eu droit à une héroïne et des personnages pas développés et stéréotypés, donc totalement oubliables, cachés par beaucoup trop de parlote inutile, une romance fade de chez fade, une intrigue prévisible cachée par un narration dynamique et bourré d'action et surtout une fin précipitée qui conclut en deux coups de cuillère à pot, ce qui m'a laissée particulièrement insatisfaite.
Par contre, si j'oublie mon aversion pour tout ce que je viens de citer, je dois quand même reconnaitre que ce fut une lecture addictive avec un concept qui me plaisait sur le papier et qui se déclinait bien dans la ville de New York. Certains trouveront sûrement l'héroïne écorchée vive et forte tête de l'histoire attachante et puissante, et sa romance avec son ami d'enfance mignonne et ne prenant pas trop de place. La représentation que l'autrice a voulu inclure dans l'histoire avec des personnages gays, des personnages de divers horizons et divers âges, leur plaira aussi sûrement. Peut-être aussi que la plume assez simple de l'autrice rendra aussi leur lecture aussi rapide que moi et qu'ils ne lèveront pas les yeux au ciel devant les mauvaises tournures à répétition de la traduction française. (Pour que je les remarque, il fallait vraiment que ça coince, car en général j'ai tendance à aller trop vite pour les voir >
Lien : https://lesblablasdetachan.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MelisB
  08 mars 2022
TW : sang, violence, meurtre, gore, maladie en phase terminale, abus, tentative de viol/agression sexuelle, mariage arrangé ...
J'ai tellement aimé ce livre ! Je recommande à 100% ce one shot de Alexandra Bracken. Je peux vous affirmer que ce roman Na/urban fantasy faisant rencontrer la saga hunger Games et la mythologie grecque ne vous décevra pas.
Le concept de ce livre est original. On fusionne la Grèce Antique avec un New York moderne. Il m'a fallu un peu de temps pour assimiler toutes les informations, c'est un peu flou au début mais utile pour l'intrigue principale et annexe. La construction du monde au décor très sombre est si détaillée vraiment parfait pour ce livre. Une tapisserie tissée avec ingéniosité honnêtement c'est magistrale.
J'ai vraiment apprécié la quantité de recherches effectuées sur l'héritage de la Grèce antique que ce soit les armures, les armes, les héros, les dieux ou les mythes. le monde est si vivant, c'est incroyable. La mise en place de chaque scènes était d'une telle envergure. le cadre contemporain permet à l'autrice de ne pas avoir à inventer toute une hiérarchie. Elle a pu se focaliser sur son scénario et l'ambiance qui s'en dégage.
Le pegi en quatrième de couverture est justifié, voir TW au dessus. La dynamique Homme-femme peut être brutale émotionnellement. le livre m'a choqué à travers certains passages et comportements. Les scènes de combat sont extrêmement descriptives mais ça ne gâche rien au contraire ça rend le roman plus immersif, ça aiguise notre intérêt et notre soif d'adrénaline.
J'ai vraiment aimé tous les personnages mais je vais consacrer un bout de ma chronique à Lore.
J'étais si happé par son histoire que je n'ai pas pu m'en détacher. Elle essaye de se débattre, de fuir ce monde qui lui a causé tant de souffrance. C'est une Héroïne très complexe, elle a du mal à traiter sa culpabilité. Elle est très inspirante et étonnamment forte moralement malgré ses traumatismes passés. J'ai raffolé de son humour sarcastique et de sa volonté de fer.
Tous les personnages avaient un sens et un rôle dans l'histoire et c'est la raison pour laquelle le livre fonctionne si bien mais je tire mon chapeau au personnage de Miles c'est un peu le Hermione de cette bande, il sauve tout le monde grâce à son esprit de déduction alors qu'il n'a aucune compétence au combat, il se démarque des autres personnages secondaires !

J'ai aimé la perspective féministe du livre. Il explore la misogynie à travers les époques et l'omniprésence du patriarcat. le monde des chasseurs est centré sur la suprématie masculine, il est interdit aux femmes d'accéder à l'immortalité cela étant réservé aux hommes. Les femmes sont souvent oubliées par les mythes écrits réels. Lore espère se réapproprier son destin et casser les codes. Elle va se battre pour sauver l'honneur de sa famille et défendre ses valeurs coûte que coûte.

Alexandra Bracken est une auteure talentueuse, son écriture est belle. Elle a fait un excellent travail pour construire autant et maintenir un rythme constant jusqu'à la fin. Elle s'approprie la base de la mythologie grecque et son histoire tout en réussissant à respecter les mythes originaux.

Si vous cherchez un bon Page turner avec beaucoup d'action, quelques rebondissements, des personnages bien développés et une histoire intéressante sous format standalone ce livre est fait pour vous !
J'arrondis ma note à 4,5/5 ! Pourquoi alors que t'as adoré ? Deux points  ( La romance peut être un peu trop douce pour un livre aussi sanglant et le manque d'alchimie). le méchant (j'aime les combats finaux épiques) et le personnage de Cas, il manquait de personnalité, un peu fade à mon goût.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
blackbookspolar
  27 septembre 2021
Décidément cette année je varie les genres littéraires ! Habituée à me cantonner aux thrillers, polars et policiers, j'ai finalement eu envie d'ouvrir un peu mon horizon et de découvrir d'autres choses. Évidement, si je souhaite être complètement honnête avec vous (comme je le suis toujours d'ailleurs) je dois vous avouer que j'ai avant tout été complètement séduite par le travail éditorial de la maison d'éditions (et oui, encore !). De Saxus ont fait fort avec cette couverture reliée absolument magnifique et envoûtante. Qu'à cela ne tienne, j'ai été séduite et donc j'ai craqué, chose qui arrive souvent concernant les bouquins.
J'ai eu raison de céder à la tentation puisque j'ai vraiment adoré cette histoire. Les débuts étaient un tantinet laborieux, ayant fait une fixation sur la répétition intempestive du prénom Lore sur les cinquante premières pages, j'ai ressenti une petite pointe d'agacement. Fort heureusement pour moi, c'est vite passé et là, je me suis laissée emportée dans cette histoire épique et palpitante. Complètement inédit, j'ai découvert un univers littéraire qui m'était complètement inconnu : une guerre mythologique contemporaine en plein New-York, avouez que c'est peu commun. Okay, on a vu Percy Jackson, mais à part ça ? Vous devez avoir l'habitude de lire que Lore est un mélange de mythologie et de Hunger Games. Oui, c'est vrai mais c'est quand même plus que cela.
La construction des personnages est parfaitement bien maitrisée. Lore est une jeune fille incroyable, tentant comme elle peut de surmonter son passé, visant une résilience qui bien sûr tarde à venir (sinon ce n'est pas drôle). Elle a un fort caractère, c'est une battante, elle est cynique et un temps soin peu impulsive. Castor est touchant, Miles est le meilleur copain que tout le monde voudrait avoir et van est aussi détestable qu'adorable. Bref une belle ribambelle de personnalités que j'ai adoré suivre tout au long de ces presque 630 pages. C'est assez déroutant au départ de voir Athena, Apollon ou même Arès en train de déambuler dans les rues new-yorkaises. Étant peu habituée à ça, j'ai particulièrement apprécié le dépaysement littéraire que j'ai vécu. Les rebondissements vous sautent dessus toutes les 5 pages, le rythme est soutenu et il est difficile de lâcher le livre. Il se lit vite et reste en tête lorsqu'on est obligé de le poser pour vaquer à nos obligations quotidiennes. Je n'avais qu'une hâte, retourner dans cette histoire au plus vite.
Les sujets abordés sont nombreux, que ce soit l'amitié, la loyauté, la persévérance, l'histoire, la famille et les traditions. Tout y est traité avec humilité, sincérité et pertinence. J'ai parfaitement sur me représenter et imaginer les scènes grâce aux descriptions détaillées et claires, j'ai su facilement me projeter dans cette folle aventure et en savourer chaque instant, ressentant de bonnes grosses palpitations lorsque j'étais en plein coeur de l'action finale. La plume de l'autrice est fluide, les dialogues sont nombreux, ce qui dynamise parfaitement l'ensemble du roman. Les joutes verbales sont parfois drôles, parfois dramatiques, c'est ce qui en a fait une force, une réussite. J'aurais peut-être aimé avoir davantage d'informations sur Castor comme par exemple son ressenti, sa façon de voir les choses, ce qui m'aurait permis d'appréhender plus en profondeur ce personnage touchant et important. L'histoire est centrée sur Lore et je dois dire qu'une saga ne m'aurait pas déplu, bien au contraire. Qu'à cela ne tienne, je me suis régalée et je garderai en tête un excellent moment passé en compagnie de tous ces personnages et de leur incroyable quête.
En conclusion
Encore une super lecture ce mois-ci qui m'a complètement sortie de ma zone de confort. Ce qui m'a le plus plu c'est bien évidemment les personnages mais l'épopée qu'ils peuvent vivre au fil des pages ne m'a pas laissée de marbre non plus ! Quel délice de se plonger dans un univers qui m'est complètement inconnu. Ayant des connaissances assez limitées concernant la mythologie grecque, j'ai eu la soudaine envie d'en savoir plus, Google est mon ami ! J'ai donc eu le plaisir de me distraire grâce à Lore d'Alexandra Bracken, d'explorer un nouvel univers et ma curiosité m'a poussée à approfondir le sujet. Tiercé gagnant.
Lien : https://black-books.fr/2021/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51

Citations et extraits (64) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   28 octobre 2021
- Tu sais, certaines personnes ont tellement pris l’habitude de contempler leur vie depuis le bord de leur cage qu’elles ne voient même plus les barreaux, lui dit-il. Mais je n’ai jamais oublié qu’ils sont là. J’ai juste appris à vivre dans cette cage selon mes propres conditions.
Commenter  J’apprécie          120
bookheartbookheart   24 octobre 2021
- Ces prétextes...ces histoires que tu te racontes...tu n'as jamais été une simple fillette. J'ai eu vent de...ce que les autres chuchotaient à ton sujet. On disait... que tu étais la meilleure de ta génération. Qu'il était tellement dommage ...que tu sois née dans cette lignée-là.
- Vous mentez, murmura Lore, sans pouvoir s'empêcher de frissoner.
Ces propos auraient tant signifiés pour elle il y a quelques années, à l'époque où elle brûlait d'obtenir l'estime de ceux-là mêmes qui lui refusaient une telle récompense.
- Les Spartes... t'ont appelés petite Gorgone. Et moi je t'ai cherchée... choisi...je sais de quoi tu es capable...et je sais que tu n'es plus une chasseresse... Mais tu n'as...jamais été faible... et certainement pas impuissante... aussi, je te demande : pourquoi n'as-tu rien fait... pour venger ta famille ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
florencemflorencem   30 octobre 2021
- Tu sais comment je suis quand j’ai décidé quelque chose.
- Tu prends un air un peu flippant et généralement tu finis par taper sur quelqu’un, répondit Miles.
- Il y a un peu de ça, dit Lore en riant.
Commenter  J’apprécie          140
isouhealthylifestyleisouhealthylifestyle   18 janvier 2022
- Il y a une leçon à tirer de tout ceci, déclara Athéna. Crois-en mon conseil : il est acceptable, et même préférable, d’être seule, quand ceux qui t’entourent risque de te ralentir ou de te tromper. Les plus exceptionnels des mortels se retrouvent toujours seuls, car personne d’autre ne peut accomplir la tâche pour laquelle ils sont nés. Laisse cette pensée te donner des forces, et qu’elle soit un poison pour ta peur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
florencemflorencem   28 octobre 2021
La plume tombée d’une aile n’est pas perdue, mais libre.
Commenter  J’apprécie          260

Videos de Alexandra Bracken (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandra Bracken
Darkest Minds : Rébellion | Bande Annonce [Officielle] VF HD | 2018
autres livres classés : mythologieVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Monstres de la mythologie grecque

Je suis une créature hybride, mi-homme mi-cheval.

Le Minotaure
Le Centaure
La Cavale
La Manticore

12 questions
2941 lecteurs ont répondu
Thèmes : monstre , mythologie grecque , créatures mythologiques , mythologie , mythesCréer un quiz sur ce livre