AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Nathalie Cunnington (Traducteur)Béatrice Taupeau (Traducteur)
EAN : 9782226192424
445 pages
Éditeur : Albin Michel (03/06/2009)

Note moyenne : 3.16/5 (sur 123 notes)
Résumé :
Schiffer Diamond, actrice de séries TV, revient s'installer à New York, après vingt ans d'absence. Elle retrouve son appartement au mythique N°1 de la Cinquième Avenue, où se côtoient tout le gratin de la ville : une lady centenaire et une "bimbette" de 20 ans, un écrivain en mal de succès et une ambitieuse aux dents longues, un magnat de la finance et une chroniqueuse mondaine...
Quand l'une des habitantes meurt brutalement, les instincts les plus vils s'év... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
stokely
  30 janvier 2021
Quelle déception que cette lecture pour moi ça a été tout sauf un livre détente de chick lit, nous suivons les habitants d'un immeuble de la cinquième avenue et tout débute pour le décès de l'une de ses habitantes, commence alors un branle bas de combat des occupants de l'immeuble pour trouver un nouvel acquéreur.
Et le problème pour moi c'est que tus les habitants sont détestables mais vraiment aucun n'a trouvé grâce à mes yeux ce qui a rendu ma lecture plus que longue, nous avons une jeune prête à tout pour goûter à cette vie quitte a sortir avec des cinquantenaires, Mindy qui est prête à pardonner aux infidélités de son mari du moment que celui-ci fasse l'acquisition d'une maison dans un quartier huppé. Une autre habitante de l'immeuble qui fait du recel d'objet historique dans son appartement, le nouvel habitant qui ne pense qu'à sa climatisation et son aquarium avec des poissons exotiques.
Quelle perte de temps que cette lecture et que de futilités alors certes la chick ne parle pas souvent de problèmes profonds de société mais la vraiment finir sa lecture m'a coûté, le seul point positif c'est qu'il est sorti de ma pile à lire et qu'il est parti en boite aux livres aussitôt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
PiertyM
  18 janvier 2015
Ici le décor est d'une grande importance, on s'imagine au fur et à mesure la cinquième avenue grouillante d'une multitude de personnages faisant la vitrine de la meilleure réussite de New york. Des grosses têtes, des grosses âmes et aussi des gros fêlés enfièvrent la cinquième avenue de toutes leurs folies si bien qu'on se retrouve dans une cacophonie des humeurs et des luttes acharnées où on se demande quel est le prochain nom qui pourra susciter plus de sensation, on se croirait dans une allée où on est obligé de tourner la tête tantôt à gauche, tantôt à droite comme si on était émerveillé par des tableaux de peinture...on retrouve avec cette écriture un peu éclatée une bonne atmosphère pour dessiner un sourire...en tout cas ça a été une bonne détente!
Commenter  J’apprécie          170
claire04130
  27 septembre 2011
Ce livre montre une autre aspect de la célébre pomme. New-York est évidemment associé à quelques milliardaires plus riches les uns que les autres, mais ceux dont les dépenses sont les même que leurs revenus, y sont souvent moins cités. Sauf ici. J'ai aimé l'aspect de tous les personnages malgré leur grandes différences. Certains cherche encore leur bonheur à quarante ans, d'autres ne passe que leur journée à guetter la fenêtre des voisins. D'autres encore essaye de rentrer dans cette sphére privée, au risque de se brûler les ailes.
J'ai particulièrement aimé les manigances que préparaient les habitants de l'immeuble. Cela est tellement proche de la réalité ! Ce qui est consolant, c'est que malgré leur grande richesse à tout ces gens, leur morale est parfois au plus bas.
Un livre qui ne donne presque plus envie d'avoir de l'argent à gogo. Un livre frais et à dévorer de toute urgence :D
Commenter  J’apprécie          60
NolaTagada
  11 juillet 2013
Galerie de portraits sur la 5ème avenue !

Bon alors on aime ou on n'aime pas, quoiqu'il en soit, un des sujets phares de Madame Bushnell, c'est la jet set New-Yorkaise. Si vous n'aimez pas ça, que ce soit New York, la jet set ou un roman pour filles (parce qu'il faut quand même le dire, c'est un bouquin de nanas !), je vous le déconseille.

Pour les autres, on est en plein dans le mille ! Comme son titre nous l'indique, toute l'histoire se passe sur la 5ème avenue, au numéro 1 plus précisément. le sujet : pouvoir, sexe et argent (ça me rappelle quelque chose ces quelques mots clés… sans commentaire…)

Candace Bushnell a mis au point une série de personnages, pour le moins atypiques et non dénués de caractère pour pimenter ce petit roman dont l'intrigue est quand même, disons le, pas mal absente. Pour faire court, tous les personnages ne souhaitent qu'une chose : vivre et rester au numéro 1. Après le décès d'une centenaire, propriétaire du penthouse de l'immeuble, tous les habitants se demandent qui va bien pouvoir se faire le cadeau de ce petit bijoux de 40 millions de dollars. (Je peux vous dire qu'une fois qu'on a compris le prix du mètre carré new Yorkais, on peut s'estimer heureux de vivre à Paris.)

Je ne mettrai pas « Cinquième avenue » dans mes livres girly préférés. Disons que si je devais conseiller un livre à une copine, spontanément ce n'est pas celui qui me viendrait à l'esprit. On s'ennuie un petit peu, ce qui fait réellement tenir, ce sont les différents personnages et leurs interactions. Évidemment, les traits y sont grossis mais c'est pour notre plus grand plaisir. Il y a la femme mure aigrie qui a du mal à accepter ces 45 balais, son mari qui est plutôt du genre mou à se laisser entretenir. L'ex scénariste à l'Oscar qui cours après son succès passé et qui se retrouve à sortir avec une nénette intéressée de 22 ans prête à tout pour la gloire et l'argent. Une actrice de cinéma glamour, une vieille dame rusée comme un renard à la langue bien aiguisée, un homosexuel vendeur d'oeuvres d'art névrosé mais qui connaît toutes les ficelles de la jet set new yorkaise. Et puis, il y a aussi les nouveaux riches qui essaient de comprendre comment ça marche et comment ne pas perdre les pédales : Mrs Rice, une avocate avisée qui abandonne sa carrière pour suivre un mari complètement cinglé et dépassé par ce qu'il lui arrive. Une autre obsédée par les bijoux, un jeune prodige de l'informatique, un jeune homme prêt à tout pour gravir les échelons… Bref. J'en ai certainement oublié… C'est vraiment ce qui fait le bouquin et malgré tout, ça se lit relativement bien.

Et puis bon, c'est quand même la dame qui a crée Sex & the City, si vous l'avez aimé, vous devriez aimé aussi Cinquième Avenue (par lâcheté j'emploie du conditionnel, je ne voudrais que vous soyez complètement déçus non plus !).
Lien : http://www.nola-tagada.fr/ca..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
iris29
  20 mai 2015
A l'occasion de la vente du plus bel appartement d'un immeuble de la
Cinquième Avenue, (elle même la plus huppée des rues de New-York), des habitants vont comploter, s'entre-déchirer, afin d' avoir une adresse plus prestigieuse...
C'est pratiquement une étude sociologique que nous livre cet auteur, rien à voir avec la chick-lit , parce qu'ici c'est plutôt trash..
Mais c'est bien, très très bien et très agréable à lire.
Pour les afficionados de l'auteur, je signale qu'on retrouve des personnages du roman Quatre blondes,( Nouvelles) , le romancier et sa femme journaliste...
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
amandine04amandine04   15 juillet 2013
La vengeance est une arme délicate. Généralement, l'insulte ne vaut pas que l'on s'expose à un châtiment pour la laver. Et on finit toujours par constater que le karma résout ces situations de manière surprenante. Il suffit d'attendre tranquillement.
Commenter  J’apprécie          10
Sirius1Sirius1   11 juin 2014
Thayer expliqua à Lola qu'il s’agissait des rejetons de riches New-Yorkais célèbre qui seraient prêts à les déshériter s'ils ne ressemblaient pas à des mannequins.
Commenter  J’apprécie          10
claire04130claire04130   28 septembre 2011
Je ne fais qu'énoncer un fait. Si vous ne me laissez pas installer ces climatiseurs, ce sera la guerre. Et c'est moi qui gagnerai.
Commenter  J’apprécie          10
amandine04amandine04   12 juillet 2013
Malheureusement, l'art ne résout pas les problèmes. Contrairement à l'argent.
Commenter  J’apprécie          20
amandine04amandine04   17 juillet 2013
Il y a certains secrets qu'il vaut mieux ne jamais révéler.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Candace Bushnell (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Candace Bushnell
The Broadroom, by Candace Bushnell, Episode 2
autres livres classés : chick litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
16830 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre