AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2849640220
Éditeur : ViaMedias (01/09/2004)

Note moyenne : 3/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Le Feu du Mauvais Temps nous fait revivre les dernières année de la colonie française en Amérique, ses joies, ses misères, ses défaites. Grand roman d'aventures où il est question d'un fabuleux trésor, c'est aussi un roman d'amour, de cet amour qui unit non seulement les êtres, mais aussi les races et leur attachement à la terre.
Le Feu du Mauvais Temps : un hommage à la résistance obstinée des Acadiens, un rappel de leur terrible déportation !

... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Krout
  08 février 2019
Est-ce un sort de la méchante Gougou(*) qui m'a fait me précipiter dans cette solderie et mettre la main sur le Feu du Mauvais temps ? Non, c'est plutôt ce bandeau bleu mentionnant Prix France-Acadie qui me donna l'envie de prolonger mon séjour chez les indiens entamé avec Joseph Boyden. J'étais encore un peu Dans le grand cercle du monde. Et donc Gougoulument je me lançai plein d'entrain dans cette grande aventure en Acadie. Une surprise de taille m'attendait : pas l'ombre d'une piste ni de la moindre trace !
Qu'importe, je sors les raquettes et m'enfonce dans la poudreuse vierge de toute critique babeliote pour ce roman historique deux fois primé (moi je m'en fous mais j'en vois beaucoup y attacher de l'importance). Alors en tant que pionnier, il s'agit de s'effacer devant l'histoire, l'Histoire et sa majesté, ici Louis XV, le Bienaimé. Sauf peut-être des Acadiens, si je peux me permettre. Pour un résumé, voyez celui de l'éditeur, c'est pas pour rien que je vous l'ai recopié.^^
Il reste à bien s'imprégner de quelques petites choses avant de se lancer dans cette grande aventure du milieu du 18ème siècle :
« La neige n'était pas plus blanche à la Miramichy qu'au Ruisseau-des-Malcontents. On devait, là aussi, faire face à la triple menace de la famine, de la maladie et de la guerre. » p.175
« La Miramichy : lieu de transit, rond-point où les réfugiés arrivaient et d'où ils repartaient, lorsque s'était possible, à destination de l'Ile Saint-Jean, de Louisbourg, du poste de Ristigouche, ou de Québec. Certains partaient à la recherche de leur famille à travers les terres dévastées ; d'autres parmi les plus vigoureux participaient à la guérilla, ou allaient quérir le bétail errant dans la région des Trois-Rivières. » p.173
« En France, le Canada n'avait ni la faveur populaire ni celle de la cour. […] Choiseul, qui négociait pour la France, ne demandait que des miettes : quelques comptoirs aux Indes de même qu'en Afrique, où le commerce des bois d'ébènes offrait des perspectives fructueuses. » p.371
« La France se décida finalement à céder le Canada en échange de la Guadeloupe. le 3 novembre 1762, des diplomates français, anglais et espagnols signèrent les premières ébauches du traité qui fut définitivement ratifié, à Fontainebleau, le 10 février 1763. […] La France obtint le droit de garder deux petites îles, comme abris pour ses pêcheurs ; les îles De Saint-Pierre et Miquelon, en bordure de Terre-Neuve. » p.372
Et c'est ainsi qu'à la fin des 380 pages de cette histoire, trappeurs et missionnaires passèrent par la Trappe de la grande, sans même mentionner ces excellentes bières belges, mais là s'en est une tout autre.^^
Quant aux indiens, je suis rouge de confusion de n'en avoir pas encore parlé, vous m'excuserez se sont des Mi'kmaqs.^^ Pour celles et ceux qui n'auraient pas fait le lien : https://www.mots-surannes.fr/?p=16368
A mon goût, l'auteur a un peu trop mis ses personnages au second plan, préférant mettre en avant des détails historiques. D'où, pour m'aligner sur ce choix au demeurant respectable, j'ai choisi de n'en nommer aucun, d'autant qu'ils sont nombreux.

(*) Divinité Mi'kmaq
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          364
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
KroutKrout   07 février 2019
-C'est-ça, la civilisation ? Comment peut-on laisser ces gens dans la misère alors qu'il y a tant d'abondance ?
Joseph se demandait aussi comment, en ce siècle dit des lumières, il pouvait y avoir tant de noirceur.
Commenter  J’apprécie          140
KroutKrout   08 février 2019
Sa pensée n'arrivait pas à se faufiler dans ses paroles et à l'approche de la mort, les mots devenaient silence, l'ultime vérité.
Commenter  J’apprécie          170
Lire un extrait
autres livres classés : acadieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3474 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre