AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782365773300
368 pages
Urban Comics Editions (20/03/2014)
4.07/5   37 notes
Résumé :
Il est le pire ennemi du plus grand détective du monde, le plus célèbre de tous les malfaisants, le Clown prince du Crime ? le Joker ! Dans cette anthologie inédite, retrouvez les plus grands méfaits de ce scélérat au sourire démoniaque qui hante les nuits de Gotham City depuis près de 75 ans ! Une sélection d'épisodes servie par les plus grands noms du comic book.
Que lire après Joker AnthologieVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Cela devient une très bonne habitude, en mars comme en décembre, Urban Comics nous propose une nouvelle anthologie de courts récits issus de son vaste catalogue DC Comics. Nous encourageons largement cette initiative éditoriale, car elle permet toujours aux novices comme aux plus grands fans de se constituer une bibliothèque de référence sur un sujet précis. Après le catalogue DC en général, puis Superman, l'auteur Jack Kirby, et enfin Batman, c'est au tour du Joker, le Prince du crime, de faire l'objet d'une telle publication.

Pour s'y retrouver, l'ouvrage est organisé en trois parties inégales : « Duel d'égos » (1940-années 1960), « Guerre des nerfs » (années 1970 et 1980) et « Ronde macabre » (années 1990 et 2000). Les dix-huit récits qui composent cette anthologie sont de taille très variable, allant de la double page à une aventure longue de dizaines de planches. le plus simple pour se rendre compte du contenu proposé est de suivre la table des matières :
« Batman contre le Joker » (Batman #1, 1940)
« le retour du Joker » (Batman #1, 1940)
« La doublure du Joker » (Detective Comics #85, 1944)
« Plagié par le Joker » (Batman #37, 1946)
« L'homme au masque rouge » (Detective Comics #168, 1951)
« La ceinture à gadgets du Joker » (Batman #37, 1952)
« Les exploits burlesques du Joker » (Detective Comics #341, 1965)
« Les cinq vengeances du Joker » (Batman #251, 1973)
« le poisson qui rit » (Detective Comics #475, 1978)
« Odieux anniversaire, Joker » (Batman #321, 1980)
« À mourir de rire » (Batman #353, 1982)
« Mort de rire » (Detective Comics #570, 1987)
« le choc des symboles » (Detective Comics #617, 1990)
« Rires dans la nuit » (The Batman Adventures Annual #1, 1994)
« Folle trajectoire » (Robin #85, 2001)
« L'homme qui rit » (Batman : The man who laughs », 2005)
« Les origines du Joker » (Countdown #31, 2007)
« L'heure des singeries » (Batman #23.1, 2013)
Comme dans toutes les précédentes anthologies, nous pouvons nous interroger sur les choix éditoriaux réalisés dans la composition de l'ouvrage. Dans le cas précis du Joker, qu'il a dû être compliqué de choisir des récits en un seul épisode et suffisamment marquants pour être incorporés. le choix est d'autant plus compliqué ici, même si à choisir un super-vilain, celui-ci s'imposait, sachant que l'éditeur a eu besoin de conserver quelques histoires mythiques pour des volumes particuliers (comme Killing Joke, le Deuil dans la Famille et Batman, tome 3 : Un deuil dans la famille). le choix des histoires n'a pas dû être simple du tout non plus dans le sens où la répétition de certaines idées scénaristiques à plusieurs décennies de distance est, mine de rien, bien présente. Enfin, cela se complique pour attiser le lecteur quand le suspense veut qu'il s'interroge sur le vilain apparaissant dans telle ou telle histoire, alors que le concept même de cette anthologie interdit tout suspense sur l'identité de l'antagoniste concerné.
Pour autant, ne goûtons pas notre plaisir, car la Joker Anthologie nous offre dix-huit récits de toutes les tailles scénarisés et dessinés par de très grands noms des comics américains. du duo Bob Kane - Bill Finger à celui tout aussi connu Dennis O'Neil - Neal Adams, du polyvalent Jerry Robinson au talentueux Paul Dini, en passant par nombre d'auteurs de renom comme Chuck Dixon, Ed Brubaker ou Carmine Infantino (Brian Bolland, Doug Mahnke, Mark Waid et tant d'autres sont là aussi), il y en a pour tous les goûts, même s'ils finissent par grandement s'influence les uns les autres.

Une belle anthologie qui a donc les défauts de son sujet, puisque le Joker n'a pas forcément fait l'objet d'histoires toujours très innovantes. Un autre super-vilain d'envergure de l'univers DC Comics est d'ailleurs prévu pour l'anthologie de décembre 2014 : espérons qu'il y ait davantage de matériau original pour Darkseid ou Lex Luthor...

[Davantage de contenus sur http://bibliocosme.wordpress.com/2014/04/28/joker-anthologie/ ]

Commenter  J’apprécie          376
Ces anthologies d'Urban Comics sont, en général, plutôt bien fichues...Celle-ci, consacrée au Joker, ne fait pas exception à la règle. Pour débuter en beauté, l'amateur éclairé saura apprécier à sa juste valeur la couverture d'Alex Ross (le meilleur "cover artist" de tous les temps ?)

L'ensemble est divisé en trois parties, qui couvrent grosso modo, les âges d'or (1938 - 1954), d'argent (1956 - 1970), de bronze (1970 - 1986) et moderne (1986 à nos jours). Bien évidemment, nombre des histoires présentées ici sont, d'un point de vue esthétique et narratif, complètement "obsolètes". Il n'en demeure pas moins qu'elles nous présentent, de façon cohérente, l'évolution d'un des personnages majeurs de chez DC, et qui est même devenu, depuis l'inoubliable interprétation de Heath Ledger, un "méchant" universel et intemporel, au même rang qu'un Darth Vader...

Ainsi, le Joker connut trois grandes périodes : à ses débuts (dont s'inspire fortement Nolan), il fut un assassin, maître chanteur sans scrupules. Puis, rapidement (après 1945), sous la pression du Comics Code, il va acquérir cette dimension clownesque qu'on lui connait encore aujourd'hui, et va bannir le meurtre de ses méthodes. Enfin, au tournant des 1970's, avec l'assouplissement de la censure, la synthèse va s'opérer entre le clown et le psychopathe, pour aboutir au Joker que nous connaissons de nos jours (et c'est également intéressant d'observer, en creux, l'évolution de Batman, inséparable alter ego du clown du crime)

Même si, comme je l'ai dit, beaucoup des histoires présentées ici sont franchement vieillottes, on compte néanmoins quelques pépites parmi elles et l'intérêt est finalement presque davantage historique qu'artistique. A ce titre, je pense que cette anthologie parlera, en premier lieu, aux fans de comics. Mais qui sait si le néophyte, arpentant depuis trop longtemps le fil du rasoir, n'y trouvera pas, lui aussi, l'inspiration ?

Commenter  J’apprécie          213
Joker Anthologie
Les plus grands méfaits du clown prince du crime.
Tout est dit dans le titre, de 1940 à 2013, le meilleur du Joker est ici !!!
Ainsi que ses multiples facettes qui font la complexité tant adorée du personnage.
Commenter  J’apprécie          160
Cette anthologie du Joker est une pépite à mettre entre toutes les mains, amateur comme fan de comics. Il saura faire plaisir à tous, car il permet la découverte et les évolutions du Joker au fil du temps et les explications données par l'équipe d'Urban aident à la compréhension.

J'ai adoré lire et relire les aventures les plus marquantes du Joker. Bien que j'avais connaissance de certaines, je me suis laissé emporter par la relecture de celle-ci, et j'ai pu découvrir certaines pépites dans l'évolution du Joker.
Étant donné que les histoires sont en sommes toutes très différentes, il est difficile pour moi de faire un commentaire plus poussé. Chaque histoire a ses points faibles et ses points forts, selon le style, l'époque et la maturité du scénario.

Dans tous les cas, je me répète, c'est un livre à mettre entre toutes les mains.
Commenter  J’apprécie          20
Autant Batman est un "super-héros" qui m'ennuie - tout en muscles mais pas toujours très malin selon moi -, autant le joker est un personnage fascinant. Ce recueil de plusieurs épisodes de bande-dessinées où le super méchant apparaît est intéressant. On suit chronologiquement l'évolution du personnage et l'évolution de sa représentation graphique.

Si les premiers épisodes ne m'ont pas vraiment passionnées, j'ai adoré les plus récents. Les scénarios sont de plus en plus approfondis et maîtrisés ce qui leur apporte plus de crédibilité. Quant aux graphismes du Joker, mes versions préférées sont celles de Neal Adams, John Byrne, Pete Woods et Brian Bolland.
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (2)
BDGest
11 avril 2014
Très bien documenté, l'ouvrage propose aussi de nombreux textes introductifs ainsi que des fiches biographiques particulièrement bienvenues. Le choix des récits est judicieux, même si certains extraits d'arcs narratifs tombent un peu à plat.
Lire la critique sur le site : BDGest
Comme pour les précédents volumes des Anthologies, celle consacrée au Joker brosse donc un tableau détaillé du personnage, avec des récits bien choisis, accompagnés de rédactionnels de qualité.
Lire la critique sur le site : BullesEtOnomatopees
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Je suis l’être de la nuit. Je suis le démon… la chauve-souris !
Pour les indiens du Canada, je suis le « fantôme »… les sorcières d’Europe me mêlent à leurs potions pour mieux voler. En Haïti, mon sang confère la puissance. Les Siciliens me font brûler, me clouent à leurs portes pour se préserver des fléaux les plus graves. En Irlande, je suis la mort. Je conduis les Samoans à la guerre. Je suis Chamalkan. La Chauve-souris !

Commenter  J’apprécie          200
[Joker] Le Joker a besoin de Batman ! Que dis-je, il mérite Batman ! Quel intérêt d'humilier de simples policiers ? Je suis le plus grand criminel de tous les temps ! Ha ha ha ha ! Il serait indigne de moi que qui que ce soit d'autre détruise Batman !
Commenter  J’apprécie          210
Bon, c’était marrant mais il se fait tard, il faut que je rentre à la maison. J’ai hâte de voir la maison de qui ça va être !

Commenter  J’apprécie          303
Robin. Le garçon prodige.
Le prodige, c'est qu'il ait survécu jusqu'à la puberté. Il traîne avec ce taré brutal, ce Batman qu'ils laissent en liberté à Gotham.
Ce malade met le pauvre enfant en danger toutes les nuits. Il l'envoie affronter sans arme les pires malfrats de Gotham.
Les gangsters. Les camés. Les pervers. Les tueurs. Il est là, dehors, avec les pires d'entre eux...
Alors qu'il devrait être chez lui à faire ses devoirs. Et ce dégénéré qui lui sert d'exemple. C'est ça son modèle ?
Ce psychopathe, qui a clairement une chauve-souris au plafond.
Commenter  J’apprécie          50
J'ai appris à Jack à construire ses propres jouets. Il comprenait si vite que je n'avais qu'à lui montrer une fois. Il appréciait particulièrement de s'amuser avec les deux M...la mort et le massacre [...] Je lui ai appris que tout le monde est coupable...de quelque chose. Nous ne faisons que les libérer de cette culpabilité. Un chouette boulot !
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Urban Comics (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Urban Comics
Voici les nouveautés Urban Comics de la semaine 6mai 2021
autres livres classés : comicsVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (105) Voir plus



Quiz Voir plus

Comics : Les héros de Marvel

Elle peut se dématérialiser, et ainsi traverser les objets solides, les murs, les plafonds ... Il s'agit bien sûr de ...

Kate Winslet
Kitty Pryde
Hello Kitty
Katy Perry

10 questions
243 lecteurs ont répondu
Thèmes : comics , super-hérosCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..