AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811210660
Éditeur : Milady (23/08/2013)

Note moyenne : 2.88/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Lorsque la critique littéraire Ellery Sharpe, journaliste à la plume acerbe, commet un impair dans les pages du Vanity Place, son chef lui inflige la pire des punitions : rédiger un article élogieux sur la romance, un genre qu'elle méprise. Pour ne rien arranger, son ex est engagé pour l'épauler sur ce projet. Et cette mission lui tient particulièrement à coeur, car le magazine est prêt à doubler son salaire s'ils arrivent à se mettre les lectrices dans la poche. Se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Tsukibou
  03 septembre 2013
Ellery est une femme ambitieuse qui rêve depuis toujours de créer son propre magazine littéraire, alors qu'elle approche à grands pas de son rêve, elle fait une bourde (sans le savoir) que son patron ne va pas du tout apprécié. C'est donc avec délectation que celui-ci la punit en la forçant à rédiger un article qui encensera la romance, genre qu'elle ne considère en aucun cas comme littéraire... Cela aurait pu passer mais, son boss ne s'arrête pas là et lui réclame un article munit de photo et le photographe qui l'accompagnera n'est autre que Axel, son ex qu'elle a quitté cinq ans auparavant après une histoire passionnée qui a mal tourné... Comment Ellery va-t-elle réussir à écrire son article et gérer ses sentiments contradictoires envers Axel ?!
Sur les premiers chapitres, je me disais qu'il y avait un beau problème de traduction, je ne comprenais pas tout ce que je lisais et je craignais un peu la suite de ma lecture... Mais heureusement cela n'a duré que trois ou quatre chapitres et j'ai vite attrapé le rythme de cette romance de laquelle nous connaissons forcément la fin mais, qui pour moi reste plutôt original dans son traitement et ses personnages.
En effet généralement, du moins pour ce que j'ai lu comme romance, les hommes sont généralement idéaux, même si parfois imbu de leur personne au point d'en être agaçant et/ou mauvais garçon ce qui a tendance à mettre nos hormones en ébullition... Mais une fois avec leur dulcinée, ils deviennent de parfaits gentlemen aux petits soins pour leur compagne en privée comme en public. Bref le prince charmant le sexe en plus... Ici ce n'est pas vraiment le cas, certes Axel semble avoir tous pour plaire, il est bien fait de sa personne, est mi-Écossé mi-Canadien, se montre très charmant et attentionné en public mais, il cache un passé plutôt lourd et un comportement pas très reluisant qui lui a coûté sa relation avec Ellery. Je vous entends déjà me dire « oui mais on aime les bad boys patati patata » mais non pas ici, cet homme bien sous tout rapport n'est qu'un masque, il côtoie de près le monde de la nuit et pas uniquement dans le sens « je fais la fête, je bois un peu et rentre à pas d'heure de temps à autres » non c'est plutôt « je sors tous les soir, je bois et me drogue jusqu'à ne plus me souvenir du lendemain et de temps en temps je retourne retrouver ma copine » On pourrait dire que le portrait que nous coule Ellery du Axel qu'elle a connu six ans auparavant est celui de l'antihéros des romances !! Vous vous doutez bien qu'il a changé et ce pour des raisons bien particulières que je ne vous dévoilerais en aucun cas (sauf peut-être sous la torture et encore...). Mais ce n'est pas ce que je cherche à vous dire, le fait que ce roman nous présente l'homme que l'on considère généralement comme « parfait » dans une romance peut cacher de bien lourds secrets et ne pas être aussi parfait que le laisse suggérer les apparences. Voilà donc un aspect qui m'a interpeller dans ce roman.
Autre point qui m'a paru changer des autres titres du genre, par la suite je ne dis pas que ça n'existait pas avant, je ne lis de la romance que depuis peu, je constate juste un fait en fonction de mon expérience avec le genre. Et donc ce point étant le fait que les héros sont des personnes ayant déjà été en couple auparavant, ils ont déjà un passé commun, une histoire avec ses joies et ses peines. Ce n'est pas une rencontre coup de foudre qui nous est contée mais bien les indécisions, les doutes, les passions et les colères de retrouvailles. Tout en gardant à l'esprit que même après leur séparation ils ont continué à se croiser au magazine dans lequel travail Ellery, Axel étant photographe indépendant, ce qui a dû rendre leur relation assez compliquée au vue des événements qui ont clos leur histoire d'amour.
Bon et si on en venait à un côté plus joyeux de l'histoire ?! C'est bien beau d'avoir un antihéros ancien alcoolique et drogué et une histoire d'amour qui a mal fini en son temps mais, il n'y a pas que des aspects tristes et déprimants dans ce roman, bien au contraire !! Pour son article forcé sur la romance, Ellery va voyager un peu et se rendre sur les lieux qui ont inspiré trois romances qu'elle va s'efforcer « d'étudier »... (Est-ce utile de vous préciser qu'une fois le nez dans une bonne romance il est plutôt délicat de relever la tête pour revenir à la réalité?!) elle va donc se rendre à Pittsburg au Monkey Bar, qui a inspiré nombre de scènes du roman Vamp, à Londres au Covent Garden pour retrouver la tombe de personnages ayant inspiré une romance sur le peintre Peter Laly et pour finir l'Écosse en relation avec le roman qui a su éveillé en elle le plus fort émois pour le genre de la romance... Kiltlander. Parce que Jemmie, le héros c'est LE mâle au comportement exemplaire que chaque femme aimerait un jour rencontré, que le kilt à quelque chose d'envoûtant qui met les femmes dans tout leurs états et que... Axel est à moitié Écossé et que le kilt lui va à la perfection. Chaque destination ayant un rapport plus ou moins direct avec leur histoire passée.
Un point qui m'a énormément plu ce serait l'analyse de la romance par Ellery, ce n'est vraiment pas gagné au début et on ne peut pas dire que son opinion évolue réellement avant les derniers chapitres mais, une rencontre avec les membres d'un club de lecture à Londres et une rencontre en Écosse avec une sociologue qui a étudié le sujet de la romance et son impact sur la société et dans la littérature, on apprend des choses très intéressantes et on pourrait presque entendre un engrenage se mettre en route dans le cerveau de Ellery. Se sont vraiment des passages très intéressants et qui m'ont interpellé.
La plume de l'auteure est simple à lire, fluide et agréable (malgré quelques soucis de traductions par-ci par-là et un Alex qui est apparu à la place d'Axel) c'est plutôt rythmé, dans les chapitres on peut passer du point de vue de Ellery à celui d'Axel, nous commençons d'ailleurs par celui-ci. Nous avons également quelques passages de personnages secondaires comme le patron de Ellery, un patron d'une grande maison d'éditions, grâce auquel l'auteure intègre une petite pointe d'homosexualité, ainsi qu'une éditrice de romances. Je ne saurais vous dire si chaque passages d'autres personnages, est bien pertinent et utile à l'histoire mais, ce n'est pas plus dérangeant que cela. le choix de celle-ci de faire tourner les personnages autour du pot, de ne pas se parler clairement, de ne pas se dire ce qui a changé entre eux m'a légèrement perturbé, j'avais toujours envie de crier « Mais DIS lui nom d'un lapin blanc ! » ce que c'est agaçant ces non-dits, même s'ils servent l'histoire et sont finalement le dénouement de la romance, c'est quand tout est dit que tout se termine bien, ça me frustre, et je n'apprécie pas particulièrement cet état de fait...
En conclusion, une romance qui change de ce que j'ai pu lire, des personnages complexes au passé commun et difficile. Une plume fluide et rythmé qui nous fait la description de lieu à vous donner envie de vous y rendre, principalement à Londres et en Écosse ! J'ai bien aimé cette lecture, j'ai souvent souri, je me suis prise d'affection pour les personnages et particulièrement pour leur histoire, commune ou individuelle, et pour ce qui est des scènes charnelles je dois dire qu'elles m'ont laissé plutôt indifférente, elles sont bien écrites mais on ne ressent pas tellement d'émotions à travers celles-ci et du sexe pour du sexe... ce n'est pas tellement ma vision.
Bref une lecture sympathique et original pour moi avec des points positifs et négatifs, j'ai particulièrement aimé l'analyse de la romance à travers un personnage qui de base n'aime pas ça. Lire de la romance n'est pas un défaut, la romance est un genre littéraire à part entière, décrié par les professionnels mais, reconnu et aimé par les lecteurs qui le revendiquent !
Lien : http://www.tsuki-books.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Gwenlan
  30 avril 2014
Pour résumer un peu – à ma façon l'histoire – nous suivons donc les aventures de Ellery et de Axel. Ces deux là ont eu une histoire d'amour ensemble quelques années auparavant et ça s'est très mal fini pour l'un et pour l'autre. Aujourd'hui ils ont toujours des sentiments pour l'un et l'autre mais le souffrance est toujours présente. Ellery est journaliste tandis qu'Axel est photographe. Ils se croisent de temps en temps dans leur travail mais jamais ils n'ont retravaillés ensemble sur un article depuis leur séparation… Pourtant c'est une chose qui vont devoir faire. Ellery doit écrire un article sur les livres de romance – qu'elle déteste – parce que son patron a des rapports très intimes avec une des plus grands écrivaines de ce genre…
Il est difficile pour l'ancien couple Ellery et Axel de travailler de nouveau ensemble en ne pensant pas à leur passé commun. Pour cet article ils voyageront beaucoup sur les traces des héros de quelques livres de romances. Il est toujours difficile de résumer un livre sans trop vous en dire mais là encore plus. Ils se passent de nombreuses choses mais si je commence je vais vous révéler des choses que vous devez découvrir au fur et à mesure donc pour le résumé de l'histoire je vais m'arrêter là. Désolée… Vous m'excuserez si vous lisez le livre.
Les personnages sont très intéressants et pas du tout lisses. Parfois je vous avoue qu'Ellery a un petit côté agaçant surtout avec ses préjugés mais c'est dans son caractère. Elle se protège et ne veut pas commettre des erreurs comme dans le passé. Axel, quant à lui, est un personne plus léger sans l'être. Je veux dire c'est un bout-en-train qui essaie toujours de booster Ellery. Il est – pratiquement – tous le temps de bonne humeur.
En ce qui concerne les chapitres, j'apprécie que ceux ci soit courts. Il est ainsi plus facile d'arrêter sa lecture et la reprendre plus tard. Je vous avoue que je déteste m'arrêter de lire en plein milieu d'un chapitre.. Bon après c'est aussi un peu piège car comme vous vous dites que les chapitres sont courts, vous vous dites toujours que vous pouvez en lire un autre après…
Pour résumé « A l'eau de rose » est un très bon livre si n'avez pas envie de vous prendre la tête avec quelque chose de trop sérieux. J'ai passé un agréable moment en compagnie avec Ellery et Axel et surtout lorsqu'il était en kilt – sans rien dessous je précise.-. C'est un roman qui se lit très rapidement avec un style fluide. Les personnages sont attachants et dès le début on a envie qu'ils terminent une nouvelle fois ensemble mais pour de bon cette fois-ci.
Lien : http://lamalleauxlivres.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Laury-Anne
  05 septembre 2015
Premier titre lu dans le cadre du Challenge Les Quatre Saisons avec l'été (qui est bien arrivé) !
Une lecture toute mignonne, qui se prête très bien aux vacances (j'étais en Irlande quand je l'ai lu, mais les Écossais en kilt peuvent faire de l'effet même là-bas).
Ellery Sharpe, critique littéraire, est connue pour sa plume acérée. Et c'est également pour ça qu'elle se voit offrir un poste dans un prestigieux magazine, concurrent à celui pour lequel elle travaille. Elle est en concurrence avec un autre journaliste, mais le papier qu'elle doit écrire sur un auteur très littéraire, qui devrait lui ouvrir les portes de la grande critique littéraire, se transforme en un papier sur la romance par son rédacteur en chef. Et quand je dis « sur la romance », ça veut également dire « en faveur de la romance ». Et ça, Ellery n'est vraiment pas prête. Surtout quand on lui met entre les pattes Alex, un beau photographe qui se révèle être également son ex (pour compliquer un peu les choses).
Ellery se met donc à lire de la romance. Et malgré ses réticences, elle doit bien avouer qu'elle y prend goût…
Il y a pas mal de références à Twilight et Outlander dans ce texte, pour le plus grand plaisir du lecteur. L'originalité de l'intrigue est vraiment bien trouvée : pour résumer et franciser un peu, une critique littéraire qui ne jure que par Proust mais qui dévore les romances qu'elle trouve et finit par comprendre que ce lectorat ne comprend pas que la ménagère de 50 ans provincial. Et qu'on peut avoir du plaisir à lire ces ouvrages comme à dévorer un classique. Et parallèlement à cette prise de conscience, sa relation avec Alex, son ex, va également évoluer…
Une romance agréable, qui nous fait sourire et qui apporte un éclairage sympathique sur la romance.
Lien : https://therewillbebooks.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Au_Fil_d_Isa
  14 janvier 2015
Voilà une agréable romance qui m'a tenu compagnie pendant quelques jours et que j'ai beaucoup aimée ! le pitch a vraiment attisé ma curiosité. J'ai voulu voir comment Gwyn Cready faisait pour écrire de la romance tout en décodant le genre. Je me suis dit que ça pouvait être très sympa, très second degré. Au début, pourtant, j'ai cru que j'allais déchanter, la mise en place est laborieuse. Mais très vite l'histoire devient captivante. Ellery et Axel sont deux héros très sympathiques malgré leurs défauts, et on n'a qu'une hâte : qu'ils parviennent à surmonter les non-dits et leurs blessures pour enfin se retrouver. Mais c'est pas gagné, si bien que j'ai tremblé pour eux avec délice ! Oui, j'assume, j'adore ce genre de lecture !
Et c'est justement pour ça que j'ai vraiment beaucoup aimé A l'eau de rose. Je me reconnais un peu dans le personnage d'Ellery. Comme elle, j'ai longtemps snobé la romance, même si, étant auteure de Fantasy, je sais ce que c'est que d'être considéré comme un sous-genre de la "vraie" littérature. Maintenant, je me rattrape et je dévore sans vergogne toutes ces histoires que je regardais autrefois d'un oeil méprisant. C'est comme regarder une bonne petite comédie romantique à la télé, les scènes de cul en plus. (J'ai éclaté de rire dans le passage où Gwyn Cready se moque gentiment des codes de la romance et où ses héros vérifient la "faisabilité" de certaines positions acrobatiques !)
C'est d'ailleurs ce qui fait tout le sel de cette histoire au-delà de ses personnages attachants. Ellery découvre la romance par le biais de deux livres fictifs, Kiltlander et Vamp, qui lui permettent d'explorer deux grands courants du genre, la romance historique chez les Highlanders et la bit-lit aux dents pointues. le clin d'oeil à Outlander et à Twilight est voulu et appuyé, et c'est franchement très amusant.
Du coup, c'est presque à regret que j'ai refermé le livre, je n'avais pas du tout envie de quitter cet univers. D'ailleurs, ça m'a donné envie de me plonger dans l'adaptation télé d'Outlander. Je ne suis pas très romance historique à la base, à part l'excellente série de la famille d'Arsac d'Eléonore Fernaye, mais je me dis qu'avec les costumes et les paysages en plus, ça peut le faire !
En tout cas, merci Gwyn Cready pour cette jolie balade sur les terres de la romance, j'ai adoré !
Lien : http://www.aufildisa.com/201..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Juliette10
  22 décembre 2014
Un peu désolée face à ce roman.
L'histoire avait tout pour me séduire, mais j'avoue avoir été déroutée d'entrée de jeu par le style de l'auteure.
Il m'a paru décousu, brouillon, et son introduction ne m'a pas passionnée.
Au fil des pages, l'envie de connaître la suite s'est émoussée.
J'aurais peut-être dû persévérer, mais avec le nombre de romans que j'ai dans ma PAL, celui-ci ne mérite pas que je m'y attarde plus longtemps.
Lecture abandonnée, donc.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3474 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre