AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782756024707
72 pages
Éditeur : Delcourt (24/09/2014)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 54 notes)
Résumé :
François Villon fait la rencontre de Colin de Cayeux, chef des Coquillards, brigands pervers et sanguinaires. Pour être initié, Villon doit réaliser trois chefs d'oeuvre : un vol scandaleux, un crime écoeurant et un présent abominable. Ainsi, il volera une femme qui enterre son enfant, égorgera une pauvre prostituée et, sur demande de Colin, il offrira sa femme… Bienvenue parmi les ignobles !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
carre
  31 octobre 2014
Dans ce tome deux, François Villon, après sa rencontre avec Colin de Cayeux rejoint la bande des coquillards. Pour cela, il commet trois monstruosités, qui le font définitivement pencher vers les flammes de l'enfer pour pouvoir entrer dans ce cercle d'assassins et de violeurs. Villon, poète maudit certes, mais aussi malheureusement monstre impardonnable. Villon s'accoquine sans apparents remords. Dès lors son destin est écrit à plus ou moins brève échéance.
Critone confirme avec ce tome deux, la qualité de ces dessins, la description des horreurs commise par Villon et ces acolytes sont très bien décrites sans en rajouter dans l'horreur. Avec la même fidélité à Teulé, Critone met en images avec beaucoup de talent le roman de sir Jean tout en relayant la prose de Villon. Une belle réussite. Vivement le tome 3 !
Commenter  J’apprécie          500
marina53
  12 février 2016
Après les émeutes opposant les étudiants et les forces publiques de mai, François vit reclus, se jugeant responsable des morts et des blessés, estimant ne plus avoir sa place ni parmi les étudiants ni parmi les clercs. Son ami, Tabarie, s'inquiète de ne plus le voir. C'est alors qu'aux bains, le jeune homme est approché par Colin de Cayeux, le roy de la coquille, et sa bande d'écorcheurs, la plus grande de Paris. Colin lui propose de faire partie des siens. Mais pour ce faire, il faut accomplir deux chefs d'oeuvre: un vol scandaleux aux yeux de tous et un crime écoeurant devant témoins. En guise de cadeau, leur offrir ce qu'ils veulent. François accepte...

Un deuxième opus beaucoup plus sombre encore que le premier. François, poète déchu, va commettre des atrocités, vols, meurtres, bagarres, pour pouvoir intégrer les Coquillards. Sans remords, sans aucun regret semble-t-il, l'homme assouvit ses viles bassesses, allant jusqu'à trahir ceux qui lui faisaient confiance. En adaptant librement l'oeuvre éponyme de JeanTeulé, même si ici, l'on a une version plus édulcorée et adoucie que l'originel, paraît-il, Luigi Critone nous offre tout de même un deuxième volet cru et désespéré aux personnages sombres. le dessin, tout en finesse et poésie, apporte une certaine légèreté et détone par rapport à l'ambiance parfois malsaine.
Une bonne surprise, finalement, pour qui ne connaît pas le roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
boudicca
  27 novembre 2014
Suite de l'adaptation du roman de Jean Teulé consacré au « poète maudit » François Villon. Après un premier volume très réussi dans lequel Luigi Critone nous dévoilait l'enfance de l'écrivain ainsi que sa jeunesse en tant qu'étudiant à la faculté de Paris, ce second album, bien justement intitulé « Bienvenue parmi les ignobles », nous dévoile une toute autre facette du jeune homme. Oubliées, les petites farces sans grandes conséquences destinées à humilier les puissants locaux. Terminé, le temps des joyeuses fêtes paillardes en compagnie de ses turbulents amis étudiants. Cette fois, les méfaits commis par le poète sont autrement plus graves. Vol, meurtre, viol..., rien ne semble assez atroce aux yeux de François Villon qui, pour intégrer la confrérie des « coquillard », bande de pillards et brigands sévissant sur les routes de France, ne va pas hésiter à commettre les pires crimes, les pires lâchetés. Forcé de s'exiler de Paris, il trouvera un appui auprès des grands seigneurs du royaume grâce à son talent qui lui vaudra d'être accueilli à la cour du roi René à Angers, puis à celle de Charles d'Orléans à Blois. Mais le poète semble plus attiré par l'errance que par le faste de la cour et c'est aussi misérable qu'à l'arrivée qu'il reprendra la route aux côtés des « ignobles ».
Contrairement au premier volume où l'humour se mêlait habilement au drame, ce second album est nettement plus sombre. Toute la sympathie que l'on pouvait avoir pour le jeune poète s'évapore dès les premières pages au vue des atrocités qu'il n'hésite pas à commettre (ou laisser commettre) pour des raisons bien nébuleuses (pourquoi tant de zèle, notamment, pour intégrer cette bande de mercenaires dont il connaît fort bien la réputation ? ). Et c'est là, justement, que le bât blesse, car en cherchant à trop s'éloigner de l'histoire pour privilégier la légende noire qui entoure le personnage, l'auteur abandonne toute nuance pour ne nous dévoiler que la face sombre du poète que le lecteur a maintenant du mal à envisager autrement que comme un lâche et un traître égoïste et sans une once d'empathie. Un portrait un peu trop sombre qui en vient finalement à occulter l'essentiel, à savoir la beauté de sa prose, puisque, même lorsque les grands de ce monde lui tendent la main pour exercer son art, il finit toujours par la mordre. On pourrait également trouver à redire au nombre important de scènes de viols dont l'accumulation finit par mettre mal à l'aise, d'autant plus que certaines ne sont pas véritablement au service de l'intrigue.
Une lecture en demi teinte pour ce second volume qui nous dévoile un François Villon bien plus sombre que ce que nous a transmis la légende. le tout reste cela dit de bonne facture, mais cette fois moins au niveau de l'intrigue que des graphismes. Espérons que le troisième album saura se montrer un peu plus nuancé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
RosenDero
  25 février 2017
Dans ce second tome, François va faire la connaissance des coquillards. C'est le début de la décadence pour le poète qui, jusque là, s'était contenté de menus larcins et de blagues potaches. Meurtres, vols, viols, les crimes se multiplient et la poésie de Villon s'en ressent.
Un tome bien plus noir qui appuie sur les contradictions de l'homme voulant ne rater aucune occasion et qui, ce faisant, tire un trait sur la vie et sur celle qu'il aimait.
Encore une fois, je conseille de lire le livre, bien plus poignant et complet, même si cette adaptation est fidèle et très plaisante à lire et à regarder.
Commenter  J’apprécie          180
Under_the_Moon
  22 décembre 2019
S'il est clair que le récit de Jean Teulé met en scène François villon dans tout ce qu'il a de plus détestable, méprisable et révoltant, on peut dire que la représentation graphique de Luigi Critone est rajoute une sacrée couche. Attention, haine droit devant !
Cet opus étant consacrée à la période "rebelle" de Villon ou celui-ci s'allie ouvertement à la secte des Coquillards et se plie à tous leurs désirs y compris les plus vils et les plus infâmes.
Durant toute la lecture de ce tome, on n'attend qu'une chose : le suivant pour qu'il crève enfin !
Commenter  J’apprécie          131


critiques presse (2)
BDGest   24 octobre 2014
Ce deuxième volet confirme la bonne impression laissée par le premier tome de la série. Luigi Critone réussit son adaptation de l'ouvrage éponyme et maintient l'intérêt du lecteur pour un François Villon, qui commence doucement à prendre conscience de ses actes.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   08 octobre 2014
Un album magnifique où la sensibilité et l’émotion priment et où malgré ses choix odieux, Critone parvient à ne pas nous faire rejeter Villon en qui il décèle encore un peu d’humanité.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
marina53marina53   12 février 2016
Folles amours font les gens bestes:
Salomon en ydolatria,
Sanson en perdit ses lunectes.
Bien eureux est qui rien n'y a...
Commenter  J’apprécie          230
RosenDeroRosenDero   28 mars 2017
- Toi, tu restes ici pour faire le guet.
- Et si l'on vient ?
- Laisse venir et tue.
Commenter  J’apprécie          130
mikaelunvoasmikaelunvoas   07 avril 2018
Pour devenir coquillart, il faut réaliser deux chef d'oeuvre, un vol scandaleux aux yeux de tous, un crime écoeurant devant témoins, puis en guise de bienvenue dans la confrérie, nous offrir ce qu'on te demandera.
Commenter  J’apprécie          00
mikaelunvoasmikaelunvoas   07 avril 2018
Dans notre langue secrète, un voleur est un vendangeur, un bluffeur truande au jeu, un envoyeur tue...
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Luigi Critone (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Luigi Critone
Vidéo de Luigi Critone
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
898 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre