AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Jacques Dars (Éditeur scientifique)
EAN : 9782877303378
136 pages
Editions Picquier (30/09/1997)
3.95/5   19 notes
Résumé :
Comment reconnaître les revenants et les démons, puisque en Chine ils n'ont pas l'habitude de se promener avec l'attirail obligé, suaire et chaînes ? Ces histoires ne relâchent pas si facilement leur étreinte. Les voici donc exhumées pour une petite fête macabre et démoniaque !

Source : Picquier
Que lire après Aux portes de l'enferVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Il s'agit d'un recueil d'histoires de fantômes de la chine médiévale traduit par Jacques Dars (d'auteurs très divers) paru chez Picquier poche (en 1997).

Cela peut paraitre assez étrange. Je l'avoue.
Mais il y a dans ce petit livre de bons frissons !

On enchaine les histoires de revenants, d'esprits, de zombies… de tout ce que le monde des morts peut nous fournir d'êtres improbables. On rencontre aussi bien des généraux que des paysannes, des ministres que des chevaliers errants, on a en filigrane un portrait de la société de l'époque qui sonne juste (même si je ne suis pas du tout experte de cette période…).

Ils ne sont pas tous néfastes, certains réclament de simples services, d'autres se vengent… d'autres encore ne cherchent qu'un peu d'affection.

Souvent leurs actes (même avec les meilleures attentions du monde) se transforment en catastrophe ou en massacre, avouons le ! Malgré tout certains sont suffisamment attentifs et attentionnés pour s'en sortir relativement indemne… au prix d'une bonne frayeur.
Mais la diversité (bien que tout date à peu près de la même époque…) fait qu'on ne se lasse pas et que les nouvelles s'enchainent à merveille.

Le texte aurait pu être écrit il y a quelques mois, ça ne changerait rien ! La traduction est excellente, fluide et agréable.
Chaque épisode est très court : entre 1 et 5 pages. Elles n'ont pas d'ordres précis et peuvent être piochée comme bons nous semble. J'ai été un peu déçue par la brièveté de certaines : on aimerait que l'ambiance prennent plus de place, que l'univers soit plus riche. Beaucoup des personnages évoqués ne sont que des noms desquels on ne sait rien d'autre que leur aventure fantomatique. Si on peut s'en contenter et si ça ne gâche en rien la lecture suivie, ma curiosité en demandait d'avantage.

C'est un format poche, rien d'exceptionnel de ce coté là. La couverture est simple mais efficace. Pareil pour la typographie et le chapitrage. On a quelques pages en plus pour aérer le tout, ce qui est bienvenu.

Le travail éditorial n'a rien de fou mais supporte bien le texte, on ne lui en demande finalement pas plus !

Je me plaignais il y a peu (dans cet article ci) du manque de littérature chinoise dans ma bibliothèque, et cet ouvrage a été un super plaisir ! J'ai été assez surprise de me rendre compte que des histoires si anciennes faisaient si fortement partie de notre « culture ». Finalement de nombreux éléments font désormais partie de notre « pot commun », et beaucoup de ces histoires m'ont semblé familières. Elles sont à la limite de notre « habitude ».
Commenter  J’apprécie          30
Là où Il est question de vengeance des esprits de défunts n'ayant pas rejoint l'au-delà sereinement pour la plupart.
Récits fantastiques chinois qui ne laissent pas indifférents.

Commenter  J’apprécie          60
histoires de démons, de fantômes et autres esprits dans la Chine du début du premier millénaire. Encore peu connues car traduites dans les 20 dernières années par quelques traducteurs; les textes sont parfois difficiles à traduire car certains mots ou expressions n'ont pas d'équivalence dans d'autres langues.
Loufoque, "gore" et instructifs, ces historiettes sont un régal.
livre acquis à la suite de la visite de l'exposition Enfers et fantômes d'Asie actuellement au musée du quai Branly.
Commenter  J’apprécie          10
Evidemment en Asie les fantômes sont super effrayants. Pas de rédemption ou de gens punis ,juste pas de chance. Ils croisent des fantômes et succombent. La mort et la vie cohabitent en s'influençant. Là où c'est le plus terrible c'est que beaucoup d'histoires débutent aux latrines... Il faut toujours bien être sur ses gardes.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Quand au fond, je demande qu'on ne demande pas si ces histoires sont "vraies" !
Qu'on veuille bien plutôt, au-delà des anecdotes de haut goût et de toute succulence, s'attacher à y déceler une réponse exemplairement homogène, à travers un ensemble de rites et de pratiques symboliques, au problème de la coexistence , c'est le cas de le dire, des vivants et des morts.
Commenter  J’apprécie          50
Si les morts heureux n'ont pas d'histoire, les morts malheureux, immanquablement font des histoires ! (15, préface)
Commenter  J’apprécie          00

Video de Jacques Dars (1) Voir plusAjouter une vidéo

Le roman historique français et chinois
179 ème numéro d'Apostrophes.Sur le thème du roman historique populaire inspire de l'histoire Française ou traduction de contes chinois, Bernard PIVOT a invité Jacques DARS, ancien professeur de chinois à la Sorbonne et chercheur au CNRS, traducteur d'une histoire du 12eme siècle"au bord de l'eau", fruit de 10 ans de recherches linguistiques qui lui ont permis de trouver les termes...
Dans la catégorie : Littérature chinoiseVoir plus
>Littérature des autres langues>Littérature asiatique>Littérature chinoise (201)
autres livres classés : contes et légendes chinoisesVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (46) Voir plus



Quiz Voir plus

L'Année du Dragon

Ce samedi 10 février 2024, l'année du lapin d'eau laisse sa place à celle du dragon de bois dans le calendrier:

grégorien
chinois
hébraïque

8 questions
132 lecteurs ont répondu
Thèmes : dragon , Astrologie chinoise , signes , signes du zodiaques , chine , culture générale , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..