AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2747080560
Éditeur : Bayard Jeunesse (22/02/2017)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 1604 notes)
Résumé :
" L'Epouvanteur a eu de nombreux apprentis, me dit maman. Mais peu ont achevé leur formation. Et ceux qui y sont parvenus sont loin d'être à la hauteur. Ils sont fragiles, veules ou lâches. Ils se font payer fort cher de bien maigres services. Il ne reste que toi, mon fils. Tu es notre dernière chance, notre dernier espoir. Il faut que quelqu'un le fasse. Il faut que quelqu'un se dresse contre les forces obscures. Tu es le seul qui en soit capable. " Thomas Ward, le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (317) Voir plus Ajouter une critique
DarknessLolita
  07 août 2013
Cela fait très longtemps que j'avais entendu parler de ce livre avec des critiques assez positives dans l'ensemble. Donc j'ai décidé de le lire à mon tour! Et franchement je ne savais à quoi m'attendre. Ce n'est qu'à partir du quatrième chapitre que j'ai réussi à me mettre complètement dans l'histoire. On retrouve un jeune garçon nommé Tom/Thomas qui est le septième fils d'un septième fils et qui va devenir apprenti-épouvanteur. A partir de là, je n'ai pas réussi à quitter le livre une seule seconde ce qui fait que je l'ai lu en une nuit. Une belle réussite de la littérature jeunesse et fantastique!
Commenter  J’apprécie          530
domisylzen
  27 janvier 2018
A force de passer devant en allant faire les courses, j'ai forcément fini par craquer. Une couverture alléchante avec ses airs de vieux grimoires, qui passait son temps à me susurrer : je suis fait pour toi ... viens ... viens ! En plus y avait une promo : deux pour le prix d'un, ça c'est mon côté radin. C'eût été un crime de lèse-majesté de ne pas y succomber.
Très vite le style de l'écriture vous emporte dans un univers que l'auteur a merveilleusement imaginé. Un univers où règnent : magie et sorcellerie, ou vivent gobelins, sorcières, fantômes et autres hurluberlus tous plus barrés les uns que les autres.
Thomas Ward, quasiment treize ans, a le don de voir ce que les autres ne voient pas. Il est le denier fils d'une fratrie de sept et devient l'apprenti de l'épouvanteur. Son maître qui parle très peu et qui l'oblige à respecter des règles on ne peut plus strictes lui a bien spécifié : méfie des filles aux souliers à bouts pointus. Tom à beau le savoir et le remarquer lorsque sur sa route il croise Alice mais les circonstances l'obligent à lui demander de l'aide. A charge de revanche lui clame-t-elle.
Le malheureux dans quel guêpier s'est-il fourré ?
Des descriptions claires, un scénario soigné, des personnages très attachants font de ce premier tome, qui plante le décor, une invitation à découvrir la série.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          361
cicou45
  11 février 2014
Ce n'est pas facile lorsque l'on critique un livre qui va devenir la cent-unième sur Babelio. Comment dire des choses que vous, chers lecteurs, n'avez pas déjà lues des dizaine de fois, voire même une centaine de fois ? Aussi, ai-je décidé de ne pas lire les cent critiques précédentes et de simplement laisser parler mes émotions suite à la lecture de cet ouvrage, sans forcément vous faire un résumé complet du livre, si ce n'est que je vais tout de même vous donner quelques informations essentielles, rassurez-vous.
Thomas Ward, appelé plus couramment Tom, est les septième fils du septième fils et son destin plus pu moins tracé d'avance. Etant donné que tous ses frères sont, soit déjà partis, ou alors travaillent à la ferme familiale (tel est par exemple le cas de Jack), lui, Tom, deviendra l'apprenti de l'épouvanteur. Il a, depuis sa plus tendre enfance (et comme sa mère d'ailleurs), le don de voir ce que l'on n'est pas sensé voir, comme par exemple ceux qui ont trouvé la mort dans d'horribles souffrance sur la colline du Pendu qui se trouve juste en face de leur ferme.
Aussi, durant son apprentissage, Tom devra quitter la ferme pour se rendre au village de Chippenden, là où réside son maître, à l'abri des autres habitants car même si tous reconnaissent son efficacité, tous le craignent néanmoins. Les gens "normaux" n'aiment pas trop être liés,j de près ou de loin, à la magie, même si celle-ci est parfois utilisée pour leur bien, afin par exemple de les débarrasser de créatures néfaste tels que les ombres, fantômes, gobelins ou bien encore sorcières.
Tom, qui n'est encore jeune, puisqu'il a à peine treize ou quatorze ans, est encore bien naïf pour apprendre à se méfier de ces dernières. Sa méfiance sera portée à rude épreuve lorsqu'il fera la connaissance d'Alice, une jeune fille qui doit probablement avoir le même âge que lui et bien qu'elle porte des chaussures à bouts pointus (signe que lui a indiqué son maître comme étant révélateur pour une femme dont il fallait à tout prix se méfier). Déchiré entre le désir de se faire enfin une amie au village et les recommandations que lui a faites son maître, Tom décidera-t-il néanmoins de se lier d'amitié avec Alice et, si oui, quel en sera le prix à payer ?
Je ne vous parles pas de toutes les aventures qui attendent notre jeune héros au court de cet ouvrage (je vous laisse le découvrir par vous-même, si vous ne l'avez pas déjà fait) mais sachez que j'ai trouvé ce premier tome très prometteur et que je ne peux que vous en recommander la lecture. J'avoue que j'ai moi-même envie de découvrir ce qui se passe dans les prochains tomes (heureusement que la médiathèque de ma ville les possède tous car, sinon, je me serai rapidement ruée en librairie pour les acheter). Un premier tome au ton léger (dans la lignée des Harry Potter bien que cela n'ait rien à voir, c'est simplement la série que, je trouve, se rapproche le plus de celle-ci) mais qui, je pense, n'a pas fini de nous surprendre (si cela continue effectivement comme les Harry Potter, je crois que je ne vais pas tarder à préparer un paquet de mouchoirs à proximité au cours de mes lectures). A découvrir et à faire découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          281
Biiip
  26 août 2012
Bon je ne vais pas m'éterniser une fois de plus sur la qualité grandissante des livres jeunesse, mais juste dire que L'apprenti-épouvanteur fait partie des réussites de cette catégorie.
Ce qui m'a attiré en premier c'est bien évidemment, la couverture. Sombre et sobre, aux allures de vieux grimoire au cuir usé par le temps et les nombreuses manipulations. Lorsque la lecture du résumé du livre m'a confirmé qu'il s'agissait d'un roman de fantasy, je suis immédiatement tombé amoureux. Je pense sincèrement que certains illustrateurs devraient prendre exemple sur David Wyatt (auteur de la couverture), car même si on trouve de magnifiques illustrations dans le rayon fantasy, il faut reconnaître qu'elles ont tendance à toutes se ressembler. Et au final je trouve ça plutôt marrant que ce genre d'innovation provienne d'un livre "jeunesse".
Pour rester dans le sujet, sur la quatrième de couverture est écrit: "Attention! Histoire à ne pas lire la nuit..." et "Cet ouvrage comporte des scènes susceptibles de perturber les jeunes lecteurs". Alors qu'en est-il vraiment? Simple provocation pour attirer le lecteur à la recherche du grand frisson? Ou réel avertissement? le contenu est-il aussi intéressant que le contenant? Toutes ces questions trouveront une réponse dans les prochains paragraphes (tadaaaa!).
Premier constat, l'ouvrage est bel et bien un livre jeunesse. Cela se ressent dans la narration du récit. N'y voyez rien de négatif, car Joseph Delaney à une belle plume. le texte est fluide et ne manque pas de description. L'auteur prend le temps de développer l'histoire et les personnages sans longueurs inutiles. C'est juste qu'il se dégage du récit, un petit côté "naïf". Disons que les habitués de fantasy ne seront pas surpris dans l'évolution de l'histoire. L'auteur prend parfois le chemin de la facilité (cliché?) pour mettre à l'épreuve notre jeune héros. Ainsi, alors qu'il n'est qu'un simple apprenti sous la tutelle d'un maître-épouvanteur, Tom (le héros) se retrouvera seul à maintes reprises, malgré son jeune age et les nombreux dangers entourant la maison. Et c'est bien évidemment dans ces moments là que les problèmes arriveront au personnage, montrant par la même occasion le côté prometteur, élu, unique (Harry Potter?)...etc, du héros. Mais encore une fois, rien de bien gênant, et puis il faut garder en tête que c'est un livre jeunesse, et (si vous êtes plus âgé) qu'il n'est pas là pour remplacer ou concurrencer le Seigneur des Anneaux.
La force du livre, c'est son ambiance. Malgré le publique ciblé, j'ai trouvé le récit très sombre (ce qui n'est pas pour me déplaire). Et finalement, on se rend compte que la quatrième de couverture ne mentait pas. Sans atteindre le gore d'un Poppy Z. Brite ou l'épouvante d'un Stephen King, le livre se défend plutôt bien et on se dit que les enfants (ou même les adultes, si vous êtes sensible) auront leurs doses de frissons.
J'ai été happé par le livre, je l'ai commencé sans pouvoir le relâcher une seconde. Je n'en ai fait qu'une bouchée et je n'avais qu'une idée en tête une fois le livre refermé, lire la suite. Ce que bien sûr je vais faire. Je le conseille aux jeunes lecteurs qui cherchent à se lancer dans la fantasy, et aux vieux routard du genre qui veulent un bon divertissement rapide à lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Mladoria
  13 janvier 2016
On m'a conseillé cette série pour son caractère très noir, bien loin de la fantasy jeunesse "bon enfant".
Ici, les sorcières ne chevauchent pas des balais au clair de lune avec un mignon chat noir pour compagnon. Les sorcières qui peuplent le monde dans lequel évolue Tom Ward sont malfaisantes. En tant que septième fils d'un septième fils, il est en apprentissage chez L'Epouvanteur qui l'initie aux sombres arcanes des créatures des ténèbres dont les sorcières sont loin d'être les plus puissantes et qui restent dans ce premier tome assez mystérieuses.
L'atmosphère de ce roman fait penser à une fresque moyenâgeuse, emprunte d'ésotérisme mystique, de rumeurs qui courent les sous-bois, d'ombres qui guettent le moindre faux pas. Un monde où la bonté n'a que peu de place et où, pour survivre, la ruse et l'intelligence sont des armes vitales.
Le style est vraiment limpide. Les personnages sont attachants. Tom est maladroit et assez gauche dans les premiers temps, il prend un peu d'ampleur même s'il est loin d'égaler sa mère ou son maître point de vue aura charismatique. Alice est aussi un personnage très intéressant, ambivalent et mature aux côtés de laquelle Tom passe pour un novice ingénu et un peu benêt.
Comblée de ce premier tome qui a une vraie fin et constitue une aventure à part entière dans laquelle j'ai eu ma part de frissons. Cependant, l'univers offre encore beaucoup de points nébuleux que j'ai hâte de voir élucider dans les tomes suivants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          325
Citations et extraits (104) Voir plus Ajouter une citation
BiiipBiiip   20 août 2012
Sa voix me parut froide, plus pointue qu'à l’ordinaire. Qu'elle s'adresse à moi sur ce ton me troubla si douloureusement que j'en eus le souffle coupé. Je n'avais plus qu'une envie : aller me mettre au lit. Mais maman avait encore beaucoup à dire. Je l'avais rarement entendue aligner tant de mots à la suite.
- Tu as un travail à faire, et tu le feras, reprit-elle avec fermeté. De plus, tu le feras bien. J'ai épousé ton père parce qu'il était un septième fils. Et je lui ai donné six fils avant de t'avoir, toi. Tu es le septième d'un septième, et tu as le don. Ton maître est encore en pleine possession de ses forces, mais il a vécu sa meilleure part, et son temps va vers sa fin. Voilà presque soixante ans qu'il arpente le pays, accomplissant sa tâche. Bientôt, ce sera ton tour. Et, si tu ne tiens pas ton rôle, qui le tiendra? Qui prendra soin des gens ordinaires? Qui les protégera des êtres malfaisants? Qui assurera la sécurité dans les fermes, les villages et les villes? Qui permettra aux femmes et aux enfants de se promener sans peur le long des rues et des chemins?
Je ne savais que répondre et n'osais la regarder dans les yeux. Je réussis du moins à ravaler mes larmes.
- J'aime chacun de ceux qui habitent cette maison, poursuivit-elle d'une voix plus douce. Toi tu n'es encore qu'un garçon en pleine croissance. Mais, dans ce comté, tu es le seul qui soit réellement semblable à moi. Et tu es le septième fils d'un septième fils. Tu as le don, et la force d'accomplir ce qui doit être accompli. Je serai fière de toi, j'en suis sûre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
facteur84facteur84   25 août 2010
Le point le plus élevé du Comté
est marqué par un mystère.
On dit qu'un homme a trouvé la mort à cet endroit,
au cours d'une violente tempête,
alors qu'il tentait d'entraver une créature maléfique
menaçant la Terre entière.
Vint alors un nouvel âge de glace.
Quand il s'acheva, tout avait changé,
même le forme des collines
et le nom des villes dans les vallées.
A présent, sur ce plus haut sommet des collines,
il ne reste aucune trace de ce qui y fut accompli,
il y a si longtemps.
Mais on en garde la mémoire.
On l'appelle "la pierre des Ward".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
SioSio   28 août 2012
- Je n'ai pas tout compris, à propos des sorcières, dis-je.
- C'est simple, expliqua-t-il. Les pernicieuses sont mauvaises, les bénévolentes sont bonnes. Quant aux inconscientes, elles ignorent qu'elles sont sorcières. Et, comme elles sont également femmes, elles causent deux fois plus de problèmes. Ne fais jamais confiance à une femme!
- Ma mère est une femme, répliquai-je avec un brin d'irritation. Et je lui fais confiance.
- Les mères sont généralement des femmes, ironisa l'Epouvanteur, et généralement dignes de confiance au moins pour leurs fils.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
NyukaNyuka   30 octobre 2015
La pluie se mit à tomber. Froide, serrée, elle me cinglait le visage. Mon père l'aurait qualifiée de "pluie qui mouille". Toutes les pluies mouillent, évidemment. Mais certaines semblent plus déterminées que d'autres à vous tremper comme une soupe. C'était le cas de celle-ci, et je me hâtais vers la demeure de l'Epouvanteur.
Commenter  J’apprécie          180
ZirkawiccaZirkawicca   18 avril 2016
Mon maître désigna l'inscription d'un mouvement de tête:
- J'utilise des marques de ce genre pour avertir les personnes capables de les lire, ou même, parfois, pour me rafraîchir la mémoire. Tu reconnais le gamma grec? Il indique la présence d'une ombre ou d'un fantôme. Le X, à droite, signifie dix en chiffre romain, l'échelon le + bas. De 10 à 6, il s'agit d'une ombre. Il n'y a rien dans cette maison qui puisse te nuire tant que tu te comportes bravement. Souviens-toi: l'obscur se nourrit de peur. Domine ta peur, et aucune ombre ne tentera quoi que ce soit contre toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Videos de Joseph Delaney (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Joseph Delaney
Joseph Delaney: An Excerpt From The Final Book
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





. .