AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Mirror Mirror (52)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
iris29
  29 novembre 2017
Que Cara Delevingne , grâce à son joli visage espiègle devienne une des top- model les plus bankables de la planète: normal .
Que ses pitreries et son énergie la propulse actrice de cinéma : prévisible . ( elle ETAIT la Margot de John Green ...)
Mais qu'elle devienne écrivain , alors là ....
Cara en association avec Rowan Coleman a écrit un roman à suspens pour adolescents .
Qui a fait quoi ? Comment s'est passé le processus de création ... Mystère ! Et même , le petit interview en fin de livre ne nous donne pas de réponse. C'est un livre écrit à quatre mains , donc, mais il y a tellement d'éléments qui font écho à la vie privée de Cara que même si au début on est un peu sceptique , on s'incline à la fin.
Et les pages se tournent toutes seules et tellement vite tant on a envie de connaître le dénouement , et de voir le mystère résolu.

Ils sont 4 jeunes un peu paumés que la musique va rassembler sous la forme d'un groupe de rock "Mirror Mirror". Ce qui ne devait être au départ , qu'un exercice impulsé par un professeur charismatique , va tellement les combler qu'ils vont jouer, composer ensemble jusqu'à la disparition d'une des membres du groupe , Naomi , celle qui avait une famille tellement chaleureuse . Et c'est essentiellement Red, notre narratrice qui va enquêter avec Ash, la grande soeur hackeuse de Naomi.
Ils sont 4 jeunes un peu cabossés par la vie , Léo est le seul garçon. Il vit avec sa mère en HLM , son frère est un dangereux petit caïd.
Comme Cara , Rose vient d'une famille ultra privilégiée. Elle, emprunte souvent la carte bleue de son père ou de sa belle mère , légèrement plus âgée qu'elle dans une indifférence sidérale .
Red , notre narratrice, a un père presque absent et une mère alcoolique . Elle doit souvent se substituer à ses parents déficients et s'occuper de sa petite soeur .
[" J'ai gonflé comme une baudruche à cause d'eux , puis j'ai ressemblé à un squelette à cause d'eux, et rien n'a changé sauf moi." ].
Red , c'est la voix de Cara . A 9 ans , Cara a commencé à enchainer les visites chez des psys pour finir à 15, par une grave dépression... sa mère , It-Girl avant l'heure , était héroïnomane ...
Comme Cara , Red est homosexuelle et les pages qui décrivent cette évidence , cette non acceptation de la part de la mère et la société sont juste ... tellement naturelles . Souvent quand des auteurs pour ados parlent de l'homosexualité , je trouve ça agaçant, bobo-donneur de leçons , doucereux et moralisateur et là c'est juste assumé, évident et simple ... Je crois que ce sont les passages les plus réussis du livre avec le rythme nerveux .
Alors oui, j'avais deviné la fin vers la page 71 , mais je n'avais pas prévu que les auteurs m'entraîneraient aussi loin...En même temps , c'est un roman pour adolescents , alors le coté policier est un peu aseptisé , mais l'effet est contrebalancé par le coté hackeur assez plausible.
Comme souvent dans les romans pour adolescents, les adultes ne sont pas très présents (parents, policiers ...) mais on les saoule tellement à cet âge , que c'est de bonne guerre !
Certaines lectrices se sont offusquées du vocabulaire employé (potes/ darons...) , moi je trouve ça très bien, très réaliste et puis faut pas pousser , il n'y a pas que ça .
On sent que ce roman a été écrit pour faire passer un seul message aux ados : soyez ce que vous êtes, acceptez vous , quoique vous soyez , hétéros, homos, on s'en fout , quand on connaît le nombre de suicides chez les jeunes , ce ne peut être que positif... Pour tout ça , et pour le rythme , bravo les filles !
Merci aux éditions Hachette et à Babelio pour sa masse critique jeunesse ; 395 pages avec Miss Delevingne , c'était sympa, chaleureux et Top !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          439
florencem
  05 octobre 2017
Totalement intriguée par ce roman, j'avoue tout de même que j'avais un certain apriori vis à vis de l'une de ses auteurs, la célèbre Cara Delevingne. Nous voyons malheureusement de plus en plus de célébrités écrire des "romans" (et les guillemets ont leur importance, si, si, je vous assure) qui sont, malgré leur succès, pas vraiment bons. Mais le résumé me plaisait vraiment et j'ai pu faire partie des lecteurs sélectionnés pour le livre via Netgalley. Et je ne suis absolument pas déçue ! Impossible de le lâcher passé la moitié de l'histoire, ce qui est plutôt bon signe, non ? Je ne sais pas comment s'est passé le processus d'écriture, vu que nous avons deux auteurs, mais franchement, si Cara sort un autre roman, je le lirais sans soucis.

Plongée dans la banlieue londonienne, au lycée de Thames, nous suivons donc quatre adolescents : Red, Leo, Rose et Naomi. Tous les séparaient jusqu'à ce qu'ils forment un groupe de musique qui a changé leur vie à bien des égards. Mais tout bascule quand Naomi disparait pour être retrouvée plusieurs semaines plus tard à l'article de la mort dans la Tamise. Un événement qui va bien entendu bouleverser bien des vies mais aussi mettre en perspective certaines choses. Et l'aventure commence. Où était Naomi ? Que lui est-il arrivé ? le groupe survivra-t-il à toutes ses tensions qui surviennent ?... Si j'attendais avec impatience la partie "enquête" du roman, j'ai énormément apprécier suivre les trois héros à travers leur quotidien et surtout les méandres de leur psychologie.

"La normalité, voyez-vous, c'est simplement d'être ce que l'on aspire à être." Une phrase percutante qui résume très bien ce pourquoi j'ai aimé ce roman. Bien sûr, nos héros ont été malmenés par la vie, de façon brutale, malsaine, horrible... Des enfants qui ont perdu beaucoup trop rapidement leur innocence et qui le payeront sans doute pour le restant de leur jour. Et pourtant, ils se battent. Ils cherchent cette "normalité" si galvaudée par notre société, de la reconnaissance, une place dans ce monde délabrée. Mais si au final, être eux-mêmes était la solution. Ne pas se cacher, ne pas prétendre, avoir peur, pouvoir se tromper, pouvoir choisir. Un message si plaisant à lire malgré les déferlantes qui bousculent les adolescents. Alors, oui, que ce soit Red, Leo ou Rose, nos héros ne représentent pas la plus grande majorité des adolescents (du moins, je l'espère grandement) mais à travers leurs propres combats, j'espère que certaines trouveront ce courage d'être eux-mêmes, sans peur, sans se soucier des préjugés. Peut-être que le monde s'en porterait bien mieux.

Red, notre narrateur, est le personnage pour lequel j'ai eu le plus d'affection. Nous le suivons dès le départ et c'est celui que nous connaissons, en fin de compte, le mieux. Mère alcoolique, père absent, une petite soeur qu'il faut protéger... sans compter cette place dans le monde si difficile à trouver. Et pourtant, à travers tout cela, Red persiste à aller de l'avant. Se sauver soi-même est probablement le plus courageux des combats, et Red représente très bien cela. Sa façon de penser et d'évoluer m'ont beaucoup plu et il était tellement facile de comprendre ce personnage. Même après la révélation le concernant, qui éclaire tellement de choses, il est un rayon de soleil, un protagoniste vrai et pur. Leo m'a aussi tout de suite charmé. Cette colère de façade cachait forcément quelque chose. Et il n'est pas que ce qu'il veut bien nous montrer. C'est peut-être un peu cliché dit comme cela, mais la psychologie du personnage est très bien détaillée et convaincante à souhait. Il est, sans s'en rendre compte, le maillon qui soude le groupe. Rose, à contrario... Trop changeante, trop vicieuse, trop dans les extrêmes. On comprend pourquoi, certes, mais certaines de ses actions m'ont abasourdie. Une amie comme cela... je m'en passerai. Naomi, que l'on ne découvre qu'à travers des souvenirs, est celle que j'aurais aimé le plus connaître au final. Elle est le centre de toute l'histoire et on n'en sait si peu. C'est dommage même si cela se comprend parfaitement.

L'enquête qui arrive à la moitié du roman nous laisse entrevoir rapidement la laideur de notre société. J'avais assez vite compris qui était coupable et ce qu'il en retournait. Même si les recherches restent palpitantes et surtout la phase de la vengeance, ce n'est pourtant pour moi qu'une part secondaire de l'histoire. Il y avait aussi peut-être un côté un peu trop romancé qui ne m'a pas dérangé, mais qui donne un côté... je ne sais pas... pas vraiment réaliste. Cela pourrait se produire, mais dans des cas infimes. Par contre, en ce qui concerne ce que Naomi a subi... Sordide, mais malheureusement qui se produit encore de nos jours, je n'en doute absolument pas... Les auteurs n'entrent pas trop dans les détails sans pour autant enjoliver les choses. Une chose que j'ai apprécié. Elles traitent le sujet sans chichi. Notre monde n'est pas tout rose et il n'y a aucune raison de le cacher.

Un roman que j'ai donc beaucoup aimé. Chaque "intrigue" a droit à sa conclusion, pas de fausse note pour moi. le style est aussi très sympathique, l'argo et le côté vulgaire étant vraiment cantonné aux dialogues. La mise en page est aussi très sympathique avec un côté très actuel. Des chapitres courts et percutants, des personnages sympathiques, des messages positifs. Il aurait été dommage de passer à côté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
Ydamelc
  28 février 2018
Intriguée par ce roman, parce qu'écrit par une jeune femme aux multiples casquettes, que j'ai pu découvrir dans différents films ou publicités, appréciée par ma fille adolescente et parce que le synopsis me plaisait pas mal également..
Ma curiosité m'a donc poussé à le solliciter sur Netgalley, lorsqu'il y était en accès libre au téléchargement.
J'en profite pour remercier les éditions Hachette et je les prie de bien vouloir m'excuser pour le retard de publication de mon avis... Merci à Netgalley, aussi, bien évidemment.
J'ai passé un bon moment de lecture.
Le style y est très agréable.
C'est l'avantage des romans s'adressant à la jeunesse, aux adolescents.
Il s'en dégage souvent une certaine fraîcheur, surtout dans le vocabulaire employé.
Les pages se tournent, sans que l'on s'en rende compte, les sujets abordés sont multiples et intéressants, bien que trop survolés à mon goût, les personnages bien construits et particulièrement attachants.
J'ai eu quelques belles surprises concernant des révélations. Je me suis étonnée à faire quelques retours dans ma lecture pour être sûre de n'avoir rien loupé.
Certaines situations m'ont extrêmement touché et ont réveillé en moi des souvenirs très douloureux...
Je suis donc passée par différentes émotions et c'est la première chose que je recherche dans mes lectures.
Un roman plein de tolérance, porteur de beaux messages, pour nos enfants qui traversent cette période ingrate de l'adolescence, avec toutes ses transformations et ses questionnements.
A découvrir, donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          373
Maks
  22 octobre 2017
Je vais mettre les choses à plat directement pour ne pas que les lecteurs se posent de questions sur l'avis que j'ai de ce roman.
OUI, j'aime beaucoup la personnalité de Cara Delevingne.
NON je ne juge pas ce livre par rapport à elle mais bien pour ce qu'il est. Maintenant que c'est dit, voici mon avis..

"Mirror, Mirror", titre peu évocateur pour moi au départ, après lecture on se rend compte que finalement ça colle parfaitement, déjà c'est le groupe de musique des personnages que l'on suit tout au long de cette histoire, mais aussi c'est un reflet que chaque personnage nous renvoit par rapport à ce qui paraît de chacun d'eux mais aussi de ce qu'ils sont eux même à l'intérieur. Un titre donc finalement bien réfléchi.

L'histoire en elle même me fait penser à certains romans de John Green comme "Qui es-tu Alaska ?" ou encore "La face cachée de Margo" mais en moins politiquement correct.

Alcool, shit, looks détraqués, orientation sexuelle, amitié, amour, rock, Cosplay ou encore problèmes de cités, tout y passe, à la manière de la série TV Skins (les fans de cette série dévoreront Mirror, Mirror), pleins de thèmes sont abordés (dont certains que je ne cite pas pour garder l'intrigue intacte), certains disent que c'est trop et qu'au final rien n'est approfondi, personnellement je n'ai pas trouvé, je pense que les thèmes les plus importants ont été mis en avant par rapport aux autres moins importants pour nos personnages, ils ont tout de même le mérite d'être abordés.
J'ai également apprécié que les classes sociales soient nombreuses et variées.

Pour un premier roman l'écriture est assez maîtrisée et agréable, je n'ai eu qu'une envie pendant ma lecture, savoir ce qui se passerait à la page suivante, et encore et encore.

Petit bonus : En fin de roman il y a une interview de Cara Delevingne dans laquelle elle défend sont roman entre autre chose, assez sympa !
Lien : https://unbouquinsinonrien.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
stokely
  03 décembre 2017
J'avoue que j'ai voulu lire ce livre car il y a le nom de Cara Delavigne dessus, j'ai voulu me faire un avis sur celui-ci.

Et à ma grande surprise j'ai beaucoup aimé me couchant même à 1.30 heures du matin pour le terminer.

Nous suivons ici une bande d'ado Rose, Red, Leo, Naomi, la soeur de celle-ci. L'action débute dès le début car Naomi qui fugue souvent est retrouvée dans la Tamise, cela semble étrange à ses amis car Naomi déteste l'eau.

La police pense une tentative de suicide, mais la bande avec qui elle joue de la musique dans le groupe Mirror Mirror n'est pas de cet avis et va tenté de faire une enquête de son côté.

J'ai aimé les personnages comme Léo qui a de sérieux problèmes avec le retour de son frère Aaron qui sort de prison et qui trempe dans des combines pas très claires.

Red dont la mère est alcoolique et dont le père est très souvent absent et qui est également infidèle, j'ai aimé la relation qu'elle a avec sa petite soeur Gracie également,.

Rose est également un personnage détestable mais qui au final est complétement paumée.

La soeur de Naomi qui se nomme Ash et qui est une très douée pour hacker des informations informatiques.

La vie de ces protagonistes n'est déja pas évidente à la maison, mais il est également question d'homosexualité, de harcèlement.

Une réussite pour moi que ce roman qui va plus loin que certains romans adolescents avec des thèmes forts.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Under_The_Moon
  03 décembre 2017
4 ados londoniens qui n'ont rien en commun se retrouvent dans un groupe de rock suite à un projet en cours de musique. Une fois le mécontentement passé, ils trouvent du réconfort dans ce groupe et l'amitié se développe. Face aux mal-êtres de ces ados, l'amitié pallie à leurs familles défaillantes. Et comme on le sait, à cette période difficile qu'est l'adolescence, l'amitié est primordiale.

Seulement, cet équilibre vole en éclats le jour où l'un des membres, Naomi, est retrouvée dans la Tamise suite à ce qui ressemble à une tentative de suicide. Malheureusement, l'effroi de cet événement ne peut trouver aucune réponse satisfaisante car la jeune fille est dans le coma. Les ados décident de mener l'enquête.

Ok, le sujet de base est "vendeur".
Ok, le roman aborde le danger des réseaux sociaux et du narcissisme auquel il pousse chez les ados. Et le problème est que certains "lecteurs" mal intentionnés savent aussi utiliser cet outil pour exploiter ce mal d'amour, de reconnaissance ou de confiance dont souffre les ados.

MAIS NON !
Cette lecture n'est pas passée. La faute à une construction bancale, une écriture d'une platitude affligeante, un nombre de scènes qui n'apportent strictement rien à l'action assez incroyable et surtout, trop de clichés.
Beaucoup de sensationnel mais peu de crédibilité. Un duo d'adolescents en mode Esprits Criminels... j'ai quand même eu du mal ...
Et une fois de plus je fais cette remarque : le fait d'écrire des romans pour ados ne veut pas dire qu'ils doivent être écrits comme ils parlent. Non !
Enfin, il y a fort à parier que le livre saura trouver son public grâce à la notoriété de son auteur.

Pour ma part, je dirai qu'il y a tellement de romans young adult (ou séries télé) qui abordent ces thématiques bien mieux que ce roman que je ne vois pas de raison de s'encombrer de la lecture de Mirror, mirror.

Je remercie NetGalley et les éditions Hachette de m'avoir permis de découvrir ce roman qui semblait si prometteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Analire
  15 octobre 2017
J'étais étonnée, mais surtout très curieuse de découvrir ce roman, signé par la célèbre mannequin internationale : Cara Delevingne.

Red, Rose, Leo et Naomi vivent une très belle histoire d'amitié. Rapprochés par Mirror miroir, le groupe de musique qu'ils ont montés ensemble, ils sont devenus au fil du temps les meilleures amis du monde. Mais un beau jour, Naomi disparaît. Elle sera retrouvée, quelques semaines plus tard, inconsciente, dans l'eau. Qu'à-t-il bien pu lui arriver ? Red décide de mener l'enquête pour découvrir ce qui est arrivé à sa meilleure amie.

En premier lieu, Mirror mirror, c'est un polar jeunesse. Un mystère plane autour de la disparition de Naomi et de l'état dans lequel elle a été retrouvée. Une enquête va être menée par Red, pour tenter d'élucider ce mystère.

L'histoire est bien écrite, mais j'y ai perçu de la maladresse. L'intrigue et toutes les péripéties étaient trop prévisibles. le dénouement, quant à lui, n'avait rien de surprenant. Bien évidemment, j'écris ces mots avec ma vision de jeune adulte qui a déjà lu des centaines de polars. Un jeune lecteur peu habitué aux romans policiers peut se laisser prendre au jeu de l'enquête et tomber de haut au moment de l'annonce. Tout n'est qu'une question d'expérience.

En revanche, j'ai beaucoup apprécié que l'auteure aborde la thématique du questionnement identitaire. L'homosexualité, la normalité, l'estime de soi… sont autant de sujets importants pour les jeunes à la fleur de l'âge, qui se cherchent encore et se découvrent. L'originalité des personnages ne m'a pas échappée : j'ai particulièrement adoré Red, sa singulière personnalité, son homosexualité affirmée et sa grande maturité. Elle enjambe tous les clichés et se place en contestataire de la normalité. Un personnage haut en couleurs !

L'auteure l'avoue publiquement : elle s'est appuyée sur son histoire personnelle et les difficultés qu'elle a elle-même traversé lors de sa jeunesse, pour réaliser ce livre. Elle souhaitait faire passer un message de bienveillance et d'encouragement à tous ces jeunes qui en ont besoin. J'espère que la popularité de Cara Delevingne pourra servir comme échos auprès de ces jeunes, lancés dans une difficile quête de soi.

Par contre, ce qui est assez contradictoire dans cette histoire, c'est l'aide évidente que l'auteure souhaite apporter aux jeunes, couplée à l'inconsciente façon dont elle le fait. En effet, faites attention avant de mettre ce roman entre de jeunes mains, puisqu'il y est question d'alcool, de violence, et même de drogue. de mauvais exemples exposés aux yeux des plus jeunes…

Malgré un schéma narratif un peu trop simple, l'histoire reste bonne et sympathique à découvrir. L'auteure aborde des thématiques qui feront échos chez les adolescents : la quête identitaire, l'homosexualité, l'amitié, l'amour… de quoi en ravir certains !
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BOOKSANDRAP
  05 octobre 2017
> https://booksandrap.wordpress.com/2017/10/05/mirror-mirror-cara-delevingne/


Je connais Cara Delevingne pour sa carrière de mannequin et d'actrice mais je ne savais pas qu'elle écrivait avant de découvrir l'info par les éditions Hachette. Je ne savais pas vraiment si j'avais envie de tenter avant de découvrir le résumé et puis j'ai finalement eu envie de voir ce que ça pouvait donner étant donné qu'on nous promettait une enquête à la sauce thriller young-adult. Vous savez bien que je ne pouvais pas résister. Et puis c'était l'occasion de découvrir ce que Cara pouvait proposer.
Malheureusement, je vous le dis tout de suite, ce fût une déception pour moi malgré certains points positifs. Je vais, je pense, avoir beaucoup de mal à vous en parler car je n'ai pas envie de dénigrer le travail de l'auteure mais je ne peux pas non plus vous mentir en disant que j'ai adoré. Je vais essayer de trouver les mots justes pour vous faire part de mon ressenti, en espérant que vous vous ferez votre propre avis s'il vous fait de l'oeil.


J'ai eu du mal avec ce roman dès les premières pages.
J'ai tout de suite eu ce sentiment que ça ne prendrait pas avec moi vous voyez ? J'ai eu beaucoup de mal avec le style de l'auteure et sa manière de nous embarquer dans l'histoire. Je n'ai pas réussi à rentrer dedans et malheureusement je n'ai pas non plus réussi à accrocher avec les personnages. J'ai trouvé pourtant l'intrigue plutôt alléchante mais le problème étant que c'est à mes yeux du vu et revu. Il n'y a pas vraiment d'originalité ou de retournements de situations complètement dingue. Ça reste tout le long assez classique, assez attendu et c'est ce qui est dommage. La première partie du roman manquait pour moi de rythme, bien que l'auteure ai par moments insérer quelques bonds dans le temps, quelques souvenirs et quelques passages de textos, cela n'a pas vraiment rythmé davantage le récit. C'était assez lent bien qu'on soit tout de suite au coeur de l'intrigue, celle-ci prenait énormément de temps à évoluer. C'était super qu'on soit dès le départ confrontés à la disparition de Naomi, mais une fois retrouvée il ne se passe plus grand chose. Il faut attendre bien 150 pages avant que Red ne décide d'enfin enquêter elle-même. Je n'ai tout simplement pas été happée par l'intrigue ni été sensible au style de l'auteure je pense et c'est pour cela que cette lecture à été plutôt mitigée.


Malgré que le schéma du livre soit assez simple ça reste très rapide à lire et pas mal addictif.
Je pense que c'est le genre de livre qui, dès le début vous captive ou vous laisse totalement indifférent. Même si je ne l'ai pas détesté car je l'ai lu jusqu'au bout et j'ai trouvé qu'il était tout de même sympa, il ne me laissera pas un souvenir indélébile. Je reste plutôt déçue et j'en suis la première chagrinée car je fondais de gros espoirs sur ce titre qui m'avait beaucoup intriguée au départ.
Je dois bien avouer que j'ai regretté le fait que l'histoire parte un peu dans tout les sens. Déjà que j'avais du mal avec le style et le manque d'originalité général, j'avais par moments du mal à prendre aux sérieux certaines choses. J'essayais de garder en tête que c'était des adolescents et c'est là où ça coincé. J'avais l'impression de me retrouver dans un scénario de film d'action au lieu d'être face à des lycéens. Je ne sais pas, je n'ai pas réussi à y croire par moments. Même si sa pourrait être crédible car certains ado vrillent et sont mêlés à des choses qui les dépassent, j'ai trouvé que c'était quand même un peu tiré par les cheveux par moments et j'ai sérieusement commencer à décrocher vers la moitié.


Néanmoins certains pans de l'histoire étaient très réussi.
Si je dois mettre un point positif en lumière ce serait certainement l'originalité des personnages. On rencontre des personnages originaux, tous différents, aux caractères et histoires personnelles complexes et torturés. Ça changeait vraiment de ce qu'on a l'habitude de voir et ça fait plaisir. On passe l'entièreté du livre à suivre Red et son groupe de musique Mirror Mirror. D'ailleurs pour ceux qui ne sont pas fan de ce sujet, il prend tout de même pas mal de place dans l'histoire, mais ça reste sympa à découvrir. Malgré le fait qu'ils ne soient pas autant clichés que dans d'autres romans, je n'ai pas réussi à m'attacher à eux. Ils étaient très dur à cerner et donc difficile à atteindre. Je me suis sentie assez extérieure à tout ce qui leur arriver ce qui est horrible à avouer. Red reste tout de même un personnage que j'ai apprécié suivre. Contrairement aux autres elle se dévoile plus. On sent aussi qu'il est question d'une réelle quête d'identité, une envie d'être soi même et d'emmerder le regard des autres. J'ai trouvé ces passages où notre héroïne se dévoile très touchant et sincère, ce qui m'a empêcher de reposer le livre car j'avais envie de voir où tout cela allait nous mener.


J'ai aussi apprécié le fait que Cara Delevingne ne se concentre pas seulement sur l'aspect thriller mais aborde aussi des sujets importants.
On y parle non pas seulement d'amitié mais aussi d'homosexualité, thème qu'on a la chance de voir de plus en plus apparaître dans la lecture adolescente. Mais alors c'est là où ça a aussi un peu coincé. Beaucoup de thèmes capitaux, très importants et très dur sont abordés en parallèle de l'homosexualité comme le trafic, l'alcoolémie, l'adultère et j'en passe car il y en a beaucoup d'autres, mais c'est toujours trop peu creusés. On va pas au fond des choses et c'est ce qui m'a manqué. Alors bien sur je trouve ça formidable d'intégrer et d'avoir le courage de parler de ses choses là surtout que c'est fait avec beaucoup de justesse, sans tomber dans le mélodramatique et le cliché mais ça reste en surface. Cela aurait été davantage judicieux à mon sens d'en privilégier seulement un ou deux et de les developper correctement pour que ce soit plus réaliste et plus poignant justement. Dans « Mirror Mirror » on aborde tellement de thèmes difficiles qu'on ne sait plus vraiment où donner de la tête et qu'au final le lecteur n'arrive plus vraiment à s'y intéresser comme il faudrait. Pour moi ça reste une déception même si le livre n'est pas du tout mauvais, c'est simplement moi qui n'ai pas accroché au style et à l'intrigue. En espérant qu'il vous plaira davantage ;)


Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
soleil_pleureur
  15 mai 2018
MAGNIFIQUEMENT bien écrit, des personnages géniaux, des rebondissements inattendus....
Lisez-le !!!!!
Commenter  J’apprécie          40
MarieKey
  12 décembre 2017
Après avoir déjà touché au monde de la mode et du cinéma, Cara Delevingne signe avec Mirror, Mirror son premier roman (avec l'aide de l'auteur Rowan Coleman, en minuscule sur la couverture). Si le livre a eu des échos positifs jusqu'à présents, je dois avouer que je suis ressortie de ma lecture plutôt sceptique. La jeune auteur a encore des progrès à faire avant de se hisser au niveau des grands romanciers de littérature Young Adult !

Tout d'abord, dans le paysage de la production littéraire pour jeunes adultes, Mirror, Mirror ne se démarque des autres d'aucune façon. Malgré un résumé prometteur qui invite à découvrir une histoire d'amitié, de quête identitaire et de sexualité, je n'ai pas réussi à m'y retrouver dans ce récit qui ne semble être qu'un prétexte à faire une anthologie de tous les problèmes pouvant toucher les jeunes. Cara Delevingne ne nous épargne malheureusement aucun clichés. Et c'est dans les personnages ultra stéréotypés que cet aspect m'a le plus dérangée. J'ai souvent eu l'impression que l'auteur avait tout misé sur le fait de présenter le plus de problèmes adolescents possibles à travers ses personnages, plutôt que de créer des personnalités authentiques. Leurs réactions sont trop façonnées selon la case dans laquelle on le range. Hormis Red, personnage principal qui nous raconte l'histoire, je n'ai pas réussi à m'attacher à ces adolescents sans repères et je m'attendais à plus de profondeur de la part d'un livre qui se vantait être une histoire de vie pour les jeunes.

Il y a beaucoup de maladresses dans le récit de des quatre protagonistes, des dialogues un peu fragiles, des situations un peu grossières, des réactions tirées par les cheveux. J'ai eu du mal à cacher mon agacement face à cet énième roman sur l'adolescence qui, une fois de plus, place forcément les adultes en incapables qui ne comprennent et n'aiment pas leurs enfants. L'histoire, quant à elle, est très prévisible malgré un petit rebondissement au centre du livre, auquel j'avais pensé au début de ma lecture, mais que j'avais fini par mettre de côté. Cet élément est le seul point fort du livre à mon sens. Bien exploité, Mirror, Mirror aurait pu être un grand roman de Young Adult.

Mirror, Mirror est une lecture décevante, j'ai eu du mal à m'attacher à la plupart des personnages, à ne pas lever les yeux au ciel devant leur façon de considérer le monde, de se parler entre eux. Les facilités prises par l'histoire m'ont semblé trop flagrante, le tout manquait vraiment de consistante. Pour une lecture bien plus aboutie sur l'adolescence, préférez sans hésiter un roman de John Green !
Lien : https://libellulelivresque.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

Livres et auteurs chez PKJ (pocket jeunesse)

Qui est l'auteure de "Eleanor & Park" et "Carry on" ?

Cat Clarke
Marika Gallman
Rainbow Rowell
Jo Witek

20 questions
65 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature pour adolescents , jeune adulteCréer un quiz sur ce livre