AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Pierre Demarcq (Directeur de publication)Jean de Préneuf (Directeur de publication)Sophie de Sivry (Directeur de publication)
ISBN : 2070318508
Éditeur : Gallimard (13/10/2005)

Note moyenne : 3.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :

Ce livre est une invitation à prendre la mer, un appel à partager l'odyssée de ces marins surgis du passé. Qui ne s'enthousiasmerait à la perspective de faire escale avec Laudonnière dans la Floride du XVIe siècle et de nouer contact avec les Indiens, de reconnaître avec Beauchesne les rivages mystérieux de la Terre de Feu, de se déguiser en homme avec Jeanne Baret pour suivre Bougainville au bout du monde, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Malahide75
  04 mai 2016
Voici un petit livre fort sympathique qui nous plonge, via de courts essais de spécialistes, dans l'histoire , au combien fabuleuse, des faits de mer à travers les âges. « Mémoires de la mer » aborde un grand nombre de sujets, de la découverte de nouveaux mondes aux navires de guerre, de la politique maritime aux constructions navales modernes, en passant, bien sûr, par les grands noms de navigateurs et de bâtiments mémorables.
Évidemment la période concernée et l'ampleur de la thématique imposent des articles plutôt courts et une sélection rigoureuse, qui laissent de fait le lecteur sur sa faim.
Mais cette belle introduction, par sa palette, donne envie de se plonger plus avant dans les belles, ou cruelles, heures de l'aventure sur les mers.
Commenter  J’apprécie          00
Campana
  02 août 2017
finalement je le lirai pas c'est des tout petits extraits d'une page ou deux et la séléction n'en est pas très intéressante
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Malahide75Malahide75   04 mai 2016
Son refus de revenir vers « l'Europe et ses faux dieux » est riche de significations. Il a compris, dans son périple en osmose avec les éléments, que le monde moderne détruit notre planète, piétine l'âme de l'homme. Notre fonction sur terre, estime-t-il, est de participer à la création du monde, d’œuvrer dans le gigantesque combat de l'Intelligence contre l'Imbécillité. Bénéficiant de son aura de marin hors du commun, Moitissier milite pour la désescalade nucléaire et préconise la plantation, dans les villes et les villages, d'arbres fruitiers à la disposition de tous, symboles de partage et de générosité. Il s'installe dans un atoll des Tuamotu, vit avec sa famille en contact intime avec la nature, espérant par son exemple encourager les Pomotus à mieux gérer les ressources de leurs îles. Il conseille l'enseignement des caractères chinois, moyen de communication universel. Malgré l'incompréhension, les échecs, la difficulté à vaincre l'apathie et la routine, il ne se décourage jamais, y gagne le surnom que lui donnent les Polynésiens, Tamata, qui signifie « essayer ».
Ce sera le titre du livre qu'il publiera peu avant sa mort, survenue le 16 juin 1994, Tamata et l'Alliance, message de fraternité où, enfin en paix avec lui-même, il délivre cet ultime enseignement : « On ne se trompe jamais en pardonnant. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Malahide75Malahide75   04 mai 2016
Comment cette petite femme-là a-t-elle pu côtoyer si longtemps les marins ? Anita Conti disait avec coquetterie qu'elle n'était pas « un garçon manqué, mais une fille bien réussie » ! Elle avait quitté le confort d'une vie tranquille pour quelque chose de « mieux que soi » : la mer. Son secret : s'appliquer à ne jamais avoir faim, ne jamais avoir soif, ne jamais avoir froid ou chaud... Et garder toujours la passion pour le large, là où, écrivait-elle, « chaînes ou cordages font des ballets aussi gracieux qu'une ballerine suspendue dans le vent ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Malahide75Malahide75   04 mai 2016
Adopté par la marine puis rapidement décliné et commercialisé, le scaphandre Cousteau-Gagnan rencontre un succès international. Il ouvre définitivement au grand public le « monde du silence », réservé jusque-là à quelques professionnels ou extravagants passionnés. Grâce à lui, chacun peut désormais nager à l'égal des poissons, palmes aux pieds et bouteille au dos, libre.
Commenter  J’apprécie          10
>Sciences sociales>Commerce, communications, transports>Transports maritimes, aérien, spatial (26)
autres livres classés : navigationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Marie-Pierre Demarcq (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1543 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre