AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2354085168
Éditeur : Mnémos Editions (19/10/2017)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 7 notes)
Résumé :
(BEAU LIVRE)

Imaginez cent mille convois, une expédition que l’horizon ne peut contenir. Des collines orientales aux déserts septentrionaux, ils sont le Nordique, le pèlerinage le plus démesuré du Grand Continent. Pèlerins, milices, naturalistes, ouvriers, Оlites et bien d’autres encore composent un équipage multiple comme une nation et tracté par des machines titanesques aux allures étonnantes.

Les témoins sont rares. Une voix se... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
boudicca
  15 décembre 2017
Parmi les derniers beaux-livres publiés par Mnémos dans sa collection Ourobores, on trouve ces « Chroniques retrouvées du dernier convoi », imposant ouvrage écrit et illustré par Olivier Enselme-Trichard. On y suit le périple d'un immense convoi originaire des terres de l'Est remontant vers le Nord-Ouest pour un pèlerinage aux origines de leur religion. Un prétexte auquel les dirigeants des territoires visités ne croient pas, préférant y voir les prémices d'une tentative d'incursion militaire ou, pire, une volonté de prosélytisme. Car s'il y a bien une chose qui différencie les deux peuples, ce sont bien leurs croyances : à l'Est, on vénère Sou, dieu tout puissant dont le clergé maintient les croyants sous leur joug sévère ; à l'Ouest, les habitants préfèrent se fier aux Systèmes et font preuve d'un dédain à peine masqué à l'égard de la religion de leurs voisins. Cahnis Datanis, le héros, est justement originaire d'Occident et décide de prendre part à cette gigantesque expédition du Nordique pour y exercer en tant que naturaliste afin de s'essayer à une classification des espèces. Ce sont ses notes et ses dessins que l'on découvre au fil des pages, accompagnés de précisions émanant d'un autre narrateur, compatriote du scientifique appartenant à l'Ordre du Grand Prisme, approfondissant telle notion ou tel élément de décor. L'ouvrage est beau, soigné, et fourmille de trouvailles intéressantes qui donnent plus de densité à l'univers dépeint. Seulement je ne suis pas parvenue à me prendre au jeu, et ce pour plusieurs raisons.
Le premier bémol vient du personnage principal qui est (et restera tout au long du récit) profondément antipathique. Il y a d'abord la façon dont Cahnis se comporte avec ses naturalistes, sanctionnant et humiliant à tout va, quand il n'est pas occupé à la gifler ses collaborateurs à la moindre occasion. Alors certes, son agressivité trouve son explication dans un rebondissement de l'intrigue (que je ne spoilerais évidemment pas ici), mais tout de même, quel mauvais caractère ! Son intolérance manifeste est elle aussi agaçante : pour un scientifique dont le métier consiste à étudier son environnement et tenter de le comprendre, le personnage fait preuve d'un véritable dédain pour tout ce qui touche à cette culture orientale dont il ne nous expose que les travers. Son but est ainsi moins de présenter les particularités de cette civilisation étrangère, ni même celles de la faune et la flore rencontrées, mais de démontrer encore et encore que SA culture est supérieure : plus évoluée, plus sage, plus juste. Ce regard biaisé que pose le personnage sur ceux qui l'entourent ne tarde pas à faire naître une certaine méfiance chez le lecteur : difficile de se passionner pour un récit dont on doute de la version rapportée par un narrateur assuré de sa supériorité. le naturaliste a de plus la fâcheuse tendance à ne se concentrer que sur sa petite personne au dépend des découvertes quotidiennes qu'il peut faire en terme de paysage ou de bestiaire.
Le second bémol vient du choix des illustrations. Les dessins sont réalisés avec soin (même si je ne suis pas particulièrement sensible à ce type de graphisme) mais ils représentent chaque fois un détail, une anecdote, et rarement un événement important de l'histoire. Il en résulte que, en dépit des nombreuses illustrations que compte l'ouvrage, j'ai paradoxalement eu beaucoup de mal à visualiser le récit, que ce soit en terme de personnage ou de décor. On retrouve le même problème au niveau de l'intrigue qui passe rapidement sur des choses sur lesquelles on aurait aimé avoir davantage de précisions, tandis qu'elle s'attarde sur des éléments qui, pour ma part, ne m'ont pas vraiment passionné. le style de l'auteur est d'ailleurs assez particulier, non pas qu'il soit mauvais, mais là encore je ne suis pas parvenue à m'y faire. En dépit de ces gros points noirs, l'ouvrage n'est pourtant pas exempts de qualités qui, même si elles ne parviennent pas à contrebalancer les aspects négatifs, font tout de même de cet ouvrage un beau livre. Certaines idées développées sont d'ailleurs assez intrigantes : les canons sonores, les techniques élaborées pour pouvoir dessiner dans les arbres, les différentes unités qui hiérarchisent la société souiste... Bref, si je n'ai pas été sensible à l'univers et aux personnages de l'auteur, d'autres y trouveront très certainement leur compte, que ce soit au niveau du fond comme de la forme.
Olivier Enselme-Trichard signe avec « Le Nordique » un ouvrage dense et travaillé dans lequel je ne suis malheureusement pas parvenue à me plonger, notamment à cause de l'antipathie éprouvée tout au long de la lecture pour le protagoniste. Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
sl972
  12 novembre 2017
Je tiens tout d'abord à remercier Babelio et les éditions Mnémos pour m'avoir permis de découvrir ce magnifique ouvrage à l'occasion de l'opération Masse critique du mois d'octobre.
Dans un monde très différent du nôtre, deux grandes religions cohabitent de manière plus ou moins cordiale sur le Grand Continent. A l'Occident, on croit aux Systèmes ; en Orient, on vénère Sou, le dieu unique, et son Principe.
Or, voilà que les trois royaumes défendant le Principe unique – Soliak, Ohrir et Loklonée – décident d'organiser une grande expédition pacifique, le Nordique, dans le but de revenir sur les traces du Messie A'Niriat et aux origines de leur religion, qui se trouvent dans les ruines de cités de l'Ouest.
Cette expédition est sans doute la plus grande ayant jamais existé. On y retrouve tous les corps de métier et toutes les classes sociales ; on va des plus riches aux plus pauvres, des plus pieux aux mécréants, des scientifiques aux soldats en passant par les prêtres et les comédiens.
Mais même les plus belles apparences peuvent dissimuler les pires secrets. le Nordique est-il vraiment ce qu'il semble être ? A nous de le découvrir, grâce à un narrateur lui aussi bien mystérieux…
Cet ouvrage se présente comme un rapport au collège des douze Mères et Pères de l'Ordre du Grand Prisme. Qui sont-ils ? Nous l'apprendrons plus tard. En tout cas, cet Ordre considère le Nordique non comme un convoi pacifique mais comme une armée en marche vers ses frontières. Ce rapport est composé principalement du journal de l'un des membres du Nordique, le naturaliste Cahnis Datanis, natif de Riahr-Occil et adepte des Systèmes, agrémenté de ses nombreux dessins. Plusieurs notes explicatives accompagnent le texte afin d'éclairer les lecteurs, c'est-à-dire le mystérieux collège de ce non moins mystérieux Ordre – et, au passage, nous.
Nous sommes d'ailleurs plongés directement dans le feu de l'action. Après une introduction bien mystérieuse, notre histoire commence par une description furieuse de la destruction des biens de Cahnis, un retour sur un accident qui lui est arrivé quelques jours plus tôt et un souvenir bien étrange. Autant dire que le rythme est plutôt rapide.
Les illustrations sont magnifiques et complètent parfaitement le texte. Elles nous transportent directement dans cet autre univers et, point non négligeable, elles sont de l'auteur lui-même. le livre lui-même est déjà un petit bijou : format « beau livre », couverture rigide, grande illustration, signet inclus… Il aura certainement une place de choix sur mes étagères !
Pour conclure, ce livre a été une merveilleuse surprise. Il m'a transportée dans un univers incroyablement riche et détaillé, m'a fascinée du début à la fin, et j'ai eu bien du mal à tourner la dernière page. Pour moi, le Nordique est un livre à lire et à relire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Nico8
  02 décembre 2017
Ce n'est pas n'importe quel livre que "le Nordique". D'abord c'est un très beau livre de manière visuelle : grandes dimensions, belles illustrations colorées tout au long des pages, chapitres bien mis en évidence, nombreux textes encadrés venant en complément du récit... C'est vraiment bien fait et ça nous rappelle un peu les encyclopédies. Sauf que là, tout est imaginaire : personnages, pays et religions n'existent pas hors de ce livre. L'auteur à fait preuve d'une sacré imagination et certainement as-t-il fait preuve également d'un sacré travail.
Le rendu est magnifique. L'histoire aussi. C'est une gigantesque expédition que nous suivons, tout est bien raconté mais il m'est arrivé de m'y perdre un petit peu (cela ne m'a pas empêché d'apprécier grandement cette aventure).
Je conseille ce livre qui, je le répète, n'est pas un livre comme les autres et je remercie chaleureusement Babelio et les éditions MNEMOS OUROBORES pour ce livre reçu dans le cadre de masse critique.
Commenter  J’apprécie          80
AlineMarieP
  30 novembre 2017
Alors d'abord merci Babelio et Mnémos pour ce superbe lot de Masse Critique, un beau livre fantasy ça ne se refuse pas! le Nordique est une expédition (mais pas deux-trois types hein la mega expédition avec plein de monde, genre cour itinérante) vers des terres peu connues. le propos est politique, religieux, poétique et richement illustré avec en plus des "articles explicatifs"! Divertissant sans être révolutionnaire sur le principe ou l'écriture, le texte est morcelé et donne à ce livre plein de facettes. À lire tranquille un thé bien chaud à la main!
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Nico8Nico8   01 décembre 2017
Le soleil du soir allonge les rêveries. J'ai dressé une table dehors, et contrairement au matin, je travaille face au nord. C'est une habitude dictée par la lumière. Ainsi orienté, l'ombre de la main qui dessine ne vient jamais couvrir la surface de ma feuille.
Commenter  J’apprécie          30
Nico8Nico8   01 décembre 2017
Nous venons d'échapper au chaos. L'heure est à l'action.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Olivier Enselme-Trichard (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Enselme-Trichard
Une conférences des Rencontres de l'imaginaire de Sèvres le 25 novembre 2017.
L'exploration de planètes géantes hier et aujourd'hui: Olivier Enselme-Trichard, Dogan Oztel, Laurent Genefort, Etienne Barillier, animée par Jeanne A. Debats.
autres livres classés : beau livreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox




Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1130 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre