AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782912667403
128 pages
Éditeur : Finitude (11/01/2007)
5/5   1 notes
Résumé :
L’auteur vient de rompre avec sa compagne lorsqu’il lit La Mort de la bien-aimée de Marc Bernard, un livre dans lequel le vieil écrivain raconte avec pudeur la mort de sa femme Else, après trente années de bonheur à deux. Il est bouleversé par cette lecture, Else devient pour lui un double de sa Rébecca et il part sur les traces de Marc Bernard, auteur aujourd’hui oublié, qui décrocha le Prix Goncourt en 1942. Il rencontre ceux qui l’ont connu, ceux qui l’ont aimé, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
fanfanouche24
  19 septembre 2019
Juste un petit trésor à découvrir !....
J'ai découvert en novembre 2014, cet écrivain... et homme du , des Livre (s): représentant, libraire itinérant, bibliothécaire... J'avais déniché à Mémoire7, à Clamart, un petit livre étonnant ,toujours publié aux éditions Finitude... "Toutes les barques s'appellent Emma"...
Plongée dans mes einièmes tris de bibliothèque, je retombe sur cette lecture qui m'avait enchantée ... J'avais ensuite réussi à dénicher "Messe de granit"...différent mais lecture aussi puissante !
[*** ma chronique de l'époque
https://www.babelio.com/livres/Estebe-Toutes-les-barques-sappellent-Emma/643092/critiques/700017]
Ainsi... je suis repartie en quête d'autres écrits de cet écrivain, à la plume chaleureuse et chantante...Quel bien m'a pris...car j'ai trouvé à ma médiathèque un unique texte [de 2006] mais pas n'importe lequel...
je l'ai emprunté et lu aussitôt. Un texte extraordinaire ... où là aussi [comme dans "Adelphe" d'Isabelle Flaten, que je viens de lire avec enthousiasme ]un livre , "La Mort de la bien-aimée" de Marc Bernard va être pour l'auteur, le fil conducteur, le moteur d'une réflexion, d'une
démarche intime... qui va aller au delà du chagrin amoureux de l'écrivain ... il ira à la rencontre de l'oeuvre de cet écrivain- autodidacte !
Très bel hommage de Christian Estèbe à un écrivain aimé, admiré... comme un compagnon de route, Marc
Bernard... !
Après la lecture de "La Mort bien-aimée" , Christian Estèbe décide de partir
à la recherche des personnes ayant connu Marc Bernard: il rencontrera Roger Grenier, Yvan audouard, la fille de l'écrivain,Charles-Emmanuel Clancier, etc.
Il ira jusqu'à se plonger dans les archives de Marc Bernard, léguées par ses proches à la Bibliothèque du Carré d'Art de Nîmes, sa ville natale !...
Cette troisième lecture de Christian Estèbe confirme et même multiplie mes enthousiasmes précédents...Tant , que je me suis "lancée" dans la recherche des thèmes de ses autres écrits... Ce qui m'a d'ailleurs permise d'enrichir la base Babelio de nouvelles références...J'ai appelé aussitôt un camarade libraire pour me commander 2 autres récits:
- "Des Fantômes pour le train" (Finitude, 2008 )
- "Des cicatrices dans les larmes " ( La part Commune, 2018)
Après une telle pépite, impossible de ne pas avoir été contaminé par l'enthousiasme communicatif de Christian Estèbe pour cet auteur, et de ne pas se précipiter plus avant...afin de lire les écrits de cet autodidacte
talentueux et engagé , Marc Bernard...!
Cet enthousiasme a été tel que j'ai eu la sensation d''une journée plus généreusement remplie que d'habitude... saupoudrée d'une magie supplémentaire !!
N.b: J'allais oublier de remercier abondamment les éditions Finitude qui font un travail extraordinaire... à tous points de vue : qualité des textes et des livres ravissants... agréables à regarder et à toucher... [beau papier... couvertures originales ! ]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          434

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   19 septembre 2019
Je suis resté là un long moment, les mains dans les poches. J'avais terminé ma longue journée de vendeur de livres, je n'étais ni triste ni fatigué. (...) le moteur de la camionnette tournait bien, les caisses de bouquins étaient en place et je m'étais acheté un havane.
J'étais vivant, je n'avais pas fait la révolution, mais j'aimais la littérature et les écrivains. Il faisait un temps merveilleux, bleu et or, comme dans un livre d'images : profusion consolante des choses ! (p. 106)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
fanfanouche24fanfanouche24   17 septembre 2019
Son contact charnel avec le peuple qu'il aime et respecte, nourrira son oeuvre. Le reste, c'est le style qui le polira, le métier. L'ancien ouvrier d'usine sait comment travailler, faire un livre. Artisan de l'écriture, comme ces tailleurs de pierres, charpentiers, forgerons, chaque fois qu'il se met à l'ouvrage, c'est sur le motif. Ce qu'il veut, c'est faire voir et entendre une humanité qui grouille, chante, souffre, lutte et espère des jours meilleurs. (...) Les apprentissages, les vendanges amères ou dorées. Il fera tout resplendir dans l'eau lustrale, primordiale de la beauté du monde. (p. 86)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
fanfanouche24fanfanouche24   19 septembre 2019
[Avec Yvan Audouard ]
Nous parlons aussi de Pagnol, de Félix Castan, de Giono et de son livre- L'Homme qui plantait des arbres-. Le succès venu, les touristes arrivèrent par cars entiers pour rencontrer cet homme qui plantait des arbres, alors Giono disait :
"Non seulement mon personnage leur plaît, mais en plus ils voudraient qu'il existe !" (p. 102)
Commenter  J’apprécie          180
fanfanouche24fanfanouche24   18 septembre 2019
Chez Jean-Claude Pirotte dans -Un voyage en automne-, une très belle citation de Charles du Bos :
" Les relations avec les écrivains morts en particulier sont au nombre des relations les plus poignantes, les plus solennelles, les plus consolatrices aussi, qu'un esprit puisse entretenir : pour ma part je sais qu'il n'est pas de jour où plusieurs d'entre eux ne soient mêlés à ma vie avec un degré d'intimité qui mène au bord des larmes".
Comment ne pas l'appliquer à Bernard. (p. 31)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
fanfanouche24fanfanouche24   18 septembre 2019
J'écoute la voix de Marc, cette voix si douce, si agréable à l'oreille. C'est un enregistrement de l'émission -Parti pris- que lui a consacrée la radio en 1977. (...)
J'écoute cette voix qui s'est tue, comme plus avant, celle de mon père, celles d'amis que j'aimais. Nous ne faisons pas assez attention à l'ordre des choses, croyant que tout durera toujours. (p. 65)
Commenter  J’apprécie          91

Videos de Christian Estèbe (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Estèbe
Rencontre avec Christian Estèbe, “La vie fugitive mais réelle de Pierre Lombard, VRP” (Finitude) Rencontre présentée par : Elodie Adde et Sarah David, étudiantes en apprentissage dans le cadre de la licence professionnelle librairie de l'IUT Bordeaux Montaigne.
Pierre Lombard a tout perdu : un poste prestigieux dans un grand groupe d'édition, sa femme, ses ambitions d'écrivain. Amer et désabusé, il accepte un poste de représentant en librairie pour de petits éditeurs. Tournée après tournée, dans la solitude de sa voiture, il se nettoie des faux-semblants de sa vie antérieure et se reconstruit par la lecture.
Retrouvez son livre chez vos librairies indépendantes : https://www.librairies-nouvelleaquitaine.com/
Inédite édition de l'Escale du livre, du 24 au 28 mars 2021 et durant tout le printemps https://escaledulivre.com/
Suivez nous Youtube : Escale du livre - Bordeaux https://www.youtube.com/channel/UCPVtJFeOHTTNtgQZOB6so1w Facebook : escale.dulivre https://www.facebook.com/escale.dulivre Instagram : escaledulivre https://www.instagram.com/escaledulivre/?hl=fr Twitter : escaledulivre https://twitter.com/escaledulivre

© musique : Hectory - Réalisation et sound design : Grenouilles Productions - création graphique : Louise Dehaye / Escale du livre 2021 - Inédite édition
+ Lire la suite
autres livres classés : hommage littéraireVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz découverte de Christian Estèbe

Christian Estèbe se définit comme un "épicier littéraire", sa page Babelio vaut le détour, un auteur qui n'hésite pas à affirmer ...?... Indice : canoë

Toutes les barques s'appellent Emma
Toutes les baristes s'appelent Emma

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Christian EstèbeCréer un quiz sur ce livre