AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782868532077
122 pages
Éditeur : Le Temps qu'il fait (19/05/1998)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Dans une chambre d'hôpital où il souffre sa passion, Julien Orme rencontre un humble moine, frère Marcel, comme lui gravement malade.
L'un désespère, l'autre prie, ils s'écoutent. L'agonie et la mort du moine seront pour Julien Orme le point de départ d'une guérison inattendue, et le début d'un difficile chemin spirituel. Celui qui ne croyait à rien apprendra, peu à peu et de tout son corps, que le Mystère en nous demeure et nous cherche.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
fanfanouche24
  25 février 2015

Julien Orme , notre narrateur, gravement malade se retrouve hospitalisé, cohabitant avec un autre malade, Marcel, moine de son état… Ils vont sympathiser ; ce religieux va déclencher chez Orme une prise de conscience, un élan et, à sa mort, Orme va trouver un appétit de vivre tout neuf…En rémission, il éprouve la nécessité de trouver un sens , une raison d'être à son chemin. Avant d'être accepté en maison de repos, il décide de se rendre au monastère du Frère Marcel et d'y faire une retraite….
« Il marche les mains dans les poches sur la petite route qui surplombe le monastère. Silence et silence. A s'en faire mal aux oreilles, à s'en laver le coeur. Il voulait poser des questions à l'abbé sur le bien et le mal, la mort, la résurrection, il n'a pas trouvé les mots. Il lui reste la fatigue, la grande fatigue des hommes qui marchent sous un ciel muet. (p. 72) «
J'ai découvert très récemment cet écrivain, homme de tous les métiers du livre ; ce qui m'a évidemment attirée d'emblée…
Après « Toutes les barques s'appellent Emma », lecture des plus agréables narrant de façon lègère et fantaisiste l'amour des mots et des librairies… cette « Messe de granit » est diamétralement autre, avec une intensité exceptionnelle.
-Pour moi, un véritable ovni !-
J'avais noté dans mon pense-bête, ce texte plus grave… et quelle n'est pas ma surprise de trouver ce dernier dimanche l' ouvrage dans les bacs magiques (pour moi !) de ma médiathèque, où nous, lecteurs…pouvons nous faire grandement plaisir tout en ayant la satisfaction de « redonner » une seconde vie à un livre « délaissé » ou « méconnu »…depuis moult temps !
Un texte extraordinaire, « dévoré » en 1 jour, épuré à l'extrême, qui m'évoque fortement l'univers de Christian Bobin, qui m'est si cher, par sa tonalité unique, minimaliste et poétique… En plus de la beauté du style et des thèmes traités, le livre, en lui-même est un fort bel objet : texte aéré, imprimé sur un épais papier vergé , habillé d'une couverture élégante, ornée d'une illustration fort évocatrice de Jean-François Desserre , d'après Zadkine…
Un texte singulier qui pourfend la surface des choses, atteint avec simplicité le coeur des questions de chaque homme : le pourquoi du chemin ? de la Vie ? Sa présence sur terre ?
Un écrit des plus originaux, qui ne peut qu'interpeller au plus intime chaque individu. Mal aisé d'en exprimer plus !… Des lignes qui interrogent le grand Mystère de l'existence, le sens que nous pouvons chacun lui donner...
Cet écrit m'a frappée également par le talent de Christian Estèbe de rendre palpable « le silence », différentes qualités de silence…
« de ce qui glisse entre les blancs de la journée et les gris du soir, il ne peut rien dire. La vie au monastère n'est pas dans le silence, elle est le silence… » (p.87)
« Entre chaque journée, chaque geste : le silence. Apre musique de Dieu » (p.87)
« Cependant nous sommes seuls à pouvoir nous absoudre, personne n'échappe à la condition d'être, d'exister » (p. 87)
Un texte étonnant, détonant, d'une qualité certaine à l'image de cette petite maison d'édition qui se trouve parmi les petits éditeurs indépendants que je suis depuis fort longtemps…avec le même enthousiasme toujours !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          246

Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   24 février 2015
Orme n'a plus mal. Il mange lentement en regardant par la fenêtre. Il observe aussi les moines et se demande comment les gens, ailleurs dans le monde, peuvent engloutir tant de nourriture avec tant de bavardages (et lui-même, lorsqu'il était bien portant) (p.48)
Commenter  J’apprécie          240
fanfanouche24fanfanouche24   01 mars 2015
Pourquoi veut-il aller dans ce monastère ? (...)
Pourquoi une épreuve supplémentaire ? Lui qui ne se sent fait pour aucune épreuve, lui qui n'est fait pour rien de particulier. Magasinier dans une bibliothèque, puis convalescent, rien d'un cénobite, rien, vraiment ! Assis là, il attend. Il sait qu'à partir de maintenant (c'est-à-dire depuis qu'il a quitté l'hôpital) sa vie ne sera qu'une attente. Non pas vaine attente comme elle semble l'avoir été jusque-là, non pas vie reçue par hasard et vécue distraitement, mais vie qui serait en attente de la vie. Voilà ce qu'il veut . (p.34)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
fanfanouche24fanfanouche24   24 février 2015
_ Longtemps je me suis préoccupé du mal. J'ai voulu savoir à quoi ça ressemblait. Ca ne ressemble à rien, c'est commun, ordinaire, c'est presque comme tout le monde. C'est parfois un ami, parfois un ennemi, il n'a que le visage qu'on lui prête, mais il n'a pas de pitié. C'est sa différence avec le bien : le mal ne connaît pas la pitié. (p.84)
Commenter  J’apprécie          160
fanfanouche24fanfanouche24   24 février 2015
Il tourne la tête pour écouter.
C'est probablement un troupeau. Il se remet à marcher, il aimerait parler à quelqu'un et qu'il lui soit répondu quelque chose de beau, de vrai, quelque chose qui l'encourage à rester. (p.51)
Commenter  J’apprécie          130
fanfanouche24fanfanouche24   23 février 2015
Soudain, tout lui paraît neuf, tant de choses qu'il croyait avoir vues, tant de choses qu'il pensait connaître par coeur, et le voilà éberlué. (p.23)
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Christian Estèbe (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christian Estèbe
Rencontre avec Christian Estèbe, “La vie fugitive mais réelle de Pierre Lombard, VRP” (Finitude) Rencontre présentée par : Elodie Adde et Sarah David, étudiantes en apprentissage dans le cadre de la licence professionnelle librairie de l'IUT Bordeaux Montaigne.
Pierre Lombard a tout perdu : un poste prestigieux dans un grand groupe d'édition, sa femme, ses ambitions d'écrivain. Amer et désabusé, il accepte un poste de représentant en librairie pour de petits éditeurs. Tournée après tournée, dans la solitude de sa voiture, il se nettoie des faux-semblants de sa vie antérieure et se reconstruit par la lecture.
Retrouvez son livre chez vos librairies indépendantes : https://www.librairies-nouvelleaquitaine.com/
Inédite édition de l'Escale du livre, du 24 au 28 mars 2021 et durant tout le printemps https://escaledulivre.com/
Suivez nous Youtube : Escale du livre - Bordeaux https://www.youtube.com/channel/UCPVtJFeOHTTNtgQZOB6so1w Facebook : escale.dulivre https://www.facebook.com/escale.dulivre Instagram : escaledulivre https://www.instagram.com/escaledulivre/?hl=fr Twitter : escaledulivre https://twitter.com/escaledulivre

© musique : Hectory - Réalisation et sound design : Grenouilles Productions - création graphique : Louise Dehaye / Escale du livre 2021 - Inédite édition
+ Lire la suite
autres livres classés : Vie religieuse et monastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz découverte de Christian Estèbe

Christian Estèbe se définit comme un "épicier littéraire", sa page Babelio vaut le détour, un auteur qui n'hésite pas à affirmer ...?... Indice : canoë

Toutes les barques s'appellent Emma
Toutes les baristes s'appelent Emma

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Christian EstèbeCréer un quiz sur ce livre