AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le cycle d'Alamänder (ancienne édition) tome 3 sur 4
EAN : 9782918541066
346 pages
L'Homme sans nom (01/08/2012)
4.27/5   13 notes
Résumé :
Encore vous ? Décidément, vous cherchez les ennuis. A bord du Locust, improbable vaisseau filant à travers le champ carnivore, Jon et ses compagnons sont engagés dans une course poursuite contre Vilo, le savant en bocaux. Sur leur route, les obstacles s'accumulent et risquent de changer à jamais la face d'Alamänder. En première ligne, les sinistres Xéols choisissent après toutes ces années de révéler leur vraie nature. Yamataëh, rival titanesque d'Anquidiath, décide... >Voir plus
Que lire après Le Cycle d'Alamänder, tome 3 : Le XéolVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Note : le technicien de page ayant été délocalisé vers le tome 4 suite à une compression de budget, nous ne sommes pas en mesure de vous offrir le résumé annoncé. Veuillez donc vous reporter aux pages 1 à 300 des tomes précédents afin d'effectuer vous-même cette synthèse.


Le ton est donné, dès le début. le Xéol nous dit clairement « Accrochez-vous, on va encore bien rire, mais pas trop quand même ! Il y a une histoire là dessous, et elle aussi elle envoie du lourd ! »


En gros... quelle claque ! Si je pensais que les deux tomes précédents étaient bons, qu'ils étaient pleins de rebondissements, qu'ils étaient drôles... Eh bien j'avais bien sûr raison, mais ce que je veux dire c'est que celui-ci est encore plus fort !


Je ne sais même pas par où commencer. Est-ce que je dois faire une critique qui risque de vous spoiler, ou je pars du principe que vous avez lu les deux précédents tomes comme je vous l'ai ordonné (enfin, suggéré fortement) ? Bon, allez, vous pouvez lire cette critique sans crainte, ne vous inquiétez pas.


Dans tous les cas, sachez que je peux officiellement dire que le Cycle d'Alämander est une de mes sagas favorites. J'ai rarement autant ri à la lecture d'une série de romans, et le Xéol est tout aussi drôle que l'étaient les précédents tomes. Plusieurs fois j'ai éclaté de rire avant de me précipiter vers Matthieu pour lui lire, entre deux gloussements, le passage en question. Et il a ri avec moi, content de m'avoir fait ce beauuuu cadeau.


Tiens, super transition, un bout de ma dédicace : « Pour Allison de la part de son copain Matthieu, qui m'a demandé une ristourne en prétendant que c'était un copain de maternelle mais à moi on ne me la fait pas. » C'est juste exceptionnel, non ? Unique, drôle, génial... J'étais déjà fan avant même de me lancer.


Maintenant tenez vous bien, la critique sérieuse qui ne tourne pas autour du pot commence.


Il y a vraiment beaucoup à dire sur le Xéol. le niveau est toujours aussi bon, le style de l'auteur plus qu'agréable, les personnages fidèles à eux-mêmes. Quoi que, ces derniers vous réservent quelques grooosses surprises ! Aussi, comme je le pensais (et l'espérais) Retzel fait un retour fracassant et il est au sommet de sa forme. Mais ses pitreries ne sont pas au goût de tout le monde et j'ai craint pour sa vie tout au long du roman... à tord ou à raison ? Qui sait ? Mouahaha ! Quant à Jonas, c'est un personnage toujours aussi attachant et agréable à suivre. Il se bat vraiment dans ce tome, et on le découvre un peu plus pour notre plus grand plaisir.


Aussi, ce troisième tome est un peu plus sombre que les autres et on a vraiment peur pour nos héros touuut le temps. Sans spoiler, le titre est assez révélateur de l'ennemi que l'on rencontre dans ce livre et autant vous dire qu'avec les Xéols, on ne plaisante pas. Si Jonas et ses acolytes ont bien soufferts dans les tomes précédents, ils flirtent carrément avec la mort tout au long de celui-ci.


Ce qui est vraiment appréciable, en plus de tout le reste, c'est que l'on ne s'attend jamais à ce qui arrive. Oui, tout reste assez loufoque et complètement incongru mais ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas une vraie logique et une histoire en béton derrière, et on sent que l'auteur sait très bien où il veut nous mener. Et si pour ça il prend des chemins détournés tous plus étranges les uns que les autres, c'est juste génial, on profite du voyage et on apprécie vraiment tout ce qu'on découvre en chemin.


Une fois encore, Alexis se permet de faire des choses absurdes et inédites (pour moi) comme un chapitre où conversent des dieux, parlant allégrement du roman que vous êtes en train de lire. Des chapitres disparaissent, d'autres s'incrustent sans avoir été invités. La faute aux portes interdimensionnelles, ça ! Vous pourrez même vous observer vous-même en train de lire... mais j'en ai déjà trop dit. Mais n'oubliez pas : Oui, c'est tordant, mais ce n'est jamais lourd. Tout est parfaitement dosé, l'humour s'imbrique dans le récit de façon parfaite. C'est exceptionnel, je suis admirative, je suis conquise et j'en redemande.


Bon, soyons clairs. Si vous lisez cette critique, j'ose espérer que vous avez lu au moins le premier tome et que vous n'avez donc plus besoin d'être convaincus. Mais sachez au cas où que chaque tome monte en puissance et que celui-ci m'a fait mourir de rire, frissonner d'angoisse et m'exclamer de surprise à plusieurs reprises. C'est de la fantasy, oui, mais juste parce que c'est ce qui s'en rapproche le plus. L'originalité de cette saga lui vaudrait un genre à elle toute seule. Et non seulement elle est extrêmement originale, mais l'histoire est passionnante, les personnages fouillés et plus qu'attachants, et la plume de l'auteur sert magnifiquement bien le tout.


Tout ce que je peux souhaiter, c'est d'avoir le quatrième tome entre les mains au plus vite. Et tout ce que je peux vous souhaiter, c'est de vous lancer et de découvrir cette saga. Préparez-vous, le voyage ne sera pas de tout repos mais vous en reviendrez plus que convaincus ! Et puis, Alexandre Dainche a encore fait un super boulot, comme d'hab' ! Oh, j'oubliais : encore un coup de coeur, bien sûr.


Et la private joke de fin : Bonjour, yé m'appelle Allison, tou as toué tou-sais-qui, prépare toi à mourir, Alexis !
Lien : http://allison-line.blogspot..
Commenter  J’apprécie          110
Comme vous pouvez le constater, je n'ai pas attendu très longtemps avant de commencer ce tome 3. Bah ouais, quand on devient accro à une série on ne veut qu'une chose : la poursuivre afin de retrouver ce qui nous a charmés. Et encore une fois, Alexis Flamand a fait quelque chose d'énorme qui nous transporte dans un univers de plus en plus complexe.

Nous quittions Jon et compagnie sur une grosse révélation qui a fait basculer toutes nos idées et nos pensées. En tout cas pour moi, ça été le cas. J'ai donc repris cette lecture, en sachant d'avance que la suite me plairait car dans ce tome 3, je me doutais que l'action serait plus présente, ainsi que des informations données par l'auteur. Dans ce troisième opus, Jon et ses collègues se voient contraints de rejoindre le Locust, un improbable vaisseau, afin de rattraper Vilo, qui s'est enfuit de sa prison.

Vous vous doutez que ce voyage ne sera pas une partie de plaisir. Les Xéols choisissent ce moment précis pour sortir de leur cachette et montrer leurs vrais visages. Il est temps pour Jon et son équipe de sortir les armes et de mettre l'humour de côté, pour sauver leur pays.

Ce tome trois signe aussi le grand retour de mon petit chouchou : Retzel ! Il n'en rate jamais une, même si je trouve qu'il s'est un peu calmé depuis le tome 1. Je pense que lui aussi ressent ce côté oppressant qui s'agite de plus en plus. Je l'ai même aperçu sérieux, et je peux vous dire que venant de lui, c'est très, très bizarre !

Ici, vous ne verrez que très rarement l'extérieur, ce qui profite aux personnages pour parler politique d'Alamänder. Si parfois dans les romans je trouve que l'aspect politique peut vite soûler ou endormir, ici ça été tout le contraire ! Même si l'on connaissait un peu le fonctionnement du pays, on se rend vite compte que l'auteur ne nous a pas tout dévoiler. Il le fait tout en douceur, sans nous abrutir d'informations qui pourrait nous abattre. C'est ce que j'ai le plus apprécié de cet opus : l'action mêlée à la politique de ce monde.

Bien sûr, l'humour qui fait le charme du roman est toujours présent, mais à petite dose, pour laisser place aux soucis, aux actions, aux retournements de situation et aux vérités qui éclatent, encore et encore. Bon, je m'étais préparée à me prendre encore pire que le grand huit dans le visage, prévenue par ma bînome chérie et l'auteur lui-même mais... c'est un auteur sadique qui aime jouer avec les sentiments de ses lecteurs ! Et c'est ce qui fait que je l'aime d'autant plus : il arrive à me surprendre, me faire le détester, puis, la page d'après, me faire l'aimer de nouveau. de situations cocasses en situations cocasses, il parvient tout de même à rester simple et nous faire passer d'excellents moments.

Bon, je vous avoue que plusieurs fois j'ai fait des grimaces quand il décrit certaines scènes euh... choquantes, mais c'est ce qui fait un livre, tout ne peut pas être rose, c'est évident. Et sans tomber dans le gore et la lourdeur, il arrive à trouver les mots qu'il faut pour que l'on s'imagine comme il le souhaite ces fameux moments.

Tous les personnages sont tels qu'on s'attache obligatoirement à eux (sauf un, peut-être) qu'ils soient bons ou méchants. Et ça c'est quand même assez rare dans un livre, d'être triste de voir un méchant mourir, eh bien moi c'est arrivé, et je peux vous dire que ça fait bizarre. Même si j'ai détesté cette personne tout le long, je n'en ai pas moins apprécié, voire aimé sa présence. Ça peut paraître contradictoire, ça l'est, mais c'est ainsi. Alexis Flamand crée des personnages avec de caractères certes différents, mais des valeurs qui se rejoignent, ce qui les rend réels (à petite dose pour certains, quand même!)

Si la fin de ce tome 3 a fait couler quelques larmes, elles ont vite été taries par la postface, que je prends toujours autant de plaisir à retrouver. Il arrive à nous redonner le sourire et surtout, surtout, de nous frustrer de ne pas avoir la suite à portée de main !

En résumé, un tome 3 que j'ai bien apprécié tout autant que dévoré. Même si pour le moment, le tome 2 reste mon préféré (alors que mon chouchou est absent, allez comprendre), avec cette suite, mon coeur a encore fait des loopings vers la fin, et j'ai ri, été choquée, surprise. J'ai même aussi verser ma petite larme à la fin, ce qui peut être présenté comme une réussite ! Je vous conseille toujours autant cette saga, rien que pour le mélange incongru qu'elle propose : fantasy, humour, univers atypique, personnages uniques ! Ah et pis le plus important : un auteur très à l'écoute de ses lecteurs ! Et je n'ai que deux mots à dire pour conclure cette chronique : Marionnettes, action ! (Alexis, ça c'est pour toi hihi)

* Je remercie Céline Landressie et Alexis de m'avoir fait confiance et permis de lire ce troisième tome ♥ *

Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
Commenter  J’apprécie          50
Toujours dans la suite des premiers tomes, ce roman prend toujours le contre-pied des canons de la Fantasy en développant de nouvelles étrangetés spécifiques au monde d'Alamänder en plus de celles déjà développées dans les 2 premiers opus.

Hier, dans le précédent tome, nous avions découvert Ker Fresnel et son fonctionnement quelque peu particulier.
Aujourd'hui nous découvrons les mehnzotains qui s'en vont à son attaque pour tout casser.

Ce tome est moins dans la découverte du monde que l'action : Ker Fresnel est attaquée, et les découvertes sur le monde d'Alamänder se font principalement in media res même si le world-building reste de mise.

Le rythme de ce livre est donc en toute logique haletant, même si la gestion de l'action est elle-même détournée par le côté loufoque de nos bons kung-bohriens, mais pas que, puisque les Xéols nous offrent aussi de jolies (sic) surprises.

En tout état de cause, c'est une belle histoire qui nous est conté.

Retzel, notre adorable démon, est toujours de la partie, à savoir agaçant, insaisissable et adorable, même s'il ressort de ce tome qu'il pourrait être bien plus que ce qu'il semble être. Cela ne peut que présager de bonnes perspectives.

L'histoire de la fondation des T'Sank se complète, même si j'y ai trouvé un rythme bien trop lent, ce qui a tendance à rendre cette partie là bien moins palpitante alors qu'elle est une clef importante à la trame principale de la saga.
C'est dommage et nuit à l'ensemble je trouve.

Côté intrigues, pas grand-chose à se mettre sous la dent.

Enfin l'humour est toujours aussi omniprésent dans ce livre. Tout en réussissant à ne jamais être en avant plan et à ne pas étouffer l'histoire, le fonctionnement de ce monde fournit toujours des explications tout à fait convaincantes pour ce qui est de la raison d'être de ces loufoqueries. Un must donc.

Un petit bémol toutefois lié à ce que j'appellerai un deus ex machina, qui même s'il est introduit depuis le début du livre, est à mon sens un poil trop puissant pour ne pas me faire tiquer.

Au final, un poil moins conquis que par les deux premiers opus. La lecture de cette saga est toutefois toujours conseillée (on chipote, mais on aime bien), car malgré quelques points en retrait, on reste sur du très bon.

Chronique complète : https://plume-etoiles.blogspot.com/2019/12/alamander--T03--le-xeol--flamand-alexis.html
Lien : https://plume-etoiles.blogsp..
Commenter  J’apprécie          20
Je vous le dis tout de suite, rien ne se passe comme prévu dans ce troisième tome qui se montre décidément à la hauteur des deux autres, et ce n'est pas peu dire ! Car la situation qui s'est patiemment construite dans les deux premiers tomes vole en éclat. Chaque chapitre apporte son lot de rebondissements et alimente le background de cet univers totalement original. Vous aviez soif de conflits ? Les Xéols passent à l'attaque ! On est pris dans cette histoire comme dans un tourbillon narratif qui nous mène toujours plus loin dans une intrigue brillamment construite. J'ai vraiment apprécié de me laisser emmener au fil des pages dans cette histoire remplie d'humour et de suspens.
Lien : http://laplume-ou-lavie.blog..
Commenter  J’apprécie          00
Le meilleur des trois tomes, avec beaucoup de rebondissements et d'explications sur les événements qui se sont déroulés jusque-là, sans compter, bien sûr, le retour de Retzel, encore plus vorace qu'avant (si, c'est possible).
Lien : http://lauryn-books.blogspot..
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
- Salut les toquards.
- (médusés) Akir ? Toi, ici ?
- Bel ensemble. Alors, tout le monde va bien ? Pas trop serrés ?
- Ivi, il parle de ta robe.
- Je venais prendre de vos nouvelles. J'admets que ce n'était pas très chic de ma part de vous parquer dans cet Eden de seconde zone. A quoi occupez-vous votre éternité ? (regarde vers le début du chapitre) Je vois, à sauter des lignes. Ebouriffant. Je peux essayer ? (se concentre) Et voilà !
- (moqueuse) C'est tout ? Tu n'as même pas franchi la moindre lettre !
- Non ? Cherche le chapitre 12.
- (cherche le chapitre 12) C'est incroyable ! Il a disparu !
- (réprobateur) C'est très gênant pour le lecteur. Il contenait des réponses cruciales à beaucoup de questions.
- Tant pis pour eux, je ne suis pas technicien de page.
Commenter  J’apprécie          90
Retzel s'apprêtait à bondir quand le chef s'aperçut enfin de leur situation. Un sourire cruel barra son visage. il adressa quelques paroles moqueuses à son adversaire, puis il courut sur le carlingue malmenée et sauta dans le vide.
Le démon s'approcha du bord et suivit des yeux la longue chute. Le Xéol fut démembré dans les airs par les tiges avant même d'avoir atteint la houle.
Dépité, le démon remit son outil dans sa poche, se rappela qu'il n'avait pas de poche, puis il repris le chemin de la coursive en maudissant les mauvais joueurs.
Commenter  J’apprécie          73
Note : le technicien de page ayant été délocalisé vers le tome 4 suite à une compression de budget, nous ne sommes pas en mesure de vous offrir le résumé annoncé. Veuillez donc vous reporter aux pages 1 à 300 des tomes précédents afin d'effectuer vous-même cette synthèse.
Commenter  J’apprécie          130
_ Ouvrez, au nom du roi !
Quelques secondes plus tard, une voix sourde lui répondit.
_ Qui êtes-vous ?
_Des survivants. Ouvrez immédiatement !
Une seconde voix apostropha la première.
_Que se passe-t-il, soldat ?
_Quelqu'un affirme qu'il est vivant.
_A-t-il une preuve de ce qu'il avance ?
_Non, il veut juste qu'on lui ouvre.
Commenter  J’apprécie          100
Le démon haussa les épaules avec fatalisme.
- ça pourrait être pire.
- Forcément, vu comme ça... C'est à chaque fois la même chose : dès que je discute avec toi, j'ai envie soit de mettre mes jambes à mon cou, soit les mains autour du tien. Tu sais ce qui me rend le plus triste ?
- Avoir dans votre cabine un miroir trop grand pour pouvoir l'éviter ?
Le mage secoua la tête.
- Je renonce. Il doit exister aux enfers une muse chargée de t'inspirer tes turpitudes.
- Je le dirai à Rachelle, ça la fera bien rigoler.
- Je ne vois pas pourquoi.
- Vous n'êtes pas au courant ? C'est elle qui m'a rencardé à propos des pigments hallucinogènes ! Croyez-moi, il y a une chic fille sous ces sous-vêtements.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Alexis Flamand (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexis Flamand
Interview Alexis Flamand Alamander
autres livres classés : fantasyVoir plus


Lecteurs (30) Voir plus



Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
2486 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

{* *}