AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 3492270840
Éditeur : Piper Verlag GmbH (01/01/2002)

Note moyenne : 0.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Bien sûr Jonas a demandé la main de sa Lilian. Bien sûr qu'elle a dit oui. Ainsi a commencé une histoire tragique.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
samaudruz
  05 mai 2019
Un chef de rayon dans un supermarché rencontre, dans sa trentaine, enfin l'amour, Lilian, une femme plus tout à fait jeune non plus, simple, gentille qui a tendance à prendre les choses comme elles viennent. le couple s'installe dans la routine et peu à peu la passion se délite.
Jonas Eckel, roman éponyme au narrateur, n'a pas (encore...?) été traduit en français, d'où le titre allemand qui signifie plus ou moins "ok pour moi." Trouvé dans une boite d'échange de livres, je me suis réjouie de trouver un Karin Fossum que je n'avais pas lu - j'aime beaucoup les polars de cette auteure. En fait, si j'avais commencé avec ce roman, je n'aurais probablement plus jamais ouvert un de ses livres. Comme quoi ... C'est bien écrit, mais la seule raison pour l'avoir lu jusqu'au bout c'était de comprendre où elle voulait en venir...
Il y a des histoires où il ne se passe rien et qui restent magnifiques. In the mood for love de Wong Kar Wai par exemple. Un chef-d'oeuvre: un homme, une femme qui vont chercher leur plat de nouilles chaque jour et se croisent dans l'escalier sans s'adresser la parole, à peine se regardent-ils et pourtant on sent la tension sexuelle qui croit entre eux, à laquelle ils résistent. Magnifique!
Avec Jonas Eckel, c'est tout le contraire. La tension croit aussi, avec des évènements tout aussi ordinaires qu'une soupe aux nouilles - et pourtant, rien à faire, c'est à mourir d'ennui. 180 pages de petites frustrations quotidiennes plus tard... le dénouement n'a rien de surprenant. Roman psychologique donc, sans vraiment être un thriller (ça dépend des sensibilités). On est dans la tête de Jonas Eckel, et c'est bien dommage parce que si on était en face, on pourrait assez facilement lui en mettre une. C'est certainement voulu, ce point de vue unique, celui du narrateur qui "habite" le lecteur tandis que l'on accède qu'au silence de sa femme. le lecteur n'est pas non plus obligé d'apprécier le narrateur. Mais loin d'être nouveau, il y a certainement moyen de rendre le sujet un tantinet moins soporifique - ou d'en faire une nouvelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Karin Fossum (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Karin Fossum
Vidéo de Karin Fossum
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1731 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre