AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782350742267
96 pages
Éditeur : Magellan et Cie (15/09/2012)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Gwenaëlle Trolez, au fil de ses publications originales, a su séduire, puis conquérir, un public exigeant mais toujours sous le charme de ses splendides créations.
Après l’Afrique subsaharienne et l’Algérie des années 1900, restée fidèle à ses techniques de métamorphoses, l’artiste s’est inspirée cette fois d’une collection de photographies des années 1880 pour recomposer le mythe du voyage au Japon, en suivant le fil du récit du géographe Eugène Gallois (18... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
sandrine57
  28 novembre 2014
En 1905, le globe-trotter Eugène Gallois effectue un séjour au Japon, à la rencontre d'un peuple qui s'ouvre peu à peu sur l'Occident. de cette expérience des plus exotiques, il rapporte ses notes, ses photos et des cartes postales à foison.
La plasticienne Gwenaëlle Trolez a exhumé son caret de voyage de la Société de géographie de Paris pour l'illustrer et en faire un livre-objet aussi magnifique que riche en découvertes.

Les notes de Gallois sont celles d'un homme du début du XXè siècle, à l'esprit ouvert malgré une pointe de condescendance. Son approche du pays est celle d'un occidental, un ''civilisé'' qui découvre des moeurs et des paysages ''exotiques''. Au début surtout, on sent un léger sentiment de supériorité mais très vite il se laisse séduire par ce peuple de ''gringalets'' certes, mais tellement courtois, propres et organisés. le Japon de 1905 n'est pas sous-développé, c'est un pays industrialisé, qui s'est modernisé sans oublier ses traditions. Et finalement, ses observations ne sont pas si éloignées de celles que pourraient faire un voyageur du XXè siècle. La foule de travailleurs affairés qui s'empressent dans les rues de la ville, les temples, les cerfs de Nara, les parcs, les policiers gantés de blanc, etc. Même si le pays a changé, s'est modernisé, on peut encore marcher dans les pas d'Eugène Gallois et surtout se réjouir de l'accueil chaleureux des japonais.
Un carnet de voyage délicieux donc, encore rehaussé par le fabuleux travail de Gwenaëlle Trolez. L'artiste s'est fait une spécialité d'illustrer les carnets de voyageurs de ses créations aux tons doux et délicats. Ses collages faits de vieilles photos, de cartes postales qu'elle colorise finement incluent aussi de vieilles enveloppes, des factures calligraphiées, des timbres, des enveloppes, etc. On y retrouve, outre les paysages sublimes du Japon et les japonais ''d'époque'', tous les symboles de l'imagerie du pays : estampes, hérons, carpes, chrysanthèmes, etc. C'est tout simplement magnifique !
Un très beau lire à offrir ou à s'offrir pour un voyage intemporel au pays d soleil levant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          391
som
  18 juin 2018
Amateurs du Japon et des photographies anciennes, cet album est fait pour vous.
Avec comme matériel de base le récit d'Eugène Gallois, géographe et voyageur du siècle dernier, et des photographies anciennes, l'illustratrice Gwenaëlle Trolez confectionne un splendide voyage à travers les plus beaux sites du Japon. L'écriture un peu désuète de Gallois fait écho aux couleurs passées des photos, elles-mêmes rehaussées par des motifs végétaux, floraux ou figurés sortis des plus belles gravures de la peinture japonaise. du charme, du charme et encore du charme. Hors temps, cet album constitue une pause bienfaisante et esthétique dans un quotidien effréné.
Commenter  J’apprécie          70
Acidus
  05 février 2017
Cet ouvrage est le fruit d'une collaboration indirecte entre le géographe Eugène Gallois (1856-1916) et l'illustratrice Gwenaëlle Trolez (1970- ). Cette dernière s'est donnée pour tâche de mettre en image le voyage de Gallois au Japon ; un périple sur l'île principale d' Honshu le menant de Kobé à Nikko.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce travail a donné lieu à un beau livre, magnifiquement illustré. le texte est tiré des carnets de l'explorateur Eugène Gallois qui a visité le Pays du soleil levant en 1905, peu de temps après la victoire des japonais sur les russes à Port-Arthur. Ces notes sont relativement intéressantes bien que redondantes. A l'instar d'un guide touristique, le voyageur français s'attache à décrire méticuleusement ce qu'il voit, des paysages et de l'architecture quitte à devenir indigeste. Il le reconnaît lui-même dans ses pages. C'est là mon principal bémol puisque, en plus d'être assez lourd à lire par moment, je reproche à Gallois de ne pas nous parler assez des japonais, de leur culture et de leurs coutumes. Il le fait de manière trop succincte mais néanmoins sans condescendance comme pourrait l'être le regard d'un occidental de cet époque sur un peuple oriental.
Pour le connaisseur, il est aussi intéressant de faire le parallèle entre le Japon d'aujourd'hui et celui du début du XXème siècle, d'en voir les changements et les similitudes. Par exemple, les nombreux câbles télégraphiques et électriques nuisant à la beauté du paysage et dont l'auteur s'insurge sont toujours présents aujourd'hui.
Pour résumer, c'est un très bel ouvrage que nous sortent les éditions Magellan &Cie qui saura ravir les amateurs du Japon.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : carnets de voyageVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
459 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre