AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782917283479
64 pages
Editions Cleopas (11/10/2012)
3.44/5   8 notes
Résumé :
Maintenant qu’il est un auctoratus, Vitalis va subir pendant de longs mois sa formation de Provocator sous la houlette d’Atticus. Pendant ce temps, son épouse Carmilia, mène à terme sa grossesse et donne naissance à un garçon en parfaite santé.
Tout semble se passer pour le mieux pour eux d’autant qu’ils trouvent dans le couple formé par Atticus et Dhélia, un vrai soutien. Ce n’est finalement pas la première défaite dans l’arène pour Vitalis qui va assombrir... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
alouett
  21 octobre 2013
Arelate (Arles), 1er siècle après Jésus-Christ.
Vitalis est tailleur de pierre. Malgré la grossesse de sa femme, il continue de dépenser son argent dans les jeux de hasard et l'alcool. A force de parier, il a déjà perdu sa solde avant même de l'encaisser, ce qui le contraint à emprunter toujours plus. Mais le prêteur entend bien rentrer dans ses frais et décide de lâcher ses sbires dans la Cité pour mettre la pression sur Vitalis.
Ce dernier se retrouve acculé. Il décide de renoncer à sa liberté et signe un contrat auprès d'un laniste, devant ainsi gladiateur.
En parallèle, nous suivons Neiko, jeune adolescent qui s'apprête à devenir un homme. Son rêve est de pouvoir naviguer mais il se heurte aux réticences de sa mère encore affectée par le décès de son frère.
-
Il est désormais assez rare que je me plonge dans de telles fresques historiques. La dernière en date est Murena et je n'ai pas ressenti l'envie d'en parler sur ce blog. Comme il y a des exceptions à la règle, j'ai accepté une proposition que m'a faite Jérôme de découvrir Arelate. La maison d'édition Cleopas m'a envoyé l'intégralité du premier cycle de la série (trois tomes). Mais aussi sceptique ai-je été avant de m'engager dans la lecture, j'ai découvert cet univers avec avidité, d'où mon envie d'en parler.
L'aisance avec laquelle les auteurs installent les personnages et les font évoluer dans cette société est assez déconcertante. L'ensemble est fluide, didactique et divertissant. Quelques pages m'ont suffit pour être totalement captivée par ce scénario.
Si deux personnages principaux [Vitalis et Neiko] se démarquent aisément, c'est pourtant le tailleur de pierre qui retiendra notre attention ; c'est aussi ce personnage que les auteurs développent le plus. Cependant, l'assurance dont témoigne Neiko dès lors qu'il atteint la majorité laisse présager que nous sommes en présence d'un protagoniste à fort potentiel, il n'est pas impossible qu'il nous surprenne dans les tomes à venir.
Concernant Vitalis, l'histoire s'amorce à un moment crucial de la vie et son addiction aux jeux d'argent ne servira finalement que deux choses : c'est un prétexte pour aborder la question des jeux durant la Rome Antique (sujet qui sera d'ailleurs repris de manière plus détaillée dans l'intéressante Annexe du premier tome) et d'acculer tant et tant le personnage au point qu'il contractualise avec le laniste… cela met l'intrigue sur les rails de manière tout à fait intéressante.
Laurent Sieurac et Alain Genot sont parvenus à construire une oeuvre intelligente et à rendre la science ludique. Chaque tome développe cette fiction historique sur une cinquantaine de pages et en annexe, le lecteur peut profiter de dossiers d'une quinzaine de pages où sont repris point par point les sujets importants croisés dans le péplum. La partie documentée ne fait qu'accroître l'intérêt de la série. Des questions aussi variées que les codes vestimentaires, les corporations professionnelles, la gladiature, la grossesse, les croyances et les rituels sont abordées, mais je ne dresse-là qu'une liste non exhaustive de l'éclairage apporté au lecteur. A noter que Alain Genot est archéologue au Musée départemental Arles antique (si vous êtes intéressés, cliquez sur ce lien pour lire une interview d'Alain Genot). On aura également le plaisir et la surprise de découvrir en quoi les auteurs se sont permis quelques libertés avec la réalité historique ; ils abordent ces points très naturellement et assument totalement la part interprétative qu'ils ont sciemment intégré dans le scénario. Un peu de fantaisie historique ne fait de mal à personne lorsque les propos sont aussi bien étayés (écoutez également cette émission sur France Culture dans laquelle Alain Genot revient sur les méthodes d'expérimentation archéologique employées par son équipe ; ils organisent des combats pour retrouver les gestes des gladiateurs).
J'avais déjà eu l'occasion de profiter du travail illustratif de Laurent Sieurac sur L'Assassin royal. Son dessin réaliste se marie parfaitement à ce registre narratif. le trait des dessins est fin, très descriptif, un peu figé par contre sur certains moments (surtout les visages). Je n'ai pas eu l'occasion de tenir en mains la première édition du tome 1 d'Arelate. Cet ouvrage fut en effet publié une première fois en 2009 avec une couverture que je trouve plus criarde que celle qui habille la réédition de 2012. de plus, les planches étaient initialement d'une extrême sobriété, en noir et blanc et complétées des jeux de lumière plus ternes et très contrastés. Cette nouvelle édition s'inscrit dans la même veine graphique que les deux autres tomes du cycle 1 où dominent des teintes sépia. Ponctuellement, de courts passages sont mis en couleur par de doux lavis de gris ; ils nous signalent un temps narratif légèrement décalé dans le passé et nous aident à mieux appréhender l'histoire principale. On peut ainsi mesurer la teneur de certains liens relationnels entre certains personnages ou l'importance d'un événement antérieur à l'action présente. Il y a une belle harmonie entre les deux atmosphères.
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Fandol
  11 février 2017
L'aventure continue, toujours basée sur les découvertes archéologiques et les recherches des historiens
S'étant engagé, Auctoratus, pour être gladiateur, Vitalis a perdu sa liberté mais ce tome 2 permet de comprendre que la gladiature n'était pas une infâme boucherie.
Au premier siècle après J-C, les gladiateurs étaient des athlètes de haut niveau comme le détaille très bien la documentation qui termine l'album.
Alors que tout pourrait bien se passer pour Vitalis, même s'il ne remporte pas toutes les victoires espérées, dans l'arène, les nuages s'accumulent au-dessus de lui à cause de son beau-père qui n'a jamais accepté son union avec Carmilia. Or, celle-ci vient de mettre au monde un petit garçon en parfaite santé mais, juste avant, le divorce est prononcé pour que l'enfant, né d'un père esclave, ne soit pas esclave lui aussi
Sa femme et son fils partent mais Vitalis obtient soutien et amitié auprès d'Atticus. Pendant ce temps, Neiko apprend à naviguer sur le Rhône et, pour marque sont passage à l'âge adulte, son père lui a attribué une femme !
Toujours parfaitement documentée et illustrée, l'aventure de Vitalis continue grâce à Alain Genot et Laurent Sieurac, et j'ai hâte de découvrir le tome 3, avec la complicité de Vincent.
Lien : http://notre-jardin-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ClioIno
  08 mars 2015
Nous accompagnons Vitalis dans la suite de son parcours bien difficile. Toujours aussi bien documentée, cette bande-dessinée est à nouveau réalisée dans un coloris sépia. Ce choix de couleurs apporte une certaine douceur aux dessins et semble quelque peu en contradiction avec les situations et événements difficiles et brutaux que subit Vitalis.
Commenter  J’apprécie          20
Cristie
  29 janvier 2014
Dans le tome 2, Vitalis est devenu un auctoratus et s'entraîne pour apprendre le métier de gladiateur dans un centre d'entrainement nommé Olympus. Sa femme l'y a rejoint malgré le nouveau statut d'esclave de son mari. Elle préfère même sa nouvelle vie car Vitalis semble avoir oublié ses vieux démons et trouvé une certaine plénitude mais la trêve sera de courte durée ... Neiko de son côté revêt la toge de citoyen et son rêve de naviguer est sur le point de se réaliser.
L'histoire est toujours aussi prenante et cette fois c'est avec avidité que j'ai suivi les conditions de vie des femmes romaines mais aussi les différences sociales de statut et de richesse. On pouvait très bien à l'époque romaine être esclave donc sans droit mais plus aisé que certains citoyens et donc bénéficier d'une certaine qualité de vie que n'avait pas forcément un citoyen. On est loin de l'image de l'esclave antique que nous avons l'habitude de voir ... Sachant tout le travail de recherche documentaire effectué cela devient intéressant !
Lien : http://depuislecadredemafene..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pierrefroide
  27 septembre 2021
Sur la lancée du premier tome, cette BD explore le quotidien des gladiateurs à l'époque de la Rome antique. le dossier est toujours aussi efficace et complémentaire du récit, qui monte en intensité avec quelques rebondissements. J'ai trouvé ce tome instructif et c'est agréable d'avoir ces reconstituons dessinées d'Arles.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (2)
BDGest   12 février 2013
Une bande dessinée rare et intelligente qui mérite d'être mise en avant, à la fois pour la qualité de ses dessins et de son scénario, mais aussi pour la précision de la reconstitution de l'époque qui en fait une vraie machine à remonter le temps.
Lire la critique sur le site : BDGest
BulledEncre   21 décembre 2012
Divertissant et très convaincant.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
ClioInoClioIno   27 février 2015
Parfois, alors que l'on pensait sa voie lactée, le destin vient nous interpeller. Une parole qui réveille de vieux rêves aussi intouchables .... que dangereux ! Et parfois, le destin semble se moquer de nous .... transformant le doux rêve d'une paix retrouvée ... en une nouvelle épreuve !
Commenter  J’apprécie          20
CristieCristie   29 janvier 2014
La vie est parfois étrange, nous faisons des choix de vie ... marqués par les rêves merveilleux d'une enfance qui, doucement, s'efface ... à mesure que les rêves deviennent réalité.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Alain Genot (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alain Genot
Agrippa à Glanum ? Alain Genot - Jean-Luc Thouvenin
autres livres classés : arlesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Devenez très fort en citations latines en 10 questions

Que signifie Vox populi, vox Dei ?

Il y a des embouteillages partout.
Pourquoi ne viendrais-tu pas au cinéma ?
J'ai un compte à la Banque Populaire.
Voix du peuple, voix de Dieu.

10 questions
512 lecteurs ont répondu
Thèmes : latin , Citations latines , antiquitéCréer un quiz sur ce livre