AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782302078963
64 pages
Éditeur : Soleil (27/11/2019)

Note moyenne : 4.26/5 (sur 138 notes)
Résumé :
Printemps 1964, à Naples, en Italie. Lucia, dix ans, vit au sein d'une troupe de cirque avec son père, Roberto, et affectionne particulièrement son lion, Cyrus. Mais après un terrible incendie qui a tout ravagé, elle décide de surmonter sa tristesse et d'échafauder un plan... Des lions, il y en a en Afrique du sud ! Jamais à court d'idée, elle fugue et embarque à bord d'un cargo, avant d'être rejointe in-extremis par son père.
À leur arrivée à Durban, ils dé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (40) Voir plus Ajouter une critique
lemillefeuilles
  05 août 2020
J'ai emprunté cette bande dessinée à la bibliothèque sans savoir dans quoi j'allais m'embarquer, faisant confiance à Aurélie Neyret, l'illustratrice de la formidable série Les carnets de Cerise.
Cette fois, nous allons également suivre une enfant d'une dizaine d'années, Lucia (surnommée Lulu), dans les années 60, à travers une lettre qu'elle fait parvenir à sa petite-fille, bien des années plus tard. Fille de circassien·ne·s, Lulu est très attachée à Cyrus, un lion né le même jour qu'elle. Seulement, après un terrible incendie qui va tuer les animaux du cirque, la petite fille se retrouve seule avec son père...
À la suite de ses évènements, elle va se retrouver en Afrique du Sud, en pleine période d'Apartheid, où elle va faire la connaissance de Nelson, un garçon de son âge avec qui elle va sympathiser.
J'émets un bémol par rapport aux animaux dans les cirques : Dans ce premier volume, rien ne nous indique que ce serait une mauvaise chose... J'espère juste que, dans la suite de la série, Lulu se rendra compte que la place des animaux est dans leur habitat naturel, et non dans un cirque pour amuser la galerie.
Malgré ce point que j'ai trouvé dérangeant, c'est une jolie histoire, qui semble, de plus, s'orienter contre la ségrégation raciale, et qui permettra de parler de ces sujets aux plus jeunes.
J'ai adoré les illustrations, ainsi que les couleurs, que je trouve vraiment jolies. C'est un peu dommage que les personnages ressemblent autant à ceux des carnets de Cerise, notamment Lulu qui est le portrait craché de Cerise. La patte d'Aurélie Neyret est reconnaissable entre mille, en effet !
Un premier tome addictif et intéressant, qui me donne envie de découvrir la suite au plus vite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          294
Pixie-Flore
  02 janvier 2020
Cette nouvelle série promet d'être vraiment belle, autant dans l'histoire que dans les dessins. C'est surtout le parcours de Lulu, petite fille du cirque, qui est mise en avant dans ce premier tome. On la suit de sa naissance à son arrivée en Afrique du sud.
J'ai tout aimé dans cette bande-dessinée. En premier lieu : les illustrations splendides. Ensuite : l'histoire. Elle est bien construite. D'autant plus que l'auteur pose le contexte et les personnages avec dynamisme et de manière approfondie.
On se prend de tendresse pour cette petite fille et, par la suite, pour Nelson. Tous les deux évoluent dans des contextes particuliers. On découvre - ou redécouvre - le monde du cirque mais aussi, l'apartheid. J'ai hâte de connaître la suite des aventures de ces enfants.
Commenter  J’apprécie          140
Colibrille
  27 février 2020
Contrairement à beaucoup de lecteurs, j'ai été déçue par le premier tome de cette nouvelle série. J'en attendais beaucoup, peut-être trop ? Quoi qu'il en soit, je n'ai pas vraiment apprécié sa lecture.
Je pense que cela est en partie lié au thème de ce tome : le cirque et les animaux. Pour moi, les animaux, notamment sauvages, n'ont rien à faire dans les cirques. J'y suis farouchement opposée. J'ai donc été déçue que les auteurs choisissent de "mettre en valeur" cet univers où les animaux sont ni plus ni moins prisonniers, soumis à l'Homme. C'est d'autant plus dommage qu'il s'agit d'une BD qui sera majoritairement lue par des enfants. Il me paraît étrange, surtout de nos jours, de proposer une jeune héroïne dont le rêve est de dompter des lions dans un cirque, alors que les cruautés dont les animaux sont victimes dans ce lieu sont désormais une vérité connue de tous... Quand bien même je sais que le personnage de Lulu aime sincèrement les animaux, cela me gêne beaucoup. Peut-être qu'au fil de la série, Lulu va réaliser que la place des lions n'est pas entre des barreaux ou sur une piste de cirque. C'est tout ce que j'espère.
Pour ce qui est du visuel, j'ai aimé les dessins et la colorisation, cela ne fait aucun doute. Pourtant, j'ai trouvé que l'ensemble manquait un peu de relief, de densité. Souvent, les planches m'ont parues trop vides, simples. Les décors auraient peut-être mérités d'être un peu plus travaillé afin de donner une profondeur visuelle aux dessins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Shaynning
  21 septembre 2020
On reconnaitra le style, le dessin et la profondeur de l'histoire que l'on retrouve dans "les carnets de Cerise".
De nos jours, on rencontre une petite fille en Inde, qui va bientôt déménager avec sa mère, quittant ainsi ses éléphants qu'elle adore. Elle reçoit une lettre de sa grand-mère, qui commence à raconter son histoire. Lucia, dite "lulu" nous entraine dans les années 60, à Naples, où sa famille vit du cirque. Ses parents sont des dresseurs de lions et Lulu, née justement en même temps que Cyrus, un pâle lionceau, aspire au même métier. Hélas, les drames se suivent dans la vie de la jeune fille, qui perd d'abord sa mère, puis son lion. Loin d'avoir fait une croix sur son rêve, Lulu désire alors chercher un nouveau lion et ce projet la mène à monter à bord d'un paquebot en direction de l'Afrique. Son père, incapable de lui faire entendre raison, l'a d'ailleurs rejointe in extremis sur ledit navire. Rendu sur le continent africain, les deux Italiens arrivent en pleine manifestation. Ce sont les années de l'Apartheid, où les inéquités sociales entre blancs et noirs sont majeures et sont le sujet d'une lutte sociale dont Mandela est l'une des figures d'opposition importantes. Lorsque le père de Lulu s'interpose entre un agent de police et un jeune garçon à la peau noire, celui-ci est embarqué et emprisonné. Nelson, le garçon en question, vient alors en aide à Lulu pour chercher son père.
D'emblée, l'introduction est séduisante avec cette jeune fille qui reçoit une lettre de sa grand-maman, qui lui fait le récit de sa vie. J'ai trouvé cette fable sur la mémoire intéressante:
"Une légende ancienne raconte que les petits, dans le ventre de leur mère, connaissent déjà toutes les réponses aux questions sur les mystères de la vie.
Mais on dit qu'à leur naissance, l'ange du silence vient poser un doigt sur leur bouche et leur murmure : "oublie tout ce que tu sais, oublie tout ce qui t'attend sur terre, et découvre la vie par toi même""
Un peu comme si certains humains gardaient en eux un fragment de mémoire qui les guideraient dans leur vie vers leur mission ou la passion qui les animent, comme pour Lulu avec ses lions.
Je dois dire que n'étant pas fan des animaux utilisés dans les cirques, je compte sur Nelson pour la faire changer d'avis dans un tome futur.
Comme pour "les carnets de Cerise", je trouve que cette histoire sort de l'ordinaire et explore des thèmes peu fréquents, avec une poésie et une humanité peu communes. de plus, j'admire dans l'une et l'autre des Bd le fait que des petites filles soient animés d'une telle passion et soient capables de mettre en oeuvre leurs projets. Lucia ( lulu) est bien plus caractérielle que Cerise ( la faute à son sang latin?), mais sa férocité coexiste avec une grande seniblité. J'apprécie ce genre de personnage complexe capable de trouver la force de courir après leurs rêves. Finalement, je trouve que Lulu et Neslon ont une belle chimie, qui s'établit rapidement, mais qui semble sincère.
J'aime également les autres personnages, qui sont tous assez variés. D'ailleurs, parlant de variété, j'apprécie la diversité ethnique en présence. Si on a entendu souvent parlé de la ségrégation raciale américaine par ici, on entend peu parlé de l'Apartheid, alors je trouve le sujet bien choisi et tout-à-fait pertinent.
Et bien sur, les dessins sont magnifiques. Les couleurs en aquarelle apporte beaucoup de douceur et de contrastes, et le dynamisme des mouvements est fluide, agréable à l'oeil. J'aime beaucoup les frimousses des enfants ( Nelson et Lulu).
C'est définitivement le genre de Bd que j'aime promouvoir en librairie pour la richesse des thèmes , du message et de l'histoire, le tout rendu par un graphisme superbe. C'est une nouvelle série qui promet!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Cha971
  06 décembre 2019
Une petite fille est triste. Elle doit quitter l'Afrique et les éléphants. Pourtant, un lien indéfectible la lit à ses pachydermes, et ça, sa grand mère l'a bien compris. Elle lui envoie une lettre et tout à coup on retourne au temps où sa grand mère était elle-même une petite fille.
Lulu faisait partie d'une famille travaillant au cirque. Elle est née le même jour qu'un lion et a grandit en même temps que lui, créant un lien particulier avec le félin. Un jour, par inattention, sa mère est attaquée en plein spectacle et décède. Son père est abattu et décide d'éloigner Lulu des lions, du cirque, de cette vie. Jusqu'au jour où un incendie ravage le cirque et les animaux avec...
Lulu part alors en quête de retrouver des lions et embarque sur un cargo qui l'amène en Afrique. Jusqu'où ira t'elle pour son amour des lions ?
J'ai des difficultés à conseiller cette BD à la librairie car les gens s'arrêtent sur le Cirque. Mais ce n'est qu'un détail permettant de relier l'amour d'une petite fille pour les animaux et en particulier les lions. Au delà de cette histoire magnifique et touchante, petite précision non négligeable : il s'agit de l'autrice des merveilleux Carnets de Cerise !!!!
Alors, convaincu ?????
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (2)
BDGest   07 janvier 2020
Tome d’ouverture, Cap sur l’Afrique aborde un sujet des plus intéressants et, en cela, ne démérite pas, au contraire, malgré quelques longueurs avant d’entrer dans le vif du sujet. Notez qu’un projet de film d’animation reprenant l’intrigue est également en cours.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   13 décembre 2019
Ce premier tome ne sert finalement qu’à installer le décor, les thèmes et les personnages, et l’intrigue ne démarre vraiment que dans les dernières pages. [...] Résultat, on s’acclimate progressivement à cette histoire et à son design, on s’attache, on commence à s’enivrer, et… c’est déjà fini. Vite vite, la suite !
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
mandrake17mandrake17   29 décembre 2019
La vie ne prend pas toujours le chemin le plus court pour nous mener là où elle doit nous mener. Elle aime les détours. Et ceux-ci regorgent d'émotions inconnues, d'expériences inédites, de couleurs douces ou piquantes, de rencontres magiques...
Commenter  J’apprécie          60
PegLutinePegLutine   17 février 2020
- Mademoiselle, il y a de la place dans les wagons devant.
- Je suis très bien, ici!
- Peut-être mais ce wagon est réservé aux Noirs. Vous ne pouvez pas rester là.
- Je bougerai pas d'ici... et si vous continuez à me pomper l'air, je vais hurler! Vous voulez que je vous montre?
- Sale vermine!
- C'est ça, bon débarras!
Commenter  J’apprécie          30
FuyatingFuyating   10 mars 2021
La vie ne prend pas toujours le chemin le plus court pour nous mener là où elle doit nous mener. Elle aime les détours. Et ceux-ci regorgent d'émotions inconnues, d'expériences inédites, de couleurs douces ou piquantes, de rencontres magiques...
Commenter  J’apprécie          40
Luna07Luna07   28 novembre 2019
- Quand ils ont arrêté ma mère c'est le procureur qui a décidé qu'elle devait aller en prison...
- En prison ?
- Tinquiète! Ton père, il est blanc, au pire, il va avoir une amende, mais c'est tout.
- Et s'il était noir...?
- Ben là, il irait en prison!
Commenter  J’apprécie          20
lemillefeuilleslemillefeuilles   18 juillet 2020
- Qu'est-ce que ça change, d'être noir ou blanc ?
- Tout !
Commenter  J’apprécie          120

Lire un extrait
Video de Charlotte Girard (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Charlotte Girard
La balade de Yaya
autres livres classés : cirqueVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4001 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..