AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211210996
Éditeur : L'Ecole des loisirs (23/05/2013)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Elle se souvient de ses parents immigrés décidés à donner à leur fille unique un destin meilleur que le leur ; de son père surtout, convaincu que, pour échapper à la misère et à l'ignorance, une éducation exemplaire est nécessaire. Elle a dix ans, elle aimerait juste être comme les autres, s'amuser, rêver, partir en vacances, se rendre aux anniversaires de ses amies. Son père ne veut pas. Son père la surveille. Son père la corrige. Pour son bien.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Iphise
  30 avril 2019
Publié en 2013, La Migration des canards d'Elisabeth Gonçalves est un texte théâtral qui raconte l'histoire d'un père exigeant, dur jusqu'à la maltraitance physique à l'égard de sa fille unique de dix ans. Il est question d'immigration et d'identité. La famille est d‘origine étrangère et vit en France. Comment faire pour s'intégrer ? Comment faire pour être invisible, c'est à dire être encore plus français que les Français ? le père a son idée : sa fille sera exemplaire, brillante scolairement, irréprochable moralement, parfaite en tout ! Alors la fille choisira de résister à l'oppression paternelle et à l'effacement maternelle, par le silence. L'enfant devra renoncer à la vie ordinaire d'une petite fille : celle des amies, des anniversaires, des éclats de rire… pour se retrouver prisonnière d'une surveillance paternelle qui vire à l'obsession, pour son bien, évidemment. L'auteur met de la distance avec un récit qui comporte une grande part autobiographique en racontant cette histoire à la troisième personne ; entre la mère et la fille, pour survivre à l'emprise et à la violence du père, il y a la soumission maternelle et les rébellions enfantines silencieuses. Un texte fort qui sait rendre présentes les douleurs enfouies de l'enfance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
orbe
  31 juillet 2013
Un père issu de l'immigration se sert de la violence en croyant ainsi permettre à sa fille d'échapper à sa condition sociale. Pas de vacances, pas de sortie mais une vie rythmée par les coups. La stratégie mise en place par le père pour éviter la différence ne réussit même pas à empêcher celle-ci d'éclater à l'école... Que reste-t-il à l'enfant?
L'auteur de cette pièce de théâtre nous fait entendre tour à tour trois voix : celles des parents et celle de l'enfant. Les mots sont terribles. Il n'y a pas de jugement mais un simple constat. Chaun campe son rôle et il ne reste à la petite fille que le vol des canards sauvages pour laisser un peu d'espoir dans cette tragédie.

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
orbeorbe   31 juillet 2013
L'enfant sait que le père est capable de beaucoup
Le père est fort et courageux
Le père agit quand il faut
Le père est pragmatique
Il varie le nombre de coup
Leur intensité
Le matériel
L' endroit de la frappe selon la faute à corriger
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : immigrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1066 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre