AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2348037149
Éditeur : La Découverte (03/01/2019)

Note moyenne : 4/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Comment Rome est-elle passée d’un million d’habitants à 20 000 (à peine de quoi remplir un angle du Colisée) ? Que s’est-il passé quand 350 000 habitants sur 500 000 sont morts de la peste bubonique à Constantinople ? On ne peut plus désormais raconter l’histoire de la chute de Rome en faisant comme si l’environnement (climat, bacilles mortels) était resté stable. L’Empire tardif a été le moment d’un changement décisif : la fin de l’Optimum climatique romain qui, pl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Sachalex
  22 août 2019
Une Nième analyse de la fin de l'empire romain (chute est un terme peu approprié pour décrire les soubresauts de sa lente dissolution, qui couvre une vaste période si on compte depuis la fin de son apogée -IIIe siècle-, jusqu'à la chute de Byzance en 1453). L'originalité est de l'examiner sous un prisme écosystémique (très dans l'air du temps, mais néanmoins fort pertinent), en y incluant l'épidémiologie et la climatologie, jusqu'à lors négligés. Hé oui, quand, par exemple, passe la peste qui tue 40 à 50% de la population, c'est un évènement du genre à secouer un peu une structure sociale! Et à dépeupler sévèrement les rangs de l'armée face à de potentiels envahisseurs!
Les sources examinées sont larges : documents écrits de toute nature (récits, documents marchants, inscriptions monumentales..), étude des squelettes, dendrochronologie, étude de carottes glaciaires, archéobotanique, recherche de pathogènes anciens...
On y apprend plein de choses, parfois à contre courant des idées établies. Comme par exemple, que malgré leurs imposantes infrastructures urbaines notamment en matière d'"hygiène" (adduction d'eau, toilettes, bains, égouts...), les romains étaient globalement en fort mauvaise santé... La mini-mondialisation provoquée par l'extension de leur aire de domination a aussi été celle des maladies!
A lire!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

critiques presse (1)
Liberation   11 avril 2019
Déchets urbains, pandémies à répétition, refroidissements climatiques : l’historien américain analyse le déclin de l’Empire romain au microscope.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Anne578869Anne578869   20 avril 2019
Mais, moins d’un an après la célébration festive du millénaire de Rome, l’Empire commença à se disloquer.
Il avait déjà connu une instabilité dynastique, souffert de pertes qui étaient une leçon d’humilité et survécu à des années de pénurie. Mais ce qui allait s’imposer progressivement, dès la fin des années 240 apr. J.-C, était sans précédent : une rupture complète du système des frontières, un écroulement total de l’ancien système monétaire, des empereurs en rivalité pour une période qui n’était pas seulement transitoire. Au cours des années suivantes, on allait assister à une cascade de changements qui détruiraient toutes les institutions de contrôle centralisées. La crise fut « si extrême que la survie de l’Empire est presque surprenante. ». Il est vrai que la marge de résilience avait été réduite par le temps et les circonstances. Mais les contemporains avaient conscience des changements environnementaux soudains et catastrophiques comme source de crise. A la liste déjà bien longue des motifs du désastre, on doit ajouter les secousses de la perturbation climatique et des maladies pandémiques.

p. 198
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Anne578869Anne578869   20 avril 2019
Le règne de Constantin a modelé ce que serait l’Antiquité tardive. Il n’a pas mis fin à un âge de réformes et d’expérimentations, mais désormais, pour la première fois depuis que l’ordre datant d’Auguste s’était brisé au milieu du IIIe siècle, les relations entre l’armée, l’aristocratie et l’administration impériales se sont stabilisées. Dernière ressemblance avec le premier fondateur de l’Empire romain, lorsque Constantin mourut, peu de personnes pouvaient encore se remémorer l’ancien ordre des choses.

p. 246
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Lire un extrait
Videos de Kyle Harper (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kyle Harper
Payot - Marque Page - Kyle Harper - Comment l'empire romain s'est effondré
autres livres classés : empire romainVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1722 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre