AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 284228495X
Éditeur : Le Pré aux Clercs (03/05/2012)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 43 notes)
Résumé :
Dans un univers désolé où le froid et la nuit règnent en maîtres, une femme hors du commun, Tillu la guérisseuse, se bat pour protéger son fils, l'inquiétant Kerleu. Fuyant le chaman Carp qui désire lui voler son fils pour en faire son apprenti, elle s'installe loin des hommes, à l'écart, bien décider à aider son jeune Kerleu à devenir un homme. Jusqu'au jour où elle aperçoit deux chasseurs dans le vallon. La chasse tourne mal, l'un deux est blessé. Comprenant vite ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
finitysend
  14 octobre 2013
DEUX NIVEAUX DE LECTURE ( c'est réellement passionnant ) ...
Ces deux romans ( ici réunis ) sont assez exceptionnels .
Nous avons une histoire très riche avec des personnages très présents .
La mère et son fils poursuivent leur difficile et précaire aventure ... survie dans une marginalité extrême et par moment dans la solitude la plus totale et l'abandon avec des phases d'intégration improbables.
L'histoire est très solide et possède un charme auquel il est difficile de résister ( impossible de résister ) ...
Mais le génie de l'auteur a été de nous servir très habilement une lecture à deux niveaux :
-On peut y voir un contexte de fantaisie surtout du point de vue de tous les personnages qui entoure le couple " maudit " : la mère ( guérisseuse de son état ) et son fils au statut équivoque .
-On peut y voir une époustouflante mise en scène de la culture chamanique .
C'est le personnage de la mère et du vieux chaman qui en sont la clef . de ce point de vu , il n'y a plus de magie , rien que des croyances , des superstitions , des rituels auxquels peuvent s'appliquer systématiquement deux lectures différentes et habilement superposées ...
Certains personnages se différencient de ceux qui adhèrent à ces croyances , ceux-là ne croient pas en l'existence des esprits et aux dons surnaturels , mais ils perçoivent clairement l'utilité que ces croyances et ces rites présentent ( pouvoir et respectabilité et savoirs à la diffusion limités ( médecine .. ) , lien social ) ....
Le récit reste très ambiguë par rapport aux épisodes sacrés : transe chamanique , initiation et vocation .
La rencontre de l'enfant et du loup est puissante de ce point de vue , ou bien le rêve de l'amant dans la nuit étoilée .
Ces épisodes sont un exemple magistral ( entre autres ) de ces deux lectures possibles , qui ici s'imbriquent et se fortifient l'une l'autre malgré une apparente incompatibilité structurelle ( que s'est -il réellement passé , que pensent réellement les différents protagonistes ? ) ..
Un excellent moment en contexte culturel chamanique et un roman bourré d'affects intenses et de sensibilité .
Sinon nous sommes chez des proto-lapons et pas en Amérique du nord ..
C'est un roman très recommandable pour les amateurs de fictions préhistoriques ( il y en a assez peu ) , comme pour les amateurs de fantasy .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          463
boudicca
  26 juin 2013
Avec son diptyque « Le peuple des rennes », ici regroupé par les éditions Le-Pré-au-Clerc en une belle et épaisse intégrale, Megan Lindholm (plus connue en fantasy sous le pseudonyme de Robin Hobb) nous offre comme à son habitude un très bon roman, original et captivant de bout en bout. La singularité de l'ouvrage vient, tout d'abord, du cadre et de l'époque choisis par l'auteur qui nous entraîne dans un monde préhistorique imaginaire mais parfaitement cohérent, où vivent tribus nomades et sédentaires possédant différents degrés d'évolution en fonction des régions. C'est dans cet univers froid et dur qu'évoluent Tillu, guérisseuse compétente et indépendante, et son fils, Kerleu, jeune garçon de dix ans atteint de ce que l'on pourrait qualifier aujourd'hui d'une forme d'autisme rendant son intégration au sein d'une tribu extrêmement difficile, voire impossible. Handicapée par son statut de femme célibataire et par l'étrangeté de son fils, la jeune femme se voit forcée de mener une existence faite d'errance et de solitude, quotidien brisé par sa rencontre avec une tribu accueillante et évoluée, celle du peuple des rennes.
Comme souvent dans les romans de Megan Lindholm/Robin Hobb, l'accent n'est pas mis sur l'action mais plutôt sur la psychologie des personnages. Ce diptyque ne fait exception à la règle, son principal intérêt résidant dans les interactions entre les différents personnages ainsi que l'évolution de leurs rapports. Tillu, notamment, est un personnage particulièrement attachant, déterminée mais pleine de compassion malgré la difficulté pour elle de vivre dans un monde où une femme se doit de dépendre d'un homme. le second intérêt du roman réside dans le soin apporté par l'auteur aux détails liés à la vie quotidienne de cette société préhistorique sur laquelle on sent que l'auteur a fait des recherches, que ce soit en ce qui concerne l'artisanat, la confection d'armes ou de vêtements, l'utilisation des plantes et des animaux... L'intrigue pour sa part n'est certes pas d'une grande complexité, mais on se laisse aisément porter par le talent de conteur hors paire de l'auteur qui n'a pas son pareil pour captiver le lecteur jusqu'à ce qu'il ne puisse plus s'empêcher de tourner les pages.
« Le peuple des rennes » n'est certainement pas le meilleur Robin Hobb ni Megan Lindholm, mais reste malgré tout un bon roman, divertissant et bourré de personnages attachants qui vous feront passer un très bon moment. Une bonne découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
isabiblio
  17 janvier 2013
Dans une contrée inconnue ou le froid et la neige sont constants, à cette époque seule la chasse et la vie en communauté peuvent permettre la survie. A la suite d'un viol Tillu une guérisseuse aguerrie, élève seule son fils Kerleu. Kerleu s'avère un enfant à part, renfermé, absent, cette différence le met à l'écart des autres, elle suscite toutes sortes de superstitions et Tillu ne supporte pas les brimades dont il est victime. Dans la tribu dans laquelle Tillu s'est établie seul Carp, un vieux chaman peu scrupuleux voit en Kerleu un futur grand chaman qu'il voudrait éduquer moyennant une union avec la guérisseuse. Tillu ne voulant pas que son enfant devienne un apprenti chaman, elle s'enfuit avec lui pensant pouvoir échapper aux pouvoirs maléfiques du vieil homme. Sa fuite la conduit malgré elle près d'une tribu qui élève des rennes. Suite à un accident de chasse, elle fait la connaissance d'Heckram qui l'intègrera petit à petit avec son fils dans sa tribu qui a grand besoin d'une guérisseuse. Mais comme dans les tribus précédentes Kerleu inquiète, dérange, il semble de plus en plus habité par des visions chamaniques. Carp fini par retrouver l'enfant et la femme qu'il convoite au grand damne de Tillu qui sent son enfant lui échapper. Des accidents gravissimes vont semer le doute dans l'esprit du peuple des rennes, l'enfant différent et la guérisseuse attirent selon eux la malédiction. Tillu sait que son enfant n'est en rien responsable et il lui faudra tout son amour et sa confiance pour braver le mépris et la haine des humains. Dans un univers hostile, l'auteur embarque son lecteur dans une saga préhistorique haletante où l'être humain est attaché à l'esprit animal et au pouvoir des plantes où il a tout à découvrir et tout à apprendre. Après un début un peu longuet, les héros prennent leur place et l'histoire se déroule de plus en plus prenante. L'auteur s'attache à décrire les rapports humains tantôt conflictuels tantôt complices de ceux qui apprennent à vivre ensemble. Un roman d'une atmosphère inattendue qui contentera ceux qui ont aimé la saga d'Auel « Les Enfants de la Terre ».
Lien : http://ma-bouquinerie.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Kenehan
  06 février 2019
En 1988, Megan Lindholm, actuellement plus connue sous son autre nom de plume Robin Hobb, poursuivait sa carrière naissante en publiant ce diptyque, désormais réuni en un petit volume : "Le peuple des rennes".
La première chose que l'on remarque, c'est qu'elle explorait déjà des zones habituellement délaissées par les autres telle que la période de la Préhistoire. Un choix surprenant, d'autant plus pour un roman étiqueté "fantasy" où la temporalité favorise habituellement à outrance le Moyen-Âge occidental.
La seconde chose que l'on note, c'est qu'il s'agit finalement d'une fantasy relativement soft voire épurée. Bien que les derniers chapitres tendent à appuyer l'aspect chamanique d'un des personnages principaux, il est tout à fait possible d'entretenir un certain scepticisme vis-à-vis des croyances développées tout au long du roman. Finalement, seules les dernières pages défendent véritablement l'abord "magique" de l'intrigue.
Enfin, la troisième chose à retenir, c'est toute la psychologie des personnages qui prend le dessus sur un scénario plutôt lent et calme. La détermination de Tillu à préserver son indépendance, sa relation compliquée avec son fils Kerleu, la mauvaise foi et l'arrivisme de Carp, la perversion de Joboam, la malveillance des gens face à la différence, etc. présagent déjà des grands thèmes que Robin Hobb déploiera plus longuement et avec une plume plus affinée dans sa grande saga se déroulant dans le "Royaume des Anciens".
En conclusion, ce récit dans une Préhistoire romancée se laisse lire avec plaisir malgré beaucoup de longueurs et une fin prévisible. Mais je n'en démordrais pas, Robin Hobb ne dévoile l'immensité de son talent ainsi que la maîtrise de sa plume et de la psychologie humaine qu'avec le "Royaume des Anciens". "Le peuple des rennes" aura été une petite parenthèse dans l'oeuvre globale de Robin Hobb avant de reprendre la suite de sa fameuse saga. Mais je suis tout de même désormais curieux de ce que peut valoir "Le soldat chamane"
Challenge PAVÉS 2019
Challenge MULTI-DÉFIS 2019 : Un roman dont l'action se situe pendant la Préhistoire
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112
Stelphique
  28 octobre 2014
Une magnifique histoire!!!!J'ai été transportée vers ses contrées sauvages et froides, grâce à l'écriture passionnante de cette auteure. Dès les trois premières pages, je savais que j'allais adorer!!!En effet, les visions, les savoirs d'antan, la vie en communauté avec un vrai sentiment d'appartenance ressenti par chacun, tout y était pour me plaire…
J'ai vraiment été touchée par tous ses personnages, la magie qui règne dans ses pages passionnantes.On ne s'ennuie pas une seule minute entre les actions, les magnifiques descriptions, l'amour ultra protecteur de cette mère et ce fils si mystérieux, et c'est certainement ce qui ma le plus marquée dans cette aventure, mais en fait tous les personnages sont intéressants, j'ai bien aimé aussi la mentalité du peuple des rennes sans machisme et entraide permanente, même si il y a toujours une brebis galeuse dans tous les troupeaux , l'intrigue maintenue jusqu'à la fin, bref , un livre réussi!!!!
J'ai été très heureuse d'avoir ses tomes réunis, car pour moi cette découpe n'est à mon avis pas obligatoire, donc j'aurai été décue d'attendre!!!Mais là , les pages se sont tournées presque toutes seules et je me suis régalée de connaître le premier livre de cet auteure, et j'en suis fan…Ses autres sagas vont apparaître comme par magie (comme sa spécialité) dans ma Wish- list…

Lien : http://fairystelphique.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
boudiccaboudicca   27 juin 2013
Le Cataclysme. Cela ne ressemble pas à grand choses vu d'ici. Mais quand nous nous rapprocherons tu seras étonnée. C'est comme si les géants de la terre avaient froissé un endroit de la toundra et entassé les débris. Il y a de grands champs de neige emprisonnés dans le relief. On y trouve des falaises escarpées de pierre nue grise et blanche, aussi hautes que le ciel. Des fragments du monde dressés sur un côté... Aucun autre endroit ne ressemble au Cataclysme. Et c'est aussi un lieu de pouvoir, tous les chamanes l'ont toujours dit. Un site bien choisi pour les commencements et les fins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
PrudencePrudence   19 mars 2017
Les mots étaient sortis tout simplement de sa bouche. Après les avoir prononcés, elle ne put faire autrement que de les croire. Cependant, elle ignorait toujours la source de son terrible savoir.
Commenter  J’apprécie          50
PrudencePrudence   19 mars 2017
Quand il serait chaman, il mangerait à satiété et essuierait ses doigts pleins de graisse sur ses cheveux pour les faire briller.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Robin Hobb (43) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robin Hobb
Robin Hobb - Le fou et l'assassin. Volume 6, Le destin de l'assassin
autres livres classés : rennesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Robin Hobb

Comment se nomme le seul roman de SF écrit par Robin Hobb?

Alien
Terre étrangère
Alien Earth
Aliens

10 questions
201 lecteurs ont répondu
Thème : Robin HobbCréer un quiz sur ce livre
.. ..