AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811611703
Éditeur : Pika Edition (26/06/2013)

Note moyenne : 4.24/5 (sur 115 notes)
Résumé :
Cinq ans après l'attaque de la forteresse, l’humanité subit un nouvel assaut des titans. La bataille fait rage et Mikasa ne sait pas encore qu’Eren a été victime de l’un d’eux. Lorsqu’elle l’apprend, bouleversée, elle perd sa lucidité et dans un accès de désespoir, s’élance sauvagement dans un assaut à corps perdu. Tombant à terre, elle se retrouve à la merci d’un titan. Mais alors qu’elle s’apprête à mourir, se produit quelque chose de totalement inattendu !
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Alfaric
  15 février 2015
Avec des couvertures souvent dans la lignée des manhwa 1ère génération, et des graphismes pas spécialement engageants, c'est à reculons que j'ai débuté cette série sans doute en passe de devenir culte. Au final j'aime beaucoup, même si…
Nous sommes dans un univers à la fois post-apocalyptique et dystopique* où les titans ont pris le pouvoir sur terre, et où l'humanité survie en se réfugiant derrière les nouvelles murailles de Chine que sont les Murs Maria, Rose et Sina… Enfin, ça c'est que nous disent les personnages qui croient sur parole la propagande gouvernementale ! Je gage que la réalité doit être tout autre… ^^
Au fil des pages on comprend très vite qu'ont puise joliment dans les belles traditions du récit catastrophe à la sauce Kaiju Ega et des récits survivalistes à la sauce George Romero. Car après tout, ces titans anthropophages insensibles à la douleur et avec lesquels on ne peut communiquer ressemblent fortement à des zombis géants… ^^
Au final, on se retrouve avec une espèce d'"Evangelion" steampunk mâtiné d'une bonne dose de "Claymore" car on retrouve des éléments clés des oeuvres Hideaki Anno et de Norihiro Yagi (le détournement des codes du film de guerre par exemple).
A un moment j'ai aussi pensé à l'anime "Big-O", où toute une civilisation se réveillait amnésique. le spectateur ne pouvait que se demander comment une population qui a fait table rase du passé pouvait aussi rapidement rétablir des inégalités sociales aussi fortes… Et bien, avec des masses ignorantes desdits inégalités et une élite manipulatrice bien au courant desdites inégalités et de leur monde de fonctionnement : c'est la sempiternelle lutte des classes…
De la même manière je me suis demandé comment les personnages de ce manga pouvaient être aussi passifs :
- dans le cadre d'une guerre totale, 1/3 des effectifs sont cantonnés au flicage de la population intra-muros
- les contestataires sont systématiquement envoyés dans le bataillon d'exploration, dont les membres sont systématiquement envoyés en mission suicide (l'auteur joue même sur les répétitions, le même schéma revenant plusieurs fois : espoir de la population devant une nouvelle expédition du bataillon d'exploration, le bataillon d'exploration se fait décimer et la majorité de ses membres meurent dans le ventre des titans, désespoir de la population qui ne sait plus à quels saints de se vouer…)
- la recherche scientifique est sciemment sabotée quand elle n'est pas interdite
- personne ne sait quand et comment les murs ont été construits (c'est l'oeuvre de Dieu disent les dévots…)
- personne ne sait ce qu'il y a au-delà des murs… pire, personne ne sait ce qu'il y avait avant les murs…
Ça fait déjà beaucoup : je parie sur un lavage de cerveau collectif de la population, maintenu sous tutelle la peur permanent des titans croquemitaine que personne n'avait jamais vu avant l'attaque du Mur Maria par le titan colossal…
L'auteur joue donc avec les théories à la con des néo-cons (théorie du choc, et plus particulièrement cette vaste fumisterie du choc des civilisations), utilisées pour faire faire peur aux peuples du monde entier et les obliger à trimer pour une élite qui possédera bientôt 80% des richesses mondiales alors que cela fait déjà longtemps qu'elle ne sait plus quoi faire de son pognon…
On sent bien également dans plusieurs passages que les titans ne sont qu'une variable d'ajustement de la population et de son contrôle, un peu à la manière des révolutions dans l'arrière du train du "Snowpiercer".
Le naming presque intégralement germanique ne doit pas nous faire oublier une famille royale complètement coupée du reste de la société, des conflits entre juntes militaires qui oscillent entre pacifisme et extrémisme, entre conservatisme et réformisme sur fond de population complètement embrigadée… Toute coïncidence avec l'Empire japonais de l'entre-deux-guerres n'est absolument pas fortuite. le manga a sans doute voulu brouiller les pistes pour ne pas subir le même sort que son confrère "Zipang" qualifié de révisionniste par certains, et d'antipatriotique par d'autres…
Les titans se régénèrent à l'infini sans avoir besoin de manger, de boire ou de respirer, c'est-à-dire au défi des lois de la conservation de la matière… Est-ce qu'on pioche dans le folklore horrifique asiatique ou est-ce le résultat d'une surenchère horrifique accélérée par la saga "Resident Evil" et ses émules ? Dans les deux cas les titans en tant que concept son abusés : ils ne sont là que pour s'empiffrer d'humains alors qu'il nul besoin de nourriture, se contentant de régurgiter les restes de leurs victimes une fois atteint le clapet anti-retour.
Sont-ils une allégorie de la revanche des forces de la nature, des goules néo-libérales qui broyent les populations pour satisfaire leurs egos insatiables, des immigrés tiers-mondistes venus dévorer la prospérité occidentale, d'une arme biologique raté (ou réussie ^^), d'une expérience sur l'immortalité ratée (ou réussie^^) ?
Si j'en crois les déclarations de l'auteur, j'ai presque atteint la moitié de la saga et je suis encore bien dans le schwartz :
- Qui sont les titans ? D'où vient-il ? Que veulent-ils ?
- Qui sont les hybrides ? D'où viennent-ils ? Que veulent-ils ?
- Quel est le gouvernement de la cité ? D'où vient-il ? Que veut-il ?
ON N'EN SAIT TOUJOURS FICHTRE RIEN AU BOUT DE 10 TOMES !!! (Je sais bien qu'Hajime Isayama nous fait découvrir son univers en même temps que ses personnages, mais ses personnages connaissent cet univers puisqu'ils ont nés dedans, de plus les lecteurs japonais repèrent bien plus vite que nous les références à leur propre histoire)
J'ai déjà vécu cela avec "X-Files", "Evangelion", "Lost", "Darker Than Black", "Fringe"… On met en scène les intrigues et les affrontements de plusieurs factions sans savoir quelles sont les factions en question ! On apporte donc fatalement plus de questions que de réponses, du coup la résolution de l'ensemble des mystères peut vite s'emmêler les pieds !
Et alors qu'on commence enfin à appréhender les contours du schmilblick, malgré le brouillard dans lequel l'auteur nous laisse sciemment, paf il nous balance le titan bestial qui vient foutre la merde à toutes les théories qui tiennent la route (à moins qu'il ne soit qu'un gros clin d'oeil au Docteur Gori de la série "Spectreman" ? ^^)

Dans le tome 2, nous suivons l'invasion du bastion par les titans qui massacrent les humains avant de s'en gaver…
Nous retrouvons Armin Arlelt en état de choc après la mort de son ami d'enfance, qui prend conscience de son état en voyant une jeune camarade réaliser un massage cardiaque pour son ami mi coupé en deux, tandis que le chef du centre de ravitaillement préfère se faire sauter la cervelle qu'affronter les titans et les classes aisées préfère évacuer les richesses plutôt que les habitants…
Les jeunes recrues de la 104e brigade d'entraînement font face à l'horreur et essaye de sauver de ce qui peut l'être… en tentant de rallier le au plus vite le centre de ravitaillement avant que leurs harnais de manoeuvres tridimensionnelles ne tombent en panne sèche…
C'est un tome particulièrement dynamique, au rythme constant et au suspens intense, qui ne ralentit que pour pénétrer dans la sombre psyché de Mikasa par le biais de flashbacks terriblement glauques (ses parents ayant été tués par des trafiquant d'êtres humains, avant qu'Eren ne tuent ceux-ci pour la sauver…). Et c'est en se remémorant le courage d'Eren, qu'elle trouve la force de face une dernière fois. Tout semble perdu quand elle est sauvée par un mystérieux titan déviant qui massacre les siens les uns après les autres
Mikasa rejoint ses compagnons de la 104e brigade d'entraînement qui parviennent à se réfugier dans le centre de ravitaillement mais tout le monde s'y retrouve cerné. Armin élabore un plan risqué pour nettoyer la citadelle des titans qui l'encercle… Les recrues finissent par émerger du chaos pour voir le titan déviant s'écrouler après avoir détruit six de ses congénères…


Les dessins semi-réalistes sont maladroits et inaboutis, voire carrément brouillons (la palme revenant à un tome 3 mal dessiné comportant un nombre conséquent de cases moches). Ce qui est un peu normal pour la première oeuvre d'un mangaka. Mais ce qui me gêne c'est qu'ils sont inégaux. Certains décors sont réussis, alors que d'autres sont basiques et affreusement répétitifs donnant un aspect artificiel au monde, et un aspect figé aux scènes. Si on sent assez bien les différences d'échelles, un paquet de titans ne ressemblent à rien du tout. Et il faut rester concentré pour bien discerner les personnages dont le charadesign fluctue d'un tome à l'autre voire d'une planche à l'autre. le talent de l'auteur s'exprime très bien dans les scènes d'action, mais le reste du temps le découpage est particulièrement froid. Sans parler des bonus de fin que j'ai trouvé de moyen goût...
Et c'est un peu douteux que le personnage de loin le mieux dessiné de la série présente des airs de Gally (et plus on avance et plus cela se voit !)… Sans doute un gros clin d'oeil à l'univers du "Gunnm" de Yukito Kishiro, où les personnages s'échinaient à quitter l'enfer dystopique de Kuzutetsu pour rejoindre le paradis dystopique de Zalem…
Au fil des tomes, les graphismes s'homogénéisent même si le charadesign reste fluctuant, et les assistants se démènent pour offrir plus de profondeur et de réalisme aux arrières plans. Mais tout cela ne doit pas faire oublier que la grande force du manga, c'est le d'offrir un relationship drama aussi travaillé que celui d'un "The Walking Dead".

* Cela ne fait flipper personne que la dystopie soit devenu un trope incontournable de la culture populaire mondiale ? « le monde est pourri, noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir »… C'est ça l'horizon des populations du monde entier ? Je voue donc aux gémonies tous les gros cons qui ont relayée la propagande unique mondialisée des courtiers du chaos et des rentiers du néant depuis plus de 30 ans !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
sandrine57
  18 décembre 2013
Les Titans ont envahi la ville et bien que préparées et entraînées, les Brigades spéciales sont impuissantes à arrêter l'assaut. Eren se fait dévorer sous les yeux de son ami Armin, incapable de réagir. Quand Mikasa apprend qu'elle a perdu celui qu'elle considère comme son frère, elle perd toute prudence et prend tous les risques, quitte à mourir elle aussi. Pourtant, elle va être sauver par un Titan particulièrement féroce. Comment expliquer ce comportement déviant ? Les humains peuvent-ils s'en faire un allié ? Tiennent-ils là enfin une chance de gagner cette guerre qui les opposent à un ennemi féroce et redoutable ?

"Pour vivre, il faut vaincre. Et pour vaincre, il faut se battre !". Forte de ce précepte que lui a inculqué Eren lors de leur première rencontre, Mikasa est bien décidée à se battre dans ce monde où règne la loi du plus fort. La violence omniprésente de ce tome n'occulte pas pour autant la personnalité des personnages. On découvre le passé de Mikasa et la raison du lien si fort qui l'unit à Eren. Certains révèlent leur lâcheté, d'autres, au contraire, font preuve d'un courage insoupçonné. Chacun essaie dans la mesure de ses possibilités d'aider à la survie du groupe, en combattant jusqu'à la mort ou en élaborant des stratégies.
Le tome s'achève sur une surprise de taille qui augure d'une suite immanquablement palpitante. Hajime ISAMAYA, s'il a encore des progrès à faire pour travailler le dessin de ses personnages, sait, en tout cas, jouer avec les rebondissements, le suspense et démontre sa puissance scénaristique. le mystère autour des Titans reste entier, s'épaissit même, et on ne peut qu'attendre avec impatience les tomes suivants, en espérant que le mangaka saura maintenir ce haut degré de qualité. Une série qui se dévore et qui pourrait bien devenir un classique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Shan_Ze
  08 janvier 2017
Eren sauve la vie de son ami en le sauvant de la gueule du titan mais c'est lui qui finit avalé… Armin est dévasté quand il doit annoncer qu'il ne reste aucun survivant de son équipe.
Un deuxième tome qui continue sur la même lancée, les titans avancent dans la ville, la détruisent et mangent les hommes au passage. Toujours aussi moches, les titans, les traits de leurs visages aident à n'éprouver aucune sympathie pour eux. de plus, les combats sont parfois tellement brouillons qu'on n'a du mal à saisir ce qu'il se passe. A part 3 ou 4 personnages, je les confonds encore entre eux… je garde espoir pour la suite !
Hajime Isayama lève un pan du passé de Mikasa et Eren et fait un parallèle avec le présent. Je comprends maintenant le lien entre eux. Une surprise à la fin de ce tome ! (même si on devine quelque chose dans le genre)… il risque d'y avoir du mouvement dans le troisième tome : Armin, peut-il être un fin stratège ? A-t-on découvert un point faible des titans ? A suivre !
Commenter  J’apprécie          180
garrytopper9
  14 juin 2015
Dans ce deuxième tome, on retrouve Mikasa qui prend les choses en main. La nouvelle attaque des Titans est terrifiante. le nombre de soldats avalés commence à effrayer cette dernière jusqu'à ce qu'elle apprenne qu'Eren fasse partie des victimes.
Et voilà comment déjà dans ce deuxième volume, une surprise attend les lecteurs. Ainsi, la série prend une tournure très différente de ce que l'on pouvait penser. Merci pour ce virage étonnant et maîtrisé. car là il fallait quand même le sortir. Tout l'univers est déjà repensé, et cela promet de très bonne choses pour la suite. Cette série est un grand succès, et après cette lecture, je comprends pourquoi. Il va falloir que je lise rapidement le tome suivant !
Commenter  J’apprécie          190
Fab72
  12 juillet 2014
Comme tous les mangas, celui-ci se lit dans le sens inverse de nos BD occidentales : de droite à gauche ; ce qui correspond au sens de lecture japonais. Visuellement, les mangas ne m'ont jamais attiré. Pourtant, ces publications possèdent d'indéniables qualités. Après, on aime ou pas... Les dessins en noir et blanc sont dynamiques. Les traits expriment bien l'impression de vitesse lors des scènes d'action. le découpage du récit est très cinématographique. Malgré des décors peu fouillés (quoique...), les personnages sont à l'honneur grâce aux expressions des visages (les gros plans sur les yeux…). Utile, quand on sait que l'histoire joue beaucoup sur les sentiments. La richesse de l'univers de cette série devrait la conduire aux alentours d'une vingtaine d'épisodes.

Voilà une centaine d'années, les derniers rescapés du genre humain érigèrent trois épaisses murailles concentriques de cinquante mètres de haut censées les mettre durablement à l'abri des Titans. Hélas, ce rempart s'avéra insuffisant lorsque cinq ans auparavant, surgit un spécimen d'une taille inouïe (et manifestement doué d'intelligence contrairement aux autres Titans). En défonçant une partie de la première enceinte, il permit à ses congénères de s'engouffrer dans la cité, contraignant les habitants à l'abandonner et à se retrancher derrière le deuxième mur, le « mur Rose ». Lors d'une nouvelle attaque, Eren et sa soeur adoptive Mikasa défendent la zone envahie afin de laisser le temps aux civils de se mettre à l'abri à l'intérieur du mur précédent. Mais, comme bon nombre de ses compagnons, Eren est avalé par un Titan en sauvant Armin, son ami d'enfance, d'une mort certaine.
Avec la disparition du héros, le lecteur se sent un peu orphelin en débutant ce deuxième épisode. L'atmosphère y est hystérique. Les soldats survivants craquent en voyant leurs camarades dévorés tout cru par les géants. Les dessins allient gore et émotion. Ainsi, une jeune fille en pleurs essaie désespérément de réanimer un ami en lui faisant un massage cardiaque. Un plan large nous montre qu'il a le corps coupé en deux… Plus loin, les Titans s'agglutinent autour d'un bâtiment, une « maison de poupée » pour eux. Ils passent leurs immenses bras et leurs têtes géantes par les ouvertures pour manger les minuscules êtres humains assiégés. Les derniers soldats emmenés par Mikasa ne doivent leur survie qu'à un fait incroyable. Un Titan tue ses semblables en ignorant les humains ! Et si je vous disais que cela a un rapport avec Eren... Les dernières planches sont tellement peu cartésiennes qu'elles ne peuvent que sortir de l'esprit d'un Japonais…

L'auteur dynamise son récit en utilisant fréquemment les flash-back. le moment fort de cet épisode étant l'expérience traumatisante vécue par Mikasa qui a vu ses parents massacrés. Kidnappée, elle a été libérée par Eren qui, malgré son jeune âge, a réussi à tuer les assassins. du fait de la jeunesse des deux protagonistes, ce passage extrêmement violent est assez choquant.
Comme dans le précédent volet, on retrouve au milieu du récit des notes d'information qui viennent enrichir l'univers de la série. Après l'unique point faible des monstres et la seule arme efficace pour les tuer, on a droit ici à une vue d'ensemble du territoire occupé par l'humanité, une description des pièces d'artillerie de la muraille et une échelle de grandeur des différents types de Titans (4, 5, 7, 15, 60 mètres).
Sans faiblir, l'aventure continue, avec peut-être un espoir pour la survie de l'Humanité…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (16) Voir plus Ajouter une citation
MariloupMariloup   03 septembre 2015
Reiner: Ou alors, deuxième solution: leur planter notre lame dans le derche! ça aussi, c'est fatal pour leur cul!
Conny: T'es sûr?! J'ai jamais entendu parler de ce truc!
Sasha: Tu m'étonnes, moi non plus...
Jean: Reiner... t'es au courant que ça pourrait être tes dernières paroles?
Commenter  J’apprécie          80
PegLutinePegLutine   17 juillet 2014
J'étais stupéfaite devant cette scène invraisemblable. Un Titan qui attaque un de ses semblables... c'est un cas inédit... Et en même temps j'éprouvais une légère excitation. Il me semblait avoir sous les yeux l'incarnation de la fureur de l'humanité.
Commenter  J’apprécie          81
Kaglistal25Kaglistal25   14 mai 2015
Eren, se faisant étrangler par l'un des kidnappeurs et assassins des parents de Mikasa, à Mikasa:
-Bats-toi!!
Tu m'entends, bats-toi!!
Si on perd, tu es morte... tu gagnes, tu vis!
On peut pas gagner sans se battre...!"
Mikasa, le couteau dans les 2 mains, tremblante:
-Je ne peux pas ... faire ça..."
[C'est là ...
Que je me suis souvenue...
De toutes les choses horribles qu'il venait de m'arriver...
Ces atrocités que j'avais déjà vues un nombre incalculable de fois auparavant...
C'est vrai...
(Image d'une mante religieuse mangeant un papillon)
Ce monde est...
(Image de son père montrant avec joie la perdrix qu'il vient de tuer)
Un endroit cruel et sans pitié.
À l'instant même où je me suis rendu compte de la cruauté du monde dans lequel je vivais...
Tout mon corps s'est arrêté de trembler.
Depuis cet instant fatidique, je suis en mesure d'avoir...
... Un parfait contrôle de moi-même.
J'avais l'impression que rien ne pouvait m'arrêter.]
Mikasa sauve Eren en poignardant l'homme dans le dos.
Chapitre 6 ~ Le monde au travers des yeux d'une petite fille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Kaglistal25Kaglistal25   15 mai 2015
Mikasa:
- Il faut que je rentre chez moi... par où dois-je aller... une fois que j'aurais quitté cette endroit? ... J'ai froid... Maintenant, je n'ai... nulle part... nulle part où aller."
Eren donnant son écharpe à Mikasa:
-Tiens. Je te la donne. Tu as moins froid?
- ... Oui."
Père d'Eren:
-Mikasa, viens vivre avec nous.
-Hein?
-Avec ce que tu as vécu aujourd'hui (l'assassinat de ses parents)... ce dont tu as besoin, c'est du repos...
-...
Eren:
-Bah quoi? (La tirant par le bras) Allez. Dépêchons nous de rentrer. Chez nous.
- ... Oui. Allons-y...
Chapitre 6 ~ Le monde au travers des yeux d'une petite fille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
garrytopper9garrytopper9   14 juin 2015
Dans ce monde impitoyable, la vie est un privilège qui n’est accordé qu’aux vainqueurs.
Commenter  J’apprécie          200
Videos de Hajime Isayama (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hajime Isayama
L'Attaque des Titans / Shingeki no Kyojin Saison 2 (2017) Opening - "Shinzou wo Sasageyo" par Linked Horizon
autres livres classés : horreurVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

7 questions sur l'Attaque des Titans

Quelle partie du corps d'un titan doit être transpercée pour causer sa mort ?

Sa gorge
Son coeur
Son oeil
Sa nuque

7 questions
53 lecteurs ont répondu
Thème : Hajime IsayamaCréer un quiz sur ce livre