AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782700276442
704 pages
Éditeur : Rageot Editeur (08/09/2021)
4.23/5   91 notes
Résumé :
Un soir, dans les rues de Washington, Harper, 17 ans, est témoin d’une tentative d’enlèvement. Faisant fi du danger, la jeune femme, partiellement handicapée, s’interpose. Mais le kidnappeur lâche sa première proie et, après avoir maîtrisé Harper, l’emmène avec lui…

D’un coup de baguette magique, ou presque, Harper bascule dans un autre monde. Elle découvre un lieu qui a tout du château de conte de fées : orchestre sans musiciens, cuisine enchantée e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
4,23

sur 91 notes
5
21 avis
4
12 avis
3
5 avis
2
1 avis
1
0 avis

Royalbook
  30 août 2021
C'est une revisite de la belle et la bête plutôt bien maîtrisée.
On retrouve les éléments principaux du conte, avec une malédiction qui sera brisée par un amour sincère.
Les nouveaux éléments introduits étaient plutôt originaux, nous avons tout d'abord Harper une jeune fille qui vient de Washington et Rhen, prince d'Emberfall. Nous avons donc deux mondes parallèles. On peut également citer le fait que tant que la malédiction n'est pas brisée, le prince reste bloquée en automne, la saison se répète infiniment avec un défilé incessant de jeunes filles dans l'espoir que l'une d'elles brise le sort.
Ce qui est aussi appréciable ce sont les personnages.
Harper est une jeune femme qui présente un handicap depuis sa naissance. C'est une attention que j'ai bien appréciée car ça participe à la diversité dans les livres. C'est également une femme "badass" avec un fort caractère qui ne se laisse pas faire et est prête à se mettre en danger pour aider les autres malgré son handicap.
Ensuite nous avons le Prince Rhen. En tant que lecteur nous savons le mal qui le touche mais pas Harper ni son peuple. Nous suivons donc tout au long de l'histoire, cette dualité en lui entre dire la vérité ou la cacher. C'est un personnage dont on ne connaît pas grande chose au début, son histoire sera racontée petit à petit. J'ai trouvé ça un peu dommage car on apprenait des petits morceaux un peu partout et c'était parfois confus.
Le principal point négatif de ce livre serait probablement le début. Je l'ai trouvé trop plat, c'était beaucoup de pages pour rien dire finalement.
D'un autre côté le final était très prenant. Forcément, la fin était assez prévisible mais ça ne l'empêche pas d'être vraiment intéressant avec une révélation qui promet pour la suite.
Pour conclure je dirais que j'ai tout de même passé un bon moment avec cette lecture qui se laisse lire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
Ichirin-No-Hana
  09 novembre 2021
Brigid Kemmerer nous partage avec Un Sort si Noir et Éternel une réécriture du conte de la Belle et la Bête qui se veut moderne. Ce titre a rencontré un fort succès notamment dans la sphère des influenceurs. Pour le coup, je suis un peu en décalage et suis assez mitigée sur ce titre.
Alors qu'Harper se balade dans les rues de Washington, elle est témoin d'une tentative d'enlèvement. La jeune fille au fort caractère et habituée à côtoyer la violence va s'interposer et finalement, c'est elle qui va être enlevée... Alors qu'elle bascule dans un autre monde, la jeune fille va découvrir un magnifique château au propriétaire maudit...
Harper est un personnage intéressant à découvrir. Handicapée et vivant à notre époque, notre héroïne transpire la modernité et le féminisme. le roman, bien qu'assez conséquent, se lit très bien grâce à une plume fluide et dynamique.
Alors pourquoi suis-je mitigée ? Tout d'abord, je trouve que les événements s'enchaînent trop vite et l'autrice donne l'impression de se perdre totalement dans une intrigue qui semble trop grande pour elle. L'autrice ne prend pas le temps de s'attarder sur les émotions et les ressentis de ces personnages. Ce qui est une des raisons pour lesquelles que je n'ai pas cru une seule seconde à la romance. de plus, bien que cela soit une réécriture et que donc l'histoire et son déroulé soient connus, j'ai trouvé que l'intrigue manquait clairement d'originalité, de clarté et de surprise. L'autrice prend le parti de centraliser son roman sur une héroïne moderne, mais je trouve que le pari n'est pas réussi et n'apporte rien.
L'idée de départ est géniale, je trouve cependant que l'autrice n'a pas joué le jeu jusqu'au bout et se perd dans son histoire... Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Lornaric
  29 septembre 2021
En voulant venir en aide à une jeune fille sur le point de se faire enlever, Harper se retrouve entre les mains du kidnappeur, et est propulsée avec lui dans un autre monde, à Emberfall, lieu étrange digne d'un conte de fées, avec un magnifique château, un séduisant prince maudit et un monstre effrayant.
Condamné à revivre, sans fin, la même saison jusqu'à ce qu'une jeune fille tombe amoureuse de lui et brise le sort, le Prince Rhen envoie Grey, son commandant à la recherche de la perle rare ... Mais jusqu'à présent, aucune des centaines de jeunes femmes amenées par ce dernier n'a succombé à son charme. Et pour couronner le tout, une bête sanguinaire terrorise son royaume. le Prince Rhen a tout essayé, en vain ... Il n'en peut plus.
Une sympathique réécriture du conte de la "Belle et la Bête" qui se laisse lire. L'écriture est légère et dynamique, pas de temps mort.
Les personnages sont bien campés. Harper a un sacré caractère. Douce, déterminée et un brin rebelle, elle tire son épingle du jeu malgré son handicap. L'arrogant Prince Rhen n'a qu'à bien se tenir. le commandant Grey, un homme solide, fidèle à ses choix, protège ce dernier quoiqu'il lui en coûte.
Un bon moment de lecture. Par contre, je trouve vraiment dommage d'en faire une trilogie ... Pour moi, ce premier tome se suffit à lui-même.
Challenge multi-auteures SFFF 2021
Challenge féminin : item 64. Thème sur le handicap mental ou physique

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
Hollischenbooks
  22 novembre 2021
Si il y a un conte qui est souvent repris au fil des ans, c'est bien celui de « la Belle et la Bête », réécriture moderne ou fantastique, cette histoire passionne aussi bien les auteurs que les lecteurs. La curiosité et les conseils d'une copine m'ont convaincu de lire cette histoire au synopsis plus qu'envoûtant. J'aime beaucoup les contes revisites, et si je n'en ai pas lu énormément, c'est toujours un plaisir de découvrir comment les auteurs transforment le conte pour lui insuffler originalité et parfois modernité.
J'étais donc hyper impatiente de lire «  Un sort si noir et éternel », et en même temps j'avais un peu de crainte. Peur de pas accrocher, de lire une énième reprise du conte, sans ce petit truc en plus qui le rend original et différent. Alors, cette lecture n'est pas un coup de coeur, mais il faut dire que j'ai passé un très bon moment de lecture. Brigid Kemmerer m'a totalement convaincue et emportée dans son histoire.
Ici, nous allons faire la connaissance de Rhen, prince maudit du Royaume d'Emberfall, qui vit, depuis de trop longues années, un automne éternel. Si à la fin de la saison, la malédiction n'est pas rompu, Rhen se transforme en bête et détruit et massacre tout dans son royaume. Mais cette fois ci, tout est différent, le dernier automne, la dernière chance pour Rhen de rompre la malédiction en trouvant l'amour. L'arrivée d'Harper, pourrait brisé le sortilège
, mais la jeune femme insensible aux mots doux et à toute les fioritures du Prince, ne souhaite qu'une chose rentrer chez elle, dans son monde...

Commençons par les personnages, c'est pour moi le gros plus de cette histoire. Harper n'est pas une petite chose fragile et délicate, elle est courageuse et forte, une héroïne badass. D'autant plus que Harper souffre de paralysie cérébrale. Loin de susciter la pitié, Harper force l'admiration. Vous vous en doutez je l'ai adoré, j'ai vraiment bien accrocher à sa personnalité et son caractère. J'ai trouvé cela vraiment intéressant que Brigid Kemmerer nous offre une héroïne différente et battante. Son handicap est loin d'être une faiblesse, on se rends compte qu'elle en a fait une force et un atout. Elle est altruiste, et généreuse, et n'hésite pas à se mettre en danger pour aider les autres. Je l'ai adoré et j'ai adoré la suivre tout au long de ma lecture.
Ensuite, parlons de Rhen, le prince maudit. Si avant la malédiction il était arrogant, égocentrique et égoïste, c'est un homme bon que l'on rencontre. Un homme prêt à se sacrifier pour sauver son peuple. Un homme lasse et usé par les années, qui pourtant n'est pas prêt à renoncer. L'histoire de Rhen m'a passionné, car elle contait tout au long de l'histoire, laissant ainsi à ce personnage une grande part de mystère. Mais le masque se fissure au fil des chapitres. Et trouvé son personnage d'une grande douceur et je me suis rapidement attachée à lui.

Il y a aussi Grey, ami et commandant du Prince Rhen, qui protège ce dernière quoi qu'il lui en coûte. Si il lui voue une loyauté sans limite, il est aussi indépendant et garde les pieds sur Terre. Grey est un personnage intéressant, que j'ai énormément apprécié.

Maintenant parlons de l'histoire, Brigid Kemmerer nous offre une histoire addictive et intéressante. Si on sent qu'elle s'est inspirée du conte de la Belle et la Bête, sa revisite est originale. J'ai trouvé cela génial que Harper appartienne à notre monde, alors que celui de Rhen sort de l'imagination de l'autrice. Si l'intrigue est relativement classique, et que le dénouement peut être deviner, il n'empêche que j'ai été totalement emportée par l'histoire. L'autrice distille des brides d'informations au fil des chapitres, tenant ainsi en haleine son lecteur.
Où j'ai été agréablement surprise c'est que l'histoire ne tourne pas autour de la romance qui pourrait y avoir entre Rhen et Harper, puisque l'amour est la clef pour briser la malédiction. Alors oui, la relation entre les deux protagonistes évolue, mais elle n'est pas centrale a l'histoire. Toute l'intrigue autour du royaume prend le dessus. La romance s'installe lentement, de façon presque secondaire et j'ai beaucoup aimé cet aspect du récit.
Pour ce qui est de la plume de Brigid Kemmerer je l'ai trouvé fluide et agréable. Elle arrive avec ses mots, à retranscrire et donner vie à ses personnages et à leurs émotions.
J'avoue que pour une petite brique de quasiment 700 pages, il se lit très vite et l'histoire ne s'essouffle pas. Surtout que la fin laisse présager une suite très intéressante !
Pour conclure, j'ai beaucoup aimé cette réécriture d'un conte qu'on ne présente plus. Des personnages attachants et intéressants, une histoire envoûtante qui vous conduira a Emberfall. Une lecture que je vous conseille si vous êtes amateur de conte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Sharon
  29 août 2021
Je commencerai donc par ma seule déception : ce livre comporte une suite. C'est dit, maintenant, je peux passer au fait que j'ai vraiment passé un très bon moment de lecture en compagnie d'Harper, de Grey, et de Rhen. Oui, j'ai placé les personnages par ordre de préférence.
Pourtant, ce sont Grey et Rhen que le lecteur rencontre en premier, dans des circonstances remplies de mystère. Mais de quoi parlent-ils au juste ? me suis-je dit. Puis, nous rencontrons Harper, et là, elle m'a été immédiatement sympathique. Elle est une petite soeur, ce personnage que les grands frères se sentent toujours obligés de protéger. Surtout quand le père est parti, après les avoir mis dans une situation compliquée. Surtout quand la mère est atteinte d'un cancer. Surtout quand la petite soeur est en situation de handicap, et a subi de longues séances de rééducation, des thérapies (l'équitation) pour parvenir à faire fonctionner ses muscles correctement. Ce n'est pas parce que son frère pense toujours devoir la protéger qu'elle n'est pas apte à se défendre, ou à défendre les autres. Elle voit un homme tenter d'enlever une femme, et elle s'interpose, peu importe le danger. C'est elle qui se retrouve à basculer dans un monde qui n'est pas le sien.
Grey, c'est celui qui l'a enlevée, pour le prince Rhen. Son but ? Lever la malédiction. Si je voulais faire court, je dirai que ce livre est une réécriture de la Belle et la Bête, ce qui est vrai. Cependant, la réussite d'une réécriture tient en la capacité de l'autrice à jouer avec ce que l'on connaît de la légende, à ne pas en faire un texte empoté, visant à récrire maladroitement ou à remplir ce que d'aucuns considèrent comme des blancs, alors qu'il s'agit de choix narratifs. Non, nous sommes bien dans une réécriture, avec le thème du monstre, bien réel, de la métamorphose, mais aussi du pouvoir, de la puissance, et de ce que l'on en fait ou pas. le monde de la Bête de madame Leprince de Beaumont ne comportait qu'une personne, lui. le prince Rhen est à la tête d'un royaume, malgré lui.
Le lecteur se doute forcément de ce qu'il faudrait qu'il se passe pour lever la malédiction. Seulement, Rhen est las, il n'en peut plus, il a tout essayé, déjà, tout vécu depuis plusieurs saisons. Il n'a plus d'espoir, et Grey non plus. Il n'a même plus l'espoir que cela s'arrête. Et pourtant, Harper n'est pas une jeune femme comme les autres, elle est combattive, elle a une famille à laquelle elle tient réellement, et elle est bien décidée à les retrouver, et à faire bouger les choses là où elle est.
Avec elle, avec Rhen et Grey, nous allons en vivre, des aventures, mais surtout avec Harper, qui n'a pas la retenue d'un prince maudit, qui ne s'empêche pas d'aller au contact des gens, et qui y va, qui constate l'ampleur des dégâts dans le royaume. Elle remet Rhen dans une posture de prince héritier, le forçant à regarder les choses en face et à agir pour aider son peuple. Harper voit, beaucoup de choses, elle voit aussi les principaux adversaires de Rhen – si on le laissait vivre tranquillement sa malédiction, se serait presque trop simple. Elle est pour moi, du début à la fin, le personnage le plus important de ce premier tome. Peut-être ai-je tort pour l'ensemble de la série. La suite me le dira.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
MariineJMariineJ   24 septembre 2021
𝑰𝒍 𝒏'𝒂 𝒋𝒂𝒎𝒂𝒊𝒔 𝒆́𝒕𝒆́ 𝒒𝒖𝒆𝒔𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒅𝒆 𝒑𝒐𝒖𝒗𝒐𝒊𝒓 𝒎𝒆𝒕𝒕𝒓𝒆 𝒖𝒏 𝒕𝒆𝒓𝒎𝒆 𝒂̀ 𝒄𝒆𝒕𝒕𝒆 𝒎𝒂𝒍𝒆́𝒅𝒊𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏. 𝑪'𝒆𝒔𝒕 𝒖𝒏𝒆 𝒄𝒐𝒏𝒅𝒂𝒎𝒏𝒂𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒂̀ 𝒎𝒐𝒓𝒕. 𝑳𝒂 𝒗𝒆́𝒓𝒊𝒕𝒂𝒃𝒍𝒆 𝒎𝒂𝒍𝒆́𝒅𝒊𝒄𝒕𝒊𝒐𝒏 𝒂 𝒆́𝒕𝒆́ 𝒅'𝒊𝒎𝒂𝒈𝒊𝒏𝒆𝒓 𝒒𝒖𝒆 𝒏𝒐𝒖𝒔 𝒑𝒐𝒖𝒓𝒓𝒊𝒐𝒏𝒔 𝒆𝒏 𝒓𝒆́𝒄𝒉𝒂𝒑𝒑𝒆𝒓.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
RoyalbookRoyalbook   16 août 2021
I am always surprised to discover that when the world seems darkest, there exists the greatest opportunity for light.
Commenter  J’apprécie          130
lecturesbookkslecturesbookks   21 septembre 2021
Mon père m’a dit un jour que les cartes étaient déjà distribuées à la naissance. Une bonne main peut finir pas perdre, et une mauvaise par gagner, mais nous devons tous jouer les cartes que le destin nous a attribués. Les choix que nous faisons ne sont peut être pas ce que nous voulons,ils n’en restent pas moins des choix
Commenter  J’apprécie          40
LesJoliesLecturesdePapierLesJoliesLecturesdePapier   11 septembre 2021
Il n’a jamais été question de pouvoir mettre un terme à cette malédiction. C’est une condamnation à mort. La véritable malédiction a été d’imaginer que nous pourrions en réchapper.
Commenter  J’apprécie          20
fleursdesureaufleursdesureau   27 juillet 2021
𝙽𝚘𝚝 𝚊𝚕𝚕 𝚜𝚌𝚊𝚛𝚜 𝚌𝚊𝚗 𝚋𝚎 𝚜𝚎𝚎𝚗, 𝚖𝚢 𝚕𝚊𝚍𝚢.⁠
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : la belle et la bêteVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4245 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre