AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2811211942
Éditeur : Milady (23/05/2014)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 162 notes)
Résumé :
Cette fois, c'est l'histoire de la Belle au Bois Dormant qui va se prendre un petit coup de neuf ! Bien sûr, on y retrouvera tous les éléments classiques de ce conte (le beau prince, la terrible malédiction, la jeune fille endormie et le château hanté) mais de nouveau revus à la sauce moderne ! Toujours aussi drôle et sexy.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (83) Voir plus Ajouter une critique
Daniella13
  30 septembre 2016
J'ai vraiment beaucoup aimé ce dernier volet de cette trilogie.
L'histoire m'a transportée et je ne voulais plus lâcher le livre.
L'imagination débordante de l'auteure ne peut que nous convaincre.
L'histoire revisité de la belle au bois dormant mélangée à celle de la Belle et la Bête, incluant une part de mystère à la Dr Jeckyll et Mister Hide m'a vraiment fascinée. D'autres personnages comme celui du petit chaperon rouge, Raiponce et Rumplestilskin apporte un complément de magie qui s'enchaînent parfaitement bien.
On retrouve un côté magique et un côté sombre qui est très bien menée tout au long de l'histoire.
La partie érotique n'était peut-être pas forcément nécessaire sur ce dernier volet.
L'auteure arrive tout de même à nous captiver dans ces contes revisité.
L'écriture est très simple et vous pourrez passer un moment agréable si vous découvrez ces trois livres.
Beauté sera tout de même mon volet préféré de cette trilogie.
Commenter  J’apprécie          410
l-ourse-bibliophile
  13 décembre 2015
Fille du roi et d'une ondine (la Petite Sirène ?), Belle – comme dans la Belle au Bois Dormant, mais aussi comme dans la Belle et la Bête – est la reine du royaume situé près de la Montagne lointaine. Mais un jour, un maléfice s'abat sur la contrée et Belle, comme tous ses sujets, tombe dans le sommeil pour cent ans tandis qu'une forêt (presque) impénétrable encercle le pays. Un prince en mal d'aventure, un chasseur contraint d'assurer sa protection et une jeune fille vêtue d'une cape rouge partent explorer ce royaume inconnu. Evidemment, quand il la voit le prince fait son devoir de prince – « C'est une princesse et je suis un prince. Je suis censé l'embrasser. » –, mais tout ne se passe pas comme prévu… le mariage et les enfants font devoir attendre.
Ce tome est peut-être le plus difficile à critiquer. Où s'arrêter ? Que dévoiler ? Il y a beaucoup de réponses aux questions que l'on pouvait se poser suite à la lecture de Poison et de Charme, donc il serait dommage de les dévoiler.
On comprend peu à peu que les événements décrits dans Beauté se déroulent avant ceux des deux autres tomes. Evidemment, on retrouve notre chasseur, malheureusement embringué dans toutes ces histoires de princesses, et notre prince, blondinet charmeur. On découvre donc comment ils se sont rencontrés, comment le chasseur est entré en possession des pantoufles de diamant ; quant à la réaction du prince face au comportement de Blanche-Neige une fois celle-ci réveillée, elle trouve son origine dans ce tome.
Deux autres personnages de contes font leur apparition : le Petit Chaperon rouge, renommé Petra, et Rumplestiltskin.
Petra quitte sa mère-grand et part avec le chasseur et le prince en direction du royaume ensorcelé. Sa motivation : traverser le mur végétal pour retrouver celui dont le hurlement l'attire plus que tout. Je ne l'ai toutefois pas trouvée d'une utilité folle (sauf à la fin). Elle rencontrera d'ailleurs son « grand méchant loup » en la personne de Toby, l'homme-loup. Mais finalement, je ne me suis pas attachée à elle car je n'ai pas eu l'impression de bien la connaître. A part son obsession pour le hurlement, on ne sait pas énormément de choses sur elle.
Le second n'est pas le personnage de conte que je connais le mieux. J'ai déjà entendu parler de lui, que ce soit sous ce nom ou sous celui de Nain Tracassin, mais tout ce dont je me rappelais était une histoire de prendre le premier-né d'une reine. En le rencontrant dans Beauté, on comprend qui était cet homme portant une quenouille dans Charme et quel terrible pacte le prince avait passé avec lui.
Est également évoquée Raiponce, la belle à la longue chevelure blonde, sauvée par l'arrière-grand-père du prince.
Il y une atmosphère souvent oppressante dans ce livre. Par deux fois, le chasseur tente de prévenir ses compagnons de ce qu'il a découvert dans les cachots, mais par deux fois, il est interrompu. Viennent ensuite des rumeurs de soeur jumelle aussi folle et cruelle que Belle est douce. le Premier Ministre semble louche avec ses yeux étincelants, sa manie d'arriver en douce et ses menaces.
La scène érotique, celle du bal, est une débauche de sexe, de sang et de cruauté, ce qui (pour cette fois) tombe vraiment bien dans cette histoire emplie d'horreur.
Cette réécriture est vraiment plus sombre que les versions que l'on connaît habituellement de la Belle au Bois Dormant. Les personnages sont poussés à leurs extrémités et subissent des tortures psychologiques bien plus fortes que n'importe quelle souffrance physique. On voyage aux confins de la folie.
En relisant mes notes, je me rends compte que j'ai toujours des questions qui restent sans réponses. Par exemple, la mère du prince laisse entendre qu'elle a un amour passé, secret : « Et puis, quand le roi avait eu des aventures – comme en ont toujours les souverains, hommes gâtés entre tous –, elle avait haussé les épaules, convaincue qu'il finirait pas revenir dans son lit. Après tout, leur mariage était une union royale. Avant cela, elle-même avait connu des aventures romantiques. Des idylles et puis… » Et puis quoi ?
Ensuite, le chasseur découvre les pantoufles dans une chaumière pleine de fioles, d'herbes et de potions, l'antre d'une sorcière qui aimait séduire les hommes. On comprend ensuite qu'il s'agit de la sorcière qui a jeté le sort à Toby, mais qui était-elle ? Et qui l'a assassinée ? Est-ce simplement, comme le suggère Toby, la vengeance d'une femme trompée et jalouse ? L'auteure se serait-elle mélangée avec toutes ses sorcières ?
Nous apprenons qu'il y a neuf royaumes en guerre perpétuelle, plus un dixième royaume soumis à une malédiction. Nous connaissons celui de Blanche-Neige, celui de Cendrillon ; celui de Belle est le dixième ; cela laisse des possibilités sur les princesses des sept royaumes restants et sur leur vie dans ces lieux parfois loin d'être idylliques.
J'ai beaucoup aimé ce troisième tome qui est vraiment sombre. J'ai passé de bons moments de lecture avec cette trilogie, même si les histoires étaient peut-être un peu trop courtes. Les personnages de Disney ne brillent pas toujours par leur profondeur de caractère, il est donc plaisant de creuser un peu leur psychologie et donc de les rendre plus humains. Au diable, les princes sauveurs et parfaits ! Aux oubliettes, les princesses sans cervelle !
En outre, les trois livres sont vraiment très beaux avec leurs couvertures rigides et brillantes et leurs fines illustrations intérieures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pamploush8
  02 mars 2015
Avant toute chose, comme pour les autres critiques que j'ai réalisées pour les autres tomes de cette saga, je risque de vous spoiler. Si vous lisez ce livre en ce moment ou si vous comptez le lire alors il ne vaut peut-être mieux pas lire cette critique.
Pour commencer, Beauté est le troisème tome de la série des Contes des Royaumes après Poison et Charme. J'avais détesté mais alors littéralement Poison (cf ma critique) et relativement apprécié Charme mais sans non plus avoir trouvé ma lecture transcendante. Beauté reste sur le même chemin que Charme, alors j'en suis contente parce que j'avais peur que cela s'ésouffle. J'ai cependant plus apprécié Charme que Beauté parce que j'ai aimé les personnages, l'intrigue et le respect du conte malgré que S. Pinborough l'ai complètement cassé.
On sortait de Charme avec un homme inconnu portant une quenouille sur le dos sensé revenir pour rappeller un marché passé par le Prince.
Dans Beauté, on est en plein flachback.. C'est en fait une histoire qui se passe avant Charme et avant même Poison. On retrouve le chasseur et le prince (personnages récurrents sur les trois livres) et on rencontre d'autres personnages provenant de pleins d'autres contes. L'idée de ce mélange n'est pas nouvelle dans l'écriture on le retrouve déjà chez les deux précèdents tomes. Cette idée me plaît, elle me garde un peu en haleine et je la trouve originale.
Même si l'idée du flashback me plaît je dois dire que j'aurais aimé qu'on revienne "au présent" que Charme proposait mais ce n'est jamais arrivé. Je ne sais pas si je suis déçue de cela ou pas mais toujours est il que j'ai été frustrée d'abandonner le personnage de Rose qui aurait pu mettre un peu de son explosivité dans une suite à Charme.
On part en fait sur une autre intrigue et elle n'est pas désagréable du tout mais je me suis demandée quand est-ce que j'allais retrouver le cours de mon histoire. Et cette réponse je l'ai eu: JAMAIS.
Ce que j'ai adoré c'est la rencontre de ces deux "groupes" de personnages: vivre deux actions en simultanée mais qui se rejoigne aussi pour leur rencontre sur le papier et dans l'écriture c'est hyper interessant.
La naissance de la reine Belle naît elle même d'un autre conte et il fallait y penser parce que finalement la reine naît du conte de la petite sirène et "meurt' comme dans son propre conte à cause d'un sort qui n'est autre que le détournement d'un troisième conte: cette idée est plus que bien exploitée et je crois que c'est un des points que j'ai le plus apprécié dans les trois livres confondus.
J'ai trouvé malgré tout ce livre un peu long à démarrer et paradoxalement je l'ai lu en quelques heures. du coup j'aurais aimé être projetée dedans immédiatement après avoir lu les dix premières lignes.
Une fois l'intrigue posée on se rend compte que les personnages sont doubles: Belle est aussi la Bête et la fille de la Petite Sirène, Toby est homme et loup ( LE grand méchant loup), Rumpelstiltskin est père de Raiponce qui elle-même est mère-grand de Petra (le Petit chaperon Rouge) et apparemment le Prince a failli se marier à Belle, puis s'est marié à Blanche Neige, à failli se marier avec Cendrillon et a fini par épouser Rose: en gros il y a un seul prince dans tous les royaumes confondus et il a posé ses lèvres sur les bouches de toutes les beautés des royaumes: l'idée est cocasse et sympathique.
J'ai aimé par contre la grosse scène "érotique" de ce dernier tome, cette sorte de maison close où la débauche se mêle au sang et à l'horreur : cette scène est très bien écrite et ne tombe pas comme un cheveux sur la soupe, j'aime le rythme et dans les corps qui se mêlent les uns aux autres de façon plutôt bestiale j'aime la volupté qui émane de l'écriture. On sent l'incandescence du lieu et Belle en maitresse de cérémonie est plus que crédible.
Ce tome est complètement différent des deux autres et c'est ce qui m'a plu ET déplu. L'idée est relativement maline mais pas super originale (nombres de livres et films sortent "les origines" après les opus du présent).
Pour finir selon moi c'est une trilogie en demi teinte; j'ai été emballée par beaucoup de choses et très déçue par d'autres. Véritable lecture "du coin du feu" comme j'aime les appeller mais pas non plus un véritable coup de coeur. Ceci dit, les illustrations et l'objet-livre en lui-même sont de véritables atouts. Je le recommande à qui veut une lecture plutôt simple sans trop de chichis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Cielvariable
  05 mai 2016
C'est finalement sur une note positive que je termine cette trilogie des Contes des Royaumes. Ce dernier tome se déroule en fait avant le récit du premier avec certains des mêmes personnages. Leurs actions dans cette histoire expliquent ce qui se déroulera par après et que l'on connaît déjà. J'ai aimé le caractère plus cruel et plus horrible de ce dernier tome qui va quand même assez loin dans sa description de scènes qui sont très loin de celles des contes de fées pour enfants. J'ai adoré la double personnalité de la Belle aux bois dormants qui n'est pas sans rappeler l'histoire du Docteur Jeckyll et M. Hide. Cela était à la fois déroutant et amusant (si l'on aime l'humour noir). Les aventures que vivent les personnages principaux sont beaucoup plus intrigantes dans ce tome et c'est avec intérêt que nous attendons le dénouement et les explications.
Comme pour les autres romans, il y a quand même quelques points dérangeants: les scènes plus érotiques qui sont gratuites et mal placées (sauf celles en lien avec la personnalité horrible de Belle qui, elles, sont très à propos), les idées qui ne sont pas sans rappeler la série Once Upon a Time (mais en moins intéressant).
Je conclue tout de même que la série présente de l'intérêt et un divertissement assuré pour les amateurs de réécriture de contes merveilleux, à condition toutefois de lire les tomes les uns à la suite des autres et d'être avisé à l'avance du côté artificiellement "coquin" du récit. Autrement, cette lecture vous fera passer à coup sûr de bons moments.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Elamia
  17 novembre 2014
J'ai mis longtemps avant de m'intéresser à la trilogie de Sarah Pinborough. A force de la voir partout et d'en entendre parler, je m'étais auto-persuadée qu'elle n'en valait sûrement pas la peine. Et comme j'avais tort ! Désormais, je ne sais pas comment j'ai pu m'en passer ! Beauté est le premier que j'ai lu. Oui, j'ai tout fait à l'envers, n'ayant pu trouver Poison avant.
Je suis complètement tombée sous le charme de cette histoire. le livre objet est magnifique, de la couverture aux illustrations intérieures, on a l'impression de tenir un petit grimoire. Ceci permet de s'immerger totalement dans l'atmosphère de ce conte revisité.
L'auteur fait preuve d'une imagination débordante, et nous propose une version très personnelle du conte de la belle au bois dormant. On retrouve également des clins d'oeil et des allusions aux autres contes comme le petit chaperon rouge, Cendrillon, Raiponce, ou, bien évidemment, La belle et la bête.
Tout est surprenant dans ce livre. Je crois que c'est ce mélange d'histoires, de personnages et d'univers qui a fait que j'étais complètement envoûtée par la magie de cette lecture. L'auteur n'hésite pas à bouleverser des clichés profondément ancrés dans l'imaginaire, et à exposer un panel de personnages insolites. J'ai beaucoup aimé la franchise qui s'en dégage, tout est explicite, rien n'est caché. C'est ce que j'ai souvent reproché à des auteurs contemporains de sagas à succès, qui n'allaient pas jusqu'au bout des choses.
Sarah Pinborough fait preuve d'une imagination sans limite, et sait nous surprendre. Elle mélange les contes avec brio pour nous en offrir une version inédite, et rendre inoubliable ce récit. C'est le genre de roman que je ne me lasserai jamais de relire. Je garderai précieusement cette trilogie, comme un petit trésor, rien que pour pouvoir à nouveau admirer les splendides couvertures. Si vous n'avez pas encore succombé, j'espère que ma chronique vous donnera envie de découvrir cette trilogie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          92
Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
OdlagOdlag   11 août 2015
- Vous ne pouvez pas la toucher comme ça, dit Petra en tendant au chasseur un petit pot d'un onguent antiseptique de sa mère-grand. Elle est endormie. On ne touche pas les jeunes filles pendant qu'elles dorment.
Le prince ne l'écoutait pas - ou bien, il choisit de ne pas l'entendre. Toujours est-il qu'il l'ignora, car il commença à caresser le visage de la jeune fille, pendant que le chasseur découpait un drap du lit pour en faire de longues bandes.
- Je devrais l'embrasser, murmura le prince.
- Non, vous ne devriez surtout pas faire ça, répliqua Petra en le fusillant du regard. Ce ne serait vraiment pas bien. Si quelqu'un m'embrassait sans me demander la permission, prince ou pas prince, je lui collerais un coup de poing dans le nez.
- Elle n'a pas tort, intervint le chasseur en riant.
- C'est une princesse et je suis un prince. Je suis censé l'embrasser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Daniella13Daniella13   30 septembre 2016
Maudite deux fois, par le fuseau et par sa nature,
Seul peut sauver la princesse, l'amour le plus pur.
Commenter  J’apprécie          350
AlinaAlina   04 juin 2014
- Je vous est réveillée d'un baiser, ajouta-t-il.
La jeune femme sur le lit lui sourit et choisit d'ignorer le fait que le bandage lui avait plus probablement sauvé la vie qu'un baiser volé.
Commenter  J’apprécie          170
Pixie-GirlPixie-Girl   29 janvier 2015
Elle retint son souffle et tendit l’oreille ; l’air n’était peuplé que du chant des oiseaux et du bruissement de la forêt, comme d’habitude en pleine journée. Petra eut bien du mal à ravaler son désappointement. Un soir, peut-être parviendrait-elle à se glisser jusqu’ici pour entendre le hurlement plaintif que le vent de la nuit portait parfois au-delà de l’impénétrable maquis. Ce son effrayait peut-être petits et grands, mais il recelait quelque chose qui parlait à Petra et la laissait le cœur lourd. Longtemps, elle n’avait fait qu’écouter, mais une nuit, elle avait rejeté sa capuche en arrière et hurlé à son tour en réponse. La forêt tout entière s’était mise à vibrer et trembler lorsque leurs deux voix n’en avaient plus fait qu’une. C’était devenu comme un chant, un secret mystérieux et suave qui la faisait frissonner d’une façon qu’elle ne comprenait pas vraiment. Elle brûlait de franchir le mur de ronciers pour aller retrouver l’autre moitié du duo.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Daniella13Daniella13   29 septembre 2016
Un baiser de véritable amour est le seul moyen de briser un sort...
Commenter  J’apprécie          350
Videos de Sarah Pinborough (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah Pinborough
Livres mentionnés dans la vidéo :
- Autant en emporte le vent (Margaret Mitchell) - Charlotte (David Foenkinos) - Miss Peregrine's home for peculiar children (Ransom Riggs) - Poison (Sarah Pinborough) - le Deuxième Sexe, tome I (Simone de Beauvoir) - le Viking qui voulait épouser la fille de soie (Katarina Mazetti)
Où me trouver :
Blog : http://tetedelitote.canalblog.com Facebook : https://www.facebook.com/TetedeLitote Twitter : https://twitter.com/Cyri_F Instagram : http://instagram.com/cyri.f Livraddict : http://www.livraddict.com/profil/tetedelitote/
Intro : John Williams - Star Wars Theme
+ Lire la suite
autres livres classés : la belle et la bêteVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2740 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .