AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782371651135
48 pages
Père Fouettard (03/11/2023)
4.39/5   9 notes
Résumé :
"Lorenzo ne voit pas le monde comme les autres. Pour lui, les flaques sont des rivières, l'école est une forêt au centre d'un lac rempli de poissons rouges et son amie Sofia est une renarde blanche. Celle-ci l'aide quand la forêt devient trop bruyante ou que des créatures viennent embêter Lorenzo. Un jour, elle fait tomber un petit objet qui intrigue Lorenzo : c'est un miroir magique qui lui permet d'explorer le monde avec un nouveau regard. Un album sensible et mag... >Voir plus
Que lire après Le miroir de LorenzoVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Le miroir de Lorenzo est un ouvrage qui veut mettre en avant l'amitié et l'autisme. Si on regarde plusieurs définitions de l'autisme, et d'après ce que je peux comprendre du sujet actuellement : on retrouve des comportements répétitifs stéréotypés qui se concentrent sur des intérêts spécifiques. Autrement dit, quand ce qui peut être une passion-plaisir pour nous peut devenir un besoin presque vital et rassurant pour ces personnes qui présentent des troubles du spectre autistique. L'autisme est connu et méconnu à la fois paradoxalement. le présenter ou tenter de le décrire est une tâche complexe ! Tout aussi sophistiqué que la façon dont les personnes autistes peuvent percevoir et traiter les informations du monde d'une manière qui peut être différente de la plupart des gens. Elles ont donc très souvent des talents et des attachements incroyables/uniques.
Ce qui est sûr, c'est que pour les professionnels comme pour ceux qui peuvent vivre avec, on a encore beaucoup de chemin à parcourir, ici, en France (moi, le premier) !

J'ai aimé cet ouvrage car :
- on met en images l'univers, tel qu'il peut être "réellement" perçu par Lorenzo : un monde fantastique où il a besoin de la force que lui apporte son frère, seule personne qui n'est pas un animal
- la bienveillance, la curiosité et l'ouverture d'esprit du personnage de Sofia, représentée par une renarde blanche : une façon de représenter une attitude positive qui se montre rassurante, élégante et ambitieuse (elle prend des initiatives)
- le réalisme des réactions : Lorenzo essaie de crier plus fort que ses "assaillants", évidemment, cela a l'effet inverse
- les dessins et couleurs
- l'outil du miroir qui est là pour symboliser les façons différentes de percevoir le monde
- la prise en compte des proches qui vivent avec une personne autiste : le frère de Lorenzo s'en veut de ne pas l'avoir protéger, heureusement la mère, ici, l'enlève sa culpabilité, ce n'est pas son rôle (l'environnement a souvent tendance à vouloir surprotéger ou faire les super-héros alors que, comme les autres, ils ont besoin de notre présence)
- la façon dont est géré ce statut de super-héros car Lorenzo veut aussi que son frère le soit. Assumer cette posture n'est pas dans les responsabilités de Raphaël, accepter que son frère le voit ainsi tout en étant à côté de lui, est en revanche une belle façon de pouvoir évoluer ensemble.

Je vous conseille de réaliser plusieurs lectures pour bien saisir tout ce qui est mis en avant. C'est donc en soi une réussite d'avoir compilé tout cela en moins de 50 pages, mais aussi, à mes yeux, un inconvénient. Ainsi, si j'avais quelque chose de négatif à émettre, ce serait de pouvoir comprendre du premier coup et que cela reste en surface : il faut voir cela comme une sensibilisation. de plus, je trouve qu'il ne parlera pas à toutes les personnes qui ont des troubles du spectre autistique. Une palette d'univers variés aurait pu contrecarrer cela. En ce sens, je ne sais pas si la lecture en autonomie pour un enfant peut être adaptée aux propos qui peuvent se révéler implicites : à part sur la quatrième de couverture, le mot autisme n'est pas mentionné explicitement dans l'oeuvre. Quel dommage ! Ça fait passer la note de 4 à 3,5 pour moi, malheureusement ! C'est peut-être une volonté des autrices mais j'aurais aimé une approche plus explicite.

Pour les professionnels de l'enfance qui souhaitent l'utiliser comme support d'enseignement, je pense que cela peut être une première approche, ne pourra pas se suffire ou se révéler pertinent selon les spécificités de l'enfant. Pour ma part, je retiens que ce livre peut être :
- pertinent dans tous les cas si présence d'une personne ayant des troubles du spectre autistique (TSA) pour permettre aux enfants de développer de l'empathie à l'égard de leur camarade
- proposé en cycle 1/début cycle 2 : minimum GS avec un fort étayage en raison de la quantité de texte/informations implicites
- fin cycle 2/cycle 3 : en autonomie, lecture intégrale ou lecture cursive
- enfants relevant de l'ASH : important pour l'identification, ne pas se sentir seul avec ses différences et développer l'expertise de sa différence pour lui rendre accessible l'autonomie
- parents : prendre du recul sur la différence de sa fille/son fils (dédramatiser) et être attentif au fonctionnement familial possiblement perturbé par la spécificité de leur enfant.

En tout cas, j'ai eu envie de proposer cette lecture à un élève en particulier avec qui je travaille pour lui demander de m'aider à arriver à pouvoir voir à travers son miroir pour mieux l'accompagner.
Merci à Babelio de m'avoir proposé la lecture de ce livre.
Commenter  J’apprécie          51
Cet album aborde avec sensibilité le quotidien d'un enfant autiste. Lorenzo voit le monde d'une manière bien particulière, où les éléments qui l'entourent prennent vie de façon singulière. Sa rencontre avec Sofia, la renarde blanche, va lui permettre de surmonter ses peurs et d'explorer le monde d'une manière nouvelle grâce à un miroir magique.

L'auteur, Gabriele Clima, réussit à partager la perspective unique de Lorenzo tout en transmettant un message fort sur l'importance de l'écoute et de la compréhension de l'autre, même s'il est différent de nous. La relation entre Lorenzo et Sofia est touchante et pleine de tendresse, et permet de mettre en lumière la beauté de la différence.

Les illustrations de Sarah Khoury sont magnifiques et apportent une dimension supplémentaire à l'histoire. Les couleurs douces et les effets de flou créent une atmosphère onirique qui colle parfaitement à l'univers de Lorenzo.

"Le miroir de Lorenzo" est un album à la fois émouvant et instructif. Une belle réussite qui mérite d'être partagée et appréciée par tous les enfants, quels que soient leurs différences.
Commenter  J’apprécie          50
Très belle lecture que nous offre ce livre en nous faisait entrevoir le monde de Lorenzo. L'histoire est à la fois très belle dans sa façon de décrire ces différences qui peuvent exister dans notre perception du monde, mais aussi les personnes qui aident à faire le lien entre ces deux mondes : grand frère protecteur qui endosse aussi un
rôle de jeune aidant, camarade de classe, parents. Les illustrations sont absolument sublimes avec des dessins aux traits doux et des couleurs magnifiques.

J'ai reçu ce beau livre grâce à babelio et aux éditeurs dans le cadre de l'opération masses critiques, que je remercie et j'en conseille vivement la lecture aux petits comme aux grands !
Commenter  J’apprécie          40
Une merveilleuse histoire qui nous plonge dans le monde de Lorenzo, petit garçon autiste, qui a sa manière singulière d'appréhender le monde qui l'entoure. Gabriele Clima a su créer une histoire pleine de poésie tout en réussissant à faire passer un message fort : la nécessité d'écouter l'autre (qui est foncièrement différent), de tenir compte de ses limites/peurs pour mieux vivre ensemble. Les illustrations de Sarah Khoury sont magnifiques : des couleurs toutes douces, avec un effet fondu ; même les pages au toucher sont très agréables. Belle réussite pour cet ouvrage à mettre dans toutes les salles d'attente des professionnels recevant des parents et leurs enfants !
Commenter  J’apprécie          10
Lorenzo n'est pas un enfant comme les autres. Pour lui, l'école est une forêt, peuplée de loups, au sein de laquelle son amie Sofia, une renarde blanche et son frère, son super-héros prennent soin de lui. Un jour, Sofia lui offre un miroir...
Un très joli album qui parle des enfants autistes et aussi de leur entourage : pour moi c'est son frère, Raphaël, le personnage le plus important de cette histoire, ce frère qui s'est juré de le protéger et s'est mis une grosse pression, un sacré poids sur les épaules. C'est juste et touchant, une réussite !
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Lorenzo l'a ramassé, et quand il a regardé à l'intérieur...le monde s'est transformé. Dans le miroir, la forêt n'était plus une forêt et le lac avait disparu. Les chiens aussi avaient disparu et, à leur place, il y avait des enfants qui l'observaient en riant. En regardant mieux, Lorenzo a découvert que lui aussi était dans le miroir. Lorenzo a souri et son reflet a souri. Lorenzo a fait un clin d'œil et son reflet a fait un clin d'œil : c'était bien lui dans le miroir.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Sarah Khoury (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah Khoury
Ciacio e Sarah Khoury, intervista - interview (sub ENG)
autres livres classés : jeunesseVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (18) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1534 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..