AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070659321
Éditeur : Gallimard Jeunesse (19/06/2014)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 858 notes)
Résumé :
D'abord, il y a eu l'hôtel Beau-Rivage, à Bain-les-Mers, et les nouveaux copains : Blaise, Fructueux, Mamert, Irénée, Fabrice et Côme. Puis un essai manqué de germination de haricot avant de repartir avec la colonie du Camp Bleu où l'on s'amuse drôlement. Vraiment terribles, les vacances du petit Nicolas ! De quoi épater Marie-Edwige Courteplaque à son retour.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
Foxfire
  13 août 2018
Chaque été, j'essaie de choisir un livre à lire à mes enfants qui ait une thématique liée aux vacances et à l'été. Cette année j'ai opté pour "les vacances du petit Nicolas". Cela faisait une éternité que je n'avais pas lu de petit Nicolas, depuis l'enfance en fait. Et ce fut un plaisir que de retrouver ce sympathique personnage.
La réussite du livre tient avant tout à l'écriture de Goscinny. Il parvient à donner rythme très particulier à son texte, comme un parler enfantin. Effectivement, on jurerait que c'est un petit garçon qui nous raconte ses aventures. Et c'est d'autant plus vrai lorsqu'on lit le livre à haute voix.
Quant aux histoires, elles sont savoureuses. Exagérées bien sûr puisque racontées par le petit garçon mais finalement si justes. Goscinny avait indéniablement compris l'âme enfantine et la part de magie qui l'habite.
J'aimerais croire que ces petites histoires de bêtises d'enfants qui font la part belle à l'imagination sont intemporelles mais à l'époque des portables, des réseaux sociaux et de la télé-réalité à l'heure du goûter, j'ai peur que bien peu d'enfants se reconnaissent dans l'oeuvre de Goscinny. Les miens ont beaucoup aimé mais ils ne sont pas vraiment représentatifs de leur époque (pas de télé à la maison, personne dans la famille n'a de smartphone, personne n'est sur facebook ou twitter...). J'essaie de les laisser être des enfants avec des préoccupations d'enfants sans polluer leur imaginaire avec l'actualité anxiogène ou le robinet à débilités qu'est la télé. Arrêtons de vouloir faire de nos gosses des mini-adultes, laissons-les plutôt être des Tom Sawyer ou des petits Nicolas avant qu'ils ne soient rattrapés par la mocheté et la bêtise du monde des adultes. Ce genre de livre contribue un peu à ça, à entretenir la magie que les enfants ont naturellement en eux et qu'ils perdront bien assez tôt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
Edwige94
  17 juillet 2013
Un grand plaisir de lecture jeunesse pour mon premier « Petit Nicolas ». Enfant, j'étais passée à côté de ces petits bijoux que sont les aventures de Nicolas qui sous la plume de Goscinny et le crayon de Sempé transforment le quotidien d'un enfant en péripéties drôles et émouvantes. de la fraîcheur, du naturel, du bon sens et un brin d'effronterie sont les ingrédients de cet ouvrage de saison dans lequel les adultes retrouveront maints souvenirs, sans doute un peu désuet pour les jeunots d'aujourd'hui ! Une plongée dans un monde que les moins de vingt ans ne peuvent connaître et où on s'éclatait bien !
Commenter  J’apprécie          180
sultanne
  10 juillet 2014
Ce nouvel opus du Petit Nicolas ne tient pas ses promesses... et pour cause : toute la tendresse de Goscini semble s'être volatilisée au profit d'une écriture vaguement ressemblante mais qui ne sait retranscrire ni la verve, ni la dynamique, ni la vitalité que l'on avait rencontrées dans le premier tome.
Nicolas, élément central de cette fresque de la famille française des années 50, un enfant tendre, polisson et ironique, se perd dans les méandres de ce qui se résume à un exercice de style fantasmant le premier livre de cette série ; cette dernière perd de sa vigueur, de sa fraîcheur, de sa bonhommie...
Que reste-t-il alors ? Les dessins de Sempé, justes et drôles, ne sont pas grand chose sans la beauté du verbe ; le film de Laurent Tirard qui, fraîchement sorti sur le grand écran, peu fidèle au texte, a su me faire rire aux éclats et m'attendrir à plusieurs reprises ; la nostalgie d'un temps qui n'a jamais été le mien, celui où Goscini écrivait pour la première fois son Petit Nicolas, celui où la France se relevait de terre, celui où le dessin de Sempé prenait tout son sens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
elial
  08 juillet 2011
C'est toujours un plaisir pour moi de retrouver le petit Nicolas et ses copains. C'est drôle, frais et attachant. j'adore !
Commenter  J’apprécie          120
lolzgrave
  24 septembre 2018
Oui ce livre était bon.
J'ai aimé ce livre parce que ce livre est rempli d'humour. Il a aussi beaucoup de personnages attachants et drôles. Ce livre a beaucoup de surprises et sort de la vie extérieure.
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
gillgill   02 novembre 2012
Une studieuse année scolaire s'est terminée. Nicolas a remporté le prix d'éloquence, qui récompense chez lui la quantité, sinon la qualité, et il a quitté ses condisciples qui ont nom : Alceste, Rufus, Eudes, Geoffroy, Maixent, Joachim, Clotaire et Agnan. Les livres et les cahiers sont rangés, et c'est aux vacances qu'il s'agit de penser maintenant.
Et chez Nicolas, le choix de l'endroit où l'on va passer ces vacances n'est pas un problème, car...
Tous les ans, c'est à dire le dernier et l'autre, parce qu'avant c'est trop vieux et je ne me rappelle pas, papa et maman se dispute beaucoup pour savoir où aller en vacances, et puis maman se met à pleurer et elle dit qu'elle va aller chez sa maman, et moi je pleure aussi parce que j'aime bien mémé, mais chez elle il n'y a pas de plage, et à la fin on va où veut maman et ce n'est pas chez mémé.
Hier, après le dîner, papa nous a regardés, l'air fâché et il a dit :
- Écoutez moi bien ! Cette année, je ne veux pas de discussions, c'est moi qui décide ! Nous irons dans le midi. J'ai l'adresse d'une villa à louer à Plage-les-Pins. Trois pièces, eau courante, électricité. Je ne veux rien savoir pour aller à l'hôtel et manger de la nourriture minable.
- Eh bien, mon chéri, a dit maman, ça me paraît une très bonne idée.
- Chic ! J'ai dit et je me suis mis à courir autour de la table parce que quand on est content, c'est dur de rester assis...
(extrait de "C'est papa qui décide")
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
sld09sld09   05 septembre 2017
Tous les ans, c'est-à-dire le dernier et l'autre, parce qu'avant c'était trop vieux et je ne me rappelle pas, Papa et Maman se disputent beaucoup pour savoir où aller en vacances, et puis Maman se met à pleurer et elle dit qu'elle va aller chez sa maman, et moi je pleure aussi parce que j'aime bien Mémé, mais chez elle il n'y a pas la plage, et à la fin on va où veut Maman et ce n'est pas chez Mémé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
acm01acm01   14 janvier 2015
La maman et le papa de Crépin étaient à la table de M. Rateau, avec M. Genou, qui est notre économe. Crépin est resté avec nous, il était drôlement fier et il nous a demandé si on avait vu l'auto de son papa. M. Rateau a dit à la maman et au papa de Crépin que tout le monde au camp était très content de Crépin, qu'il avait des tas d'initiatives et de dynamismes. Et puis on a commencé à manger.
- Mais c'est très bon ! a dit le papa de Crépin.
- Une nourriture simple, mais abondante et saine, a dit M. Rateau.
- Enlève bien la peau de ton saucisson, mon gros lapin, et mâche bien ! a crié la maman de Crépin à Crépin.
Et Crépin, ça n'a pas paru lui plaire que sa maman lui dise ça. Peut-être parce qu'il avait déjà mangé son saucisson avec la peau. Il faut dire que pour manger, il a des dynamismes terribles, Crépin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Edwige94Edwige94   17 juillet 2013
De l'hôtel Beau-Rivage, on a vue sur la mer, quand on se met debout sur le bord de la baignoire, et il faut faire attention de ne pas glisser. Quand il fait beau, et si on n'a pas glissé, on distingue très nettement la mystérieuse île des Embruns, où, d'après une brochure éditée par le Syndicat d'Initiative, le Masque de Fer a failli être emprisonné. On peut visiter le cachot qu'il aurait occupé, et acheter des souvenirs à la buvette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ClioInoClioIno   15 avril 2015
Tous les ans, c'est-à-dire le dernier et l'autre, parce qu'avant c'est trop vieux et je ne me rappelle pas, Papa et maman se disputent beaucoup pour savoir où aller en vacances, et puis maman se met à pleurer et elle dit qu'elle va aller chez sa maman, et moi je pleure aussi parce que j'aime bien Mémé, mais chez elle il n'y a pas de plage, et à la fin on va où veut maman et ce n'est pas chez Mémé.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de René Goscinny (135) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René Goscinny
Astérix : Le Secret de la potion magique (film 2018) - Bande-annonce
Dans la catégorie : Satire, humourVoir plus
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Satire, humour (171)
autres livres classés : humourVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

les personnages d'asterix

Qui est le livreur de menhirs ?

Obélix
asterix
Idéfix
Cétautomatix
Panoramix

6 questions
246 lecteurs ont répondu
Thème : René GoscinnyCréer un quiz sur ce livre
.. ..