AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 0121094804
Éditeur : J'ai Lu (05/10/2006)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 13 notes)
Résumé :
3
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
BVIALLET
  19 avril 2012
Avril 1945 : le Troisième Reich craque de toutes parts et va s'effondrer dans l'horreur, la pagaille et... le soulagement général. Revenu de Russie, le lieutenant Herbert Asch se retrouve non loin de son village, à la tête de ce qui reste de sa batterie. La Wehrmacht s'est repliée pour défendre le dernier carré de la mère patrie contre les Américains qui ont franchi le Rhin et avancent avec leurs blindés sans rencontrer de résistance notable. Alors que la plupart des hommes s'apprêtent à poser les armes, le colonel Hauk et son adjoint Greifer les lancent dans une dernière offensive aussi inutile que désespérée qui fera un grand nombre de morts allemands. Fidèle à lui-même, Asch n'aura de cesse de retrouver les deux nazis responsables du massacre de ses camarades et obtenir leurs têtes.
Ce troisième et dernier tome des aventures du brave soldat Asch est fort intéressant car il s'attaque à un période sensible de l'histoire de la guerre: les derniers sursauts de l'Allemagne avant l'occupation alliée. Kirst décrit le comportement du Volksturm, ces jeunes fanatisés enrôlés dans une sorte de milice (obligatoire jusqu'à 65 ans !) qui fut le dernier îlot d'une résistance absurde. Il ne nous cache rien des trafics et lâchetés en tous genres, pas plus qu'il ne nous épargne les procédés inquisitoriaux des services secrets américains chargés de la dénazification de l'Allemagne. le lecteur a droit à quelques interrogatoires de prisonniers de guerre allemands dignes de Kafka ou du Père Ubu. Bien entendu, tout comme en France au moment de la Libération, il n'y avait plus de collaboros, mais rien que des Résistants, en Allemagne, les traqueurs d'hitlériens ne trouvaient aucun nazi, mais rien que des opposants à un régime abhorré. Seul reproche : l'humour, corrosif et décapant du premier tome, un peu affadi dans le second, a complètement disparu du dernier. Sans doute cette atmosphère de fin du monde ne s'y prêtait-elle pas ? Devant un tel monceau de dégâts (humains et matériels), l'auteur n'avait plus le goût à rire. L'ultime phrase est révélatrice : « Bénissez-moi pour que je ne sombre pas dans le désespoir. » Kirst écrit cela en 1955, il ne peut pas deviner qu'en peu de temps, l'Allemagne, telle le Phénix, se relèverait de ses cendres de la magistrale manière que l'on sait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
agnesrobert
  26 juin 2015
Ce livre fait partie d'une série relatant le parcours du militaire allemand Ash, d'abord adjudant puis lieutenant, durant la seconde guerre mondiale. Cette lecture date, juste un vague souvenir qu'il s'agit d'une sorte de récit d'aventures.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BVIALLETBVIALLET   19 avril 2012
Le premier lieutenant Nowack, doué d'un caractère relativement enjoué, regardant ses frères d'armes allemands avec une confiance encore inébranlée, ne considérait pas la situation comme sérieuse, bien qu'elle fût absolument désespérée. Depuis qu'il avait pris le poste de commandement de la place en qualité de successeur du capitaine Schoultz, le chaos ne faisait que croître et embellir. La dignité avec laquelle il s'y résignait était inconcevable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : littérature allemandeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
245 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre