AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782873868338
188 pages
Racine Lannoo (04/02/2013)
2.5/5   9 notes
Résumé :
Quels furent les liens entre la création du parti national-socialiste et la franc-maçonnerie ?
Comment les francs-maçons allemands ont-ils réagi à la prise du pouvoir par les nazis ? Quel fut le destin des organisations maçonniques dans les pays occupés par l'Allemagne ? Himmler et son Ordre noir s'inspiraient ils de la franc-maçonnerie ?
Une enquête approfondie qui met en lumière l'un des épisodes les plus mystérieux de la Seconde Guerre mondiale.
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
isajulia
  22 juillet 2013
Reçu dans le cadre de l'opération Masse Critique du mois de mai 2013, je tiens à remercier Babelio et les éditions Racine pour l'envoi de ce livre.
Je ne vais pas tergiverser pendant cinquante ans, j'ai été déçue par ce livre!
Cet ouvrage traite plus d'antisémitisme qu'autre chose. de toute évidence l'auteur maîtrise son sujet et la rédaction de son ouvrage s'est appuyée sur une documentation minutieuse, mais de là à lui faire porter le titre d'Hitler et la Franc-Maçonnerie, je trouve ça un peu gros étant donné que la Franc-Maçonnerie en question passe une peu au second plan.
Le sujet pourtant peu exploité aurait pu donner un ensemble intéressant, mais à défaut de relater des événements relatifs au franc-maçons sur la manière qu'ils avaient de gérer leurs travaux philosophiques pendant la domination Hitlérienne, l'auteur a mis l'accent sur la haine que le dictateur vouait aux Juifs.
J'ai trouvé que le récit s'axait plus sur l'égo du bonhomme, ses amalgames et ses préjugés à la con sur tout et rien. En gros, tout ce qui n'était pas avec lui était contre lui et il s'en est pris aux franc-maçons car il pensait que les juifs tiraient les ficelles des obédiences pour ourdir des conspirations afin de dominer le monde. Comme quoi on voit la paille qu'il y a dans l'oeil de son voisin mais pas la poutre dans le sien!
Bref, rien de bien nouveau dans cette lecture hormis nous confirmer qu'Hitler et sa bande étaient des pauvres tâches bornées, mais ça on le savait déjà.
Concernant le style de l'auteur, j'ai trouvé qu'à vouloir trop en dire dans une seule phrase on finit par s'y perdre et le livre a manqué plus d'une fois de me tomber des mains.
Si comme moi, vous vous intéressez à la Franc-Maçonnerie, passez votre chemin, vous ne trouverez pas votre bonheur ici.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          494
ataxye
  30 juillet 2013
J'ai pu découvrir Hitler et la franc-maçonnerie dans le cadre de l'opération masse critique de mai 2013.
Merci à Babelio et aux éditions Racine pour m'avoir permis aujourd'hui cette critique.
L'envoi a été particulièrement soigné, et une petite carte avec les compliments des Editions Racine accompagne le colis.
J'apprécie toujours cette délicate attention qui rends plus personnelle la relation avec la maison d'édition.
passons au principal : le livre a proprement parler.
La couverture ne laisse aucun doute, une photo en gros plan du Furher, l'air menaçant et une bannière foncée avec le titre en lettres blanches...
le décor est planté. Cela ne va pas être facile à lire dans le métro tout ca !
Le 4ème de couverture nous annonce un sujet épineux et aiguise ma curiosité avec d'emblée la phrase
"Hitler était-il franc-maçon?"
Directement mon esprit s'embrase, gros pavé dans la mare si ce livre et les recherches d'Arnaud de la Croix mettaient en lumière un lien
entre le raciste le plus célèbre de l'histoire et la franc-maçonnerie !
A vrai dire, j'ai du relire le livre deux fois, tant la lecture est ardue.Les références sont nombreuses, on voit que l'auteur maîtrise son sujet et qu'il
s'est longuement documenté.
A ce sujet, c'est à mon sens le principal défaut de cet ouvrage ... la multiplicité des références,dates et événements.
Trop légèrement évoquées, je prends cela comme si c'était moi l'inculte et qu'Arnaud de la Croix ne fait qu'effleurer le sujet parce que chacun est sensé savoir
de quoi il parle. Les retours dans le temps ne facilitent pas la compréhension non plus ce qui fait qu'en terminant la dernière page on se sent retourné mais pas
instruit...
A l'écriture de cette chronique, je me rends compte que j'ai aussi beaucoup de mal à la juger. Je suis frustrée de n'avoir pas tout compris. Cela m'a demandé un
effort pour tout lire (parfois même deux fois) et je ne tire de ma lecture aucune valeur ajoutée.
Il y avait du potentiel, mais le titre, le quatrième de couverture sont trompeurs car a aucun moment il n'y a de lien au sens propre avec la franc-maçonnerie.
Ce livre est comme un référentiel sur les dates clés de l'histoire d'Hitler, du racisme et de la seconde guerre mondiale, cela n'était pas nécessaire de mêler
les loges et autres groupuscules maçons je trouve qu'il y a déjà d'autres auteurs qui en parlent très bien.
Ceci dit, je pense que la franc-maçonnerie est un sujet qui fait vendre alors pourquoi pas ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
argali
  24 avril 2013
Découvert à la Foire du livre de Bruxelles, cet ouvrage historique m'a tentée, tant son auteur l'a présenté avec passion (compte rendu ici). On sentait son érudition sur le sujet et son envie de partager ses connaissances. Comme il concernait une période de l'Histoire qui me passionne également, c'est tout naturellement que j'ai acheté cet ouvrage.

S'il est effectivement très intéressant, j'avoue l'avoir trouvé plus ardu à lire que certains autres ouvrages historiques. L'écriture d'Arnaud de la Croix est précise mais il donne tellement de détails en une seule phrase, que les subordonnées se superposent parfois et il est nécessaire de relire afin de bien comprendre. Il s'adresse de plus à des personnes déjà informées sur l'époque car de nombreux faits sont évoqués mais non expliqués. Les lecteurs qui souhaiteraient découvrir cette période par cet ouvrage auraient quelque peine à suivre me semble-t-il.

Enfin, le livre ne parle pas que de la Franc-maçonnerie, mais replace les événements dans le contexte historique, politique, économique et social de l'époque, tant en Allemagne qu'en Europe.
La littérature sur le sujet étant d'une qualité assez médiocre et d'un autre âge, Arnaud de la Croix a voulu débrouiller les rapports entre le nazisme et la Franc-maçonnerie. Pour cela, il a plongé dans une masse impressionnante de documents pour expliquer de manière nuancée les origines de l'opposition des nazis aux juifs et aux Francs-Maçons. A une époque où les théories du complot progressent à nouveau en raison de la crise, ce livre remet les choses en place avec talent.

Surgi sur un terreau de croyances irrationnelles, le nazisme d'Hitler était au service d'une tentative de remodelage de la planète. L'ensemble de son idéologie est fait d'emprunts ; ce n'est qu'une synthèse de plusieurs idées, courants, parfois occultes, ayant eu cours au siècle qui a vu naître Hitler. D'Hélena Blavatsky à Henry Ford, en passant par Dietrich Eckart, Alfred Rosenberg, Martin Luther, Joseph de Gobineau, Chamberlain ou Anton Drexter… tous ont influencé l'idéologie nazie par leurs écrits et leurs pensées. Hitler s'est cependant affranchi de ses maîtres à penser pour produire une idéologie originale. Surtout, il est l'homme qui est passé aux actes.
Lire la suite sur mon blog
Lien : http://argali.eklablog.fr/hi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101
mayang
  13 août 2013
Arnaud, éditeur, enseignant à l'académie des Beaux-Arts de Bruxelles et écrivain de référence sur la civilisation médiévale nous présente dans ce livre, court mais efficace, un thème très peu traité jusqu'à maintenant: les relations entre Hitler et la franc-maçonnerie.
La première partie du livre explique les origines de l'antisémitisme, le principe d'aryosophie, le rôle important de la société THUCE (société de type maçonnique qui avait pour emblème le svatiska surplombant un poignard), la théorie du complot judéo-maçonnique. Mais l'histoire ne se lit pas en noir et blanc. Certains Francs-maçons allemands ont lutté contre le nazisme quand d'autres faisaient allégeance au IIIème Reich: notamment les loges ouvertement racistes et pangermanistes.
L'auteur aborde aussi la situation dans les pays occupés et alliés du Reich et met à mal la thėorie de l'extermination des Maçons. En effet, les quelques victimes recensées l'ont été en raison d'actes de résistance et non pas à cause de leur appartenance ã une loge. Il ne faut pas confondre le sort des loges et celui de ses membres.
Un livre passionnant et très bien documenté ã recommander à ceux qui veulent vraiment comprendre et ne se contentent pas des théories communément répandues.
Merci à Babelio pour ce livre reçu dans le cadre de " Masse crtique".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
akhesa
  30 mars 2013
Ce livre a mon avis parle beaucoup plus de l'antisemitisme que de franc-maconnerie;je croyais pouvoir decouvrir le franc-maconnisme allemand,mais non;juste une association du mot a l'antisemitisme,au bolchevisme,a l'anti-americanisme et au capitalisme.
Ce mot est associe aux autres pour demontrer la haine du juif qu'eprouve hitler depuis sa plus tendre enfance
Je suis profondement decue
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
isajuliaisajulia   18 juillet 2013
On fit mauvais usage du national-socialisme, et à la fin il fut vidé de toute morale, par ceux-là mêmes en qui son créateur avait malheureusement placé sa confiance... Mais l'idée elle-même était action et vie, et cela ne peut et ne sera pas oublié.

Alfred Rosenberg
Mémoires rédigés à Nuremberg en 1945-1946
Commenter  J’apprécie          230
isajuliaisajulia   20 juillet 2013
C'est pour vous qu'ils sont morts... Des millions de gens innocents ont été sacrifiés, pendant que vous, les dirigeants du parti, vous vous enrichissiez aux dépens du peuple et du pays... Nos idéaux, notre éthique, notre foi, vous les avez traînés dans la boue... Les êtres humains n'étaient plus que les instruments de votre insatiable soif de pouvoir.

- Wilhelm Burgdorf, aide de camp d'Hitler -
Commenter  J’apprécie          150
isajuliaisajulia   13 juillet 2013
Je démontrerai, écrit Sebottendorf en 1924, que la franc-maçonnerie orientale, aujourd'hui encore, demeure fidèle aux philosophies anciennes oubliées par la franc-maçonnerie moderne ; il convient, en effet, de dire ici que la Constitution franc-maçonne de 1717 ne constitue qu'une déviation du droit chemin.
Commenter  J’apprécie          183

Videos de Arnaud de La Croix (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arnaud de La Croix
Avec Michel Quesnel, Vincent de Féligonde
Table ronde proposée par le journal La Croix
autres livres classés : franc-maçonnerieVoir plus





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2714 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre