AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782203045712
100 pages
Éditeur : Casterman (12/08/2011)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 7 notes)
Résumé :
1935, un village de campagne en France. Le docteur Jarowski est athée. Avec le temps, il est devenu complètement misanthrope. Mais voilà qu’un jour, sur le point de mourir, il ressent le besoin de se confesser auprès du jeune curé du village. Il finit par lui avouer un crime atroce… Le Père Vincent, bouleversé, se sent incapable d’aider cette âme en perdition. Mais le plus dur reste à venir…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
marina53
  17 août 2013
Dans un petit village français, l'arrivée du jeune curé Vincent est le grand sujet de discussion. Que ce soit l'instituteur ou la tenancière du bistrot, tous sont ravis de cet élan de jeunesse qui débarque au village. Tous, sauf un: le docteur Jarowski. Peu enclin à tout ce qui touche à la religion, il n'accorde pas plus d'importance que ça à ce jeune homme. Et, pourtant, lors d'une rencontre, il l'invite chez lui à dîner avec un couple d'amis, ce qui en surprend plus d'un, le vieil homme est réputé pour sa mauvaise humeur et est peu apprécié malgré les bons soins qu'il prodigue. Au cours du repas, il est question d'une certaine jeune fille, Camille Tolziac, ce qui semble mettre mal à l'aise ce cher médecin. En effet, cette dernière a mystérieusement disparu il y a plusieurs années et son corps n'a jamais été retrouvé. Quelques jours plus tard, Geneviève, la femme de chambre du docteur fait appeler au plus vite le curé: celui-ci est en train de vivre ses derniers jours, apparemment. Paniqué à l'idée de mourir, il se confie à Vincent. Une révélation qui pourrait bien chambouler la vie de ce jeune curé ainsi que celle du village...
Laurent Lacoste nous invite à partager le sombre cas de conscience d'un jeune curé de campagne. Entre faire éclater la vérité et son secret de confession, celui-ci aura bien du mal à choisir son camp. Dans une ambiance noire, tendue et où la tension est de plus en plus palpable au fil des pages, on suit la vie de ce petit village et de ses habitants. L'auteur nous livre un scénario vraiment agréable et abouti. Quant au dessin de De Metter, rien à redire! Dans la lignée de ce qu'il nous a déjà proposé, on ne peut que rester pantois devant son trait et ses aquarelles de toute beauté.
Le curé... je l'ai à la bonne!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
Under_the_Moon
  08 mai 2014
Un jeune homme, nouvellement "promu" curé arrive dans un petit village, calme en apparence. Bien sûr, Maupassant est passé par-là, dans ces petits villages tranquilles où tout le monde se connaît, tout le monde a quelque chose à se reprocher. Et certains cachent même peut-être des cadavres sous leurs plates bandes .. Allez savoir !
Mais le jeune curé est encore très candide et croit en la bonté du genre humain. A l'inverse, le médecin, personnage très important dans le village, et le premier qui apparaît dans l'histoire, est un vieil homme aigri. Un genre de routier des vices du genre humain et blasé par la méchanceté de ses congénères.
Un soir, il fait appeler le curé malgré son sentiment anti-religieux quasi viscéral. Et là… face à la peur de la Grande Faucheuse, il sort ses vieux et très compromettants dossiers. Et aussi horrible que soit le contenu, le secret de la confession oblige-t-il le curé à ne pas chercher la justice des hommes en attendant que la justice divine soit faite dans l'autre monde?
Le scénario est un peu classique mais la lecture n'en est pas moins agréable. Les graphismes de Christian de Metter donne un aspect très cinématographique à l'oeuvre. Par exemple, lorsque ses vignettes détaillent certaines parties des visages ou du corps - avec beaucoup de précisions d'ailleurs.
Une histoire qui met à mal la nature profonde du genre humain et les voiles de bien séance que l'on met dans nos vies quotidiennes pour ne pas affronter ce qui pourrait être "gênant", d'une manière ou d'une autre.
Et avec toute cette hypocrisie, le rachat de "l'âme" est-il encore possible ?
Un sujet qui reste d'actualité (bien que l'action soit située en 1939) comme les faits divers le prouvent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Sylde
  30 janvier 2010
Un petit village presque caricatural, une campagne tout droit sortie d'un film de Clouzot avec un vieux docteur bourru et un jeune prêtre profondement humain.
Mais l'histoire bascule vite, les doutes naissent, les angoisses, les peurs. Tout cela sous le regard des villageois à qui rien n ‘échappe.
Servie pour le dessin de De Metter, cette histoire est parfaitement aboutie.
Commenter  J’apprécie          30
psambou
  23 août 2014
Comme dans "Shutter Island", Christian de Metter réussit avec son graphisme à créer une ambiance inquiétante, aux limites du terrifiant. Dans une commune rurale, un médecin âgé et anticlérical, fraternise avec un jeune curé sympathique et nouveau-venu dans la paroisse. le lecteur est rapidement emmené vers la part sombre des personnages, les non-dits, les silences cachent un secret qui se refermera sur le héros tel un piège.
Commenter  J’apprécie          10
Peteplume
  16 août 2016
Les belles illustrations n'arrivent pas à faire passer une intrigue plutôt mal ficelée... L'ensemble est pourtant bien campé pour recréer un décor d'avant-guerre , sauf peut-être une boîte-à -lettres manifestement anachronique.
En résumé, une BD plutôt décevante après la lecture de l'adaptation de "Au revoir là-haut" du même illustrateur...
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (3)
BDSelection   14 octobre 2011
Tout sonne juste dans cette histoire. Le contexte d'abord qui nous fait pénétrer une France rurale, commun de l'époque [...]. Le Curé, c'est une histoire d'avant qu'on ne rencontrera certainement plus, un thriller de village digne des meilleurs romans noirs.
Lire la critique sur le site : BDSelection
BDGest   26 septembre 2011
Sans être d’une originalité folle, l’intrigue est bien dosée, l’enchainement des scènes fluide, le suspense habilement ménagé. Mais ce qui distingue avant tout Le curé, c’est la manière de De Metter, sa matière pourrait-on dire : il multiplie les coups de pinceaux, les couches de peinture, le crayonné sous-jacent n’apparaissant qu’en de rares occasions, pour un résultat éblouissant, faisant de l’auteur l’un des plus brillants praticiens de la couleur directe.
Lire la critique sur le site : BDGest
BoDoi   23 septembre 2011
On lit donc cette sombre histoire avec un intérêt certain mais dilué: après la révélation du coupable à mi-album, les auteurs ne réussissent à maintenir leur atmosphère de plomb que par de fugaces moments. L’ambition était haute, la réussite n’est qu’intermittente
Lire la critique sur le site : BoDoi
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Under_the_MoonUnder_the_Moon   08 mai 2014
(…) ils mentent et vous le savez bien. Ils cachent l'essentiel pour se donner l'are respectable. Ne vous fiez pas à leur gentillesse.
Ils se servent de vous et de l'église pour se blanchir, laver les saloperies qu'il font ou qu'ils pensent. Mais que changent-ils vraiment en eux ?
Commenter  J’apprécie          71
Under_the_MoonUnder_the_Moon   08 mai 2014
Ne laissez pas les autres guider votre vie … Et méfiez-vous aussi de vous-même. On est son pire ennemi parfois.
Commenter  J’apprécie          141
marina53marina53   18 août 2013
La vérité d'un homme, c'est d'abord ce qu'il cache.
André Malraux
Commenter  J’apprécie          180
Under_the_MoonUnder_the_Moon   08 mai 2014
Que sais-tu de l'honnêteté ? Toi, tu la porte à l'extérieur, comme un costume d'apparat. Ce n'est qu'un rôle pour toi. Un spectacle.
Commenter  J’apprécie          51
marina53marina53   17 août 2013
On est son pire ennemi parfois.
Commenter  J’apprécie          140

autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3795 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre