AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782847341713
441 pages
Éditeur : Tallandier (04/03/2005)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :

Primo Levi l'appelle la zone grise. Jorge Semprun l'a décrite. C'est un malentendu accepté, une confusion des genres, du mal, du bien, " qui sépare et relie à la fois les deux camps, celui des maîtres et des esclaves ". Symbole de la résistance des déportés dans le système concentrationnaire nazi, Buchenwald a t-il connu lui aussi une zone grise ? Depuis la Libération, polémique et procès ont nou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Skritt
  20 février 2012
La Résistance française à Buchenwald est un essai de Olivier Tallieu, sur un point, presque un détail, précis de la vie des camps de concentration nazis pendant la seconde guerre mondiale. Vous l'aurez compris, ce n'est pas une fiction, et l'histoire relatée n'est pas romancée. C'est un véritable exposé, détaillé, travaillé, sur la résistance des français dans l'un des camps les plus connus, Buchenwald.
Il y est présenté les débuts de ce camp, sa construction et son fonctionnement, le mélange des nationalités, la haine qu'entretient le système nazi entre les détenus en en promulguant certains pour mieux assouvir d'autres, la violence qu'engendre ce nouveau tissu social, complètement bouleversé par rapport à la vie civile, et la souffrance de ses détenus. Puis vient une biographie des personnages qui ont mené cette résistance, en citant les faits importants, en ne s'attachant qu'à trouver une explication pour définir les traits qui les ont menés à se démarquer, sans jugement, sans héroïsme, sans prétention.
Mais cet essai met la lumière sur des zones d'ombres, trop souvent ignorées, longtemps occultées. La vie dans ce camp, ou plutôt la survie, s'est malheureusement faite au détriment d'autres vies. Avec impartialité, l'auteur nous présente les manipulations des listes de noms envoyés dans les camps de travail au taux de mortalité effarant, les petits concerts organisés pour détendre les détenus, jusqu'à la libération de Buchenwald.
Ce livre, cet essai, permet de combler jusqu'alors une lacune dans nos connaissances historiques, ou plutôt dans notre ignorance collective sur ce qu'entrepris des hommes convaincus et résistants contre le nazisme quelque soit leurs origines et les convictions. Il faut remercier l'auteur, Olivier Tallieu, pour ce travail titanesque, ce travail de fourmi pour réunir toutes les informations et les ordonner. Il faut aussi remercier l'éditeur, Tallandier, de proposer cet essai, à un prix très attractif, en remerciement peut-être d'un homme passé dans ses murs et dont la résistance dans ce camp reposait dessus, du moins en partie.
Je remercie pour cette lecture extrêmement instructive et intéressante Newsbook et Tallandier pour ce partenariat.
Lien : http://skritt.over-blog.fr/a..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
aureliep
  24 mai 2017
Périple émotionnel et périple historique. Découverte fabuleuse. Ces quelques mots résument à eux seuls la puissance de ce livre. Il est nécessaire de le lire comme il est nécessaire de se souvenir. J'ai découvert ce livre un peu par hasard je dois bien l'avouer. Passage obligé dans la librairie du musée des Armées des Invalides de Paris, le parti pris par ce livre-documentaire m'a captivée. L'histoire de la second guerre mondiale racontée et surtout expliquée autrement. L'auteur nous plonge après maintes recherches sur les traces de ces Français, résistants à Buchenwald. Ils étaient résistants avant d'arriver au camp, ils le seront dans le camp. A travers des témoignages exclusifs, et une préface signée Jorge Semprun, nous découvrons alors les rouages du camp, sa vie interne mais surtout le combat sans fin menés par les Français. Il fallait s'imposer face aux autres nations pour ne pas mourir.
Cette histoire, celle de notre pays, celle de nos ancêtres nous permet de nous souvenir. Contrairement aux autres livres sur cette période, j'ai pu apprendre un autre morceau de cette période. L'auteur nous plonge réellement dans cet univers, on y apprend des choses. le tissu documentaire est vaste : entretiens, archives, plans … Ce livre reste également thématique : l'auteur nous prend par la main pour nous faire comprendre, nous montrer ce qu'il s'est réellement passé. le travail de l'historien est partout : à aucun moment, le jugement n'est implicite. Qui sommes nous après tout pour juger ce qui s'est passé et les hommes dans ce camp de concentration ?
A lire, à relire et à diffuser. Réellement un coup de coeur, une narration fluide qui nous plonge dans un des chapitres les plus sombres de notre histoire.
Lien : https://aufildeslivres2017.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
vertescollines
  24 février 2020
Un documentaire lu sur les camps de concentration. Un documentaire assez complet sur la situation des français dans ce camp, leur vie quotidienne, l'organisation du camp. Des témoignages, des récits de vie. On en apprend énormément : sur les colis, la Croix Rouge, les deux camps, les transports, toute l'organisation pour échapper à ces transports, la solidarité, la libération du camp…Un documentaire assez dur avec parfois des polémiques sur le rôle de cette organisation clandestine du camp dirigée par les « communistes » et les « socialistes ». Aucun jugement. Que des faits. A lire pour les passionnés d'histoire, de la Seconde guerre mondiale. Un seul regret : le rôle des français de ce camp après guerre, et leur relation avec les étrangers dans ce camp.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
vertescollinesvertescollines   24 février 2020
Buchenwald signifie la « forêt de hêtres ».
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Olivier Lalieu (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Olivier Lalieu
L'enseignement de la Shoah est particulier. Longtemps, les témoins de la déportation sont passés dans les classes afin d'incarner l'horreur des camps. A mesure qu'ils nous quittent se pose la question de la transmission de cette histoire ? Lieux de mémoire ou hologrammes ? Quel modèle éducatif ? Pour en parler, Emmanuel Laurentin reçoit l'historien au mémorial de la Shoah, Olivier Lalieu, Elie Buzyn, survivant d'Auschwitz et témoin de la Shoah et Anne Angles, Professeure d'Histoire-Géo au Lycée Victor Duruy.
Le Temps du débat d'Emmanuel Laurentin – émission du 23 janvier 2020 À retrouver ici : https://www.franceculture.fr/emissions/temps-du-debat
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤21Olivier Lalieu11¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : buchenwaldVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2021 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre