AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 282461577X
Éditeur : City Editions (02/10/2019)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Après de longues années passées dans l’armée coloniale, Jules revient en 1912 dans son village provençal. Parti brusquement pour fuir une enfance misérable, ce fils de paysan réapparaît auréolé de ses galons d’adjudant. Son avenir semble tout tracé : renouer avec une vie campagnarde simple et se marier.

Il se lie d’amitié avec Anna, une jeune photographe qui vient de la ville. La jeune femme s’est installée au village pour découvrir l’identité de son ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Satinesbooks
  17 décembre 2019
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Jules au coeur de l'intrigue
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
On se retrouve à Vescaut, un joli petit village du Var qui respire les cigales et le soleil en cette période de l'été 1912. J'ai apprécié cette période historique. Généralement, on est entre les deux guerres ou après la deuxième. Ici, on se retrouve avant la première, le conflit mondial n'a pas encore éclaté.
On fait la rencontre de beaucoup de personnages. C'est un flux constant de personnages qui vont et viennent. C'est assez surprenant et très sympathique à découvrir. En effet, on est dans un mouvement perpétuel qui marque le rythme de lecture. On ne s'ennuie pas et les longueurs sont inexistantes dans ce roman, bon point pour l'auteure ! le personnage de Jules est très sympathique. En effet, on se retrouve avec un personnage droit, honnête et assez charmant. On sent bien toutes les années de protocole militaire. C'est très intéressant. Je n'ai pas eu beaucoup d'histoires entre les mains avec un personnage qui a ce profil.
Cependant, l'histoire commence comme tant d'autres : on attend le retour de Jules, le valeureux soldat qui revient de 15 ans dans l'armée. Ce que j'ai apprécié, c'est ce point de vue masculin à la base. On suit Jules. La période d'absence est longue : en 15 ans, il s'en passe des choses ! On vogue donc entre les souvenirs de Jules et ce qu'il en est, maintenant. Il essuie les changements, les décès, les pertes au sein de sa famille et de son cercle d'amis. J'ai trouvé cela intéressant.
Le personnage de Jules marque aussi le fait que sa situation est difficile et compliquée. Il faut reprendre ses marques, les relations laissées en plan pour partir pendant 15 ans. Avec la mort de son père, Jules se place en homme de la famille maintenant. Il est aussi difficile pour sa mère et ses soeurs de laisser de la place à leur fils et frère. Après 15 ans d'absence, il faut réapprendre à se connaitre.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Vescaut : le village des secrets
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Le village est, lui aussi, un personnage. Si les murs pouvaient parler… Ils en auraient des choses à nous dire ! Si les histoires familiales sont très présentes dans ce roman, on se retrouve avec beaucoup de secrets qui explosent et des situations assez épineuses. Cela ajoute un tel rythme au roman que je ne l'ai pas lâché avant d'avoir pris connaissance de la fin… Superbe idée. Plus les secrets éclatent, plus on commence à voir clair dans la situation. Franchement, lorsque je vous dis que l'habit ne fait pas le moine, vous seriez bien surpris ! L'auteure joue avec nos nerfs de manière si subtile… Mon dieu, j'ai adoré !
Je remercie l'auteure d'avoir indiqué les familles et les liens possibles entre toutes les familles du village. C'est très intelligent et cela permet au lecteur de ne pas être perdu. Il faut dire qu'il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de personnages. C'est peut être le seul point qui m'a fait passer à côté du coup de coeur, en effet, j'ai eu beaucoup de prénoms et de noms à retenir…
On est vraiment dans une histoire style « saga de l'été ». C'est vraiment intense.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Un fond historique très intéressant
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Si l'intrigue se passe à Vescaut, il nous arrive aussi de faire, via les souvenirs de Jules, un petit tour dans les colonies françaises. Il a vécu 15 ans dans cette ambiance militaire avec ses bons et ses mauvais côtés. On nous rappelle donc les horreurs de la guerre mais aussi la fraternité qu'il peut y avoir entre les soldats. C'est, finalement, une seconde famille pour Jules.
Si Jules n'espère pas s'attarder au village, puisqu'une nouvelle aventure l'attend à Toulon, il espère quand même pouvoir aider sa famille et prendre les bonnes décisions. Un autre pan de l'intrigue se dessine : la volonté de notre personnage principal à vouloir se marier. Ici encore, on va avoir une sorte de rythme binaire. On va découvrir plusieurs femmes dans cette histoire mais on va plutôt s'attarder sur deux : Camille & Anna. Camille, jeune femme du village qui y est très attachée et Anna, jeune photographe moderne qui regarde vers l'avenir et qui ne se laisse pas marcher sur les pieds. Deux femmes radicalement opposées qui vont faire chavirer le coeur de notre cher Jules.
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Plume et construction du récit
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
J'ai vraiment apprécié la plume de Sylvie Lassalle que je ne connaissais pas. Et franchement, on navigue entre le roman de terroir, le roman historique avec une touche de romance. Honnêtement, je ne m'attendais pas à ce genre de lecture. J'étais persuadée d'avoir une romance mais finalement, elle prend peu de place dans l'histoire. Elle reste présente mais par touches. C'est très sympathique et cela permet de donner une autre dimension à la lecture et de laisser à Jules la place centrale dans cette histoire. Je trouve cela très intelligent et original.
La plume de Sylvie Lassalle est pleine de bonnes intentions. En effet, les descriptions sont très belles et nous donnent envie de charger la voiture pour un petit road trip estival dans le Var. Pour connaitre la région, on s'y croirait. le côté historique est très sympathique aussi et très bien amené.
On pourrait se dire que les thématiques sont trop différentes pour pouvoir être traitées ensemble dans l'histoire mais Sylvie Lassalle s'avère être redoutablement intelligente. Bravo !
En définitive, je vous propose une histoire dépaysante et charmante qui nous propose un bon moment de lecture.
Lien : https://satinesbooks.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
lunatic57
  24 octobre 2019
Vescaut, petit village du Var. On est au coeur de l'été 1912, les habitants se réjouissent du retour de Jules. Il est de retour au village après près de 15 ans dans l'armée coloniale. Il retrouve sa famille, amis et connaissances du village. Son père est décédé pendant son absence, et il retrouve l'une de ses soeurs, tourmentée pour les terres familiales : en pleine expansion, la société des chemins de fer a un projet d'expropriation. Pour Marguerite, il est hors de question de céder ses terres. Autant dire que cela annonce quelques échanges tendus entre lui et sa soeur. Son retour au village, c'est aussi l'occasion de retrouver son ancien instituteur, le maire du village, ainsi que de faire de nouvelles rencontres. Comme chaque village, Vescaut a ses secrets, ses mensonges et ses histoires intimes.
L'auteur parle du roman de Jules pour parler de son roman, et ce n'est pas pour rien. Même si une myriade de personnages nous est dévoilée, Jules est vraiment au coeur du roman. Je me suis vite attachée à cet homme droit, sympathique et charmant, qui pourtant garde quelques secrets en lui. Il a un petit côté mystérieux qui m'a beaucoup plu et si ce qu'on allait apprendre changeait notre opinion sur cet homme? L'auteure a une écriture agréable à lire, qui donne une belle fluidité à l'ensemble. le vocabulaire utilisé est vraiment riche, on a le droit à de belles descriptions mais qui n'alourdissent pas le récit. Autour de Jules gravitent donc de nombreux personnages, et j'avoue qu'au début je m'y perdais un peu. Mais l'auteure nous présente en début de roman une liste des familles du village avec les liens familiaux, un outil bien utile pour ceux qui comme moi retiennent mal les prénoms de certains personnages. J'ai vraiment aimé aussi la place que l'auteure donne aux femmes dans ce roman. Des femmes fortes, libres et, on peut le dire, en avance sur leur temps. Petit coup de coeur pour l'une d'entre elle en particulier, Prunelle, l'épouse de l'instituteur. Une scène du roman m'a particulièrement touchée également, lorsque Jules se rend sur la tombe de sa famille : les inscriptions sur le marbre, les dates et les prénoms qui se succèdent, tant de petites vies parties bien vite.
J'ai passé un agréable moment de lecture, curieuse de rentrer au coeur de ce village de Provence, au coeur de ces maisons, de ces familles et de leurs secrets. Je souhaite vivement un joli succès pour ce roman, il le mérite.
Enfin, à la fin de ma lecture, j'ai visité le site de l'auteure, et je me suis régalée de ce qu'elle nous dévoile. Elle partage avec nous l'histoire du roman, son inspiration, les lieux et personnages du roman. J'adore!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
1001histoires
  20 novembre 2019
Le village des secrets : août 1912, Jules, le fils Toussaint, est de retour dans son village natal de Vescaut à deux heures de train puis de carriole à cheval depuis Toulon. Tout le monde en parle, Jules a été absent quinze ans, le temps de son engagement dans la Coloniale. Jules retrouve sa jeunesse et des souvenirs parfois brouillés par le temps. Habilement, Sylvie Lassalle fait vivre Vescaut et sa région avec le regard étonné de Jules et dans ses pas guidés par la curiosité. Portraits et habitudes renaissent en lui avec une part de mystère, bien des évènements se sont passés en quinze ans, la société locale ne ne s'est pas figée.
Jules n'a pas l'intention de rester, un emploi réservé l'attend au Ministère de la Marine à Toulon. Mais il espère secrètement se marier avant de repartir. Il pense à Camille très attachée au village et à Anna photographe indépendante aux idées modernes. Jules voudrait aussi aider ses soeurs Othilie et Marguerite à régler au mieux l'expropriation de parcelles familiales situées en bord de mer sur le tracé d'une nouvelle ligne de chemin de fer. A la campagne au début du XXème siècle, il n'est pas facile de se séparer de ses terres.
Sylvie Lassalle réussit un beau récit avec un peu de terroir, un peu d'Histoire et des intrigues multiples qui mêlent malédiction, disparitions, trafic d'opium mais aussi malversations politiques dans un XXème siècle en pleine mutation. J'ai été très intéressé par la reconstitution de la démocratie multipartite naissante sous l'oeil critique de la presse écrite. La lecture est agréable avec un suspense partout présent et favorisé par les nombreux secrets qui planent dans le village de Vescaut. Une surprise, une révélation ou une interrogation attendent le lecteur dans chaque chapitre. Ce roman permet également de revivre un passé colonial aussi prestigieux ( le Tonkin, le Soudan ou Madagascar font rêver ) que tragique avec la sinistre réputation des bataillons disciplinaires d'Afrique du Nord ou de Martinique.
Tous les sujets abordés s'enchaînent de façon très cohérente pour notre plus grand plaisir.
Merci à City Éditions et à Sylvie Lassalle.
Lien : http://mille-et-une-feuilles..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Charlottine
  16 octobre 2019
Ce premier roman de Sylvie Lassalle m'a emballée
Jules, le héros est très attachant; d'ailleurs il est décrit par son instituteur et ami comme "l'élève le plus intelligent et le plus attachant "de toute sa carrière. Mais on découvrira au fil du roman qu'il a aussi ses faiblesses... Tous les personnages, l'ambiance du village, la nature, sont merveilleusement décrits dans un style à la fois fluide et riche. Et puis au fil des pages l'auteure nous révèle peu à peu les intrigues, le clientélisme du Maire, les secrets de famille, les mensonges.... Et Sylvie réussit , par petites touches, à relier la vie du village et de ses habitants aux évènements nationaux, aux compromissions de la presse partisane et aux évolutions des mentalités, aux balbutiements des idées socialistes et féministes..
Commenter  J’apprécie          10
ckdkrk169
  16 novembre 2019
Une histoire passionnante ancrée dans ce début de vingtième siècle en Provence.
Jules, trente-cinq ans, revient dans son village après avoir fui une vie difficile de paysan sous le joug d'un père violent. Devenu militaire aux colonies dans des centres disciplinaires, il a gagné ses galons difficilement.
De retour au village, tous l'attendent et imaginent quelle fille l'épousera. D'autres complications l'attendent comme l'expropriation de ces terres pour le chemin de fer.
J'ai aimé l'ambiance de la Provence avant la première guerre mondiale et plus particulièrement certains personnages comme Anna la photographe, femme libre, ou Hyacinthe l'instituteur mentor de Jules.
Dans la fratrie de Jules, ses deux soeurs Marguerite et Othilie ont des caractères forts, indispensable pour résister à la méchanceté du père qui détestait ses filles. Toutes deux sont dépositaires d'un lourd secret.
Horace, son ami d'enfance, joue un rôle important aussi dans cette histoire provençale.
L'auteure a su maintenir l'intérêt du lecteur par une intrigue bien ficelée qui nous pousse à tourner rapidement les pages.
Bravo pour ce premier roman qui nous emmène au coeur de la Provence des années 1910. L'écriture est agréable et l'intrigue prenante : une réussite.

Lien : https://www.despagesetdesile..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
LiseLuceLisentLiseLuceLisent   05 octobre 2019
— C’était la cohue, on se bousculait. Plus j’approchais du port, plus l’air devenait irrespirable. j’avançais dans une brume grise de cendres qui m’enveloppait de son suaire. Une fois sur les quais, j’ai aperçu deux journalistes de La République du Var que je connaissais. Comme moi, ils voulaient se rendre au plus près du Liberté, amarré vers la Seyne. Un patron pêcheur a accepté de nous laisser monter à bord de son canot automobile. Nous avancions avec difficulté dans un nuage de fumée, au milieu d’une écume d’huile échappée d’une gigantesque masse sombre. Il nous a fallu quelques minutes pour comprendre que c’était Le Liberté, éclairé par le disque rouge du soleil levant. 
Anna désigna du doigt une photographie :
— Un amas de ferraille méconnaissable.
— Le fleuron de notre marine réduit à un enchevêtrement de tôles, dit Jules, impressionné. C’est difficile à croire. 
Anna tournait les pages, donnait des détails, expliquait :
— Là, regardez l’épave, la passerelle est restée debout... Là, c’est le cuirassé Justice qui organise les secours, et ici la chaloupe qui ramène les cadavres… Il y a eu plus de deux cents morts, et encore, on n’a pas retrouvé tous les corps... 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LiseLuceLisentLiseLuceLisent   08 octobre 2019
Ils restèrent immobiles devant le feu. Dans la pénombre, les braises rougeoyèrent une dernière fois avant de s’éteindre. Marguerite continua à murmurer dans l’obscurité :
—Sais-tu pourquoi on m’a appelée Marguerite ? C’était le nom de la mère du père. On sait si peu de choses d’elle. Elle vivait dans une ferme isolée, avec son père veuf et ses deux frères. Son unique enfant, elle l’a eu à quinze ans. Peut-être qu’elle a connu un gars du village, peut-être qu’elle a fait une mauvaise rencontre... Le père n’a jamais parlé d’elle mais il m’a donné son nom. Marguerite. Quand la brume descend comme une cascade entre les deux collines, sur la forêt de châtaigniers, je pense à elle. Son silence pèse sur moi comme si la brume me recouvrait moi aussi, comme elle recouvre les femmes de ce temps-là. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : identitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
270 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre