AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2265029440
Éditeur : Fleuve Editions (18/01/2003)

Note moyenne : 2.69/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Robbins se fraya un chemin entre les piquets entremélés. A plusieurs reprises, il heurta de plein fouet des tètes empalées dont les traits déformés exprimaient une horreur indicible. Arrivant près de Sherri. il s'aperçut que les perches formaient un réseau quasi inextricable. Une tète à laquelle étaient encore accrochés des lambeaux de chair lui tomba sur l'épaule. Au bord de la nausée, il repoussa la perche. Il ne se trouvait plus qu'à quelques mètres de son amie, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Fab72
  25 juillet 2014
Deux vacancières s'arrêtent dans un village perdu en forêt. Les habitants les séquestrent. Quatre personnes : la fille, ses parents et son petit copain font aussi une halte dans le motel du village. Les villageois les emmènent en forêt où ils sont attachés à des troncs d'arbres. Pour avoir la paix, les autochtones font ainsi des offrandes à des êtres primitifs et sanguinaires, les Krulls, adorateurs d'une monstrueuse créature (extraterrestre ?).

« le bois des ténèbres » (« The Woods are Dark » - 1981) est le premier des six romans signés Richard Laymon dans la collection Gore. de l'aveu même du directeur de la collection de l'époque, Daniel Riche, ce roman a subi des coupes beaucoup trop importantes afin de respecter le format court de la collection Gore. Il est donc difficile pour le lecteur français de l'apprécier à sa juste valeur. Les raccourcis rendent le récit pénible à lire. Les affinités entre certains personnages, comme ce villageois tombé amoureux de l'une des touristes, sont incompréhensibles car trop brutales.
C'est dommage car lors de rares passages, j'ai eu un lointain aperçu de la qualité du livre original (mise en place des personnages intéressante, atmosphère lugubre). La scène, où le père de famille découvre que les voitures garées sur le parking du motel sont abandonnées depuis longtemps (moteurs enlevés et pneus crevés) et qu'elles servent à leurrer les touristes, m'a plu. L'idée que les Krulls évitent la dégénérescence consanguine en utilisant des jeunes femmes kidnappées pour procréer est horrible.
Mais c'est déjà la fin, les derniers chapitres défilent en vitesse rapide...
J'ai l'impression d'avoir lu un résumé, en version française, de l'oeuvre originale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LouloudeFelicite
  10 décembre 2018
Un motel perdu, un bois obscur, des touristes idiots, des humanoïdes sanguinaires. Pourquoi pas ? En 1985 cela pouvait peut-être épater le bourgeois...peut-on le lire en 2018 ?
Pas de description des personnages et des lieux, pas de style, pas d'adjectifs ni de vocabulaire, pas d'intrigue et une action quasi-permanente donc finalement inexistante, noyée dans la nausée (splash un sein coupé à la machette ! pan une balle dans la tête qui éclate !) ; des dialogues poussifs et totalement inutiles, afin de noircir éhontément du papier (quelque chose a bougé là-bas ! tu es certain ? oui enfin, non je ne sais plus ! regarde ça bouge encore !); quelques tétons durs et des sexes gonflés par-ci par-là, venez c'est gratuit !
Les gens apparaissent et meurent parfois dans la même page, bienvenue dans une sorte de tir aux pigeons sur papier jauni !
Les "sous-genres", "mauvais genres" et autres "paralittératures" ne sont pas nécessairement ennuyeux ; mais là, je baille ! Comment aborder ce genre d'écriture ? Quelqu'un sait-il ? Est-ce moi qui vieillis mal ? Aaaargghhh une petite vieille sans dents m'a planté un tournevis dans un rein
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Patroth
  01 juillet 2015
Voilà un petit roman Gore qui se lit d'une traite . On rentre tout de suite dans le vif du sujet , pas de temps mort... Une histoire bien gore rempli de scènes violentes,de sexe , démesurées, malsaines et j'en passe.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
LouloudeFeliciteLouloudeFelicite   11 décembre 2018
Art se tourna vers Jenny.
- C'est du sang ?
Jenny acquiesça.
- Tu es blessée ?
Ce n'est pas mon sang, répondit Jenny, un étrange sourire sur les lèvres.
- C'est le sang de qui alors ?
- Demande à maman.
- Tu veux te laver? dit-il à Jenny. La salle de bains est de ce côté.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Richard Laymon (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Laymon
Vidéo de Richard Laymon
autres livres classés : goreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2598 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre