AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9782842714666
Éditeur : La Musardine (25/08/2011)

Note moyenne : 2.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Ce recueil présente deux longues nouvelles érotiques qui portent un regard inédit sur le désir féminin, à travers des personnages qui découvrent le plaisir lors de rapports généralement purement masculins.
Ainsi, la première nouvelle présente l’histoire d’amour entre une prostituée chinoise et un marin noir dans l’univers underground des années 50 sur l’île de Coney Island. La seconde histoire nous plonge dans les bas-fonds de New York en 1927, où La fille de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
FeeParadis
  22 octobre 2011
C'est dans le cadre d'une opération Masse Critique que j'ai reçu ce livre et je remercie Babélio et la maison d'édition pour cette initiative.
Je ne suis pas une spécialiste de littérature érotique et ces deux nouvelles étaient l'occasion de découvrir le genre. J'ai cependant été un peu déçue par le manque de finesse et les filières grossières employées par l'auteur dans ces deux scénarios.
Même dans les années 20 et 50 aux Etats-Unis, l'érotisme et les désirs et plaisirs tant masculins que féminins allaient peut-être au delà des milieux de la prostitution à la chaîne (première nouvelle) et des viols collectifs punitifs chez les mafieux (seconde nouvelle).
Le résultats apparait donc réducteur et carrément misogyne, malgré la découverte du respect de l'intégrité morale et physique de la femme aimée (comme si seul l'amour justifiait un tel respect) et la découverte des rapports buccaux-génitaux et du clitoris (par un homme "formé" par sa mère durant sa jeunesse).
C'est peut-être l'effet recherché par l'auteur (peinture au vitriol des pratiques érotiques misogynes considérées comme légitimes par les hommes et les femmes dans les années 20 et 50), mais comme ça n'apparait pas clairement, le doute est permis.
Le vocabulaire employés et les situations décrites ne sont pas des plus excitants pour le lecteur.
A lire comme une critique sociologique ou un guide de ce qui excite le parfait misogyne à fuir à toutes jambes donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
hesperie
  06 octobre 2011
Merci aux Editions La Musardine et à Babelio pour m'avoir fait parvenir ce petit livre, composé de deux nouvelles érotiques. le livre s'ouvre sur le récit des amours d'une prostituée chinoise et un marin noir dans l'Amérique des années 50. Dans la seconde, Victoria, la petite amie d'un gangster, découvre le plaisir après s'être donnée à plusieurs hommes.
Je suis restée perplexe à la lecture de ce petit livre, particulièrement vulgaire. J'ai tenu toutefois à le lire jusqu'au bout afin d'honorer ma participation à Masse Critique. Intrigues inintéressantes et grosses ficelles dignes d'un mauvais film X de série B. C'est dommage.
Commenter  J’apprécie          10
charlieF
  01 juillet 2017
Je vous le dis, c'est un vrai bonheur à lire ce livre ! Car oui, il y a de l'érotisme, du sexe, franc, cru, direct, qui excite, fait mouiller et bander. Et il y a tellement plus autour. Et c'est cet autour qui renforce encore plus le désir, le désir urgent des personnages, qui baisent comme ils vivent, à fond la caisse.
Des fois je lis des récits érotiques que me laissent de marbre, je vous l'avoue. Non pas que ce soit mal écrit, et qui suis-je pour juger de ça ? Mais, une rapide ébauche de personnage, description physique, et ils commencent à baiser, rebaiser, rerebaiser, et quand tu as fini le bouquin, il n'y a rien d'autre que des scènes de baise. du gonzo littéraire en somme.
Esparbec, auteur pornographique s'il en est, multiplie les scènes de cul mais bordel y a du caractère, des personnages, une ambiance. Dans La Pharmacienne, tu l'imagines, cette bourgeoise bien comme il faut qui adore se soumettre à son vaurien de mec, tu la vois, son ado de fille qui allume tout ce qui bouge pour le plaisir du pouvoir que ça lui procure. Y a bien plus qu'une succession de scènes de cul où on retrouve au final le sempiternel schéma du porno mainstream : pipe – cunni – vainal – anal. Vous mettez dans l'ordre que vous voulez. Y a de l'humain !
Sex in America fait partie de ces livres érotiques qui, à travers le sexe qui transpire, le désir qui colle au plancher, racontent aussi des vies, des époques, bref, de l'Homme avec un grand H, dans lequel il y a évidemment aussi la femme. Alors si vous ne savez pas quoi lire cet été, courez en librairie ou sur le site des éditions La Musardine pour vous offrir Sex in America, de Marilyn Jaye Lewis.
Lien : https://charlie-liveshow.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
vdujardin
  26 avril 2012
Si le premier récit, au-delà des quelques scènes érotiques, est plutôt soft et donne une image de la prostitution de mère en fille et de la pauvre vie affective du marin, le second m'a franchement gênée avec l'avilissement de la femme. La quatrième de couverture dit qu'elle "découvre la jouissance après s'être donnée à plusieurs hommes", je dirais plutôt qu'elle subit un viol en bande organisée! Je dis donc à lire si on veut pour le premier, à interdire pour incitation à la violence envers les femmes pour le second.
Lien : http://vdujardin.over-blog.c..
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : banditismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

L'érotisme en littérature

Lequel de ces romans de Diderot, publié anonymement, est un roman libertin ?

Le Neveu de Rameau
Les Bijoux indiscrets
Le Rêve de D'Alembert
La Religieuse

6 questions
289 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature libertine , érotisme , érotiqueCréer un quiz sur ce livre