AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2280361310
Éditeur : Harlequin (01/07/2017)

Note moyenne : 3.93/5 (sur 14 notes)
Résumé :
« Est-ce l’accueil que vous réservez à votre épouse ? »
Arran est sans voix. La femme radieuse et sûre d’elle qui se tient devant lui est-elle bien Margot ? Où est passée l’oie blanche rebutée par les mœurs écossaises, celle qui a fui juste après leur mariage pour retourner chez son père à Londres ? Trois ans sans un mot d’elle, sans un signe de vie, hormis les nombreuses dépenses à sa charge…et voilà qu’elle est subitement de retour, prétendant vouloir sauve... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Fifrildi
  01 octobre 2017
Sympathique petite romance historique écossaise. Au début du 18ème siècle une jeune anglaise est mariée à un Highlander et doit quitter le confort de Londres pour les hautes terres d'Ecosse. Elle ne tiendra pas 4 mois avant de s'enfuir pour rentrer chez elle.
Trois ans plus tard, son père l'y renvoie afin de découvrir si son mari est un jacobite (dans le contexte des années précédant la première révolution de 1715). Je me suis alors demandée quand quel camp j'avais envie de voir Arran? Notre héros, est-il un Ecossais qui a accepté l'Acte d'Union de 1707? Ou bien un de ceux qui ronge son frein en attendant que les choses changent?
Bien évidemment on sait que notre jeune espionne découvrira aussi qu'il reste un espoir pour sauver son mariage mais son double jeu risque bien de le mettre en péril.
Ce n'est pas du tout le genre de livre qui offre un bel happy end ^_^ du tout!
Le seul bémol est la résolution du noeud de l'intrigue un peu trop facile. Mais bon... c'était une lecture divertissante.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Marlene_lmedml
  13 août 2017
J'ai découvert il y a peu de temps la plume de Julia London avec une romance contemporaine, et j'avais terriblement envie de la découvrir dans un contexte différent, et comme je prends de plus en plus de plaisir à découvrir la romance historique je me suis tournée vers cette nouvelle saga.
[Unie au Highlander] nous plonge dans une romance où le pouvoir, la trahison, les complots et l'amour se côtoient.
Margot Armstrong se voit dans l'obligation d'épouser Arran Mackenzie qui a hérité d'un titre de baron. Il sera Lord Mackenzie de Bahlaire en Ecosse. Margot devient la pièce maîtresse d'une alliance née de son mariage avec Arran. Arrachée à son Angleterre natale, Margot n'arrivera pas à trouver sa place au près du clan d'Arran, elle ne se sent pas du tout dans son élément, ne se fait pas du tout aux coutumes locales, et peu de temps après ses voeux de mariage elle retourne vivre chez son père à Londres. Trois ans plus tard, la revoici en Ecosse, elle débarque à Bahlaire sans avoir prévenu son époux, qui va trouver son retour suspect. Surtout quand Margot lui affirme qu'elle souhaite donner une seconde chance à leur mariage. Pourquoi Margot est-elle de retour ? Que cache-t-elle ? Arran peut-il lui faire confiance ?
J'ai passé un très bon moment avec Margot et Arran, je dois dire que Julia London a su me captiver avec leur histoire qui s'avère très passionnée et pleine de rebondissements. Mariée contre son gré, Margot va nous démontrer qu'elle n'est pas une jeune femme docile, non, elle s'affirme, elle nous paraît quelque peu immature au début de l'histoire, et puis elle va se bonifier au fil des pages. J'ai aimé son tempérament fougueux, et sa façon de se servir de ses charmes pour obtenir des réponses auprès d'Arran. Margot est une héroïne très intéressante, car elle n'est pas sotte, elle peu se montrer un peu naïve, mais cela ne la rend pas agaçante. Arran, quant à lui est un personnage masculin comme je les aime, il a le charme écossais qui m'a fait craquer, c'est un Highlander viril, sans le côté bourru, car je l'ai trouvé très attentionné envers Margot, malgré la méfiance dont il fait preuve face à elle. Elle est son point faible, Margot a un pouvoir sur Arran, et il a bien du mal à y résister. Sa position de Laird de Bahlair lui confère un charisme percutant, mais Arran est un homme simple qui vit avec son clan dans une ambiance soudée et familiale. Les personnages secondaires sont très diversifiés, vous vous attacherez à certains, et détesterez les autres.
L'intrigue est somme toute classique. Une alliance entre deux nations, des complots, des trahisons et du danger. J'ai trouvé l'histoire très rythmée et ce que j'ai aimé par dessus tout c'est que la romance soit si passionnée. J'ai adoré le duo que forment Margot et Arran, car ils sont faits l'un pour l'autre, ils sont si différents et pourtant l'alchimie est présente, et le cheminement de l'histoire est agréable, je me suis prise au jeu de cette histoire qui m'a divertit du début à la fin. Bien sûr, le contexte et les lieux que l'on découvre dans ce récit sont très bien décrits, ce qui nous permets de bien se projeter aux côtés de nos personnages.
La plume de Julia London m'a une fois de plus séduite, la magie a opéré avec ces personnages si vivants, l'histoire est vraisemblable et on ne doute pas une seule seconde de la cohérence des faits. On se laisse tout simplement porter par le récit et les liens qui se tissent entre les protagonistes.
En bref, ce premier opus m'a totalement charmé. L'intrigue et le dénouement restent assez classiques, et pourtant l'ensemble m'a convaincue et je me suis énormément attaché à Margot et Arran, qui pour moi formait un couple assez bien assorti malgré leurs différences. le pouvoir de l'amour sera la clé de leur futur et l'auteure nous démontre que l'on peut se battre par amour et en ressortir plus fort encore. L'intrigue est pleine de suspense, et le rythme m'a tenu en haleine du début à la fin. J'adore l'Ecosse et les Highlanders, c'est un fait, je suis de plus en plus captivée par cet univers. Laissez-vous séduire par un Lord Écossais plein de charme et une héroïne prête à tout pour récupérer son époux. Passion, trahison et amour sont au rendez-vous de cette romance historique !
Lien : https://lmedml.com/2017/08/1..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszs
  18 octobre 2017
Je remercie NetGalley ainsi que la maison d'édition Harlequin pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce premier tome.
1706.
Margot a tout juste 18 ans, anglaise, se voit dans l'obligation de se marier avec Arran, un écossais. Son père à décidé de l'offrir afin d'asseoir sa position. Malheureusement elle ne se sentira pas à sa place et va disparaître de sa vie après avoir passé quatre mois entre les murs de sa nouvelle demeure. Elle retourne donc à Londres auprès de son père et mener une vie de société.
1710.
La femme d'Arran laird écossais, revient après avoir passé trois ans sans donner de nouvelles à son mari. Margot est revenue pour une bonne raison. Elle doit découvrir si Arran est devenu un traître, un jacobite. Mais est-ce vraiment le cas ?
L'auteur nous permet de découvrir dès le départ, le retour de la jeune femme avec tout ce que cela comporte. Pas forcément des cris, mais des questions et des regards qui en disent long. Margot qui est partie en humiliant son mari, forcément cela ne fait pas bon ménage. Quelques retours en arrière nous montre comment la jeune femme a pu se sentir, tout en restant elle-même. C'est-à-dire qu'elle est restée hautaine et a eu du mal à s'intégrer. Revenir pour une raison, celle que son père lui a donné n'est pas forcément la seule. Elle ressent quelque chose pour son mari. le sexe entre eux est toujours bien présent. Cette attirance est la seule chose qui les maintenait au tout début de leur mariage. Et cela va encore être le cas trois ans après. Arran est un homme qui est fier, qui a très mal pris le fait qu'elle se soit enfuie et surtout il n'arrive pas à remonter vraiment la pente depuis son départ.
Entre les deux, la passion est au rendez-vous, mais le problème c'est tout le reste. le manque de confiance, les questions sans réponses, le milieu dans lequel ils ont évolués qui est différent. Margot quitte tout, l'Angleterre, Londres, sa famille, pour un mari et un pays qui lui sont étranger. La difficulté principale est la communication. Ils se désirent, mais ne se parlent pas, ils se crient dessus, ou règle les problèmes au lit, ce qui bien évidemment ne les règlent absolument pas. Savoir ce qui se passe dans la tête de l'autre est compliqué si personne ne parle.
La trahison sera-t-elle véritablement là où l'on attend ? Elle va tenter de trouver, de dénicher des preuves de sa culpabilité, ou de son innocence. Peu importe elle doit savoir. Je trouve juste dommage que la solution soit si rapide. La méfiance va aller jusqu'au bout du livre. Les regards durs deviennent plus doux. La douleur de la trahison dans le couple est toujours aussi vivace. Les personnages se sont bien trouvés. Il ne faut pas oublier les personnages secondaires qui ont leur importance. La famille de l'un et de l'autre ont chacun des secrets et des idées particulières. J'ai beaucoup aimé Nell et je crois qu'un autre personnage l'apprécie aussi ! (Surtout lorsque l'on comprend la fin du livre)
J'ai apprécié de les suivre et voir jusqu'où ils sont capables d'aller, surtout la miss qui n'est plus la petite fille qu'il a connu. La pucelle est devenue une femme accomplie et elle n'hésite pas à le prouver. J'aime beaucoup les historiques, mais j'avoue que j'ai trouvé quelques expressions qui m'ont parues plus proche de nous que du début du 18ème siècle.
En conclusion, il s'agit d'un historique que j'ai aimé lire. Il passe un bon moment avec un peu d'action et beaucoup de recherches, sans oublier les sentiments qui sont bien présents.
http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-maries-ecossais-tome-1-unie-au-highlander-julia-london-a132258824
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Eroblin
  27 août 2017
J'aime bien les romans de Julia London : elle sait écrire des intrigues amoureuses pleines de rebondissements dans lesquelles des personnages attachants tentent de régler leurs problèmes sans perdre leur âme. le premier tome de cette trilogie correspond entièrement à l'univers décrit ci-dessus. Margot a été mariée, pour ne pas dire vendue, bien trop jeune à une rude écossais, elle qui ne rêvait que de bals et de gentlemen. Elle s'est retrouvée dans un château perdu avec des gens qu'elle ne comprenait pas, à commencer par son mari. Arran, lui, a tout de suite été ébloui par cette superbe anglaise mais il s'est retrouvé très vite désarçonné par ses larmes et ses caprices. le seul moment où ils s'entendaient c'était au lit. Mais cela ne suffit pas pour faire durer un mariage et Margot a fui, retournant dans son Angleterre chérie et s'enivrant de soirées et de bals. Pourtant, elle est de retour car son père lui a ordonné d'espionner son mari. Il est persuadé que celui-ci complote pour renverser la reine Anne et installer sur le trône un Stuart. Elle doit donc trouver une preuve. Mais elle va se heurter à la méfiance de son mari qui ne croit pas à sa fable –je veux donner une deuxième chance à notre mariage – et à ses propres sentiments. Arran, de son côté, est partagé entre l'envie de la renvoyer et celle de l'attacher définitivement dans son lit. Tous les deux sont entraînés dans un jeu de séduction mais aussi de colère et de regrets. C'est l'obligation de mettre un terme à la rumeur persistante d'Arran comploteur qui va obliger les deux amants à abattre leurs cartes. Nous avons donc là un roman bien ficelé qui se mène tambour battant. L'intrigue est crédible : on sait que les anglais ont toujours considéré les écossais comme des rustres sauvages, à peine éduqués et toujours en quête de combats et de complots. Même si je préfère le personnage d'Arran, qui se montre un mari particulièrement magnanime (sa femme l'a plaqué quand même, pour un écossais fier, ce n'est pas facile à encaisser !!) sa femme Margot, passés quelques épisodes où elle réagit de manière assez stupide, est elle aussi attachante, ne serait-ce que quand elle décide de le sauver. Un bon moment de lecture, je vous le recommande.
16/20
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lectrice-Lambda
  31 juillet 2017
« Unie au Highlander » est le premier tome de la nouvelle série de Julia LONDON intitulée « Les mariés écossais ».
Dans ce livre, nous allons découvrir l'histoire d'Arran, un laird écossais qui s'est marié avec Margot, une jeune fille anglaise. Alors que cette dernière a dû quitter ses terres natales et tout le confort qui va avec, elle ne se fait malheureusement pas à l'air écossais et à cette vie plus rustique.
Abandonnant son mari sans pour autant rompre leurs noces, Margot va profiter d'une vie opulente en Angleterre, jusqu'au jour où, au bout de trois ans, elle retourne subitement en Écosse.
Arran, désarçonné, ne sait absolument pas ce qu'elle fait devant lui. Après trois années sans nouvelle, il pensait ne jamais la revoir. de plus, la jeune fille timide qu'il avait épousé est devenue une vraie femme pleine de charme et sûre d'elle.
Mais pourquoi est-elle revenue en Écosse alors qu'elle avait clairement dit qu'elle n'aimait pas ces terres ?
Ca faisait très longtemps que je n'avais pas lu de romances historiques et encore plus avec des highlanders.
Avec cette nouvelle histoire, Julia LONDON m'a vraiment séduite et j'ai passé un agréable moment de lecture.
Dès le début, nous entrons dans le vif du sujet avec le retour de Margot, trois années après son départ. L'auteur se focalise sur le présent, mettant seulement quelques chapitres se déroulant dans le passé, au début de leur mariage pour comprendre la relation qu'Arran et Margot entretenaient alors.
De ce fait, le récit est vraiment bien rythmé et l'on entre directement dans l'histoire. Je n'ai pas une seule fois ressenti de l'ennui ou trouvé des passages longs et barbants, ce qui est un bon point.
L'intrigue y est quand même pour quelque chose, car même si « Unie au Highlander » reste une romance, d'autres enjeux sont mis en avant. Arran essaie de savoir les motivations de Margot quant à son retour et cette dernière essaie d'être la plus discrète possible dans sa mission. Je ne vais pas aller plus loin à ce sujet pour vous laisser la surprise de découvrir pourquoi Margot est de retour auprès de son mari, mais tout ce que je peux vous dire c'est qu'elle se mêle brillamment avec la romance. Elles se complètent et ajoutent du piquant à la relation entre le highlander et l'anglaise.
Le seul point négatif que j'ai trouvé à l'histoire est la rapidité avec laquelle Margot et Arran renouent. Certes, ils sont mari et femme, mais il me manquait quand même un peu d'attente, de tension entre eux deux. C'est évident qu'ils sont faits l'un pour l'autre, mais j'aime bien quand les personnages galèrent quand même un peu.
La plume de Julia LONDON est vraiment agréable et accessible. Elle arrive avec facilité à nous plonger dans son histoire et l'on retourne dans le passé avec beaucoup de plaisir.
Le décor du récit est vraiment bien travaillé, à tel point qu'on a vraiment l'impression d'avoir ces paysages écossais devant nos yeux.
Les personnages principaux sont attachants, même si parfois ils sont tellement bornés qu'ils nous énervent.
Par contre, je suis complètement tombée amoureuse du couple que forme Arran et Margot. Ils se complètent totalement et l'alchimie entre eux est belle à voir.
La fin est comme on pourrait l'espérer en lisant cette histoire.
Elle réserve sont lot de surprises et de péripéties, offrant un nouveau souffle au récit dans les derniers chapitres.
Pour ma part, je suis complètement conquise par cette histoire.

En conclusion, « Unie au Highlander » est une belle romance historique. Julia LONDON nous séduit avec une intrigue qui se mêle parfaitement à la romance, avec ses paysages plus vrais que nature, mais aussi avec un couple attachant et dont l'alchimie ne fait aucun doute.
Je suis complètement charmée par ce premier tome et j'ai hâte de découvrir les prochaines histoires des « mariés écossais ».
Un livre à lire si vous aimez les romances historiques captivantes et intenses.
Lien : https://lectrice-lambda.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
FifrildiFifrildi   29 septembre 2017
- Très bien, dit-il en acquiescant lentement. Prouvez-moi que vous voulez être ma femme, Margot. Pas la femme d'un dandy anglais, soyons clairs, mais ma femme. Une femme qui n'a peur ni de la fête, ni de la famine, ni du travail, ni des épreuves. La femme d'un Highlander. Une Écossaise. Pouvez-vous être cette épouse-là pour moi?
Commenter  J’apprécie          140
gabrielleviszsgabrielleviszs   18 octobre 2017
L’oncle Ivor avait un jour déclaré à Arran qu’il n’y avait rien au monde de plus dangereux pour l’homme que la femme. « Ni bête, ni fléau, ni maladie », avait-il dit gaiement, perché sur un rocher alors qu’ils pistaient des chevreuils. « Les hommes vivent et meurent pour elles, mon garçon. Tu verras ce que je veux dire quand tu seras plus grand, aye ? La solution, c’est d’en trouver une fidèle et de la garder près de soi. »
Arran regrettait de ne pas avoir suivi le conseil de son oncle. Il était encore sous le choc, fou de rage et de déception. Certes, il avait su dès le début qu’il ne pouvait pas faire confiance à Margot. Mais cela n’atténuait en rien sa douleur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gabrielleviszsgabrielleviszs   18 octobre 2017
Margot était venue, vêtue d’une robe magnifique. On aurait dit un joyau dans ce paysage rude parsemé de bruyère. Et puis, elle avait commencé à manifester son ennui. « Vous Écossais, ne parlez-vous donc que de moutons et de voyages en mer ? », avait-elle demandé avec dédain. « Oui, madame, si ce sont ces choses-là qui subviennent aux besoins des nôtres », avait rétorqué Brian Mackenzie.
Margot avait levé les yeux au ciel et pris une mine boudeuse, comme si elle était une enfant et non une femme adulte, l’épouse d’un chef de clan, tout aussi responsable du bien-être collectif qu’il l’était.
Elle l’avait mis dans l’embarras, et ils s’étaient querellés ensuite. Arran l’avait accusée de saboter ses amitiés et ses alliances. Elle avait prétendu ne pas avoir saisi l’importance de ces hommes, et lui avait reproché de ne pas le lui avoir expliqué clairement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
FifrildiFifrildi   29 septembre 2017
Les Mackenzie de Balhaire, mari et femme, étaient face à face dans la même pièce et aucun couteau n'avait été tiré! Qu'on appelle les hérauts! Qu'on sonne les trompettes!
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : trahisonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3356 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..