AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2915243166
Éditeur : Nimrod (15/03/2009)

Note moyenne : 4.12/5 (sur 17 notes)
Résumé :

En pleine nuit du mardi 28 juin 2005, un commando de Navy SEAL est infiltré au cœur de la province afghane de Kounar. Sa mission : capturer ou neutraliser un chef taliban ayant établi sa base arrière dans des montagnes particulièrement inhospitalières. L'après-midi même, les hommes tombent dans une embuscade menée par plus d'une centaine de combattants afghans. Pour Marcus Luttrell, seul rescapé améri... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
fnitter
  18 avril 2016
Marcus Luttrell est un héros de guerre. Dans le sens où son histoire a été médiatisée. Donc, un film, un livre que voici.
Mais comme Marcus est un soldat, et un vrai de vrai, il n'a pas fait carrière dans la littérature. Donc on lui adjoint un co-auteur : Patrick Robinson, lui connu pour ses best-sellers sur la marine américaine et notamment une biographie de l'Amiral Woodward (non traduite en français).
Au moins Luttrel n'a pas eu la prétention de dire qu'il avait tout fait tout seul en prenant un nègre.
Des épreuves de sélections à l'une des armes les plus sélectives du monde que sont les Navy SEALs à son déploiement en Afghanistan. de son combat héroïque à 4 contre plusieurs centaines à son sauvetage miraculeux par tout un village afghans. de sa récupération par l'armée américaine à sa tournée des popotes pour remercier tout le monde.
Dans la première partie, j'ai souffert avec les postulants aux SEALS.
Dans la seconde partie, j'ai combattu les afghans avec l'équipe Seals.
Mais nous voici à peine au 2/3 du livre, et je me suis bien ennuyé avec la convalescence moyenâgeuse de Luttrell, caché dans le village afghans.
Il n'en reste pas moins que nous avons un point de vue extrêmement intéressant d'un vrai militaire (américain) sur la guerre et ses règles d'engagement qui sont plus là pour protéger le petit cul des politiques qui décident que celui des soldats.
On ressent bien le désarroi, la haine, l'incompréhension des combattants vis à vis des médias prêts à crucifier les soldats parce que la guerre a fait un mort civil. Les bombardements, c'est impersonnel, quelques milliers de morts dans les dégâts collatéraux c'est normal, mais ne vous avisez pas de tirer par erreur sur un montagnard armé jusqu'aux dents, prêt à bondir, mais qui n'a pas encore rafalé tout le contenu de sa kalach sur vous ou vos frères d'armes, sinon vous serez jugé pour meurtre et crucifié sur l'autel des bons sentiments des guerriers de salon.
Le style est très direct, simple mais restituant bien la souffrance et la violence des actions.
On en apprend un peu plus sur l'organisation des Talibans, des villages Pachtounes et surtout sur le Lokhay, loi, coutume pachtoune à laquelle Marcus Luttrell doit sa survie.
Devant chaque chapitre, il y a un extrait. Fausse bonne idée car on a l'impression d'énormes redites tout au long de la lecture, une fin trop lente mais au final un agréable moment de lecture.
Cerise sur le gâteau, le livre a été adapté en film sous le titre de « du sang et des larmes », qui passe très allègrement sur l'entraînement seals et transforme la longue convalescence de plusieurs semaines de Marcus en 2 ou 3 jours. Mais bon, intéressant à voir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          952
LeaTouchBook
  07 juin 2015
Chronique de Grybouille :
3.75/5 : Bonjour à tous et à toutes,
Pour débuter cette chronique un petit retour en arrière, il y quelques rendez-vous je vous avez présenté « American Sniper » de chez NIMROD.
Dans notre lecture, le narrateur Chris Kyle nous parlait d'un de ses frères d'armes chez les SEALs un certain Marcus Luttrell.
Et bien voilà, je vous présente le fameux Marcus Luttrell le survivant d'un épisode dramatique vécu par les forces spéciales américaines en Afghanistan courant 2005.
Peut-être certains d'entre vous ont vu le film « du sang et des larmes » ?
Et bien, le film est tiré de ce livre « le Survivant ».
Enfin tiré… Oui, tiré ! Car c'est bien le cas, sur l'écran n'est porté à l'image que la moitié des écrits que vous lirez dans le livre.
Vous découvrirez bien d'autres choses, la préparation de ces soldats d'exception, comment leurs proches vivent l'engagement de ceux qu'ils aiment, les émotions de ces hommes dont l'engagement est total, comment leurs concitoyens les voient.
Un voyage au pays de « Dieu, Patrie et Famille ».
Marcus Luttrell est né dans une famille Texane d'éleveurs de chevaux, deux frères dont un jumeau (Morgan), la famille vivra des hauts et des bas professionnels, de là vient le goût de l'effort et la faculté à ne rien lâcher.
Il se définit ainsi « …Nous étions des petits péquenots dans un pays de péquenots, apprenant les choses de la vie »
Une devise qui leur est transmise par leur père David : « Rien n'arrive tout seul, il faut toujours se battre »
Je rajouterais des patriotes américains, cette fierté, cette conscience de faire partie d'une chose encore plus grande qu'eux, cette capacité à se transcender et l'amour des leurs dans un pays immense construit par des migrants.
A l'adolescence, il fait la rencontre d'un ancien des forces spéciales qui vit à proximité, Billy Shelton, qui prend en mains un groupe de jeunes et les prépare physiquement et psychologiquement à intégrer une carrière militaire : « Je vais vous briser mentalement et physiquement…Puis, je vais vous reconstruire…. »
Vaste programme, pour Marcus qui veut se préparer à intégrer les SEALs c'est le bon train, il accroche les wagons, se met sur les rails, Tchou-Tchou l'histoire commence.
Engagement dans la NAVY, les classes à Great Lakes dans l'Illinois en hiver, puis les sélections SEAL (acronyme pour Sea, Air, Land) sur Coronado Island non loin de San Diego, Marcus arrive là où il a souhaité être.
Il y découvre les tests poussés à l'extrême, rythme soutenu, manque de sommeil, rupture avec tout le confort, le froid, l'humidité. Ici les stagiaires ne sont pas éliminés, ils démissionnent. On pose son casque au sol et on sonne une cloche, fin de l'aventure….
Marcus fait parti de ceux qui vont jusqu'au bout, passe les étapes et sort avec la qualification SEAL, reçoit le badge avec le fameux Trident le 31 janvier 2002.
Rattaché à la Team 10, déployé dans un premier temps en Irak puis il s'envole pour l'Afghanistan.
La découverte d'une nouvelle topographie pour de nouvelles opérations jusqu'à celle nommée « Red Wings », un commando est formé avec Mikey, Danny, Axe et Marcus puis c'est l'immersion en terrain ennemi.
Début de la mission qu'ils qualifieront de « C'était la merde, vraiment la merde ! »
Une découverte « L'ennemi était prêt à tout pour obtenir la victoire….comme décapiter ses adversaires et les massacrer…. »
Pour eux « Nous n'avons pas le droit de nous battre selon les mêmes principes….si vous ne souhaitez pas vous impliquer dans une guerre qui risque de dégénérer….alors gardez-vous bien de vous y laisser entrainer »
Dans le village de Sabray, Marcus découvrira les traditions du peuple Pachtoun dont le « Lokhay Warkawal » et Goulab qui est le responsable de la police des lieux. Des rencontres et des découvertes qui seront riches d'événements.
Autant le film ne m'a pas emballé plus que çà ! Par contre le livre est une réussite, j'ai passé un bon moment de lecture, j'ai découvert les Pachtouns, j'ai vibré avec la société Texane, l'écriture est y plaisante.
Je vous laisse avec :
« Les jours qui passent n'effaceront pas leur souvenir, pas plus les années /
Et au soleil couchant ainsi qu'au matin, tous les jours /
Nous nous souviendrons d'eux »
Lien : http://leatouchbook.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ecureuil
  14 juillet 2012
Voici le récit d'un épisode dans la vie de Marcus Luttrell, un cowboy taillé comme une armoire à glace qui se définit avant tout comme Navy SEAL, Texan et catholique. Tout un programme, non ? En 2005, il est envoyé avec ses coéquipiers en Afghanistan, gonflé à bloc, pétri de cette confiance en soi qui fait l'arrogance des soldats des forces spéciales. Ils ont le sentiment qu'ils pourraient gagner à eux seuls cette guerre, et pourtant...
Passons sur l'édition truffée de coquilles. le texte est dur, réellement violent, coécrit par le célèbre auteur de thrillers militaires Patrick Robinson. On y retrouve tout ce qu'on aime détester dans les films de "forces spéciales" : un certain sens de la répartie, des superlatifs, de la brutalité, de mauvaises blagues, de l'action pure et violente, des idées à l'emporte-pièce et, surtout, pas une once de remise en question... S'il ne se bat pas au nom de Dieu, lui, on a quand même parfois l'impression que Luttrell est presque autant endoctriné que ces talibans qu'il combat.
Bref, un livre "qui fait le job" : on met ses neurones de côté et on lit !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
lapauselibrairie
  01 avril 2014
Je ne pensais pas du tout lire ce genre de livres mais j'ai craqué devant la couverture et l'objet livre de cette maison d'éditions, donc autant en parler de suite ! Nimrod m'était complètement inconnue. Maison d'éditions spécialisée dans les autobiographies de guerre mais elle fait des romans, de beaux livres etc… toujours autour de l'aspect militaire. Rien de très attrayant pour nous, lecteur lambda, mais l'objet livre vous fera craquer ! La couverture est magnifique (et a priori toutes les autres aussi!) autant la première de couv que le dos et la 4ème de couv : ce qu'on ne voit pas forcément dans de grandes maisons d'éditions ! le livre est facile à prendre en main parce qu'il est flexible. le papier est de qualité convenable. Très bonne surprise !
Je précise que je n'ai pas vu le film.
En plus, je ne suis pas très calée sur le sujet de la guerre en Afghanistan (même si mon frère est militaire) et je ne connais pas les noms des armes, véhicules. Heureusement mon amoureux est passionné et m'expliquait tout. Puis j'avoue que c'est facilement déductible.
Le seul soucis au niveau de l'objet livre, c'est la mise en page très condensée. C'est aussi un point fort dans un sens puisque toutes les marges, interlignes sont utilisées donc le lecteur en a pour son argent ! Pour ma part, ça a ralenti ma lecture puisque j'avais trop de choses nouvelles d'un coup et donc l'impression de ne pas avancer. Egalement, quelques fautes à souligner.
Au niveau de la lecture en elle-même,
Il m'a été difficile de m'imaginer l'environnement dans lequel évoluait Marcus Luttrell et son équipe puisque de 1. Je n'ai pas vu le film et de 2. Je n'ai jamais vu de photos d'une montagne Afghane.
L'auteur prend de nombreuses pages (jusqu'à la moitié du livre) pour nous expliquer qui sont les SEALs et nous suivons plus d'une centaine d'hommes dans leur formation.
Ce livre est très intéressant car nous apprenons énormément de choses autant sur les SEALs que sur les talibans et même sur la culture afghane. Nous suivons 4 SEALs dans une mission et nous sommes auprès d'eux à chaque instant. Certains moments sont très poignants. Egalement, nous sommes dans les pensées des soldats et nous sommes face à leur dilemme : tuer pour vivre et se faire lyncher en rentrant (la presse dira qu'ils ont tué des innocents – qui les dénonceront aux talibans…) ou ne pas tuer et mourir en héros.
Néanmoins je n'ai pas apprécié le caractère de Marcus Luttrell, individu que j'ai trouvé très arrogant et égocentrique. Certes il le dit aussi que les SEALs peuvent être arrogants et comme dirait mon amoureux "c'est son autobio, normal qu'il parle de lui non?". Oui mais je trouve qu'il manque de tact :
quand ses amis meurent, il écrit 2-3 lignes et passe à autre chose
il parle de la fiancée d'un de ses amis mort en la qualifiant à chaque fois de "très belle/magnifique femme"
Lien : http://lapauselibrairie.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Birhacheim
  28 mai 2009
Le survivant de Marcus Luttrell - une histoire vraie des US Navy SEALs
Un team de Navy Seals va être infiltré dans les montagnes afghanes. Martin Luttrell, seul survivant de cette action, va nous raconter son histoire et celle de ses camarades des Navy Seals.
Les Navy Seals (SEa, Air, Land) sont les commandos spéciaux de l'US Navy. Marcus Luttrell va nous emmener, dans cet ouvrage, au coeur de l'entraînement de ces forces spéciales américaines puis dans l'opération Redwing qui lui vaudra la décoration suprême de la Navy: la Navy Cross.
Au delà du récit époustouflant, beaucoup seront gênés par le franc parler de Marcus Luttrell: .../...
Lien : http://www.bir-hacheim.com/l..
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
fnitterfnitter   21 avril 2016
Nous nous entraînons pour faire la guerre, pour combattre et pour vaincre. Je suis prêt à donner tout mon potentiel de combat pour remplir ma mission et atteindre les objectifs fixés par mon pays. L'accomplissement de mon devoir sera rapide et violent lorsqu'il le faudra, mais restera guidé par les principes mêmes que je sers et que je défends. Des hommes courageux ont combattu et ont trouvé la mort en édifiant cette fière tradition et cette réputation redoutée que je dois perpétuer. Même dans les pires conditions, l'héritage de mes camarades affermit ma résolution et guide silencieusement chacune de mes actions. Je n'échouerai pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          451
fnitterfnitter   20 avril 2016
Si jamais je débouchais sur l'autre versant d'une montagne et tombais face à face avec Oussama Ben Laden, l'homme qui a planifié cette attaque aussi vicieuse qu'injustifiée contre mon pays, provoquant la mort de 2752 américains innocents à New York le 11 septembre 2001, alors je l'abattrais, de sang froid.
Ce qui conduirait les autorités militaires, sous la pression des médias révoltés, à me mettre derrière les barreaux, Après quoi je serais inculpé de meurtre.
Mais je vais vous avouer quelque chose. Ça ne m'empêcherait pas de buter cet enfoiré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
fnitterfnitter   26 avril 2016
Un gouvernement persuadé qu'une guerre devrait être juste et obéir à des règles, comme pour une partie de baseball, ferait mieux de ne jamais entrer en guerre. Car rien n'est juste dans la guerre et, parfois, des innocents se font tuer. C'est comme ça depuis plus d'un million d'années.
Commenter  J’apprécie          610
fnitterfnitter   18 avril 2016
Je n'abandonnerai jamais. Je persévérerai et je m'épanouirai dans l'adversité. Mon pays attend de moi que je devienne plus fort physiquement et plus solide mentalement que ne le seront mes ennemis. Si je dois être terrassé, je me relèverai, à chaque fois. J'utiliserai jusqu'à mes dernières forces pour protéger mes équipiers et pour accomplir notre mission. Je ne serai jamais mis hors de combat.
Commenter  J’apprécie          422
fnitterfnitter   23 avril 2016
Les étudiants feront la démonstration de leurs qualités et de leur esprit de motivation, de leur courage et de leur sens de sacrifice, de leur esprit d'équipe et de leur sens du commandement, de leur détermination à ne jamais renoncer au cours de la Semaine d'Enfer malgré les conditions hostiles, la fatigue et l'angoisse.
Plutôt bien résumé, non ? Presque. La semaine d'Enfer, c'est encore pire que ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
autres livres classés : afghanistanVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Marcus Luttrell (1)Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1028 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre