AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9791028110246
704 pages
Éditeur : Bragelonne (15/01/2020)

Note moyenne : 4.28/5 (sur 301 notes)
Résumé :
Locke Lamora, l'ancienne Ronce de Camorr, et son comparse Jean Tannen ont fui leur cité natale. Ils ont embarqué à bord d'un navire et gagné la cité-État de Tal Verrar, où ils prévoient bientôt de réaliser leur forfait le plus spectaculaire : s'attaquer à L'Aiguille du péché, une maison de jeu réservée à l'élite et voler son incommensurable trésor. Il n'existe qu'une façon de s'approprier l'argent de cet établissement: le gagner aux divers jeux qu'il propose à ses c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (52) Voir plus Ajouter une critique
fnitter
  19 avril 2017
Second tome de la licence les salauds gentilshommes.
Locke et Jean sont définitivement grillés à Camorr et commencent donc une nouvelle vie d'escroquerie à Tal verrar. Et tout comme pour le premier tome, l'escroquerie se transforme rapidement en nid à embrouilles, beaucoup plus vaste que les deux compères ne l'avaient d'abord imaginée. Nous verrons nos deux héros embarqués sur un bateau pirate pour fomenter une rébellion. Eux dont la seule expérience des navires consiste à monter dessus, à y avoir le mal de mer et à en descendre.
De plan foireux en plan foireux. Aucun  plan de bataille ne résiste au premier contact avec l'ennemi. Telle est désormais la devise de nos salauds gentilshommes.
Il faut dire que si Locke est doué pour établir des arnaques il est aussi et surtout un génie du rebondissement et de l'improvisation.
Ce tome qui nous ballade en mer une grosse partie du temps n'échappe pas à la règle. Construit comme le premier (avec des chapitres flashbacks) l'auteur nous immerge dans son univers et son histoire avec une facilité confondante. La verve et l'humour des personnages n'empêchent pas les scènes de violence.
On pourra regretter une facilité avec les Mages esclaves, mais il faut simplement comprendre que ces derniers seront l'objet du Tome 3.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          760
Dionysos89
  17 octobre 2014
Quelle claque ! Scott Lynch nous laisse comme deux ronds de flan après la lecture de ces « Horizons Rouge Sang ». Une fois de plus, il a su manier rythme, imagination et dialogues fleuris pour concocter un voyage dépaysant des plus réussis.
Après un premier tome tonitruant, plein de malice et de violence, nous voici de nouveau sur les traces de Locke Lamora et de son fidèle acolyte, Jean Tannen, deux Salauds Gentilshommes. Même si nous abordons Des horizons rouge sang par la ville de Tal Verrar, les mensonges de Locke Lamora ne sont finalement jamais bien loin. Et tout au long de ce volumineux opus, la langue de bois servira de langage universel dans une ville aux dents longues et aux ressources quasi illimitées.
En effet, le danger est constant et les ennemis partout pour les deux compères, qui se remettent à grand peine des événements tragiques qu'ils viennent de connaître. Si Tal Verrar constitue tout le début de l'intrigue avec une flopée d'assassins, de mercenaires et d'hommes de main qui les observent, les poursuivent ou les contraignent, la deuxième partie du récit nous réserve de belles surprises en matière de lieux exotiques et de relations conflictuelles. Nous ne sommes évidemment pas dans une simple affaire de truands cherchant à subtiliser un quelconque bien ; Locke Lamora et Jean Tannen ont l'art de se glisser, bon gré mal gré, dans les affaires qu'il ne faut pas approcher, même de loin. Aurions-nous deviné que ces deux là pouvaient survivre dans un environnement qui leur était aussi hostile et aussi inconnu que celui de la piraterie en haute mer ? Leur gouaille et leur habilité au vol ne leur seront pas d'une grande utilité et c'est tout l'intérêt de ce tome : déconstruire les atouts du premier (une équipe, une spécialité, un lieu bien connu) pour poser d'autres problématiques à ce duo de choc soumis à bien des périls.
Certains lecteurs pourront se dire : tout ce chemin parcouru pour uniquement mener à bien un braquage, certes audacieux, prévu dès le départ ? Oui, certes, il serait légitime de mettre en parallèle la longueur de l'exposition et de l'aventure avec le raccourci de la résolution finale. Toutefois, comme dit le proverbe, c'est le chemin qui compte, pas forcément l'arrivée. En effet, c'est la verve de l'auteur qui nous pousse à poursuivre la lecture, c'est la profondeur de son histoire qui nous tient en haleine tout du long. de plus, comme à son habitude, Scott Lynch réussit à imaginer des contextes locaux particuliers, des récits très ponctuels, qu'il nous transmet en quelques lignes ou pages, presque pour le plaisir. Une ville côtière isolée, un souvenir raconté à la va-vite, voire un simple point de détail dans l'histoire, sont autant d'occasions de placer une bonne idée ou un concept astucieux issus de son imaginaire fertile.
C'est avec un cliffhanger de fou, vraiment insoutenable pour nous, pauvres lecteurs, que nous terminons ce deuxième volume d'une saga qui fera date si l'auteur tient la cadence. Même si les aventures des Salauds Gentilshommes, quelle que soit leur composition, sont d'ores et déjà prévues en sept tomes, Des Horizons Rouge Sang va chercher des ressorts scénaristiques dans le très spectaculaire et le jusqu'au-boutisme absolu ! Que Scott Lynch a donc pu inventer de plus grandiose ou de plus abouti dans sa République des Voleurs, le volume suivant ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          342
lyoko
  28 novembre 2015
On peut être salauds gentilhommes et se faire avoir en beauté. Et oui nos deux compères (Locke et jean) toujours a leurs affaires se sont fait piéger. Un gros bonnet de Tal Verra leur fait boire un poison dont il est le seul a avoir l'antidote mais en contrepartie nos gais lurons doivent travailler pour lui.
Toujours un roman remarquable. Plein de ruse, de pièges, de retournements de situations et aussi d'une pincée de malice et d'une once de chance.
Ce tome nous fait voyager sur terre mais surtout sur mer, ou la piraterie est au rendez vous. de belles scènes d'abordages digne des plus grands films Hollywodiens.
J'ai beaucoup aimé ce roman, même si à cause du contexte actuel j'ai mis énormément de temps à le lire.. et je suis sûre je ne l'ai pas savourée a sa juste valeur. Mais mon envie est grande d'attaquer le tome suivant... ce que je ne vais pas tarder à faire
Commenter  J’apprécie          370
boudicca
  19 août 2012
Après un premier tome particulièrement remarquable Scott Lynch remet le couvert avec « Des horizons rouge sang », second volume de la trilogie des « Salauds Gentilshommes ». On y retrouve Locke Lamora ainsi que son compagnon Jean Tannen dont on suit les aventures après leur départ précipité de Camorr. Encore une fois nos deux héros se retrouvent mêlés à des affaires qui ne les regardent pas et celles-ci les entraîneront cette fois beaucoup plus loin... Si vous vous inquiétiez de savoir si ce deuxième tome allait être à la hauteur du premier, tranquillisez-vous. Scott Lynch continue de nous éblouir de son talent et nous offre un roman formidable que l'on ne peut que dévorer avec avidité. Tout ce qui avait fait le charme des « Mensonges de Locke Lamora » est là : une écriture très fluide qui plonge aussitôt le lecteur dans l'ambiance, des personnages hauts-en-couleur, de l'humour, de la gouaille, de l'aventure, une intrigue complexe et ambitieuse... Tout ce qu'il faut pour faire un très grand roman.
En ce qui concerne l'univers de l'auteur, nous avons là aussi droit à un festival. Les nostalgiques de la splendide Camorr dans laquelle se déroulait l'essentiel de l'action du premier tome devraient ainsi vite se consoler. Tal Verrar, ville du jeu sous toutes ses formes, l'imprenable forteresse de Mon Magisteria, le repaire pirate de Port-Prodigue... le moins que l'on puisse dire c'est que Scott Lynch nous fait voyager et rêver dans ce second volume. Difficile de ne pas être admiratif devant l'imagination et la créativité de l'auteur tant le roman fourmillent d'idées plus brillantes et plus originales les unes que les autres. L'auteur dévoile également ici une autre facette de son talent en offrant au lecteur des scènes d'action à couper le souffle, à commencer par les nombreuses batailles en mer par lesquelles on ne peut que se laisser embarquer. Il ne me reste plus qu'à attendre avec beaucoup d'impatience le troisième volume de la série qui sera, je n'en doute pas, à la hauteur des deux autres.
De la très grande fantasy et un auteur décidément exceptionnel qui aura également eu le mérite d'inspirer et d'influencer un grand nombre de jeunes auteurs de fantasy, qu'il s'agisse de Jean-Philippe Jaworski (« Gagner la guerre »), Cédric Ferrand (« Wastburg ») ou encore Sam Sykes (« La porte des éons »). La sortie du troisième volume de la série est d'ores et déjà annoncée en France pour 2014, et inutile de vous dire que je serai parmi les premiers à me ruer à l'assaut de cette nouvelle petite pépite de fantasy.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Yanoune
  27 mai 2020
Les Salauds Gentilshommes T2 Des Horizons rouge Sang... Ou le bouquin anniversaire, que tu fais des sauts de carpes sur ton canapé et des bisous à chéri (celui qui te l'a offert).. et que tout autre lecture devient complément superfétatoire... Si.
Oh comme je suis contente de retrouver cet univers... Et Locke et Jean...
Pitch :
Bon, après le fiasco de Camorr et la fuite... et bien c'est la mélasse pour Locke... la grosse grosse mélasse... il ne va pas bien, du tout, il vire alcoolo, bon d'un autre côté ça se comprend, vu les merdes qui lui sont arrivées dans le un, mais d'un autre ça n'est pas du tout du goût de Jean.. alors là, clair que non ! Ressaisi toi gars ! Tu te transformes en loquedu !... Jean n'a pas tort... il va trouver des arguments de poids le Salaud, tout Gentilshomme qu'il est !... et puis quoi de mieux que le boulot pour se remettre d'aplomb, hein ?...
Alors je dois dire que je l'ai dévoré... et que je l'ai beaucoup aimé (ça c'est pas objectif)... Même s'il y a quelque problèmes (ça c'est objectif).. notamment des longueurs, c'est un peu poussif.. Si soyons un peu objectif...
Parce que certes c'est toujours autant jubilatoire niveau Ocean 12, voir mission impossible (générique compris) en fantasy... j'adore ça...
Mais Lynch utilise des ficelles qui marchent moins bien, clair qu'on va pas tomber dans le panneau ! Et puis c'est un peu longuet à se mettre en place ( pour finir sur les chapeaux de roue.. si franchement c'est l'impression que ça m'a donné, ça m'a même donné un sentiment d'inachevé, voire de on se débarrasse de la chose, hop hop vite fait, c'est dire !...) tout en louvoyant vachement aussi, prenant des directions qui au final n'amènent pas grand chose à la semoule de base du plan, le côté compliquons le truc, histoire de, pasque sinon c'est pas drôle (hum.. ça ça dépend comment c'est fait, et pourquoi c'est fait.)...
Mais si ça n'amène pas grand chose à la semoule de base (et que je m'en suis aperçue au cours de la lecture)... bin je dois dire que je m'en fous !
Parce que …. Pirate !
Ouais.. et là c'est carrément pas objectif non plus... genre vous me mettez des pirates, bin y a de forte chance que j'aime...
Vous pourriez vous demander c'est quoi le bizness entre nos voleurs favoris et les pirates, bin je dirais.. je ne sais pas (ou alors compliquons le truc histoire de).. juste qu'ils font partie des même brebis du Grand Véreux...
Ouais au final c'est là où le bas blesse, le pourquoi Locke et Jean se retrouvent chez les pirates (auteur tu n'avais pas plus tiré par les cheveux ?.. c'est dire même les personnages n'y croient pas du tout à ce plan vraiment pourri, et ils en connaissent un bout là-dessus ! ^^)... Mais Lynch avait envie d'écrire des pirates, aventures sur les mers et batailles sanglantes, grains, bateaux, voiles et cabestan, et je ne lui en veux pas du tout !... Partialité, amour de la mer, des forbans et autres frères de la côtes.. Ouais partialité !.. en plus c'est plutôt bien foutu !...
Donc...
Objectivement, il est moins bon que le tome un Les Mensonges de Locke Lamora (pour plein de raisons)...
Subjectivement... j'ai kiffé ma race... pour plein de raisons, aussi...^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82


critiques presse (1)
Elbakin.net   15 janvier 2020
Ce roman demeure de bout en bout très plaisant à lire, avec toujours autant de saynètes ou de répliques réjouissantes, mais aussi de moments plus durs.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   18 juin 2014
- « L’homme ! Les mots en font une souris, récita Ezri. Il méprise les dieux, bataille allègrement et tressaille sous les réprimandes d’une demoiselle ! Qu’une jouvencelle vienne à rire de lui et c’est un coup de dague qui se plante en sa poitrine. Elle transforme son sang en petit-lait et son courage en lointaine souvenance. »
- Ohhh, Lucarno, n’est-ce pas ? (Jean tira sur sa barbe d’un air songeur.) « Femme, ton cœur est un labyrinthe inexploré. Si je pouvais mettre le désarroi en bouteille et m’en abreuver dix siècles durant, il ne me décontenancerait pas autant que toi entre le lever et le petit déjeuner. Tes duperies sont maintenant telles que les serpents applaudiraient sur ton passage si les dieux avaient eu la grâce de leur donner des mains. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
boudiccaboudicca   16 août 2012
« -Chaque sacerdoce a ce que nous appelons des « mandats » - des lois que les dieux donnent en personne à leurs serviteurs. Dans la plupart des Temples, ces mandats sont complexes, brouillons et casse-couilles. Mais pour le clergé du Bienfaiteur c'est plus simple : nous n'en avons que deux. Le premier est « que les voleurs prospèrent ». Ce n'est pas plus compliqué. Nous avons pour mission de nous entraidez, d'offrir asile à nos frères, de vivre en paix tant que c'est possible, par le crochet ou le boniment. Le second mandat... Le second mandat dit ceci : « que les riches n'oublient pas ». Qu'ils n'oublient pas qu'ils ne sont pas invincibles. Que leurs serrures peuvent être crochetées et leurs trésors volés. Nous sommes le caillou dans leur chaussure, l'épine dans leur chair. C'est là notre second mandat et il est aussi important que le premier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Dionysos89Dionysos89   02 mai 2014
Avons-nous déjà été réduits à une telle servitude ? Nous ne pouvons pas échapper à l’Archon ni à son poison, ce qui signifie que nous ne pouvons pas interrompre nos projets concernant L’Aiguille du péché. Par tous les dieux, nous n’arrivons même pas à voir les Mages Esclaves cachés autour de nous et voilà maintenant que des assassins nous reniflent le cul. Tu sais quoi ? Avec tous les types qui nous espionnent et nous pourchassent, je suis sûr que nous sommes devenus la première source d’emploi de cette ville. Toute l’économie de Tal Verrar est maintenant fondée sur comment nous casser les couilles.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Dionysos89Dionysos89   17 février 2014
- Cette journée sera rouge ! Drakasha n’est pas un adversaire à prendre à la légère. Mais qui sommes-nous, au milieu des vents et des eaux de la mer de Cuivre ?
- Des Souverains ! cria l’équipage en chœur.
- Qui sommes-nous, nous qui n’avons jamais été abordés ni battus ?
- Des Souverains !
- Quand nos ennemis se présentent au Jugement des dieux et hurlent le nom de ceux qui ont causé leur perte, qui accusent-ils ?
- Les Souverains !
- C’est ce que nous sommes !

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
fnitterfnitter   22 avril 2017
Non, ta gueule ! Je ne veux pas que tu acquiesces, je veux que tu utilises la noisette que tu as trouvée par hasard et qui te sert de cervelle, avant que l’écureuil qui en est propriétaire vienne la récupérer.
Commenter  J’apprécie          486

Videos de Scott Lynch (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Scott Lynch
Interview de Scott Lynch aux imaginales 2017
autres livres classés : voleursVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1543 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..