AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732456039
Éditeur : La Martinière Jeunesse (05/09/2013)

Note moyenne : 4.16/5 (sur 211 notes)
Résumé :
Le royaume d’Adarlan, d’où toute magie a été bannie, est gouverné d’une main ferme par un roi tyrannique. Keleana, membre de la secte des Assassins et opposée au pouvoir du roi, est emprisonnée dans les mines de sel d’Endovier depuis plus d’un an. Pour gagner sa liberté, Keleana doit représenter le prince Dorian dans un tournoi à mort dont l’unique survivant devra servir le roi pendant 4 ans. Mais les concurrents, l’un après l’autre, sont éliminés de façon mystérieu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (110) Voir plus Ajouter une critique
Livresque78
  04 février 2014
Je vais malheureusement aller à l'encontre de la majorité des avis, car je n'ai pas aimé ce livre.
Il était pourtant plein de promesses, une magnifique couverture, un titre très accrocheur qui me promettait de l'action, du sang, des assassinats, et une combattante,une vraie.
Je n'ai pas trouver grand chose de cela, je pourrai même dire que je me suis ennuyé, au point d'avoir beaucoup de mal à terminer ce roman et a déjà me projeter sur celui que j'allais lire après.
Pour moi ce livre manque de sel, de poivre, et d'épices en général.
Commenter  J’apprécie          290
PegLutine
  01 mars 2014
Commençons par ce qui ne m'a pas plu pour une fois: d'abord, le mot "assassineuse" m'écorche les yeux et les oreilles (et ça n'a rien à voir avec l'idée qu'une femme soit une meurtrière, c'est juste que le mot est moche, et comme il est répété très souvent dans le livre, c'est un peu pénible).
D'autre part l'héroïne est attachante, intelligente, mystérieuse, indépendante, et elle a de la répartie mais elle s'occupe aussi d'avoir des vêtements magnifiques et se damnerait pour pouvoir participer au bal du château, et ça, ça ne colle pas avec le personnage, je trouve. Ensuite, il y a bien sûr le Prince, celui qui représente à la fois tout ce qu'elle déteste mais qui l'attire pourtant..... Pfff, c'est vraiment trop prévisible (bien qu'à la fin... mais chut!....). Et puis le scénario qui se fonde sur une compétition-élimination a un arrière-goût de télé-réalité qui m'a énervée.
Voilà, voilà, et j'ai mis trois étoiles pourtant...
Parce que, malgré tout, je me suis laissée emporter par le récit, parce que je voulais savoir qui élimine les combattants et pour quelles raisons, parce que j'ai aimé les personnages de Chaol et de Nehemia, parce que le combat final est haletant, parce que l'irruption de la magie donne une autre dimension à la mission de Keleana...
Une critique difficile à écrire car mon avis est vraiment mitigé: des ficelles un peu trop grosses mais je ne me suis pas ennuyée une seconde.
J'ai adoré la couverture, avec ce personnage qui me fait penser à Albator et Kill Bill en même temps, donc je suis partie dans ma lecture avec un bon apriori!
Alors, comme d'habitude, à tester avec le public visé!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
LoupAlunettes
  03 mars 2014
Oyez, oyez ! Un fantastique jeu d'arènes est organisé au château de verre de Rifthold, chef d'oeuvre architectural de la grande Adarlan. Les puissants seigneurs de Erilea y sont conviés à y participer.
Le peuple a besoin de distraction et les seigneurs pourront se disputer le prix du pouvoir ultime.
Chacun s'accompagne d'un champion, le meilleur des meilleurs des Terres d'Erilea.
Courses à pied, concours d'escalade, reconnaissance de poisons foudroyants, lutte mortelle à l'épée...
Prenez garde aux cordes coupées, aux embûches improvisées car tous les coups sont permis et à la fin, il n'en restera qu'un.
L'hôte bienveillant, le Roi Havilliard offre l'hospitalité à ses importants voisins sous garde extrêmement rapprochée et renforcée. Une générosité sans limite compréhensible, le félon lance par la même occasion une expédition surprise sur ces contrées in-sécurisées en vue de se les approprier. Un vrai cadeau en effet.
Le maître des lieux s'est autorisé également leur insu la participation de la redoutable et légendaire assassineuse, Keleana, dont tous ignore l'identité.
De quoi mettre du piment au spectacle.
La tueuse à gage, sortie des mines de sel où elle fut condamnée par celui qu'elle considère comme son pire ennemi, le responsable de l'extermination de son peuple, accepte, contrainte et forcée, de porter les couleurs du scélérat. Sous condition.
A la clé, quatre années aux ordres d'Havilliard pour gagner sa liberté.
Il serait de mauvais ton que les invités puissent envisager que le seigneur puisse tricher aussi la belle retiendra t-elle ses coups sous la fausse identité d'une voleuse de bijoux mais devra remporter le tournoi quoi qu'il en soit.
Perfide.
Jeux de dupes bien plus dur et redoutable que les épreuves qu'elle a pu traverser, Keleana devra se montrer plus forte que jamais, compter sur l'amitié de la princesse Nehemia, elle-même peu enjouée de sa situation d'ambassadrice diplomatique de sa terre chez le seigneur Havilliard.
Dorian, le fils du diabolique stratège et collectionneur de conquêtes féminines, se trouve intrigué par cette personnalité insoumise de Keleana, belle blonde dont la rudesse des travaux des mines n'ont pas terni l'éclat, dangereuse mais si humaine, l'esprit et l'humour fin et piquant comme une lame, férue de piano, de livres. Une rose bien différente des princesses de la cour.
Le beau capitaine de la garde Chaol aura bien du mal à encadrer et assurer la sécurité de cette insupportable l'assassineuse sous couverture qui ne tardera pas à accepter cet autre duel, celui de la séduction.
Entre les deux mon coeur balance mais la justice et l'amour ne sont pas affaires d'assassineuse.
Et pourtant, une force maléfique s'immisce dans l'aventure, les concurrents tombent comme des mouches sous les griffes d'une créature qui ne souhaite pas leur réussite. L'âme de la première reine d'Adarlan, Elena, apparaît à Keleana.
L'enjeu est peut-être plus grand.
La vie du Prince Dorian est peut-être menacée , l'avenir d'Adarlan aussi. Qui s'en soucie ?
Le coeur passionnée d'une assassineuse de 18 ans peut-être ?
: Au premier regard, le volume impressionnant pourrait en rebuter plus d'un.
Pourtant, pour qui est en recherche d'aventure, d'actions, de romances tumultueuses et mortelles comme l'amour et la mort, sera servi.
« Keleana, l'assassineuse » de Sarah J.Maas est le premier tome d'une série d'Heroïc Fantasy qui semble très prometteuse. L'intrigue est aussi retors et facétieuse que les rapports de ces protagonistes, cela donne un bon aperçu du parti pris de l'auteure de nous divertir. Développer une toile d'araignée dans lesquels des joutes musclées ou verbales se lancent, presque insouciant de la bête plus redoutable qui se cache dans l'ombre et fera sans doute passer la série à une vitesse supérieure pour un tome suivant. Keleana est un personnage féminin riche et intéressant. Recueillie et élevée par la Ligue des Assassins, cette jeune dame mûre pour son âge et cultivée pour sa majorité n'hésite pas à croiser le fer dans l'équité. C'est une vraie contradiction, énigme que le Prince Dorian souhaite percer mais n'est ce pas une oenième conquête, ne se trouve t-il pas plus proche de son père dans la démarche qu'il ne voudrait se l'avouer. Un triangle amoureux se profile, Chaol se tient à bonne distance, droit et fidèle mais on devine à la lecture un respect pour la criminelle, voire plus peut-être.
Le volume prend le temps de poser son ton caustique, sa séduction et ses paravents de jeux de stratèges afin de donner de l'épaisseur à ses personnages. Nous sommes séduits et ravis d'avoir persister à la fin du volume, on ne demande au final qu'à en savoir plus. le poisson est ferré, le lecteur attrapé !
Qui pourra arrêter l'assassineuse amoureuse?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AltheaWonderland
  21 octobre 2014
Je pense que je me suis un peu trop laissée influencer par le hype immense que Throne of Glass a suscité sur la blogo, que ce soit la française ou l'anglophone. Tout le monde semble parler de ce roman comme d'une référence de la fantasy Young Adult et j'étais donc prête à m'en recevoir plein les mirettes à la lecture... Sauf que ça n'a pas été le cas. Pas que je n'ai pas aimé, ne commencez pas encore à me faire dire ce que je n'ai pas dit, mais Throne of Glass n'est à mon sens pas à la hauteur de la réputation qui le précède. D'ailleurs, loin de moi l'idée de jouer au jeu des comparaisons, mais malgré le peu de romans du genre que j'ai lu je peux tout de même en citer un supérieur sur tous les points à celui-ci. Qu'il s'agisse de l'univers, de la construction des personnages, ou de l'intrigue, Shadow and Bone est à des années lumières au dessus de Throne of Glass. Et j'imagine que ceux qui lisent beaucoup de fantasy YA n'auront aucun mal à citer des dizaines d'autres titres qui le surpassent là où ça compte. Ce n'est donc pas aujourd'hui encore que je vais m'accorder avec ceux qui disent que la saga de Sarah J. Maas est LA référence à lire (mais, après tout, chacun ses goûts !).
Tout d'abord j'ai été très mitigée en ce qui concerne la construction des personnages importants de ce premier tome. En commençant d'ailleurs par l'héroïne, Celaena. Cette dernière a de belles qualités, elle est notamment forte et déterminée ce qui est un atout non négligeable dans ce genre de lecture, elle se suffit à elle-même, n'a pas besoin qu'un chevalier servant vienne à son secours puisqu'elle pourrait régler son compte au dit chevalier en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire... Néanmoins au-delà de ça son personnage reste assez léger dans le sens où elle n'est clairement pas aussi développée et approfondie qu'elle devrait l'être en tant que protagoniste phare de la saga. Et surtout, et c'est là mon plus gros problème avec Celaena, c'est une Mary-Sue pas tentée ! Non seulement la demoiselle est exceptionnellement douée, de loin la meilleure de tous les royaumes alentours, mais en plus elle est incroyablement belle et fait tourner les têtes de tous les mâles qui la croisent... Comment vous dire ? C'est très pénible. Bref j'ai trouvé que la construction du personnage était vraiment trop dans l'exagération au point que cela devienne pénible et la déshumanise. Il va vraiment falloir que Sarah J. Maas redresse la barre et mette le paquet sur son héroïne par la suite, au risque qu'elle en devienne vraiment imbuvable dans le cas contraire. Plus d'approfondissement et moins de "Mary-Sueisme" s'il vous plait !
Je suis ensuite obligée d'évoquer les quelques autres personnages qui tirent plus ou moins leur épingle du jeu dans ce premier tome. Tout d'abord Nehemia, princesse Eyllwe en visite au château, avec qui Celaena va tisser des liens. J'ai beaucoup aimé ce personnage, qui a clairement plus de secrets qu'elle ne veut nous le laisser croire, et c'est quelqu'un que je retrouverais avec plaisir pas la suite. Il y a pas mal à creuser de ce côté-là et cela mériterait d'être fait. Bien sur, et c'est là que je vais vraiment commencer à râler, les deux personnages que l'on voit le plus souvent, et on aurait pu s'en douter vu la façon réductrice dont le résumé français les évoque, sont le prince héritier Dorian et le capitaine de la Garde Chaol... deux personnages masculins qui malheureusement semblent se résumer à nous faire entrevoir, de manière plus que lourde, l'insupportable triangle amoureux qui rend tant de romans YA pénibles et que je ne comprendrais jamais.
Très franchement, à la base, je n'avais pas du tout envisagé un seul instant de triangle amoureux plausible incluant ces deux jeunes hommes pour la simple et bonne raison que Chaol représente tout ce que je hais chez un personnage masculin de YA. Oui j'ose le dire, j'ai mal à mon féminisme et j'en ai marre de ces mâles qui se croient plus malins que tout le monde et qui pense que la terre va s'arrêter de tourner si on ne les écoute pas puisqu'ils ont toujours tellement raison contrairement aux demoiselles ! C'est tout ce que je ne peux pas avaler chez un potentiel love interest et dans Throne of Glass l'auteure manque en plus de subtilité pour nous faire intégrer le triangle amoureux qui n'a certainement pas fini d'être pénible. Tout ces imbroglios amoureux à peine cachés manquent cruellement de finesse et font terriblement tâches dans la construction du récit. A sa décharge Celaena essaie de faire front uni avec nous et de se voiler la face en clamant que seule sa liberté lui tient à coeur... Sauf qu'on sent bien qu'on est pas sorti des Feux de l'Amour et que les "je t'aime moi non plus" risquent de nous barber bien longtemps. Et je dis bien ça en précisant que si je déteste Chaol de tout mon être, j'adore Dorian qui est un personnage charismatique, drôle et touchant ! Il n'empêche que je pense sincèrement que ces histoires gnangnans à peine voilées n'ont rien à faire dans Throne of Glass et gâchent vraiment le plaisir d'évoluer dans l'intrigue.
Je dois aussi dire que je suis assez septique sur les six (!) tomes annoncés concernant cette saga. Bien sur que l'univers du roman est intéressant, que malgré des débuts laborieux on fini par se prendre totalement au jeu, et qu'il y a de bonnes promesses de développement concernant les complots royaux et la magie pas si disparue que ça, je me demande honnêtement si cela justifiera tant de volets ? Ce premier tome reste un peu trop en surface, ralenti par la mise en place de l'univers et des personnages, donc il reste compliqué de se faire une idée précise et la viabilité de la saga sera certainement plus claire dans le seconde tome. Mais je m'interroge tout de même, car les sagas à rallonge ne sont malheureusement jamais une grande réussite. J'espère sincèrement que Sarah J. Maas saura moins se disperser par la suite et nous offrira enfin l'intrigue consumante qu'on est en droit d'attendre face à tant de potentiel inexploité.
Malgré que j'ai beaucoup insisté sur les défauts dans cette chronique, j'ai relativement apprécié ma découverte de Throne of Glass. On se prend plutôt bien au jeu et si l'on passe au-delà des couacs, et de l'exaspération qu'ils suscitent, on ne peut que constater un bon potentiel qui mérite d'être exploité. Ainsi, si je persiste à dire que Throne of Glass ne répond pas aux énormes attentes générées par le buzz qui s'est crée autour du roman, je pense que le matériel est là pour que les suites s'en rapproche beaucoup plus. A voir si l'auteure saura se débarrasser de ces débuts de problèmes qui pourraient devenir vraiment préjudiciables par la suite. A suivre...
Lien : http://altheainwonderland.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Saiwhisper
  16 avril 2017
Une lecture très sympathique, mais avec des défauts… J'ai découvert ce roman via la blogosphère, notamment grâce à BookOuiOui dont la critique dithyrambique a su me tenter. de nombreux éléments annonçaient un moment passionnant : une héroïne à fort caractère, des meurtres inquiétants et irrésolus, de la magie, de la romance et des complots… Mais je dois avouer que la romance, qui se trouve être un triangle amoureux, prend beaucoup de place dans le récit… Peut-être un peu trop ? Pour ma part, le fait que le coeur de la jeune femme soit perturbé ne m'a pas dérangée, car Keleana rembarre souvent ses deux prétendants et n'est pas en train de fantasmer durant de longues pages en continu. Cependant, je sais que beaucoup de lecteurs vont serrer les dents. On ne va pas se mentir : cette romance n'est pas nécessaire et c'est du déjà vu (le beau prince et le soldat loyal)… Toutefois la relation entre les deux hommes se tisse au fil des jours et les échanges ne manquent pas de piquant…
Ce qui m'a le plus embêtée, c'est qu'il y avait trop de badinage et des bals pour moi. Je m'attendais à plus de scènes de bataille, surtout que l'on présente Keleana comme une tueuse hors pair… Hélas, les défis du roi sont peu développés ou noyés par les échanges entre les protagonistes. J'ai plus eu l'impression de voir la jeune femme arborer de belles robes que combattre durant les défis. Cela peut se comprendre, car durant la bonne moitié du roman, Keleana est très faible physiquement (mais réussit quand même tout ce qu'elle entreprend…) et a besoin de retrouver ses marques. En effet, elle était mal en point à cause de son long séjour au bagne… J'espère que maintenant qu'elle a repris des forces, elle va se déchaîner et prouver sa valeur d'assassin dans le second tome ! D'ailleurs, le mot « assassineuse » m'a souvent fait tiquer. On s'habitue, mais je trouve ça laid… Tueuse, meurtrière ou criminelle sont des termes qui m'auraient convenu, mais pas assassineuse.
Les chapitres se dévorent très facilement. On a envie de connaître la suite. La plume de Sarah J. Maas est très fluide et les touches d'humour ponctuent souvent les dialogues. de plus, l'auteure entretient un certain mystère grâce à la magie ainsi qu'à une créature étrange qui semble dévorer et tuer salement ses victimes… Est-ce un horrible canular ? Quelqu'un s'est-il initié à la magie occulte ? Keleana peut-elle faire confiance à Nehemia, une princesse, ou à un spectre portant le nom d'Elena ? Les événements étranges s'enchaînent et la belle héroïne peine à jouer un rôle qui n'est pas le sien et a du mal à savoir qui sont réellement ses alliés. En plus, ses liens avec Dorian et Chaol la perturbent… (Au passage : team Chaol ! ^^) Certes, je suis assez loin du coup de coeur qui a emporté la plupart des lecteurs et je trouve que l'on n'innove pas le genre, mais cela reste un très bon premier tome. Les personnages m'ont plu et l'ambiance est prenante. J'ai hâte de lire la suite qui semble prometteuse !

Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140

critiques presse (1)
Elbakin.net   21 octobre 2013
Les dialogues sont parfois un peu légers, pour ne pas dire enfantins. Quant aux épreuves si redoutées que l’on attend avec impatience, elles sont souvent éclipsées très vite [...] Mais le roman dispose aussi de certains atouts, dont un style fluide qui se suit très agréablement, avec une bonne dose de charme et un certain capital sympathie. Les pages se tournent toutes seules et, arrivé à la fin, on regrette de l’avoir lu si vite.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
HillelHillel   10 septembre 2013
-Chaol ! » l’avertit-elle, et, alors qu’il se tournait vers elle, elle vomit sur le sol.
Il poussa une exclamation de dégoût et recula d’un pas. Des larmes jaillirent des yeux de Keleana tandis qu’un goût âcre lui amplissait la bouche. Elle resta à genoux, laissant sa salive et sa bile couler à terre.
« Etes-vous… ? Par le Wyrd, vous êtes vraiment malade ! »
Il appela une servante et l’aida à se relever. Elle retrouva un peu de lucidité.
Que lui avait-il demandé avant qu’elle vomisse ?
« Venez, dit-il. Il faut vous mettre au lit.
-Je ne suis pas malade au sens où vous l’entendez », grommela-t-elle.
Il la fit asseoir sur le lit dont il rabatit la couverture. Une servante entra, se renfrogna devant la saleté et appela du renfort.
« Qu’avez-vous donc ? demanda Chaol.
-Je, euh… » Son visage était si brûlant qu’elle avait l’impression qu’il allait fondre. Quel idiot ! « Mes menstrues sont revenues. »
Chaol devint aussi rouge qu’elle et recula en passant sa main dans ses courts cheveux bruns.
« Je… si… dans ce cas je vais prendre congé de vous », bredouilla-t-il, il s’inclina.
Keleana haussa un sourcil, puis, malgré elle, sourit alors qu’il sortait en hâte, trébuchait sur le seuil et traversait les pièces voisines d’un pas mal assuré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
orbeorbe   21 juillet 2013
Mon père a envie de s'amuser un peu. Il va organiser un tournoi. Il a invité vingt-trois membres de son conseil à parrainer chacun un candidat au titre de champion, qui s'entraînera dans le château de verre pour affronter ses rivaux en duel. Si vous remportez ce tournoi, dit-il avec un demi-sourire, vous deviendrez l'assassineuse en titre d'Adarlan."
Commenter  J’apprécie          180
EwylynEwylyn   22 juillet 2013
- Prenez une autre arme, ordonna-t-il. Et, cette fois-ci, que le jeu en vaille la chandelle : faites-moi un peu transpirer, s'il vous plaît.
- Vous transpirez bien assez quand je vous écorcherai vif et que j'écraserai vos yeux sous mes bottes, marmonna-t-elle avant de ramasser son épée.
- A la bonne heure !
Commenter  J’apprécie          140
Laureline46Laureline46   14 août 2014
"Il est impossible de s'évader d'Endovier, affirma-t-il. Votre père a veillé à ce que chaque sentinelle soit capable d'abattre un écureuil à cent mètre. Toute tentative d'évasion relèverait du suicide.
- Mais vous avez survécu", dit le prince à Keleanna.
Le sourire de Keleanna s'effaça à se souvenir.
"Oui, répondit-elle.
- Que s'est-il passé ?
- J'ai vu rouge, dit-elle avec un regard froid et dur.
- C'est là tout ce que vous pouvez fournir comme explication ? demanda le capitaine sur un ton sec. Elle a assassiné son surveillant et vingt-trois sentinelles avant qu'on ne la rattrape. Elle était tout près du mur quand les gardes l'ont assommée, dit-il au prince.
- Et alors ? reprit le prince.
- Capitaine Westfall, quelle est en moyenne la distance couverte par les esclaves qui tentent de s'évader ? demanda-t-elle.
- Un mètre, marmonna-t-il. Les sentinelles d'Endovier abattent un fugitif avant qu'il n'ait parcouru un mètre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
InayaMiraInayaMira   22 octobre 2014
«Vous portez plusieurs noms, fit-elle. Je vais vous en donner un de plus. » Sa main s'éleva vers le front de Keleana , ou elle traça un symbole invisible. « Je vous nomme Elentiya, dit-elle en embrassant le front de l'assassineuse. Je vous donne ce nom pour vous honorer, quand les autres noms vous pèseront trop. Je vous nomme Elentiya, "l'esprit que l'on a pu briser". »
Commenter  J’apprécie          80
Video de Sarah J. Maas (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah J. Maas
? PLUS D?INFOS EN BARRE D?INFO ? Mets la HD, on y voit plus clair !
Toutes mes vidéos : http://bit.ly/1BgTU0u __________________________ Livres présentés dans la vidéo & chroniques : - Coeur de brindille, Yves-Marie Robin http://www.croquelesmots.fr/2015/05/coeur-de-brindille-une-fuite-travers.html
- Let the sky fall, Shannon Messenger http://www.croquelesmots.fr/2015/06/let-sky-fall-vous-laisserez-vous.html
- Watch dogs, John Shirley http://www.croquelesmots.fr/2015/06/watch-dogs-une-lecture-difficile.html
- La quête d'Ewilan, Pierre Bottero http://www.croquelesmots.fr/2015/06/la-quete-dewilan-pierre-bottero.html
- Perdue et retrouvée, Cat Clarke http://www.croquelesmots.fr/2015/06/perdue-et-retrouvee-ce-nouveau-cat.html
- Hollow City, Ransom Riggs - The assassin's blade, Sarah J. Maas __________________________ Pour me joindre/trouver :
Le BLOG : www.croquelesmots.fr FACEBOOK : Croque les mots ou la page perso Cassandra Croque les mots Le compte TWITTER : https://twitter.com/CroquelesMots LIVRADDICT : http://www.livraddict.com/profil/kyeira/ INSTAGRAM : _croquelesmots_
Par MAIL ? : croquelesmots@hotmail.com __________________________ N'hésitez pas à vous abonner pour suivre toutes mes vidéos, c'est gratuit !
N'oubliez pas de paramétrer votre Compte GOOGLE+ pour que je puisse vous répondre !
Je filme avec une SONY HDR-CX240 Je monte mes vidéos avec Sony Vegas pro 12
Bonnes lectures ! ?
+ Lire la suite
autres livres classés : TournoisVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Un Palais d'Epines et de Roses

Qui est le personnage principal ?

Ferye
Fyere
Alis
Feyre

5 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Un palais d'épines et de roses, tome 1 de Sarah J. MaasCréer un quiz sur ce livre
. .