AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Un palais d'épines et de roses tome 3 sur 5
EAN : 9782732488806
720 pages
La Martinière Jeunesse (07/02/2019)
  Existe en édition audio
4.52/5   2636 notes
Résumé :
Devenue Grande Dame de la Cour de la Nuit, Feyre a offert son cœur à Rhysand.

Après la trahison de Tamlin, pourtant, la jeune femme n'a eu d'autre choix que de suivre celui-ci à la Cour du Printemps, qu'elle considérait autrefois comme sa maison. Mais Feyre n'a qu'une idée en tête : découvrir ce que manigance Tamlin, qui s'est rangé aux côtés du roi d'Hybern, et rentrer au plus vite à la Cour de la Nuit.

Car la guerre contre Hybern est ... >Voir plus
Que lire après Un palais de cendres et de ruinesVoir plus
Serpent & Dove, tome 1 par Mahurin

Serpent & Dove

Shelby Mahurin

4.08★ (5134)

3 tomes

Savage Lands, tome 1 par Brown

Savage Lands

Stacey Marie Brown

4.17★ (1062)

6 tomes

Ces promesses maudites, tome 1 par Ryan

Ces promesses maudites

Lexi Ryan

3.87★ (1417)

2 tomes

Zodiac Academy, tome 0.5 : Origins of an Academy Bully par Peckham

Zodiac Academy

Caroline Peckham

3.85★ (504)

8 tomes

Critiques, Analyses et Avis (275) Voir plus Ajouter une critique
4,52

sur 2636 notes
Ce troisième tome marque la fin de la trilogie ACOTAR, et comme pour les précédents, il est réussi.

Je pars du principe que si vous lisez cette critique vous avez lu les livres précédents et donc que ce qui s'est passé antérieurement n'est pas du spoil. En revanche, je ne promets rien quant au spoil que je ferai ou non sur ce tome…

J'ai terminé le tome 2 totalement bouleversée et le coeur lourd quant à la nouvelle captivité de Feyre, la haute trahison de Tamlin ainsi que la séparation avec Rhysand. Mais finalement, je l'ai plutôt bien vécu à mon grand étonnement : Feyre fait tout en son pouvoir pour essayer de décrédibiliser Tamlin auprès de ses troupes, se venger de Ianthe et semer la zizanie à la Cour du Printemps - ce qu'elle fera très bien.

J'ai été très - très - contente de retrouver Lucien qui est resté fidèle à lui-même, aidant Feyre (on se doute que c'est pour retrouver Elain). Et mon petit coeur a souffert pour lui quasiment pendant tout le roman. C'est un personnage qui n'a jamais pu être réellement heureux : entre ce qu'il a vécu avec le massacre de son amour passé, Elain qui n'est plus que l'ombre d'elle-même, il ne trouve sa place dans aucune Cour, sa famille est horrible… je lui souhaite seulement une fin heureuse car il le mérite vraiment.
On ne sait pas vraiment ce qu'il adviendra de Lucien dans les dernières pages du livre. L'autrice nous a laissé une fin ouverte quant à son sujet et j'espère vraiment que dans le tome 3.5 nous découvrirons qu'elle est en sa faveur.

Puisque j'ai commencé par les personnages, allons y !
- Mor : j'ai trouvé qu'elle avait beaucoup souffert dans ce tome. A chaque décision de Rhys et/ou Feyre, c'est elle qui devait se sacrifier ou sacrifier ce qu'elle aime. Nous savons désormais pourquoi elle repousse Azriel. Encore une fois, j'espère que nous saurons dans le tome 3.5 ce qu'il adviendra d'elle et qu'elle aura une fin heureuse.
- Cassian et Azriel : je les mets ensemble car ils sont vraiment les amis que toute personne souhaiterait avoir. L'un est piquant, bagarreur alors que l'autre est dans ses tourments, sensible. Et surtout, ils sont tellement attachants, d'une loyauté sans faille et toujours prêts à sauver les personnes qu'ils aiment le plus. (Et puis - je suis redondante mais tant pis - je leur souhaite à tous les deux une belle fin. Pour Cassian, on se doute que cela sera le cas avec Nesta. Quant à Azriel… c'est plus compliqué. Il n'y a pas de fin ouverte pour lui ou une supposition depuis que l'on sait qu'une relation avec Mor sera impossible…)
- Amren : grosse surprise vis-à-vis d'elle que ce soit par rapport à son amour avec Varian ou alors la "trahison" qu'elle a fait aux siens lors de la bataille finale.
- Nesta : pour moi (hormis le couple phare), elle est LE personnage de ce tome. Maintenant transformée en Fae, elle est toujours aussi hautaine et imbuvable dans ses manières. MAIS elle évolue positivement en comprenant les enjeux de ce qui se trame dans le monde et l'arrivée de la nouvelle guerre. Elle a su au bon moment prendre la parole et les bonnes décisions.
- Elain : pour moi, c'est un personnage insignifiant - oui, lancez moi des pierres. Hormis sa beauté, c'est tout ce que l'on peut dire d'elle. Je comprends qu'elle puisse être traumatisée, complétement perdue suite à la rupture définitive et non voulue de ses fiançailles mais… elle n'apporte rien. J'ai toujours eu du mal avec elle.
En revanche, j'ai beaucoup aimé la fraternité que l'on a pu vivre entre les trois soeurs. J'ai énormément choyé ces moments, notamment celui où elles dorment toutes les trois ensemble après avoir secouru Elain.
- Tamlin : Que dire de lui? J'ai éprouvé tant d'émotions à son égard… je l'ai apprécié dans le tome 1, détesté dans le 2 et maintenant j'éprouve de la compassion pour lui. Après ce qu'il a fait avant, pendant et après la bataille finale, je ne peux que lui rendre hommage. Malgré son amour-poison vis-à-vis de Feyre, sa rancune et jalousie, il a su les aider au bon moment (même si c'était mal engagé).
- Feyre et Rhysand : un amour comme nous en rêvons tous : s'aimer, être capable de se dire les choses, être complice, compatissant, se protéger mutuellement, faire confiance. Ils nous ont montré toutes ces facettes de leur amour. C'est tout, il n'y a rien à ajouter sur le couple.
Feyre est parfois agaçante car elle n'en fait qu'à sa tête mais elle a réussi à être mais également à prouver à tous qu'elle est la Grande Dame de la Cour de la nuit ; et c'était beau.
Rhysand est égal à lui-même. C'est vraiment un BookBoyfriend parfait. Ici nous avons pu découvrir l'étendu de ses pouvoirs et son gros soucis du sacrifice.

Les petits points négatifs qui expliquent la note de 4,5/5 à ce tome :
- J'ai un petit soucis avec le terme "âme-soeur" que l'on retrouve un nombre incalculable de fois dans ce livre. Je n'en peux plus. Et je crois que nous avons compris qu'ils sont âmes-soeurs. Et au cas où, vous n'auriez pas encore totalement bien lu, ils sont âmes-soeurs 😉
- Feyre et Rhysand passent beaucoup de temps au lit (Attention : comme pour le tome 2 : parfois cela est explicite, et d'autres fois suggéré). D'habitude, ça ne me dérange pas du tout - même jamais. Mais à certains moments, ce n'était pas réaliste. Par exemple, je ne vois pas comment en plein milieu d'une guerre, ils puissent le faire et encore moins penser à ça. (Je n'ai pas fait la guerre donc mon argument ne vaut pas grand-chose).

Point positif : la découverte de toutes les Cours (que ce soit celles des Fae ou des mortels).

L'histoire en elle-même prend un sacré tournant à partir de la moitié du livre avec de belles actions/aventures et batailles. J'ai adoré suivre le conseil de guerre. La bataille finale est majestueuse en rebondissements, revirements de situations. J'ai eu de sacrées frayeurs. Les amis deviennent ennemis, les ennemis deviennent des alliés. On ne sait plus où donner de la tête entre la mort du Roi inattendue, le retour du père des soeurs Archeron avec de nouveaux alliés disparus, Lucien, le pouvoir de Rhysand (vous savez de quoi je parle), et j'en oublie la moitié.

La fin de cette trilogie est paisible et satisfaisante pour nos coeurs (même si certains points sont encore sombres quant au dénouement de certains personnages) et j'ai hâte d'en savoir plus avec les prochains livres, qui, je l'espère, nous apporteront toutes les réponses.

Pour conclure, ACOTAR est clairement une saga coup de coeur. Si vous aimez la fantasy avec romance et des retournements de situations absolument fous, je vous conseille réellement cette trilogie.
Commenter  J’apprécie          370
Je venais de finir la lecture du second tome que j'ai enchainé avec le troisième...!

---Spoilers présents... ---

Que dire ? Eh bien... J'adore.

Plus le temps passe et plus j'aime Feyre. Son caractère. Son évolution, surtout. Elle a acquis tellement de maturité, de courage, de force... de tout. Et j'aime tellement l'héroïne qu'elle est devenue !
De plus, je n'ai pas les mots pour dire à quel point je suis attachée à sa relation avec Rhys, ainsi qu'avec Cassian, Azriel, Mor et Amren… je les aime tous.tes énormément…!

J'aime le fait que les personnages ne soient pas tout blanc ou tout noir. Qu'il y ait de la nuance. Que les personnages principaux puissent se tromper, aussi. Feyre n'est pas parfaite, ceci dit c'est un MC génial. Je l'aime beaucoup et elle a des qualités que j'admire énormément. (son courage, notamment !)

J'aime toujours autant la relation de Feyre et Rhys. Qui est hyper saine (et qui devrait l'être dans tous les romans hein, je ne dis pas le contraire. Mais je ne sais pas, j'avais envie de souligner cette importance, même si cela devrait juste être complètement normal...).
D'égal à égal. (Et j'aime le fait que Rhys le lui rappelle bien. Même si c'est censé être la base et quelque chose de parfaitement évident, cela reste essentiel à rappeler...)
Et avec beaucoup de communication.
Que Rhys lui rappelle à chaque fois qu'elle a le droit de faire des propres choix. Qu'il ne lui impose rien. Qu'il soit à son écoute et que ce soit réciproque. Qu'ils reconnaissent leurs erreurs quand cela arrive.
J'aime que Feyre puisse réussir à le rassurer. Trouve les bons mots. le soutient, tout en osant lui dire les choses quand c'est nécessaire...
Petit exemple d'un moment que j'ai beaucoup aimé : ça m'a fait plaisir que Rhys et Feyre aient un échange après le conseil à la Cour de l'Aube. Leur proximité et le fait qu'ils veuillent prendre soin de l'autre me touchent tellement. Qu'elle lui dise qu'elle est fière de lui. Qu'elle soit sincère avec ce qu'elle ressent. Qu'il lui dise qu'elle n'a pas à s'excuser...
Bref.
Plein de choses biens qu'on ne retrouve pas partout !
Tous les deux sont faits pour être ensemble et je ne peux que reconnaitre que je les aime énormément... !

Dire que mon premier regard sur les soeurs de Feyre avait été sii négatif... Nous les connaissons tellement mieux maintenant (bien qu'il reste bien de choses à apprendre...), et mon avis a tellement évolué par rapport à celui que j'avais pendant les premiers chapitres du tome 1 !! Je dois dire que je les aime beaucoup toutes les deux. Et malgré le caractère et les réactions de Nesta qui peuvent parfois (souvent) exaspérer, je ne peux m'empêcher de penser que d'une certaine façon, tout cela est légitime de sa part. Je ne la trouve pas odieuse comme lors des premiers chapitres du premier tome. Je sais que beaucoup la détestent, mais me concernant, je sais à présent qu'elle a ses raisons. (même si je ne peux nier qu'elle a son caractère aussi...)

Et Lucien !! Il est teellement remonté dans mon estime dans ce tome. (bon en même temps je n'avais jamais vraiment cessé de l'apprécier...) C'est un personnage qui me touche, indéniablement. Et je pense que sans le vouloir, son lien avec Elain a joué là-dedans.

Bref... que dire sur l'histoire de ce tome ?
Nous y retrouvons un joli lot de tensions, d'enjeux, mais purée qu'est-ce que j'aime !!…

Certains reprocheront peut-être une action qui met du temps à arriver… Mais moi je vous dis de prendre le temps de savourer chaque chapitre et de vous assurer que quand la guerre arrive.. elle est là.

Déjà juste avant, mention sur le conseil avec les grands seigneurs, parce que j'ai trouvé ce moment incroyable ! J'ai adoré. Au début, quelques phrases ont rendu l'ambiance un poil plus légère, j'ai trouvé cela magique. Bon c'est redevenu vite tendu par la suite... (au fait : nous n'en savons pas grand chose mais du peu que j'ai entraperçu, j'aime beaucoup la Cour de l'Aube !)
Et l'arrivée de Tamlin… j'en étais sûre !! Bon il a clairement jeté un froid à son arrivée par contre… (mais de ma distance de regard de lectrice, cela reste d'une certaine façon, un peu drôle à lire...) (un peu, j'ai dit.)
Je dois dire par contre que certains sont particulièrement détestables... ! (Beron...) (bon et puis finalement par la suite il a prononcé une phrase qui m'a plus fait rire qu'autre chose, et je l'ai trouvé risible et ridicule. le « J'espère qu'Hybern vous massacrera tous » était si drôle !)
Enfin bref. Ce conseil était franchement incroyable. Éprouvant pour nos personnages, ça je ne peux le nier, mais génial à lire !

Petite mention sur l'insolence de Nesta, qui parfois est juste magique. le « Je m'en moque » à Hélion alala... !! J'aurais été mortifiée si Cassian n'avait pas réprimé son fou rire juste après. xD

Bon. Revenons aux choses sérieuses.
Après que le roi d'Hybern ait précipité l'action et que nous ayons eu une petite révélation sur Jurian (j'étais aussi choquée que les personnages je dois dire...), nous voilà plongés dans l'action que nous attendions.
Et vous n'allez pas être déçus, je vous en fais la promesse.
Enfin en tout cas de mon côté, j'ai adoré.

J'ai écrit bien trop de notes durant cette lecture, mais je me dois de les partager malgré la longueur considérable que va atteindre ma chronique à la fin... (oups) (pardon) :
La mort du suriel m'a rendu vraiment triste !! Il nous aide à chaque fois et je m'étais attachée à lui, au fil du temps... :( Je suis contente que Feyre l'honore jusqu'au bout et se sente aussi reconnaissante envers lui.
Et Ianthe purée… dire qu'au tout début du tome, j'ai cru que je l'aimais bien. *tousse* (et je ne peux qu'insister encore une fois sur à quel point Feyre est incroyable en ayant l'idée de les livrer à la Tisserande !! du génie.)

Petite note rapide sur l'Ouroboros... Disons que j'ai beaucoup aimé la signification derrière ce miroir. Nous ne voyons pas dans les détails ce que voit Feyre dans ce dernier, ceci dit j'ai trouvé cela très intéressant.

Bref... que dire sur cette guerre mythique ? C'était grandiose.
Et l'apparition du père de Feyre, Elain et Nesta à la fin... incroyable. J'en ai presque eu les larmes aux yeux, avec l'émotion qui resta coincée dans ma gorge.
Si ce n'était pas un livre de fantasy Young Adult, j'aurais certainement pu l'utiliser comme ref en dissert en HLP... (j'en suis certaine !)

En tout cas, j'ai fini ce tome hyyyper fatiguée haha. 140 pages de guerre plus tard (lues d'une traite), j'avais l'impression que c'était moi qui avais combattu *rires*. Non vraiment, pour le.a lecteur.ice aussi je peux vous assurer que c'était éprouvant !! Il y a beauuuucoup d'action et on ne s'ennuie pas une seconde ! Bien sûr, une part de moi est restée horrifiée tout le long de voir tant de violence dans cette guerre. (objectivement, c'est juste abominable de voir tant de morts) Mais je m'y attendais. (et ce roman étant de la fantasy, j'ai évidemment plus de distance qu'avec une lecture historique... logique.)
Et ce tome fut tout sauf ennuyeux, en fin de compte.

Ce tome 3 va totalement dans la continuité du deuxième pour moi : je l'ai beauucoup aimé.
Et même si j'apprécie énormément l'action, je pense sincèrement que la force de cette saga, c'est surtout les personnages. Les personnages qui sont incroyables et envers qui je me suis tant attachée. C'est ce qui rend ce récit de guerre si captivant. La blessure grave de Cassian me fit réaliser à quel point l'idée de perdre l'un ou l'une d'entre eux m'était horrible. Sincèrement, j'ai très peur des décès qu'il pourrait y avoir dans cette saga... (je pourrais aussi citer la mort de Rhysand, mais même si la réaction de Feyre m'a déchirée le coeur, étonnamment d'un autre côté, j'étais très calme. Je pressentais au fond de moi que ça ne pouvait être la fin de son personnage... - Et heureusement d'ailleurs !- )
Bref... J'aime les liens qui relient nos personnages. Les moments parfois un peu plus légers qui me font sourire. Où je vois que malgré les enjeux, les tensions qu'il peut y avoir un peu entre eux, il y a une complicité et de vrais liens. Et que cela se voit de notre regard de lecteur.ice. Et que j'aime cela. Tellement.

Le seul petit défaut que je pourrais y dire de mon pdv purement personnel et subjectif, c'est... l'antagoniste. le roi d'Hybern. Pour moi il n'a aucune âme, et c'est ce que je reproche un peu. Je ne sais rien de lui. Enfin disons que.. il est là. Avec des pouvoirs surpuissants que ça en est exagéré. (Il tue la Tisserande comme ça, pardon ?!) Il arrive qu'il y ait dans des oeuvres des antagonistes que je trouve badass, certes détestables, mais badass. Lui... je ne sais pas quoi en penser. Il n'a même pas de réel nom, enfin en tout cas je ne le connais pas... C'est LE méchant du tome 3, ceci dit il ne m'a pas inspiré grand chose... Voilà, c'était le petit reproche du jour pour essayer de rendre mon avis un peu plus nuancé.

---

En finissant ce volet, j'ai pris conscience que la série aurait parfaitement pu s'arrêter là. Et je suis ravie qu'il y ait une suite, je ne dis pas le contraire ! Mais disons que la façon dont se termine le tome aurait pu représenter une fin en soi. Quelque part, ça me rend un peu triste de me dire que d'autres menaces arriveront, alors qu'ils auraient tellement mérité la paix éternelle après une guerre pareille…

Enfin toujours est-il que je mets 5/5 à cette lecture. Elle n'a pas été un pur coup de coeur absolu pourtant (bien que cela puisse paraitre très contradictoire avec tout ce que j'ai dit au-dessus, je sais...), ceci dit ce livre reste un excellent moment que j'ai passé. Et même si j'ai un peu moins d'attachement que pour d'autres sagas que j'ai pu lire, je sais malgré tout que c'est une série qui va me marquer. Indéniablement.
C'est déjà le cas.
Commenter  J’apprécie          220
J'ai encore du mal à comprendre comment j'ai pu passer d'un premier tome qui ne m'avait pas du tout convaincu, à un second qui a été une révélation pour finir sur un coup de coeur… Franchement, c'est à n'y rien comprendre mais je suis tellement contente d'avoir donné une seconde chance à Un palais d'épines et de roses, vraiment très contente.

En commençant Un Palais de cendres et de ruines, je n'étais pourtant pas du tout sereine. Avec la fin du tome précédent, j'avais été un peu refroidie, et j'avais peur de perdre tout ce que j'avais aimé dans Un Palais de colère et de brume. Fort heureusement, découvrir Feyre de retour à la Cour du Printemps en compagnie de Tamlin n'a pas été ce à quoi je m'attendais. Notre héroïne n'est plus celle qui avait quitté son premier amour et elle est bien décidée à se venger. Et elle nous dévoile toute sa force dans cette première partie. Un vrai régal contre toute attente.

La seconde partie était un peu un retour à la normale. Il se passe énormément de choses et pas que des joyeusetés, mais retrouver La Cour de la nuit et mes chouchous étaient un peu comme une offrande avant que la guerre n'éclate. Et j'ai adoré cet entre-deux. Autant pour les retrouvailles et ce semblant de normalité que l'on retrouve, que pour les plans qui se mettent en place, les alliances à concrétiser et toute cette politique. On sait que la guerre est au bout du chemin, mais j'ai autant aimé cette partie qui était dans la préparation que le moment où tout bascule. Parce que c'était important. On ne pouvait pas voir tous ces peuples se réunir pour aller combattre Hybern comme ça, en un claquement de doigts. le monde des Faes est complexe et avec une longue histoire, il fallait poser les bases correctement.

Et puis vient la dernière partie. Celle que l'on redoute autant que l'on attend avec impatience. Je n'avais pas beaucoup de craintes, vu que j'ai pris en cours de route la saga et que deux autres tomes sont sortis depuis, mais il n'empêche que l'angoisse est bien présente et cela à de nombreuses reprises. Sarah J. Maas arrive très facilement à retranscrire les émotions fortes. Et c'est quelque chose de vraiment flagrant dans Un Palais de cendre et de ruines. Et je pense que c'est en partie grâce à cela qu'il était très difficile de lâcher le roman. Cette « dernière » aventure est prenante du début à la fin. le roman est long, mais je n'ai pas vu passer les pages, et c'est ce que je demande. Etre tellement prise dans ma lecture que le reste disparait.

Bien entendu, nos héros sont aussi un atout majeur. La guerre les met à rude épreuve, mais j'ai trouvé que même lors des tensions, je ne les aimais que plus encore. Des personnages tout en nuances qui osent s'exprimer et être qui ils sont. Et cette famille à laquelle on aimerait appartenir… Parce que oui, Feyre et Rhys sont les héros en soi, mais franchement, Mor, Cassian, Azriel, Amren, Nesta et Elain ont exactement la même place dans mon coeur que le couple phare d'Un palais de cendres et de ruines.

Une conclusion à la hauteur. Avec son lot de surprises et d'émotions, mais je pense surtout avec un groupe de personnages qui véhiculent et poussent des valeurs auxquelles on croit. Je vais faire une courte pause dans la saga, mais je vais la poursuivre très rapidement, c'est certain.
Commenter  J’apprécie          277
Série incontournable du moment, j'avoue avoir été satisfaite par les deux premiers opus au point de leur attribuer un coup de coeur ! Toutefois, c'est non sans appréhension que je me suis plongée dans l'ultime tome de la saga en espérant apprécier autant que les autres… Avec du recul, j'ai adoré ce que j'ai lu cependant, cela n'a pas été la claque que j'attendais. J'ai ressenti quelques longueurs, notamment au début où chaque protagoniste tente de se remettre des événements survenus dans le second tome. le couple passe pas mal de temps sous la couette (trop ?), essaye de rallier des forces à leur cause en vue d'une guerre imminente, les personnages secondaires vivent leur petite vie, tandis que l'action vient assez ponctuellement.

Bien sûr, ce n'est pas vraiment un défaut, puisque cela permet à l'auteure de développer ses nombreux personnages et de tisser plusieurs liens entre eux. Or, tout ce petit monde est l'une forces de cette trilogie ! On s'attache à eux, on les voit buter contre des épreuves terribles, s'entraider, puis s'épanouir. C'est donc avec plaisir que j'ai retrouvé les deux amoureux, les amis de Rhys (Cassian, Mor, Azriel, etc.), ainsi que les deux soeurs de Feyre que l'on va vraiment apprendre à découvrir sous un autre jour. J'ai également été agréablement surprise par certains membres de la Cour du Printemps, notamment Tamlin qui est plus nuancé que dans le second opus. Sarah J. Maas a su trouver un juste milieu entre le développement des personnages principaux, l'intégration de nouvelles têtes au noyau ainsi que le retour de certains individus que l'on ne pensait pas forcément revoir… Pour ceux qui tardent à lire le troisième tome, veillez à ne pas trop attendre, car les noms à retenir sont assez nombreux et je crains que l'on ne se perde…

Le scénario est bien maîtrisé : on sent que rien n'a été laissé au hasard. Une fois les deux tiers du roman passé, l'intrigue gagne en tension ! On est réellement sur la préparation d'une grande guerre entre les différentes cours… Une bataille dangereuse, brutale et sanglante qui saura d'ailleurs tenir ses promesses ! J'ai été totalement happée par ce combat plein de retournements de situation, d'actes héroïques et de morts parfois inattendues… J'ai refermé « Un palais de cendres et de ruines » avec satisfaction. Malgré ses petits défauts (souvent liés à des longueurs), cette saga fait partie de mes favorites dans le genre young adult / fantastique.
Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          282
Bon j'avoue, je ne suis pas une fan de cette saga et j'ai vraiment hésité à lire ce troisième tome car j'avais moyennement aimé le tome 2. Mais au final ce tome est pas si mal parce qu'on s'éloigne enfin un peu de la romance car la guerre avec Hybern est au porte de Pryan. C'est donc la diplomatie, les alliances, les conflits qui prennent le pas et c'est bien plus intéressant et captivant ! Il y a quelques retournements de situations, des doutes sur les alliés, de la traitrise, tout ce qu'il faut pour que l'on soit un peu retenu en haleine sur l'issue du conflit. Et J'aime beaucoup les personnages secondaires qui vont prendre ici de l'importance comme Nesta ou Cassian. J'étais aussi assez satisfaite sur sort de Tamlin, un personnage un peu malmené par l'auteure depuis le début du tome deux mais la barre est un peu redressée.
Challenge Mauvais genres 2023
Challenge auteure sfff 2023
Challenge pavés 2023
Commenter  J’apprécie          250

Citations et extraits (153) Voir plus Ajouter une citation
De sa main bandée, il lui fit signe d'approcher.
- Alors, on a peur ? persifla-t-il.
- Peur de quoi ? D'une chauve-souris disproportionnée et colérique ? riposta-t-elle.
Je m'étranglai et le regard de Cassian me mit au défi de rire.
Commenter  J’apprécie          20
Deux Illyriens pour me faire transpirer en une matinée : que demander de plus ?
Commenter  J’apprécie          20
- Vous saviez que j'étais son âme sœur quand nous sommes partis là-bas. Je ne vois pas en quoi mon titre y change quoi que ce soit.
- Ça change tout.
Je posai les mains sur mes hanches.
-Pourquoi ? Insistai-je.
Cassian passa la main dans ses cheveux.
-Parce que... Parce que, en tant qu'âme sœur de Rhys, vous étiez sous sa protection. Oh, inutile de me regarder ainsi. C'est réciproque : il est également sous la vôtre. J'aurais sacrifié ma vie pour vous quand vous étiez seulement son âme sœur et je l'aurais également fait en tant qu'ami. Mais vous étiez encore exclusivement... À lui.
- Et en tant que Grande Dame ?
- En tant que Grande Dame, vous êtes à moi, ainsi qu'à Azriel, à Mor et à Armen. Vous nous appartenez et nous vous appartenons. Si nous l'avions su, nous ne vous aurions pas... Exposée à un tel danger.
Commenter  J’apprécie          180
Si je n'avais pas rencontré un certain fils de l'invisible, poursuivit-il, je n'aurais jamais compris que c'est la famille qu'on choisit qui compte réellement, et pas celle dans laquelle on naît. Je n'aurais jamais su ce que c'est d'espérer envers et contre tout, même quand le monde entier vous somme d'abandonner.
Commenter  J’apprécie          430
- 𝑱𝒆 𝒕'𝒂𝒊𝒎𝒆.
𝑰𝒍 𝒓𝒆𝒍𝒆𝒗𝒂 𝒍𝒂 𝒕𝒆̂𝒕𝒆, 𝒍𝒆𝒔 𝒚𝒆𝒖𝒙 𝒃𝒓𝒊𝒍𝒍𝒂𝒏𝒕𝒔 𝒅𝒆 𝒍𝒂𝒓𝒎𝒆𝒔.
- 𝑰𝒍 𝒇𝒖𝒕 𝒖𝒏 𝒕𝒆𝒎𝒑𝒔 𝒐𝒖̀ 𝒋𝒆 𝒓𝒆̂𝒗𝒂𝒊𝒔 𝒅'𝒆𝒏𝒕𝒆𝒏𝒅𝒓𝒆 𝒄𝒆𝒔 𝒎𝒐𝒕𝒔 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒕𝒂 𝒃𝒐𝒖𝒄𝒉𝒆 𝒔𝒂𝒏𝒔 𝒍𝒆 𝒎𝒐𝒊𝒏𝒅𝒓𝒆 𝒆𝒔𝒑𝒐𝒊𝒓 𝒒𝒖𝒆 𝒄𝒆 𝒓𝒆̂𝒗𝒆 𝒔𝒆 𝒓𝒆́𝒂𝒍𝒊𝒔𝒆. 𝑪'𝒆𝒔𝒕 𝒑𝒆𝒏𝒅𝒂𝒏𝒕 𝒏𝒐𝒕𝒓𝒆 𝒔𝒆́𝒋𝒐𝒖𝒓 𝒊𝒄𝒊 𝒒𝒖𝒆 𝒋'𝒂𝒊 𝒄𝒐𝒎𝒎𝒆𝒏𝒄𝒆́ 𝒂̀ 𝒆𝒔𝒑𝒆́𝒓𝒆𝒓.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Sarah J. Maas (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sarah J. Maas
« Un palais de flammes d'argent » de Sarah J. Maas lu par Pauline Nadoulek l livre audio
autres livres classés : fantasyVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus



Lecteurs (5109) Voir plus



Quiz Voir plus

Un Palais d'Epines et de Roses

Qui est le personnage principal ?

Ferye
Fyere
Alis
Feyre

6 questions
258 lecteurs ont répondu
Thème : Un palais d'épines et de roses de Sarah J. MaasCréer un quiz sur ce livre

{* *}