AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749920917
122 pages
Éditeur : Michel Lafon (10/10/2013)

Note moyenne : 4.11/5 (sur 287 notes)
Résumé :
Elle m’a échappé. J’ai échoué. Elle me déteste. Je me déteste d’autant plus. J’aimerais connaître ses secrets. Elle me détruit de l’intérieur. Je deviens fou. Juliette a trompé la vigilance du fils du dictateur, Warner, en le séduisant et en lui infligeant une terrible blessure. Elle s’est enfuie avec l’aide d’Adam et de Kenji. Le père de Warner, le Commandant Suprême, compte bien faire payer à ces trois rebelles le prix de leur trahison, et pour Juliette, ce sera s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (75) Voir plus Ajouter une critique
Luna05
  17 février 2014
Je me souviens encore très clairement de ma toute première plongée au coeur de l'univers de Tahereh Mafi, un monde percutant et émotionnellement éprouvant m'ayant tout bonnement conquis mais dont la chute de fin m'avait pour ainsi dire amèrement déçu. Néanmoins, malgré ce faux pas, ce sont ses qualités qui prédominent et perdurent dans mon esprit aujourd'hui. C'est donc tout naturellement que j'ai décidé de poursuivre l'aventure avec cette fois une nouvelle qui sera exclusivement consacrée au très sombre et charismatique Warner, le fils du Commandant Suprême du « Rétablissement ».
Quel plaisir de retrouver la plume toujours aussi enivrante et poétique de Tahereh Mafi, cette dernière nous immerge et submerge une fois encore avec une facilité déconcertante.
Dans « Ne me résiste pas », contrairement au tout premier opus, la parole sera donnée à Warner, c'est donc avec un intérêt décuplé que nous sombrerons dans ses pensées chaotiques et torturées suite à la fuite de Juliette hors du complexe. Nous l'avions quittés blessés physiquement par cette dernière et nous le retrouverons ici tel quel passant par tous les stades de sa convalescence, tentant de chasser la jeune fille de ses pensées et rêves ambiguës. Warner affirmera sa détermination et sera plus que jamais décidé à traquer et récupérer la jeune Juliette quoi qu'il lui en coûte, mais c'était sans compter sur l'arrivée imprévu du chef Suprême du Rétablissement réservant un sort tout autre sort à la fugitive.
« Ne me résiste pas » nous emportera aux confins de l'âme brisée de Warner et nous révèlera des facettes humaines et troublantes insoupçonnées de sa personnalité. L'auteur nous offrira en partie les clés de son passé, des traumatismes ayant fait de lui l'homme qu'il est aujourd'hui. Un récit absolument passionnant et émouvant nous dépeignant toute la détresse, le désespoir empoisonnant Warner, la fascination et l'obsession qu'il voue à Juliette ainsi que l'amour qu'il éprouve pour elle. Des passages sublimement restitués par le biais de la narration instable et poignante du soldat et de sa lecture du carnet secret de la jeune femme.
Cette nouvelle fera également intervenir deux autres personnages de l'entourage du jeune homme.
Delalieu le lieutenant soumis de Warner et le Commandant Suprême du Rétablissement et père du jeune homme. Un homme absolument détestable, psychopathe, monstrueux et dépourvu de pitié m'ayant glacé à chacune de ses apparitions et interactions avec son fils. Des scènes m'ayant fait craindre et compatir pour Warner.
« Ne me résiste pas » est comme vous avez dû vous en rendre compte une nouvelle que j'ai beaucoup aimée et dévorée avec délectation malgré son absence d'action. Une véritable réussite qui m'a conforté sur tout le potentiel psychologique qu'avait laissé présager Warner dans « Ne me touche pas ». Un tome qui aura aussi eu le mérite d'apporter quelques réponses à des faits ayant été passées sous silence dans le tome précédent ainsi que de sordides vérités sur le Rétablissement…
« Ne me résiste pas » s'est avéré être une lecture absolument captivante dont la délicieuse plume de Tahereh Mafi m'a une fois de plus enchantée. Une nouvelle nécessaire et indispensable afin de comprendre les agissements passé et futur de Warner et par la même occasion commencer à le cerner.
Un récit poignant dont la conclusion me fait plus que jamais brûler d'impatience de vite retrouver Juliette, Adam et Warner.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Sanguine
  11 juin 2014
J'ai lu le premier tome de la série Insaisissable il y a peu de temps. C'est assez rare que j'enchaîne les tomes comme ça, ça ne m'arrive presque jamais (sauf pour La trilogie des gemmes pour laquelle j'ai eu un énooorme coup de coeur). Mais là, je savais que ce petit hors-série n'était pas très touffu en pages alors je me suis dit que je pouvais bien me l'envoyer tout de suite !

Juliette a trompé la vigilance de Warner, en le séduisant et en lui infligeant une terrible blessure. Elle s'est enfuie avec l'aide d'Adam et de Kenji. le père de Warner, le Commandant suprême, compte bien faire payer à ces trois rebelles le prix de leur trahison. Et pour Juliette, ce sera sa vie.

Je savais que ce tome serait entièrement consacré au personnage de Warner que je n'ai pas spécialement aimé. Je l'ai trouvé sans saveur mais grâce à ce petit tome 1.5, je me suis réconcilliée avec lui. J'ai aimé avoir son point de vue sur les événements et au final, je suis suprise par Warner que je n'avais pas du tout envisagé sous cet angle. C'était très agréable de le découvrir ainsi.

La relation qu'il entretient avec son père, le Commandant Suprême du Rétablissement nous permet de le voir avec de nouveaux yeux et au final, on se dit qu'il n'est pas autant antipathique que ça ! Et puis il reste l'écriture très fine de l'auteure, c'est poétique, ça nous berce ... Je dirai presque que ce roman nous permet de glisser dans une douce torpeur ...

J'ai bien aimé aussi la couverture que je trouve très jolie. Très éthérée en fait, et finalement, elle est très Warner. Ce personnage pourrait très bien ressembler au jeune homme de la photo. En tout cas, il correspond très bien à l'image que j'ai à présent de Warner.

Bref, j'ai préféré ce petit tome que le premier de la série. Je ne vais donc sans doute pas trop attendre pour découvrir la suite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          121
Tsukibou
  26 octobre 2013
Et si nous revivions une partie de « Ne me touche pas » et « Ne m'échappe pas » par les yeux et les pensées de Warner ?! Ce jeune homme impétueux, arrogant et imbu de lui-même que Juliette déteste viscéralement pour ensuite douter de ces sentiments. Est-il vraiment si sur de lui, de ce qu'il veut, de ce qu'il ressent ?! A travers ces 120 pages, peut-être pourrons-nous mieux connaître ce personnage si mystérieux !!
J'étais plutôt curieuse de découvrir ce court tome, hors série de la saga qui fait tant parler d'elle et plutôt à juste titre car elle est vraiment prenante mais, si pas forcément révolutionnaire. J'ai donc été ravie de pouvoir découvrir ce texte.
On retrouve un personnage que l'on sait complexe dans ses actes, ses sentiments, sa façon de penser et de voir le monde. Dans un univers où le chaos règne en maître, où son propre père régit la totalité des existences sous son pouvoir, il faut dire qu'il n'est pas facile pour lui de s'imposer, la plupart des personnes qui l'entourent le craignent ou le jalousent et tous veulent le voir mort... jusqu'au jour où Juliette arrive dans sa vie, enfin... jusqu'au jour où il la fait entrer dans sa vie. Elle est la seule à lui dire ce qu'elle pense, à élever la voix contre lui et à le menacer ouvertement et que ça puisse paraître étrange, il aime ça et développe un sentiment des plus inattendu pour lui, l'amour. Et voilà ce que l'on lit à travers cette vingtaine de courts chapitres, comment un être d'apparence aussi froide a-t-il pu tomber amoureux d'une personne d'apparence si douce mais fatale que Juliette ?
A l'instar des autres opus de la saga de l'auteure, j'en ai apprécié la plume, le rythme parfois perturbant et saccadé, mais toujours prenant et palpitant. On suit avec intérêt le cheminement des pensées de Warner, on s'y perd un peu parfois, à l'image du personnage qui ne sait plus lui-même quoi penser, si ce qu'il voit est vrai ou non...
J'ai aimé en connaître plus sur Warner, un personnage sombre, mystérieux, perturbant, perturbé et torturé, difficile de ne pas avoir pitié de lui mais, pas dans le sens « ce type me fait peine à voir, il ne vaut pas la peine qu'on s'y intéresse » mais plutôt dans le sens « positif » du terme, certes ces manières pour palier à ses défauts sont fort discutables et quand on ne connaît pas sa vie il est complexe de ne pas le juger sur ses actes et vu qu'il est aussi loquace qu'une huître... comment le comprendre et l'aider ?!
Voilà en quoi ces personnages sombres et violents sont frustrants, on se dit qu'il y a forcément une raison à ce comportement (oui bon pas tout le temps), mais ils sont tellement renfermés et ne font confiance à personne qu'ils restent seuls dans leur douleur... ils sont maso en fait ou bien ils s'y prennent particulièrement mal comme kidnapper une jeune fille qui tombe finalement amoureuse d'un autre...
C'était l'analyse psychologique d'un psychopathe en mal d'amour... =P

En conclusion, un tome qui nous permet de mieux comprendre Warner et qui ne fera que nous frustrer davantage quant au comportement qu'il aura avec Juliette par la suite et celui qu'elle aura avec lui (pure conjecture). La plume et le style de l'auteure est constant et égal à celui qu'on lui connaît dans les deux précédents tomes. On se laisse volontiers embarqué dans l'histoire et donc dans la tête de Warner et... ce n'est pas toujours bon ! J'ai vraiment hâte de lire le troisième et dernier tome de la saga Insaisissable et ainsi découvrir le fin mot de l'histoire et le dénouement final ! Une lecture pas forcément indispensable à la compréhension de la série mais, indispensable quant à l'appréhension des sentiments et du comportement de Warner, personnage tout de même central dans l'histoire et l'évolution de Juliette, n'oublions pas que sans lui, elle serait toujours sans sa cellule à l'asile...
Lien : http://www.tsuki-books.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          73
iz43
  01 janvier 2017
C'est après avoir lu la trilogie insaisissable que j'ai découvert l'existence de ce hors série "ne me résiste pas". J'avoue avoir été assez perplexe : 4 tomes pour une trilogie, tiens, et en plus ce tome se fait appeler 1.5. Des nombres décimaux au milieu de mes livres chéris, il ne manquait plus que cela. Où le caser ce hors série?
Après sa lecture, je dois dire que je suis ravie de l'avoir découvert après la lecture de l'intégrale de la trilogie. Cette nouvelle de 123 pages est consacrée à Warner, ce personnage que j'ai adoré au fil de la lecture. On découvre donc les pensées, les émotions et la vie de Warner le "méchant" sans état d'âme du tome 1. Il vient de se faire tirer une balle dans le bras par Juliette. Ce hors série en dit trop. Il dit tout d'ailleurs. On comprend vite que Warner est en fait un mec bien avec un père abusif et destructeur.
Personnellement, j'ai aimé voir ce personnage évoluer au fil de la trilogie et découvrir des choses sur sa vie progressivement avec les yeux de Juliette. Ce petit hors série est à lire après la trilogie pour garder le plaisir de la découverte. J'ai aimé retrouvé Warner et la plume de l'auteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          113
flightofswallow
  05 novembre 2013
Ne me résiste pas est en quelque sorte un tome de transition entre les opus 1 et 2 de la saga Insaisissable : n'ayant pas encore lu le deuxième tome, je suis incapable de vous dire si ces deux-là se suivent. La seule chose dont je suis sûre, c'est que Ne me résiste pas est un approfondissement d'un événement du tome 1, et non pas du point de vue de Juliette mais de celui de Warner.
Elle m'a échappé.
J'ai échoué.
Elle me déteste.
Je me déteste d'autant plus.
J'aimerais connaître ses secrets.
Elle me détruit de l'intérieur.
Je deviens fou.
Juliette a trompé la vigilance du fils du dictateur, Warner, en le séduisant et en lui infligeant une terrible blessure. Elle s'est enfuie avec l'aide d'Adam et de Kenji. le père de Warner, le Commandant Suprême, compte bien faire payer à ces trois rebelles le prix de leur trahison, et pour Juliette, ce sera sa vie. Mais Warner, même s'il veut la retrouver à tout prix, ne peut encourir le risque de perdre celle qui embrase son coeur et qui lui fait perdre toute raison. Elle lui est vitale.
J'attendais la sortie de Ne me résiste pas depuis plusieurs mois ; en fait, quand j'ai refermé le premier tome de cette saga, j'ai appris qu'une nouvelle du point de vue de Warner était disponible en eBook, mais seulement en VO à ce moment-là. Je me voyais déjà la télécharger et la lire avec moultes difficultés, jusqu'à ce que j'apprenne qu'elle était en cours de traduction et qu'elle sortirait prochainement en France. Ce prochainement s'est quand même transformé en quelques mois, mais j'ai tenu bon, je n'ai pas encore lu le tome 2, et j'ai bien fait ! Cette nouvelle, voire court roman vu qu'elle fait 120 pages quand même, part d'un événement du premier tome, qui est développé du point de vue de Warner. Et comme Warner est un petit peu (beaucoup) mon personnage masculin préféré de la saga, je n'ai bien sûr pu qu'aimer ce livre !
Quand on l'ouvre, on se trouve immédiatement plongé dans la tête de Warner, et l'on apprend à connaître et comprendre les pensées et agissements de cet être machiavélique. Je ne sais pas pour vous, mais pendant ma lecture du premier tome, j'ai détesté Warner dès le départ, et en même temps j'ai fini par l'adorer car je trouve qu'il est le personnage le plus abouti de l'histoire, le plus complet et complexe ; rien ne sonne creux chez lui, c'est vraiment un personnage aux facettes multiples et à la personnalité bien pensée. Dans ses agissements et son caractère, j'ai même trouvé qu'il se rapprochait d'Hitler, tant il se montre cruel, c'est dire ! Mais malgré cela, je l'adore, pour les raisons citées précédemment. Alors se retrouver dans sa tête… Ce fut un vrai régal ! J'ai réellement adoré comprendre le pourquoi du comment il a ce caractère, cette personnalité ambivalente : on découvre un jeune homme cruel parce que martyrisé, méprisé, afin de prendre une sorte de revanche, qui se révèle également être un homme au coeur tendre, amoureux et protecteur, avec des remords.
Au niveau de l'action, nous nous situons après la fuite de Juliette, quand cette dernière a tiré sur Warner : nous retrouvons donc notre héros pendant sa période de rétablissement, et ce qui m'a souvent gênée dans ma lecture, ce sont de petits détails inutiles et répétés de nombreuses fois : les scènes de toilette, d'habillement, le fait que Warner était entièrement ou à moitié nu… D'accord, ça peut mettre en ébullition le cerveau des midinettes, mais au bout d'un moment c'est pesant, ça ne sert vraiment à rien. Et à l'inverse, j'ai adoré les scènes où l'on rencontre le père de Warner : la présence et le caractère de cet homme expliquent bien des choses sur la personnalité et l'attitude du fiston. J'ai trouvé très intéressant de découvrir la jeunesse de notre héros, son enfance, et la dystopie est très bien exploitée aussi puisque l'on en apprend d'autant plus sur l'état du monde à "l'époque", si je puis dire, de la saga. Il y a aussi de l'action puisque Warner et son père font rechercher les fugitifs. Donc au final il y a plus de points positifs que négatifs, et c'est tant mieux !
Comme vous pouvez vous en douter après avoir lu cette chronique, j'ai vraiment beaucoup aimé ma lecture, qui se révèle être à la hauteur du premier tome, et même complémentaire par bien des aspects ! Je ne regrette pas du tout d'avoir attendu pour lire le tome 2, car sinon je pense qu'entre temps j'aurais oublié des éléments et détails qui m'auraient moins fait aimer ma lecture.
Par contre j'ai une question : Warner n'est-il pas censé être blond ? Personnellement je l'ai imaginé blond dès le départ, et de voir un homme brun sur la couverture (magnifique, au passage) m'a quelque peu perturbée ! Peut-être que je me trompe… Mais si quelqu'un a la réponse, merci de me la donner !
Lien : http://flightofswallow.wordp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41

Citations et extraits (55) Voir plus Ajouter une citation
darkmoondarkmoon   28 février 2014
Ces lettres sont tout ce qui me reste. 26 amies auxquelles raconter mes histoires. 26 lettres, c’est tout ce qu’il me faut. Je peux les coudre ensemble pour créer des océans. Je peux les imbriquer pour former des planètes. Je peux utiliser les lettres pour construire des gratte-ciel et des métropoles peuplées de gens, d’endroits, de choses et d’idées qui sont plus réels à mes yeux que ces quatre murs. Je n’ai besoin de rien d’autre que de lettres pour vivre. Sans elles je n’existerais pas. Parce que ces mots que j’écris sont la seule preuve que je suis toujours en vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
sheilasheila   16 octobre 2013
C'est étrange de ne jamais connaître la paix. De avoir que quel soit l'endroit où on va, on ne pourra jamais s'y réfugier. Que la menace de la douleur n'est toujours qu'à un murmure de soi. Enfermée entre ses quatre murs, je ne suis pas en sécurité, et je ne l'ai jamais été en quittant ma maison, et je ne pouvais même pas me sentir en sécurité pendant les quatorze années où j'ai vécu chez moi. Chaque jour, l'asile tue des gens, on a dit au monde qu'il fallait me craindre, et là où j'habite maintenant, c'est le même endroit où mon père m'enfermait chaque soir dans ma chambre et où ma mère me hurlait dessus en me reprochant d'être l'abomination qu'elle était forcée d'élever.
Elle a toujours dit que ça venait de mon visage.
Qu'il y avait un truc sur mon visage qu'elle ne pouvait pas supporter. Un truc dans mes yeux, la manière dont je la regardais, le fait que j'existais. Elle me disait toujours de la regarder. Elle me hurlait toujours. Comme si je risquais de l'agresser. Cesse de me regarder! hurlait-elle. Arrête de me regarder! criait-elle.
Un jour, elle a mis ma main dans le feu.
Juste pour voir si elle brûlerait, a-t-elle dit. Juste pour vérifier si s'était une main normale, a-t-elle dit.
J'avais six ans à l'époque.
Je m'en souviens, parce que c'était mon anniversaire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
alucinealucine   15 octobre 2013
J’oublie presque qu’elle me déteste toujours, même si je suis tombé fou amoureux d’elle.
Et je suis tombé.
ça fait tellement mal.
J’ai touché terre. Je suis passé au travers. De toute ma vie je n’ai jamais ressenti ça. Rien de pareil. J’ai éprouvé la honte et la lâcheté, la faiblesse et la force. J’ai connu la terreur et l’indifférence, la haine de soi et le dégoût de tout. J’ai vu des choses qu’on ne peut pas ne pas voir.
Et pourtant, je n’ai jamais connu un sentiment aussi atroce, aussi horrible, aussi paralysant. Je me sens estropié, incontrôlable. Et ça ne fait qu’empirer. Chaque jour, je me sens nauséeux. Vide. Et j’ai mal. L’amour est un salopard sans cœur, complètement tordu.
Je suis en train de me rendre fou.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
sheilasheila   16 octobre 2013
Il y a un truc qui bouillonne en moi.
Un truc dont j'ai jamais osé profiter, un truc que j'ai peur d'identifier. Il y a une partie de moi qui donne des coups de griffes pour s'échapper de le cage où je l'ai enfermée, qui tambourine aux portes de mon cœur, qui supplie d'être libérée.
Qui me supplie de lâcher prise.
Chaque jour j'ai l'impression de revivre le même cauchemar. J'ouvre la bouche pour hurler, me battre, agiter les poings, mais j'ai les cordes vocales sectionnées, les bras engourdis et pesant, comme si j'étais prise au piège dans du ciment frais, et je crie mais personne ne peut m'entendre, personne ne peut m'atteindre et je suis coincée. Et ça me rend folle.
J'ai toujours dû jouer les soumises, les inférieurs, les passives et ramper comme une vrai serpillière, uniquement pour que les autres se sent a l'aise et en sécurité. Mon existence s'est transformée en un combat pour prouver que je suis inoffensive, que je ne représente aucune menace, que je suis capable de vivre parmi d'autre être humains sans leur faire du mal.
Et je suis tellement fatiguée je suis tellement fatiguée je suis tellement fatiguée, et parfois tellement en colère.
Je ne sais pas ce qui m'arrive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
sheilasheila   16 octobre 2013
J'ai du sang séché sur le visage depuis qu'ils m'ont jetée par terre et mes mains tremblent encore alors que je suis en train d'écrire. Ce stylo est mon seul exutoire, ma seule voix, car je n'ai personne d'autre à qui parler, aucun esprit où me noyer hormis le mien, et on a pris tous les canots de sauvetage et toutes les bouées sont détruites, et je ne sais pas nager je ne sais pas nager je ne sais pas nager, et sa devient tellement dur. Ca devient tellement dur. C'est comme s'il y avait un million de hurlement enfermés dans ma poitrine, mais je dois tous les garder, car à quoi bon hurler si on ne vous entend jamais et personne ne m'entendra ici. Personne ne m'entendra plus jamais.
J'ai appris a compléter les choses.
Les murs. Mes mains. Les fissures dans les murs. Les plis sur mes doigts. Les nuances de gris sur le béton. La forme de mes ongles. Je choisi une chose et je la regarde fixement pendant ce qui doit durer des heures. Je chronomètre tout ça dans ma tête en comptant les secondes qui s'écoulent. Je garde les jours dans ma tête en les notant. Aujourd'hui c'est le jour n°2. Aujourd'hui c'est le deuxième jour. Aujourd'hui est un jour.
Aujourd'hui.
Il fait si froid. Il fait si froid il fait si froid.
Pitié pitié pitié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Tahereh Mafi (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tahereh Mafi
Tahereh Mafi at San Diego Comic-Con
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Insaisissable

Qui est le personnage principal?

Juliette
Julie
Julia
Justine

8 questions
198 lecteurs ont répondu
Thème : Insaisissable, tome 1 : Ne me touche pas de Tahereh MafiCréer un quiz sur ce livre