AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B00A1QEWFC
Éditeur : Éditions Sharon Kena (20/11/2012)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 35 notes)
Résumé :
"Les Ombres Brumeuses" est un clan très ancien de vampires dont Liam MacDowen est le guerrier.

Sa mission ? Amener Anae à son père, leur chef, car la jeune femme serait une élue. Élément capital pour une descendance puissante. Un soir, il décide d'agir sous sa forme canine alors qu'elle prend des photos dans une rue déserte.

Cette rencontre marquera un tournant décisif dans leurs vies. Un vampire tombera amoureux pour la toute premièr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (21) Voir plus Ajouter une critique
Myiuki
  15 décembre 2012
Avant de vous livrer ma chronique je dois vous dire que, si j'ai eu envie de lire ce livre, outre le fait que j'adore son auteur, c'est surtout à cause du titre - topissime ! - et de sa couverture ! Non mais, je vous jure, me mettre Ian Somerhalder en couv', c'était juste pas possible que je ne veuille pas découvrir ce qui se cachait entre les pages du bouquin ! Il est juste ... miam !!! de fait, c'est avec un grand enthousiasme que je me suis lancée dans cette lecture qui, au final, m'a bien plu.
Et me voilà repartie pour un bon livre de bit-lit comme je les aime ! Alors oui, tout a déjà été dit et redit sur le sujet mais des auteurs comme Céline Mancellon arrivent toujours à me donner envie de me repencher sur la question de nos amis les surnaturels. Pourquoi ? Parce que la touche d'originalité qu'ils y apportent à chaque fois me plaît beaucoup et que, comme toujours, j'en apprend un peu plus et d'une façon différente sur tous ces mythes qui bercent mon subconscient rêveur depuis quelques mois. Par exemple, avec ce roman, j'ai appris, notamment, que les loups-garous étaient aussi nommés des "thérianthropes", eh ben voilà, grâce à Céline, je me suis couchée moins bête à la fin de ma lecture ! Voilà, ce sont de petits détails mais que j'adore, comme de voir les différents environnements dans lesquels évoluent les personnages du livre, un manoir ultra chic pour les vampires, une grotte au fond des bois pour les loups-garous. Finalement, ce sont des sujets qui sont inépuisables je pense, on trouve toujours quelque chose à dire, l'essentiel c'est de le faire de manière attractive. Par exemple, prenons le personnage de Keir, voilà quelque chose d'innovant ! Bon, je ne peux pas vous dire pourquoi, mais c'est du jamais vu (pour ma part du moins) et ça ouvre encore de nouvelles perspectives pour la suite des ces aventures bit-litiennes. Oui, on se retrouve encore une fois au milieu de vampires et de loups-garous, oui, on peut se sentir un peu blasé(e) de la bit-lit qui nous emmène toujours sur ces mêmes chemins, mais ici, c'est comme avec Harry Potter, on empreinte le chemin de Traverse, celui qui, grâce à l'imagination de l'auteur et à son petit grain de sel, nous renvoie une image complètement différente de ce à quoi on est habitué(e). J'ai bien aimé par exemple le fait que Liam, le vampire, nous explique - enfin ! - pourquoi les vampires portent du noir, ou l'idée qu'il y ait des "dieux" aussi pour ces "créatures", ce qui ouvre d'ailleurs tout un horizon de possibilités incroyables, il faut dire que l'auteur nous fait miroiter des choses plutôt extraordinaires avec le côté "mystique" de son roman. On évolue constamment entre le connu, l'inconnu et ce qu'il reste à découvrir. On est à la limite de plusieurs mondes qui entrent en collision et nous ouvrent les yeux sur leurs existences. C'est assez fascinant de voir qu'on se plonge rapidement dans ce livre sans réellement se poser de questions, on y croit dès le départ, on s'adapte, on apprend et on évolue en même temps que ses personnages. C'est presque comme si on en venait à s'attendre à voir passer Liam dans la rue à côté de nous (chose qui serait loin de me déplaire cela dit ^^). J'aime le fait que l'auteur arrive à nous embarquer ainsi dans cette histoire qui peut sembler par moments tirée par les cheveux, tout bonnement incroyable, et qui nous paraît on ne peut plus réelle. La bit-lit sous un nouveau jour !
Vous vous en doutez, qui dit bit-lit, dit romance. Et c'est là que le bât blesse. Je dois dire que j'ai beaucoup aimé le supplément au roman à la fin où l'auteur nous explique qu'il ne faut pas lui en vouloir pour le côté "harem" de son roman. Alors oui, je comprends, je conçois, ce choix littéraire, je vois bien tout ce qu'il apporte au texte, mais j'ai toujours autant de mal avec. Maintenant, ça me le fait avec tous les romans du genre, "LOB" n'est pas seul en cause, mais disons que ça me rend la "romance" moins réaliste, moins facile à intégrer. Je m'explique. Notre héroïne, Anae, se retrouve du jour au lendemain, la fiancée d'un vampire, Liam - beau gosse de la mort qui tue -, elle est embarquée dans un monde qu'elle n'aurait jamais cru exister et doit vite s'adapter à sa condition d'élue qui lui réserve bien des surprises (d'ailleurs, je soupçonne l'auteur d'en avoir garder quelques-unes sous le coude pour le prochain tome). Jusque-là, tout va bien, c'est le grand amour, ils sont faits l'un pour l'autre et ça se ressent dès le départ, on se lance corps et âme dans leur histoire qui, bien que rapide, nous fait plonger. Sur ces entrefaites, arrive Keir, le frère de Liam, qui, lui aussi, tombe amoureux d'Anae. Bon, là, déjà, même si j'ai trouvé ça ... mignon, c'était déjà un peu ... trop, pour moi. En plus, deux frères amoureux de la même fille, ça ne peut pas bien finir, c'est évident ! D'autant qu'il y a un secret non révélé qui refera surface à la fin du roman ... mais je ne vous en dis pas plus ! Déjà donc, on a les deux frangins, mais, l'auteur ne s'arrête pas là et y ajoute un autre mâle perturbateur, Luc, le loup-garou. J'avoue, j'ai presque plus craquer pour la bête à poils que pour le vampire aux longs crocs, pourquoi ? Je ne sais pas ! Disons que leur relation m'a parue plus sensible et en même temps plus intense, limite, j'aurais préféré qu'on inverse les rôles avec Liam, ça m'aurait paru peut-être plus ... crédible, voyez ? Bref, j'ai trouvé que cette énième relation ternissait un peu l'image d'Anae, à mes yeux du moins. C'est trop vite, trop facile, elle résiste deux secondes pour finir par se laisser faire. J'ai du mal avec ce concept. Comme je le disais plus haut, ça me le fait à chaque fois mais les histoires d'amour qui sous-tendent toute l'action du roman, j'ai besoin d'y croire, de m'y jeter les yeux fermés, là, je n'y suis pas arrivée, parce qu'il y en avait trop sans doute, on a l'impression que dès qu'un mâle arrive dans le périmètre d'Anae, il succombe et doit la faire sienne. Bon, maintenant, si on les prend chacune séparément, ça ne pose pas de problème, c'est le mélange de toutes qui m'a gênée. Je sais que ça permet de pimenter l'ensemble, de brouiller les pistes quant à savoir avec lequel elle finira, mais, vraiment, j'ai du mal avec le principe, parce que j'aurais peut-être voulu qu'on se concentre sur une trame romantique unique, qu'on la développe, qu'elle tienne la route tout du long, plutôt que de l'éparpiller en différents points pour la rendre moins solide. Je ne sais pas, après, il n'y aura sans doute que moi à qui ça posera problème ! Sachant que je n'en veux pas à l'auteur du tout, c'est un point de vue personnel, je comprend son objectif, c'est juste que, du coup, j'ai moins été touchée par cet aspect-là du livre, pourtant, il avait du potentiel ! Avec tous ces mâles ultra-puissants et diablement sexy, c'est dur de résister cela dit.
Parlons un peu personnages. Tout d'abord, je dois dire que j'ai adoré le découpage choisi par l'auteur pour la présentation de son texte, puisque, chaque paragraphe est vu du côté d'un personnage, on passe par les esprits, les paroles et les pensées de chacun et c'est vraiment appréciable ! Pour une fois, on ne se cache pas derrière un personnage unique, qu'on aime ou qu'on déteste, mais la narration multiple nous permet de nous attacher à tous de diverses manières, de les côtoyer ainsi de façon plus intimiste nous les rend forcément plus attachants, on a l'impression de les voir se dessiner sous nos yeux d'une manière plus fine, plus vraie, c'est un réel plaisir pour moi que de suivre une histoire ainsi ! Déjà, les personnages ont tous une petite particularité qui nous fait craquer, Anae, la jeune femme un peu paumée qui découvre un univers parallèle dont elle semble être un élément essentiel, Liam, le soldat vampire, qui aime pour la première fois, Keri, le frère mal aimé, un peu enfantin, à l'humour ravageur, Luc, le loup-garou avide de vengeance qui finit par s'abandonner à son désarroi, Emmery, le chef de clan, glacial en apparence, mais qui nous réserve lui aussi bien des surprises, bref, c'est toute une galerie de portraits que nous brosse l'auteur, foisonnante, intéressante et qui donne envie d'approfondir un peu plus les choses. Bon, je ne peux pas trop en dire sans tout dévoiler, mais sachez qu'ils ont tous une part de mystère, un côté sensible et un charme qui vous feront succomber dès le départ ! J'ai eu plus de mal avec Anae personnellement, pour le reste, j'ai accroché sans soucis ! En plus, le fait qu'il se passe toujours quelque chose dans le livre nous permet de les découvrir dans différents situations, aussi bien joyeuses que tristes, calmes que dangereuses, bref, c'est un régal de les voir évoluer sous différents angles, on se laisse entraîner par le récit pour savoir ce qui va leur arriver et souvent, les rebondissements et les changements de cap font qu'on ne sait plus sur quel pied danser. Quand le suspens prend le pas sur tout le reste, c'est vraiment très bien rendu car on n'a plus de certitude à part celle de ne pas savoir vers quoi tend l'histoire, il y a tant d'éléments différents, de petits détails disséminés ici et là, de zones d'ombre, que, même si on a une vue d'ensemble de l'histoire et quelques hypothèses, les personnages et leurs réactions arrivent toujours à nous déstabiliser et à semer le doute. J'aime quand ce qui semble évident est remis en question, quand ce qui se construit est détruit, quand tout devient possible, quand les barrières s'érigent et que des hommes se dressent pour les faire tomber, je ne sais pas comment l'expliquer, disons que ces personnages ont le charisme nécessaire pour vous donner envie d'aller jusqu'au bout de l'histoire et d'en savoir un peu plus encore.
Bon, il me reste à évoquer ce que je préfère chez cet auteur, parce que je trouve que c'est un ovni littéraire, y a pas d'autres mots, son style ! Il est ordinairement pétillant, enjouée, plein de vie et d'entrain, ici, étrangement, je l'ai trouvé plus ... calme, peut-être trop. En même temps, même s'il est publié après les autres, c'est le premier projet "romance" de l'auteur, ceci explique peut-être cela. Alors, oui, je me suis laissée emporter par cette histoire parce qu'elle m'a bercée, qu'elle m'a plu, mais, bizarrement, au final, je suis moins enthousiaste que pour les autres romans que j'ai découvert de l'auteur. Pourquoi ? Je ne sais pas. J'y ai retrouvé l'humour et les références que j'apprécie ordinairement, peut-être que le fait qu'ils soient en quantité moindre m'a perturbée, j'y ai retrouvé la rapidité d'action, de développement de l'intrigue, pourtant, non pas que je me sois ennuyée, mais j'ai eu le sentiment que c'était moins "rapide" que d'habitude, j'ai lu plus lentement aussi (et après, on vient se plaindre des crevettes ^^). J'y ai perçu comme une Céline Mancellon plus "pâle", moins "extravagante" en tout cas, étrange hein ? Parce que tous les éléments qui font que j'adore cet auteur sont présents dans le texte et m'ont permis d'aimé lire cette histoire, de la découvrir avec joie, j'étais avide de connaître la suite des évènements, de voir quelle surprise nous avait réservé l'auteur mais, mon enthousiasme a été tempéré. Peut-être que je l'ai lu à un moment qui ne convenait pas (pourtant, il faisait nuit, je me rappelle ^^), ou que je n'ai pas su comprendre cet ouvrage comme j'aurais du ... Je l'ai trouvé très bien écrit cela dit, tout s'enchaîne à merveille, l'intérêt du lecteur est maintenu tout du long, sa curiosité est aiguisée, il m'a manqué ce côté "haletant" qui m'aurait littéralement fait succomber, la petite touche en plus qui est celle qui caractérise l'auteur habituellement. Alors oui, c'est un autre genre encore, c'est une romance, du coup, ça doit prendre son temps, c'est un tome 1, on ne peut pas tout savoir dès le début, j'ai toujours du mal avec les tomes 1, ils me laissent sur ma faim, ici, pourtant, je n'ai pas eu ce sentiment, tout est très bien dosé, pas de soucis de ce côté-là. Alors, pourquoi cette impression de "moins bien" ? Je ne sais pas, honnêtement, je l'ai ressentie, mais je n'arrive toujours pas à me l'expliquer, parce qu'au final, j'ai aimé l'histoire, j'ai adhéré au concept, j'ai envie de lire la suite, disons que l'étincelle ne s'est pas produite. Et je m'en veux, parce que je vois bien tous les côtés positifs de l'oeuvre, le style est là, sympathique et entraînant, l'intrigue est efficace, suspens et mystère au rendez-vous, les personnages sont intéressants, multiples et intrigants, en gros, tout va bien. Je n'ai pas envie de déprécier cet ouvrage, ça n'est pas le but de ma chronique, principalement parce que c'est un bon bouquin, disons que c'est cette petite touche qui m'a manquée qui me laisse un sentiment d'incomplétude à la fin de ma lecture, allez savoir pourquoi ! En tout cas, ça reste un roman que je recommande sans hésitation, parce qu'il saura vous plaire, comme je le disais, il en a les moyens, c'est sans doute moi qui suis passée à côté de ce petit truc en plus ... alors qu'il est là quelque part, c'est évident !
Pour conclure, un roman qui vaut le détour, ne serait-ce que pour faire la connaissance des frères vampires et de Luc le loup-garou, aucun des trois ne vous laissera indifférent(e), croyez-moi sur parole ! Une romance comme on les aime, pleine de testostérones et de sensiblerie (sans que cela soit too much), en gros, une bonne lecture qui saura vous divertir un soir de pleine lune et vous donnez envie de frayer un peu plus encore avec le surnaturel. A découvrir !
Lien : http://coeurdelibraire.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gabrielleviszs
  13 mars 2014
J'ai acheté les trois livres en même temps, à force d'en entendre parler, je m'étais dit qu'il fallait qu'ils viennent jusqu'à moi. Ce qui est chose faite ! (Sinon je ne serais pas là à donner mon avis sur ce premier tome :p ) de la bit-lit française, nous en manquons cruellement et c'est tout naturellement que je me suis dit, de quoi l'auteure va-t-elle nous parler ? Il faut savoir que je suis, pas de trop près non plus, pas envie de récupérer un coup de fouet par inadvertance, ces écrits et même en sachant qu'il y en avait d'autres, autant commencer par ce que j'aime lire.
« Les ombres Brumeuses »
La couverture est magnifique, sobre, sombre et attractive au passage. L'histoire d'une manière générale est celle d'une jeune femme, une élue pour vampire, qui va être récupéré par un guerrier du clan vampire des « Ombres Brumeuses ». Ce vampire, se nomme Liam, fils du chef qui veut faire d'elle sa future poulinière, autant dire les mots comme il faut. Mais tout ne va pas se passer comme il faudrait, entre le fait qu'Anae n'est pas ce que tout le monde croit et d'ailleurs, je me demande encore ce qu'elle est vraiment, même à la fin de ce premier tome et le fait que Liam va s'attacher à elle d'une manière qu'il n'a jamais connu va remettre en question bon nombre d'événements au sein de leur clan.
Ce premier tome est décliné en deux parties. La première concerne la rencontre entre Liam et Anae, ou plutôt devrais-je dire les rencontres entre ces deux personnages là. Anae est une jeune femme talentueuse, mais se cherche encore. Elle peint pour une galerie, alors qu'elle y ait encore stagiaire. Liam est donc ce guerrier, venu l'étudier et vérifier que les dires de leur Oracle sont bien vrai, qu'elle est cette élue. L'attirance se fera très rapidement et je dirais même trop vite. Anae ne semble pas percuter qui il est vraiment, pourtant il lui révèle sa nature très très rapidement. Aucune peur, aucune excitation, aucune surprise ou même un début de se dire que cet homme est fou, je n'ai rien ressenti du coté de la jeune femme. En fait c'est ce qui m'a posé problème, surtout que notre élue ne connait rien du monde autre qu'humain, surtout qu'elle ne sait pas ce qu'elle est. Ce qui leur arrive au tout début du livre, c'est comme si des étapes étaient passées à la trappe. Anae dit amen à la nature vampirique de Liam sans avoir une quelconque émotion. Quand à lui, il est un guerrier, fort, puissant, meurtrier et l'amour le rend doux comme un agneau… Je comprends que ce sentiment puisse soulever des montagnes, mais transformer à ce point un tueur… j'ai eut du mal, surtout lorsque l'on lit ce que l'élue est capable de lui donner comme envie et qu'il résiste, résiste et résiste encore. Bref, tout cela pour affirmer que le début de leur relation m'a laissé avec un gros manque. Mais par la suite, l'approfondissement à été plus lent et j'ai beaucoup apprécié les moments où nous pouvions ressentir l'amour de l'un pour l'autre. Liam est fou, fou d'amour pour l'élue et elle le lui rend bien.
La jeune femme va découvrir ce monde différent du sien en toute innocence et saura faire faire à certains des événements. J'ai vu cette jeune femme, amoureuse mais faible, physiquement, elle ne cesse de devenir inconsciente dès qu'une émotion est trop forte et qu'elle ne semble pas vouloir ou pouvoir gérer. Nous allons rencontrer une partie de la famille du guerrier, tel le père, Emmery, qui m'a fait sourire à chacune de ces répliques. Il me fait penser à ses hommes qui cherchent l'approbation de leurs enfants sans en avoir l'air, tout en gardant une main mise sur leur vie, décidant de tout pour eux. Par la même occasion, c'est un chef de clan, il ne peut pas montrer la moindre émotion qui permettrait à d'éventuels ennemis de le mettre à terre et va donc montrer son coté glacial sauf en présence d'une personne en particulier. L'Oracle à un rôle très important et malgré ce qui va lui arriver, je n'ai pas eut pitié d'elle. C'est une femme qui en veut, mais qui use de moyens illégaux et cela lui retombera dessus d'une manière pas assez sadique à mon gout, mdr ! J'en viens à Keir, cet homme dont tout le monde connait l'existence mais la nie. Il à un coté petit garçon très attendrissant et ses pensées sont magnifiquement à sa hauteur. Sérieux, je me suis éclaté à le lire, oui, parce que c'est peu commun de lire ce que l'auteure lui met entre les mains ! C'est innovant, c'est frais, beaucoup de pétillant et de vivacité ! Entre ces deux hommes il me serait difficile de choisir, parce qu'ils ont tous les deux quelque chose que l'autre n'a pas et ils se complètent très bien ! Un protagoniste passera en coup de vent, Eric, il me plait bien celui-ci, même s'il est différent de ce clan ? Je le trouve plus serein, plus mature également.

Concernant la seconde partie, elle est plus sombre dû à ce qui c'est produit auparavant. de nouveaux personnages vont faire leur apparition, tel Luc qui arrive comme un cheveu sur la soupe pour assouvir une vengeance et Anae va en payer les pots cassés. Luc à besoin de cette vengeance pour survivre à la mort prématuré de son frère et il tient les vampires pour responsables. Il est têtu et sournois, mais il sait se montrer charmeur, enjôleur, une vraie peluche vivante. Entre tous ces personnages, c'est lui mon préféré : il se bat pour ce qu'il croit être juste, en utilisant des moyens plus que douteux (qui ne l'a jamais fait :p), ne laisse pas ses sentiments l'aveugler, mais il sait les laisser parler lorsqu'il en ressent le besoin. Il est plus complexe et plus travaillé que les autres je trouve et pourtant ils ont tous de sacrés éléments de descriptions. Il à énormément souffert et va réussir à respirer de nouveau. Je dois le dire, miss Céline, je vous hais pour la souffrance que vous lui inculquez, mdr ! Non, mais pourquoi il à le droit à ce traitement de faveur ? Enfin, vous l'aurez compris, ce personnage va souffrir encore et c'est mon chouchou, voila, c'est dit !
J'ai A-DO-RE la Chamane, je l'imaginais très bien dans son capharnaüm avec toutes ses potions, herbes et autres accessoires. Jérôme également m'a fait de l'impression dans le genre je surveille ce qui se passe, je me moque de vous tous, mais je veille au grain sur les miens. J'aimerais vous parler de toux ceux qui en valent la peine, mais tous les personnages sont importants. Cette deuxième partie est plus dure émotionnellement aussi, beaucoup plus, la tristesse envahie énormément de monde et pas que le lecteur.
Keir va montrer plus de sensibilité qu'il ne l'a fait dans le début et Liam va redevenir ce vampire sanguinaire dénué de sentiments, enfin ! D'accord, les circonstances sont ce qu'elles sont et c'est dur, j'en ai versé ma petite larme (en fait, elles étaient toutes petites, mais nombreuses, bande de traitresses !), mais il lui fallait ça pour redevenir celui qu'il était au début et pouvoir avoir une chance de reprendre sa place. La fin est diabolique : les rêves de l'élue deviennent réalité et l'auteure nous laisse avec beaucoup de questions à la fin de ce tome un. Existe-t-il d'autre monde que celui que nous avons sous les yeux ? Et ces rêves, étaient-ils de simples rêves ? Des prémonitions ? Ou tout simplement un monde dont nous ne pouvons pas imaginer l'existence ? Un peu de tout cela et même bien plus encore, qui sera à découvrir dans la suite ! Il est vrai que par moment c'est un peu tiré par les cheveux, mais c'est si drôle et épique à la fois, qu'il est impossible d'en vouloir à Céline Mancellon de vouloir mettre un peu de fantaisie et de magie dans ce monde vampiresque ! (Oui, j'invente des mots, j'ai posé un brevet pour celui-là :p)

D'une manière générale, j'ai apprécié beaucoup d'éléments dans le livre. le fait que la narration se fasse sur plusieurs personnages et pas un seul et unique, même si parfois ils duraient moins d'une page, c'était intéressant de voir les réactions et d'être dans leurs têtes ! Bien que c'était un vrai fouillis pour certains, pire que dans la mienne, mdr ! L'histoire se laisse lire rapidement, très rapidement, j'ai mis une journée à le dévorer malgré les petites choses que je n'ai pas aimées. Je vais parler des choses désagréables dans l'immédiat, histoire de les enterrer par la suite. le début, je ne reviendrais pas dessus, vu que j'en ai parlé dans la première partie de mon avis… Vient ensuite le fait qu'Anaé aime fortement Liam, mais va passer à l'acte avec un autre. Elle va le regretter et ses réactions vont être trop disparates. Aimer, pas aimer, copain, pas copain, amant, pas amant, mourir, se laisser mourir et se raccrocher à celui qui veut bien de vous. En fait l'héroïne m'a semblé mure au début du livre, puis son caractère est parti dans tous les sens au final. Plus j'avançais dans la lecture et plus elle ne me faisait plus rien ressentir. Alors que Gloria, ou Yui, deux autres personnages que l'on voit peu, m'ont plu énormément : beaucoup d'émotions ressenti au travers de ces personnages secondaires, alors qu'avec Anae j'ai eut plus de mal.
Malgré ces détails, tout le reste est magnifiquement inspiré. L'auteure nous apporte beaucoup d'éléments sur le vampire en lui-même et le je porte du noir parce que… (Non, mais je ne vais pas vous donner la solution et puis quoi encore ? mdr) Les personnages ont tous une manière d'appréhender les événements et le contraste entre Liam, Luc et Keir est saisissant et surtout géniallissime ! Entre un monsieur taciturne, un monsieur je-vais-bien-tout-va-bien-même-si-c'est-pas-vrai, et un dernier c'est-moi-le-meilleur-et-le-plus-triste, je caricature bien entendu, mais ils ont tous leur petit quelque chose qui fait que l'on ne peut pas les confondre ! Que dire de plus ? J'aime les légendes, le folklore, tout ce coté magique, sorcier et autres phénomènes, j'ai été gâtée sauf sur un point : oser dire que Vlad Tepes n'était qu'un fou sanguinaire, NOOOOOOOOOOOON mais oh, pas MON mythe à la poubelle (mdr). Il est vrai que j'aime beaucoup l'histoire de Vlad, devenu comte Draculae et que cela m'a mis un petit coup, snif, mais Céline Mancellon se rattrape bien avec ses propres explications, même si on ne touche pas à Vlad ! (message juste pour l'auteur, si tu portes ton tutu samedi, alors peut-être que tu n'auras pas le fouet :p)
Passez cet intermède, les loups-garous ont un nom bien particulier : des "thérianthropes", avec l'explication du pourquoi le lycanthrope n'est pas utilisé ! Ah oui, pas de sexe détaillé en long en large et en diagonale YOUPI ! Juste quelques passages sensuels, quelques petites notes qui vont laisser le lecteur imaginer ce qui se passe et c'est bien mieux que de tout détailler pour en faire un vulgaire livre porno. Merci pour ces moments de passions mêlées de douceur!
Si le lecteur à des doutes sur certaines scènes, ou même certains caractères des personnages, l'auteure nous offre un supplément à la fin pour s'expliquer, ou pas d'ailleurs :p.
J'adore sa plume, légère, frivole par endroit, solennelle et triste à d'autre ! Un mélange détonnant qui donne de la dynamique à l'histoire. Pouvoir rebondir sur les personnages sans alourdir le texte, être pétillante sans être vulgaire ou cru, j'adhère totalement à son style d'écriture et j'ai hâte de pouvoir la voir au salon du livre !
Je termine par ces quelques mots (et si vous avez tout lu, chapeau, je vous offrirais bien un petit quelque chose) : il y à quelques points négatifs pour ma part, mais et je dis bien MAIS, il y à tellement de points positifs qu'ils éclipsent tout le reste ! Malgré le final, je me dis que peut-être un de mes personnages préférés continuera l'aventure sous une autre forme, une idée, un pressentiment. Je me trompe peut-être, mais j'ai appris une chose en lisant ce tome : c'est qu'il vaut mieux ne s'attendre à rien, car la surprise sera de taille ! Reste à savoir laquelle. Je vous souhaite une bonne lecture pour ceux qui vont se pencher sur le cas des Ombres Brumeuses !
Mon avis : http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-ombres-brumeuses-tome-1-celine-mancellon-a106994686
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
gabrielleviszs
  12 avril 2014
J'ai acheté les trois livres en même temps, à force d'en entendre parler, je m'étais dit qu'il fallait qu'ils viennent jusqu'à moi. Ce qui est chose faite ! (Sinon je ne serais pas là à donner mon avis sur ce premier tome :p ) de la bit-lit française, nous en manquons cruellement et c'est tout naturellement que je me suis dit, de quoi l'auteure va-t-elle nous parler ? Il faut savoir que je suis, pas de trop près non plus, pas envie de récupérer un coup de fouet par inadvertance, ces écrits et même en sachant qu'il y en avait d'autres, autant commencer par ce que j'aime lire.
« Les ombres Brumeuses »
La couverture est magnifique, sobre, sombre et attractive au passage. L'histoire d'une manière générale est celle d'une jeune femme, une élue pour vampire, qui va être récupéré par un guerrier du clan vampire des « Ombres Brumeuses ». Ce vampire, se nomme Liam, fils du chef qui veut faire d'elle sa future poulinière, autant dire les mots comme il faut. Mais tout ne va pas se passer comme il faudrait, entre le fait qu'Anae n'est pas ce que tout le monde croit et d'ailleurs, je me demande encore ce qu'elle est vraiment, même à la fin de ce premier tome et le fait que Liam va s'attacher à elle d'une manière qu'il n'a jamais connu va remettre en question bon nombre d'événements au sein de leur clan.
Ce premier tome est décliné en deux parties. La première concerne la rencontre entre Liam et Anae, ou plutôt devrais-je dire les rencontres entre ces deux personnages là. Anae est une jeune femme talentueuse, mais se cherche encore. Elle peint pour une galerie, alors qu'elle y ait encore stagiaire. Liam est donc ce guerrier, venu l'étudier et vérifier que les dires de leur Oracle sont bien vrai, qu'elle est cette élue. L'attirance se fera très rapidement et je dirais même trop vite. Anae ne semble pas percuter qui il est vraiment, pourtant il lui révèle sa nature très très rapidement. Aucune peur, aucune excitation, aucune surprise ou même un début de se dire que cet homme est fou, je n'ai rien ressenti du coté de la jeune femme. En fait c'est ce qui m'a posé problème, surtout que notre élue ne connait rien du monde autre qu'humain, surtout qu'elle ne sait pas ce qu'elle est. Ce qui leur arrive au tout début du livre, c'est comme si des étapes étaient passées à la trappe. Anae dit amen à la nature vampirique de Liam sans avoir une quelconque émotion. Quand à lui, il est un guerrier, fort, puissant, meurtrier et l'amour le rend doux comme un agneau… Je comprends que ce sentiment puisse soulever des montagnes, mais transformer à ce point un tueur… j'ai eut du mal, surtout lorsque l'on lit ce que l'élue est capable de lui donner comme envie et qu'il résiste, résiste et résiste encore. Bref, tout cela pour affirmer que le début de leur relation m'a laissé avec un gros manque. Mais par la suite, l'approfondissement à été plus lent et j'ai beaucoup apprécié les moments où nous pouvions ressentir l'amour de l'un pour l'autre. Liam est fou, fou d'amour pour l'élue et elle le lui rend bien.
La jeune femme va découvrir ce monde différent du sien en toute innocence et saura faire faire à certains des événements. J'ai vu cette jeune femme, amoureuse mais faible, physiquement, elle ne cesse de devenir inconsciente dès qu'une émotion est trop forte et qu'elle ne semble pas vouloir ou pouvoir gérer. Nous allons rencontrer une partie de la famille du guerrier, tel le père, Emmery, qui m'a fait sourire à chacune de ces répliques. Il me fait penser à ses hommes qui cherchent l'approbation de leurs enfants sans en avoir l'air, tout en gardant une main mise sur leur vie, décidant de tout pour eux. Par la même occasion, c'est un chef de clan, il ne peut pas montrer la moindre émotion qui permettrait à d'éventuels ennemis de le mettre à terre et va donc montrer son coté glacial sauf en présence d'une personne en particulier. L'Oracle à un rôle très important et malgré ce qui va lui arriver, je n'ai pas eut pitié d'elle. C'est une femme qui en veut, mais qui use de moyens illégaux et cela lui retombera dessus d'une manière pas assez sadique à mon gout, mdr ! J'en viens à Keir, cet homme dont tout le monde connait l'existence mais la nie. Il à un coté petit garçon très attendrissant et ses pensées sont magnifiquement à sa hauteur. Sérieux, je me suis éclaté à le lire, oui, parce que c'est peu commun de lire ce que l'auteure lui met entre les mains ! C'est innovant, c'est frais, beaucoup de pétillant et de vivacité ! Entre ces deux hommes il me serait difficile de choisir, parce qu'ils ont tous les deux quelque chose que l'autre n'a pas et ils se complètent très bien ! Un protagoniste passera en coup de vent, Eric, il me plait bien celui-ci, même s'il est différent de ce clan ? Je le trouve plus serein, plus mature également.
Concernant la seconde partie, elle est plus sombre dû à ce qui c'est produit auparavant. de nouveaux personnages vont faire leur apparition, tel Luc qui arrive comme un cheveu sur la soupe pour assouvir une vengeance et Anae va en payer les pots cassés. Luc à besoin de cette vengeance pour survivre à la mort prématuré de son frère et il tient les vampires pour responsables. Il est têtu et sournois, mais il sait se montrer charmeur, enjôleur, une vraie peluche vivante. Entre tous ces personnages, c'est lui mon préféré : il se bat pour ce qu'il croit être juste, en utilisant des moyens plus que douteux (qui ne l'a jamais fait :p), ne laisse pas ses sentiments l'aveugler, mais il sait les laisser parler lorsqu'il en ressent le besoin. Il est plus complexe et plus travaillé que les autres je trouve et pourtant ils ont tous de sacrés éléments de descriptions. Il à énormément souffert et va réussir à respirer de nouveau. Je dois le dire, miss Céline, je vous hais pour la souffrance que vous lui inculquez, mdr ! Non, mais pourquoi il à le droit à ce traitement de faveur ? Enfin, vous l'aurez compris, ce personnage va souffrir encore et c'est mon chouchou, voila, c'est dit !
J'ai A-DO-RE la Chamane, je l'imaginais très bien dans son capharnaüm avec toutes ses potions, herbes et autres accessoires. Jérôme également m'a fait de l'impression dans le genre je surveille ce qui se passe, je me moque de vous tous, mais je veille au grain sur les miens. J'aimerais vous parler de toux ceux qui en valent la peine, mais tous les personnages sont importants. Cette deuxième partie est plus dure émotionnellement aussi, beaucoup plus, la tristesse envahie énormément de monde et pas que le lecteur.
Keir va montrer plus de sensibilité qu'il ne l'a fait dans le début et Liam va redevenir ce vampire sanguinaire dénué de sentiments, enfin ! D'accord, les circonstances sont ce qu'elles sont et c'est dur, j'en ai versé ma petite larme (en fait, elles étaient toutes petites, mais nombreuses, bande de traitresses !), mais il lui fallait ça pour redevenir celui qu'il était au début et pouvoir avoir une chance de reprendre sa place. La fin est diabolique : les rêves de l'élue deviennent réalité et l'auteure nous laisse avec beaucoup de questions à la fin de ce tome un. Existe-t-il d'autre monde que celui que nous avons sous les yeux ? Et ces rêves, étaient-ils de simples rêves ? Des prémonitions ? Ou tout simplement un monde dont nous ne pouvons pas imaginer l'existence ? Un peu de tout cela et même bien plus encore, qui sera à découvrir dans la suite ! Il est vrai que par moment c'est un peu tiré par les cheveux, mais c'est si drôle et épique à la fois, qu'il est impossible d'en vouloir à Céline Mancellon de vouloir mettre un peu de fantaisie et de magie dans ce monde vampiresque ! (Oui, j'invente des mots, j'ai posé un brevet pour celui-là :p)
D'une manière générale, j'ai apprécié beaucoup d'éléments dans le livre. le fait que la narration se fasse sur plusieurs personnages et pas un seul et unique, même si parfois ils duraient moins d'une page, c'était intéressant de voir les réactions et d'être dans leurs têtes ! Bien que c'était un vrai fouillis pour certains, pire que dans la mienne, mdr ! L'histoire se laisse lire rapidement, très rapidement, j'ai mis une journée à le dévorer malgré les petites choses que je n'ai pas aimées. Je vais parler des choses désagréables dans l'immédiat, histoire de les enterrer par la suite. le début, je ne reviendrais pas dessus, vu que j'en ai parlé dans la première partie de mon avis… Vient ensuite le fait qu'Anaé aime fortement Liam, mais va passer à l'acte avec un autre. Elle va le regretter et ses réactions vont être trop disparates. Aimer, pas aimer, copain, pas copain, amant, pas amant, mourir, se laisser mourir et se raccrocher à celui qui veut bien de vous. En fait l'héroïne m'a semblé mure au début du livre, puis son caractère est parti dans tous les sens au final. Plus j'avançais dans la lecture et plus elle ne me faisait plus rien ressentir. Alors que Gloria, ou Yui, deux autres personnages que l'on voit peu, m'ont plu énormément : beaucoup d'émotions ressenti au travers de ces personnages secondaires, alors qu'avec Anae j'ai eut plus de mal.
Malgré ces détails, tout le reste est magnifiquement inspiré. L'auteure nous apporte beaucoup d'éléments sur le vampire en lui-même et le je porte du noir parce que… (Non, mais je ne vais pas vous donner la solution et puis quoi encore ? mdr) Les personnages ont tous une manière d'appréhender les événements et le contraste entre Liam, Luc et Keir est saisissant et surtout géniallissime ! Entre un monsieur taciturne, un monsieur je-vais-bien-tout-va-bien-même-si-c'est-pas-vrai, et un dernier c'est-moi-le-meilleur-et-le-plus-triste, je caricature bien entendu, mais ils ont tous leur petit quelque chose qui fait que l'on ne peut pas les confondre ! Que dire de plus ? J'aime les légendes, le folklore, tout ce coté magique, sorcier et autres phénomènes, j'ai été gâtée sauf sur un point : oser dire que Vlad Tepes n'était qu'un fou sanguinaire, NOOOOOOOOOOOON mais oh, pas MON mythe à la poubelle (mdr). Il est vrai que j'aime beaucoup l'histoire de Vlad, devenu comte Draculae et que cela m'a mis un petit coup, snif, mais Céline Mancellon se rattrape bien avec ses propres explications, même si on ne touche pas à Vlad ! (message juste pour l'auteur, si tu portes ton tutu samedi, alors peut-être que tu n'auras pas le fouet :p)
Passez cet intermède, les loups-garous ont un nom bien particulier : des "thérianthropes", avec l'explication du pourquoi le lycanthrope n'est pas utilisé ! Ah oui, pas de sexe détaillé en long en large et en diagonale YOUPI ! Juste quelques passages sensuels, quelques petites notes qui vont laisser le lecteur imaginer ce qui se passe et c'est bien mieux que de tout détailler pour en faire un vulgaire livre porno. Merci pour ces moments de passions mêlées de douceur!
Si le lecteur à des doutes sur certaines scènes, ou même certains caractères des personnages, l'auteure nous offre un supplément à la fin pour s'expliquer, ou pas d'ailleurs :p.
J'adore sa plume, légère, frivole par endroit, solennelle et triste à d'autre ! Un mélange détonnant qui donne de la dynamique à l'histoire. Pouvoir rebondir sur les personnages sans alourdir le texte, être pétillante sans être vulgaire ou cru, j'adhère totalement à son style d'écriture et j'ai hâte de pouvoir la voir au salon du livre !
Je termine par ces quelques mots (et si vous avez tout lu, chapeau, je vous offrirais bien un petit quelque chose) : il y à quelques points négatifs pour ma part, mais et je dis bien MAIS, il y à tellement de points positifs qu'ils éclipsent tout le reste ! Malgré le final, je me dis que peut-être un de mes personnages préférés continuera l'aventure sous une autre forme, une idée, un pressentiment. Je me trompe peut-être, mais j'ai appris une chose en lisant ce tome : c'est qu'il vaut mieux ne s'attendre à rien, car la surprise sera de taille ! Reste à savoir laquelle. Je vous souhaite une bonne lecture pour ceux qui vont se pencher sur le cas des Ombres Brumeuses !
Mon avis : http://chroniqueslivresques.eklablog.com/les-ombres-brumeuses-livre-1-celine-mancellon-a106994686
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
francoiseg62
  18 avril 2013
Tout comme l'ouvrage, mon avis sera en deux temps, un pour chacune des parties de l'ouvrage.
Je découvre avec joie un nouvel univers de Céline Mancellon, celui des Ombres Brumeuses. le premier ouvrage que j'ai lu de cet auteur m'avait déjà satisfaite, et je suis d'avis pour vous dire que celui commence à bien me plaire. L'auteur m'aurait donc jeté un sort ? peut être bien que oui
Dans cette première partie, on fait connaissance avec Anae, qui travaille dans une galerie. Un jour, elle fait la connaissance de Liam qui, en fait, est venu acheter un tableau et qui lui achète l'un des siens, un de ceux qui ne sont pas exposés. Après un petit moment agréable autour d'un repas, il est clair que le courant est passé. Cependant, Liam n'est pas ce qu'il semble être et, après quelques temps passé ensemble, il lui annonce ce qu'il est.
Dans cette première partie, j'ai été amusé par le jeu des protagonistes sans penser une seconde qu'elle réagissait peut être excessivement à certains moments ou bien que les actions étaient disproportionnés par rapport à la situation. Liam s'est vraiment entiché d'Anae, et quand on lit, on s'en rend forcément compte. Idem pour la femelle. On sent vraiment que ces deux là sont compatibles. Jusqu'à un moment. Quand Keir débarque, je ne sais plus vraiment. Je me dis que peut être il serait possible qu'entre les deux ça fonctionne aussi bien que Liam/Anae. Et pourtant, si ça venait à arriver, je serais mal à l'aise avec Liam parce que franchement il ne le mériterait pas.
Dans cette partie, j'ai beaucoup ri notamment quand Keir fait son entrée dans l'histoire. Il a eu des réactions qui ont fait que je n'avais vraiment pas le choix, je devais rire. Merci Céline ! J'avais l'impression qu'il était le clown de service. Au delà de ça, l'ambiance est nette, on s'imprègne bien des personnages, on les trouve attachants, détestables pour certains, protecteurs pour d'autres. Une première partie qui lance le tempo sur la suite des événements à venir. J'ai beaucoup aimé... Allez j'attaque la deuxième partie ...
Voilà que je viens de finir la 2eme partie et j'en suis toute retournée. Je viens de me rendre compte que je suis totalement sur le coup de l'émotion. Dans cette partie, j'ai été totalement happé par les protagonistes. Il y avait de l'action, de la légèreté, de l'amour comme de la haine, de la tristesse comme de la peur, et j'ai grave aimé. le personnage de Luc, au début, était des plus troublant. Il vient pour réclamer vengeance et il repart avec Anae, qu'il réclame comme sienne. "Euh ... ouai mon p'tit gars, en effet y a pas mieux comme vengeance tiens ! Prendre la femelle d'un vampire, ben dis donc, y a pas froid aux yeux !" Sauf qu'après tout s'emballe, et il y a un véritable lien qui s'établit entre eux, surtout après la transformation et en effet, l'attache est extrêmement forte et d'ailleurs, on le comprend parfaitement à la fin, qui j'avoue était des plus tristes. J'ai vraiment eu envie de pleurer. (Céline, je vais préparer mes mouchoirs pour le tome 2 en espérant qu'il soit encore plus intense !)
Lorsque j'ai terminé ma lecture, j'en étais totalement bouleversé. (les joues rouges, les larmes aux yeux, la peau brûlante : Céline, tu es une vilaine fille ^^ ) Je n'ai jamais été aussi retourné en lisant un livre. J'avais envie d'aller jusqu'au bout, et même réécrire la fin parce que c'est trop triste ce qui leur arrive. Elle tient à Liam, lui il a fait un truc qui fallait pas faire sérieux ! Après, je suis soulagé qu'elle ai trouvé en Keir, l'ami qui lui fallait. Je pense qu'on peut considérer ça comme une amitié. Ils agissent pas du tout comme étant un couple. Je l'aime beaucoup Keir, il s'est battu pour qu'on la retrouve, il mérite de la reconnaissance, j'ai hâte de voir comment il va évoluer dans la tome suivant.
Dans cette seconde partie nous avons aussi l'intervention de deux personnages extérieurs, des êtres que nous ne connaissons pas vraiment, mais qui nous poussent à nous interroger davantage. D'ailleurs, à la fin, ils sont bel et bien présent et Anae prend conscience que ce n'est plus un rêve, mais la réalité.
Je ne vais pas en dire plus que ce qui doit être dit, et à l'heure actuelle, tout est dit. J'ai eu le plaisir de découvrir un ouvrage où s'allie plaisir, émotion, légèreté action et pleins d'autres choses dont je n'arrive pas à mettre un nom dessus. Je remercie grandement l'auteur de nous avoir écrit un si bel ouvrage. "Au clair de la Lune" m'avait déjà conquise, "Les Ombres Brumeuses" l'ai encore plus. Milles merci ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
yuukikoala
  29 avril 2014
Tout d'abord je tiens à remercier les Editions Sharon Kena et tout particulièrement Marion Obry pour ce partenariat, d'autant plus que ce livre me faisais envie (la couverture surtout haha). Merci donc de m'avoir fait confiance même si j'ai mis du temps à le lire (panne d'envie de lire désolé) J'ai déjà lu pas mal de choses de Céline Mancellon (bon d'accord juste deux livres et une nouvelle mais quand même), et cette fois je suis assez mitigée. D'accord, j'avoue j'ai du mal avec les vampires et les loup-garous, mais je m'y suis fait, et c'est moi qui est demandé à le lire donc bon. Mais mis à part ça, y a quand même certaines choses qui m'ont dérangés... C'est plus au niveau des personnages, aussi je parlerais de l'histoire après. Je n'ai pas aimé Anae. Enfin non, elle ne m'a pas du tout intéressé voilà tout. Je la trouvais sans particularité, sans vraiment de caractère très attrayant (même si à un moment elle m'a plu vu qu'elle se rebelle plus qu'on aurait pu la croire le faire), et puis par contre, les mystères qui tournent autour d'elle était vraiment intéressants.Je me pose pas mal de question sur cette jeune fille et sur ce que l'on apprend vers la fin...Mais sinon... Je ne l'aime pas. Il y a une chose que j'ai quand aimé chez elle, c'est le fait qu'elle s'accroche à son amour pour Liam jusqu'au bout (SPOILER : Même si finalement vu comment leur relation se fini... Ca m'a fait rire d'ailleurs) Je n'ai pas non plus aimé Liam, ce qui fait que peut-être comme vous l'aurez compris...Je n'ai pas aimé la relation Anae et Liam. Certes il était charmant, ténébreux, parfait tout ça tout ça...Mais justement c'est ça le problème, il me faisait bailler aux corneilles et moi j'ai nettement préféré son frère Keir finalement. La relation que Liam à avec Anae ne m'a fait ni chaud ni froid, même si je dois avouer qu'elle est très forte, et mon coeur n'a pas palpité ni frémis quand il se montraient de l'affection. J'ai adoré Keir. Sérieusement, c'était mon personnage préféré. J'adore son caractère, sa façon d'être, de parler quand c'est sous son point de vue, son amour timide envers Anae. Au début je me disais "mais qui est donc ce monsieur ?" et finalement j'ai craqué pour lui. Je l'ai largement préféré à Liam. Il est plus intéressant, plus original, plus tout quoi ! Plein d'humour, et sa façon de parler comme je l'ai déjà dit m'a totalement fait craquer ! En plus il est de nature originale (un vampire loup, c'est génial je trouve moi) Sinon, les autres personnages étaient plus ou moins intéressants et je ne m'y suis pas tellement préoccupé...J'ai juste détesté Arthem, Luc, Maguy et Kathy, voilà... Pour l'histoire, je dois dire que quand j'ai vu qu'il y aurait dix tomes j'ai haussé un sourcil. Déjà quand j'ai vu le nombre de pages du livre je me suis dit "mais qu'est ce qu'elle va bien pouvoir raconter...?" et finalement j'ai été très surprise. Il y a deux parties avec en quelque sorte deux histoires dans un seul tome. La première était finalement assez intéressante, tout comme la seconde. Mais je me suis vraiment demandé au début s'il y aurait de l'action, et finalement il y en a eut plein avec une floppée de mystères qui arrivent et tout, et de fait, je pense que maintenant je suis convaincu que oui il y aura sûrement dix tomes. L'écriture ne change pas par rapport aux autres Céline Mancellon que j'ai pu lire, finalement j'ai réussi à attraper son style, mais en même temps, dès que j'ai eut fini de lire Alice Royale j'avais compris à quel style j'avais affaire, et je l'aime beaucoup. C'est juste dommage que je n'ai pas aimé Anae ou encore Liam, mais bon... Par contre j'adore réellement les couvertures de cette série. Pour conclure, je dirais que je lirais sans hésitation le tome deux quand il sortira, mais vu que j'ai eut le tome un en ebook, je ne pense pas m'acheter la suite en livre... Je suis trop mitigé par le premier pour cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   12 avril 2014
« Il sourit de toutes ses dents, découvrant ainsi des canines qui dépassaient d’une rangée de dents parfaites, sans que cela soit très choquant.
- Et, que je sache, nous n’avons pas eu non plus ce genre de contact.
- Oh.
- Disons que… Hum, quel que soit le contact et votre niveau de… rapprochement – son sourire s’élargit à ses mots – Liam doit être déjà handicapé par un désir exacerbé, beaucoup plus profond que celui de mon père ou… le mien à ton égard. Ca doit être assez violent pour provoquer une soif proportionnelle. L’amour, le désir… la soif, le tout étant étroitement lié… Tu es surement SON élue… Ce qui expliquerait aussi… Le pauvre… ricana Keir.
J’étais éblouie par la nouvelle. Donc, Liam me désirait intensément. Malgré moi, un sourire rêveur étira mes lèvres.
- Tu veux peut-être comparer ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gabrielleviszsgabrielleviszs   13 mars 2014
« D’une part, je tentais de garder ma pudeur sauve en maintenant la couette contre moi, et de l’autre, j’essayais de mettre de l’ordre dans mes cheveux très emmêlés.
- Tu t’attends vraiment à ce que mon dos te réponde ? plaisantai-je d’une voix aigüe sans oser le regarder.
- Wouaaaahh… tes cheveux ! On dirait un nid d’oiseaux !
Je me tournais brusquement vers lui, prête à me battre. Oui, valait mieux se disputer plutôt que subir la gêne de « l’après »

- Dis donc tu t’es regardé ? On dirait une perruche !
Puis je lui donnais un méchant coup d’oreiller sur la figure.
Une surprise comique s’afficha sur son visage. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
gabrielleviszsgabrielleviszs   13 mars 2014
« Il sourit de toutes ses dents, découvrant ainsi des canines qui dépassaient d’une rangée de dents parfaites, sans que cela soit très choquant.
- Et, que je sache, nous n’avons pas eu non plus ce genre de contact.
- Oh.
- Disons que… Hum, quel que soit le contact et votre niveau de… rapprochement – son sourire s’élargit à ses mots – Liam doit être déjà handicapé par un désir exacerbé, beaucoup plus profond que celui de mon père ou… le mien à ton égard. Ca doit être assez violent pour provoquer une soif proportionnelle. L’amour, le désir… la soif, le tout étant étroitement lié… Tu es surement SON élue… Ce qui expliquerait aussi… Le pauvre… ricana Keir.
J’étais éblouie par la nouvelle. Donc, Liam me désirait intensément. Malgré moi, un sourire rêveur étira mes lèvres.
- Tu veux peut-être comparer ? »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
RhiaRhia   06 juillet 2015
— C'est très simple, prends une personne, place-la parmi la foule avec un adorable labrador... Les gens vont se rapprocher d'elle, voire même caresser le chien. Fais la même chose, mais remplace le gentil toutou sympa par un rottweiler ou un doberman : les gens vont l'éviter au maximum, carrément s'écarter. Ils auront perçu le danger, être vêtu de noir fait en général cet effet.
— Donc ça, c'est ta tenue rottweiler ?
— Tout à fait. Les puces en moins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
RhiaRhia   06 juillet 2015
— Le vampire hésite à entrer, continua-t-il, ponctuant sa phrase d'un grognement animal.
— À sa place j'en ferais autant ! ne pus-je m'empêcher de rétorquer, gardant soigneusement les paupières closes. Keir eut une espèce de rire asthmatique.
— Courageuse, mais pas téméraire... Regarde-moi si tu l'oses ! railla le frère de Liam
Il cherchait à me provoquer. Je ne répondis pas et gardai obstinément les yeux fermés. Soudain, je sentis ce qui semblait être une truffe froide et humide m'effleurer la joue. Je retins de justesse un cri d'horreur.
— Ton odeur est différente quand je suis en loup. Mais ce n'est pas désagréable. — Tu m'en vois ravie ! dis-je d'un ton aigre.
— Chut ! Ah, il se décide… Va y avoir de l'action ! ricana le loup-garou vampire.
— Chouette ! persiflai-je entre mes dents.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Céline Mancellon (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Céline Mancellon
« Vous n?éteindrez plus jamais la lumière. »
? PARANORMAL HUNTERS : Promenons-nous dans les bois? - Épisode 3 / Une histoire en deux parties ?? https://bit.ly/2QQK96Q
Le témoignage terrifiant de randonneurs au sujet d?un animal gigantesque dans le parc naturel du Vercors entraine les Paranormal Hunters dans une nouvelle aventure.
Will Kemper est le fondateur de l?organisation Paranormal Hunters. Avec l?aide de Lola Martinez, la médium, d?Anton Loubert, le scientifique et de Luc Schmidt, l?assistant loufoque, ils filment des manifestations inexplicables pour les faire découvrir au plus grand nombre mais aussi pour aider les personnes faisant face à des phénomènes inexpliqués.
Les histoires de Paranormal Hunters retracent plusieurs bandes sonores originales enregistrées par les membres de l?organisation pendant leurs interventions.
Êtes-vous prêts à entendre ce qu?ils ont vécu ?
Par Céline Mancellon, l?auteure des séries best-sellers Bad Romance et Temps de lune parues aux éditions Milady et MxM Bookmark.
+ Lire la suite
autres livres classés : bit litVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1338 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre