AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2819502830
Éditeur : Les Nouveaux Auteurs (14/06/2012)

Note moyenne : 4.14/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Paul n'arrive pas à se remettre de la mort de sa femme et de sa fille, Cali est emprisonnée dans une cage familiale trop étroite, Marc a tout plaqué pour vivre dans une tribu amazonienne... Histoires ordinaires et destins extraordinaires vont se rejoindre au bout du chemin.
*
Quatre personnages ordinaires dont les destins extraordinaires vont se lier au bout du monde. De Strasbourg à Bordeaux, de Paris à Hanoi, de NewYork à Cayenne, quatre personnages ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
kreen78
  02 octobre 2012
Emue… J'en suis encore très émue… Et pourtant je n'ai pas eu la chance de pouvoir lire ce livre d'une seule traite, ce qui aurait intensifié mon plaisir. Car il faut éviter de lâcher ce roman. Ou éviter de n'en lire que quelques pages par-ci, par-là. J'ai été contrainte de le faire, à cause de mon « emploi du temps » livresque, et je me retrouve bête car, bien que cette dernière partie que j'ai hachurée fut parfaite, le lire d'un bloc m'aurait donné un sentiment encore plus intense… Alors, mon grand conseil : plonger dedans et n'en ressortez que quand vous aurez versé votre larme à la fin. Et là vous me remercierez.

Ce sont quatre histoires entremêlées, et deux de ces histoires m'ont particulièrement touchée, car ce sont des situations que j'ai vécues, à un stade néanmoins moins profond qu'ici. Alors je ne pouvais me sentir que très impliquée dans cette lecture.
L'histoire de Paul… Cet homme qui perd les deux femmes de sa vie. Dès la première page, j'avais déjà la gorge nouée… Ca commençait bien ! J'ai éprouvé énormément de peine pour lui, devenu un déchet et qui réussit à trouver une trappe de sortie, cinq ans après…
L'histoire de Cali… Cette femme au bord du désespoir, qui meurt à petit feu… Je l'ai vécue cette histoire, mais ici la tournure qu'elle prendra à la fin sera bien différente de la mienne. J'aurais vraiment aimé savoir si les promesses de la fin auraient été tenues… Qui dit identification dit émotion, cela ne pouvait pas être autrement venant de moi.
L'histoire de Marc… Très poignante et si tragique ! Sa découverte, après son absence de quelques jours, m'a complètement retournée. J'ai eu beaucoup de peine pour lui. Il voulait donner de l'amour aux gens, sauver ceux qu'il pouvait pour oublier ses pertes, et quelque part le sort se retourna de nouveau contre lui.
L'histoire de Georges… Celle-là fut la plus horrible pour moi. Et je me suis malheureusement identifiée à lui. J'avais l'impression d'avoir mon coeur à la place du sien, d'avoir sa haine en moi… Et ses envies étaient tellement fondées… La révélation de sa mère m'a emplie d'horreur. Il était encore plus impossible de blâmer Georges et ses pensées. Et avoir même un minuscule espoir de le voir réussir son acte…
Manuela de Seltz mélange dans la vie de ces quatre personnes tout ce que l'on pourrait soi-même vivre un jour, et ce que j'ai aimé par-dessus tout fut ce déballage de petites choses sur leur vie, leurs pensées, leurs habitudes, leur passé, leur caractère et leur personnalité. Par ce procédé elle nous fait entrer dans la vie de chacun, et l'on ne peut que se sentir déchiré à leur place, leur souhaitant de faire les bons choix, de trouver la voie qui leur conviendrait le mieux car ils ont tous été écorchés par la vie. On est presque là à vivre les choses à leur place, à les pousser à prendre leur décision, à peser le pour et le contre avec eux. Bref, l'auteure a parfaitement su aller à l'essentiel pour ne pas s'essouffler dans les descriptions et perdre son lecteur, mais au contraire lui donner suffisamment de palpitations pour qu'il en redemande.
Et si vous ne voyez pas le lien avec le titre, comme ce le fut pour moi, attendez d'avoir refermé le livre. Je vous l'ai dit plus haut : vous verserez votre larme quand vous comprendrez… comme moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Loubhi
  03 août 2013
Savoir ainsi dresser les portraits de 4 personnages, tantôt comme vous et moi, tantôt comme issus d'un monde qui nous dépasse et réussir à tisser les destinées individuelles de chacun pour un seul destin commun avec une crédibilité totale n'est pas donné à Tout le Monde et Manuela de Seltz réussit ici ce challenge.
Et pourtant entre un homme d'affaires fortuné replié sur son monde de business et sur la famille de son seul frère depuis la perte tragique de sa femme et de sa fille mais en voie de guérison, une femme aux rèves d'aventures exotiques mais enfermée dans une vie familiale étriquée où "le méchant mari a tué le prince charmant" selon l'expression commune mais là aussi happée par une nouvelle vie, le fils de famille richissime qui blasé s'engage dans l'humanitaire pour y trouver une véritable vocation, une femme et une fille au coeur de la jungle guyanaise dont il faudra fuir l'extrême dénuement pour sauver une vie et enfin le fondateur d'un orphelinat à l'enfance tragique, Manuela de Seltz arrive à transfigurer le récit de vie de chacun.
Une écriture sensible, essentielle et sans fioriture ni pathos, le livre se lit d'une traite et nous transporte dans la vie de chacun au destin unique si tragique. Les choix de tous sont respectables et enviables et ils constituent des maillons d'une chaîne humaine qui nous est si proche.
Lien : http://passiondelecteur.over..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (12) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   13 novembre 2017
Leur premier baiser fut interminable.
Puis Paul souleva Lila et la déposa doucement sur le lit. Là, il lui fit l’amour.
Leurs corps fusionnèrent. Ils étaient sur la même longueur d’onde.
Il était prévenant, attentif. Il cherchait avant tout à lui faire plaisir, à lui donner du plaisir.
Elle le suivait et parfois, mue par une envie soudaine, elle sortait ses griffes et prenait la direction des opérations.
Voilà près de cinq ans qu’il n’avait pas touché une femme. Il n’en éprouva que plus de plaisir, étant conscient qu’il s’était préservé pour une relation pas uniquement sexuelle, mais également sentimentale.
Son corps avait envie d’elle, mais également son cœur et son esprit.
Lila s’avéra être une partenaire expérimentée et désinhibée. Elle s’abandonna totalement, corps et âme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   13 novembre 2017
Elle rêvait d’être Pretty Woman, Evita Perón ou Camille Claudel. Elle aurait aimé avoir un destin extraordinaire, faire bouger des foules, remuer des tripes, changer la face de la terre. Elle rêvait de Marie Curie, de Madonna, de Cléopâtre, Marie-Antoinette ou Jacqueline Auriol.
Elle rêvait d’un harem masculin dans lequel elle entasserait des centaines de beaux mâles prêts à tout pour la satisfaire. Elle n’aurait qu’à les montrer du doigt pour avoir droit à leurs faveurs autant qu’elle le souhaitait. Elle rêvait qu’on construise un autre Taj Mahal à la gloire de sa beauté, plus grand et plus beau encore, pour la séduire, pour l’adorer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 novembre 2017
Tu es rongé de l’intérieur à cause d’un accident dont tu n’es pas responsable. Tu es plein de haine, de mépris et de colère. Tu ne l’extériorises même pas. Tu te noies dans l’alcool et le travail. Tu fermes ton cœur à tous les gens que tu peux rencontrer, notamment aux femmes. Tu vas être malheureux toute ta vie, Paul. Il faut absolument que tu pardonnes. Pardonne-toi à toi en premier lieu. Puis à ce chauffard. Et à la vie ensuite. Il faut que tu repartes de l’avant, parce que tu te meurs peu à peu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 novembre 2017
Paul était captivé par le regard de Lila, sa bouche, ses cheveux, sa prestance et sa grâce.
Il commençait à tout aimer en elle. Il était ravi de constater qu’en plus d’être belle, elle était surtout intelligente, instruite, curieuse, exploratrice. Bref, tout ce qu’il aimait chez une femme.
Il la regardait intensément, espérant faire passer dans son regard toute l’attirance qu’il avait pour elle. Elle lui sourit. Ils trinquèrent. Aux rencontres fortuites. Aux lendemains meilleurs. À l’amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   13 novembre 2017
Travailler n’était de loin plus une nécessité pour Paul, mais restait en fait son unique plaisir et surtout lui permettait d’oublier, de remplir sa vie. Il pouvait ainsi parcourir le globe, rencontrer des gens de cultures différentes et surtout occuper son temps, courir, fuir la réalité.
L’alcool et le travail étaient devenus sa famille, ses meilleurs amis et ses meilleurs ennemis.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : fluidesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle

Autres livres de Manuela De Seltz (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
452 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre