AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791097242060
106 pages
Éditeur : Édition Marmin (21/10/2017)
4.42/5   6 notes
Résumé :
À Pont-à-Mousson, Jacques profite de sa retraite pour enfin se consacrer à sa passion : la peinture. Il aime peindre en plein air, loin du monde. Mais les beaux jours s’en vont et Jacques doit une nouvelle fois affronter ses souvenirs automnaux. Pestant contre les feuilles mortes, il se réfugie dans son atelier. C’est alors qu’une mystérieuse jeune fille pousse sa porte.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Delphine846280
  02 juin 2020
Ce court et joli roman m'a beaucoup plu.
On fait la connaissance de Jacques, veuf depuis quelques années, qui a transformé l'ancien magasin de sa femme en atelier de peinture. L'endroit ou il passe tout son temps, à l'exception du jeudi soir ou il retrouve ses anciens collègues de l'usine au café du village.
Jacques déteste l'automne pour diverses raisons.
Un jour, une jeune femme rousse entre dans son atelier, observe ses toiles et lui demande pourquoi il n'aime pas cette saison.
C'est beau et poétique, très bien écrit. Adorant cette saison, j'ai souri face à cet échange de points de vue, joliment amenés.
On voit évoluer le personnage dans sa reconstruction post-deuil, une vraie éclosion.
C'est un roman lumineux et plein d'espoir. J'aurai aimé rester plus longtemps avec Jacques et la mystérieuse demoiselle.
Commenter  J’apprécie          20
luciled18
  03 juin 2020
Ce livre est superbe et je l'ai dévoré. Un hymne à la vie et à la renaissance ni plus ni moins! Une rencontre qui restera mystérieuse puis tout bascule : un autre éclairage sur l'automne.
L'auteur est doté d'une plume précise, poétique, vive et addictive. Impossible de lâcher ce livre une fois commencé. Il est court et se lit très vite. Ce roman fait du bien, en tant que lecteur on vit cette renaissance, cette métamorphose du personnage principal.
Ce livre aborde le thème du deuil, du regard, du cheminement, de l'automne, des points de vue divergents et enfin de la renaissance.
Un livre à mettre entre les mains de tous tant l'espoir et l'optimisme font du bien en ces temps complexes.
Commenter  J’apprécie          00
TiboLexie
  15 juin 2020
Un récit intense et bien écrit sur le deuil, la transmission et le retour à la vie.
Très beau texte.
Commenter  J’apprécie          50
fihi72
  04 octobre 2018
Un livre trop court à mon goût, car très belle histoire et bien écrit.
Rentrée de suite dans l' histoire et la mystérieuse jeune fille qui entre dans la galerie du peintre va lui faire voir l 'automne autrement.
De l 'espoir, de l 'optimisme, tout est parfait dans ce livre.
Je le note 5/5
Commenter  J’apprécie          10
AngeliqueLeslecturesdangelique
  20 septembre 2018
Ce court roman invite à la réflexion. le thème du deuil est abordé avec soin au travers de l'histoire de Jacques. le mot qu'elle m'inspire est ‘la renaissance': faire face à la mort et apprendre à vivre autrement, en avançant sans l'être cher que l'on a perdu. On suit Jacques dans ce cheminement douloureux. le récit est poétique et porteur d'espoir. La plume de l'auteure est fluide, agréable à lire.
Lien : http://leslecturesdangelique..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
LineMarlinLineMarlin   06 mai 2018
Une lueur automnale éclairait le salon désormais transformé en atelier. Durant l’été, les chansons du Grand Jacques prove­nant de la porte d’entrée laissée ouverte avaient attiré quelques curieux. Guidés par l’odeur du cigare, après quelques pas dans un couloir, ils découvraient alors sur leur gauche une pièce garnie de tableaux atten­dant un acheteur. Près de la fenêtre, avec vue sur le couloir, le peintre travaillait sur son chevalet. Peignant de sa main droite, fumant de sa main gauche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AngeliqueLeslecturesdangeliqueAngeliqueLeslecturesdangelique   20 septembre 2018
- Je peux vous aider, mademoiselle, questionna-t-il.
Il essaya d'être poli, mais sa voix trahissait son énervement. Il avait horreur d'être observé. Il assimilait cela à du voyeurisme violant son intimité.
- Pourquoi toutes les peintures représentant l'automne sont lugubres ?
Jacque ne sut que répondre. Ses yeux s'étaient agrandis et sa bouche restait résolument fermée. Jamais on ne lui avait fait ce type de remarque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
TiboLexieTiboLexie   15 juin 2020
Les Jacques sont des gens admirables… Jacques Brel à la chanson, Jacques Prévert aux rimes et moi, Jacques Muller aux pinceaux !
Commenter  J’apprécie          10
LineMarlinLineMarlin   06 mai 2018
Jacques était incrédule. Il n’avait pas souvenir d’avoir bu une seule fois dans sa vie du thé. Il n’était pas anglais et même s’il possédait un chat il ne pensait pas ressem­bler aux grand-mères racontant leurs ra­gots autour d’une théière fumante.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : espoirVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2425 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre